meditationfrance


Février 2005

Bonjour,

La psychologie et la psychanalyse sont basées sur l'introspection, elles consistent à réfléchir sur soi-même : Pourquoi est-ce que je me suis mis en colère ce matin au bureau ? Quelles sont les causes ? A quel moment, j'ai vraiment explosé et pourquoi ?

edito

C'est une démarche purement analytique , le centre d'intérêt est la colère ou disons « le problème » et cela ne peut donc pas amener un réel détachement, la libération intérieure.

La spiritualité contemporaine, elle, ne porte pas son attention sur la colère ou « le problème », elle s'intéresse au contraire au soi, à l'être. Elle nous dit : soyez pleinement conscient pendant la colère. N'essayez pas de réfléchir ou d'analyser cette colère. Soyez seulement vigilant et cela est une chose totalement différente ! Cela signifie que lorsque la colère est là.contentez vous de la regarder. Soyez un simple témoin. N'essayez pas de la supprimer ou de vous changer. C'est cela se rappeler du soi . Et la beauté de cette approche est qu'en regardant la colère, celle-ci disparaît d'elle-même.

Cette approche est à la base des stages et des formations qui sont proposés sur Meditationfrance. C'est un point qui me semble essentiel  : la thérapie ou le développement personnel ne sont qu'un pont vers la conscience du soi. L'objectif n'est pas tant thérapeutique que spirituel  : C'est la maîtrise de la vigilance, de la pleine conscience.

Par ailleurs, les enseignements spirituels que nous vous proposons sur le site ne donnent pas de code de conduite. Ils nous donnent seulement des yeux pour voir, une conscience pour refléter et répondre à la situation qui se présente. Ils ne nous donnent pas d'informations détaillées sur ce qu'il faut faire ou ne pas faire - aucun commandement - Car s'il fallait donner des commandements, ce n'est pas dix qu'il faudrait en donner mais beaucoup plus car la vie est tellement complexe !

Dans les écritures bouddhistes, par exemple le moine bouddhiste est censé suivre trente trois mille règles de conduite. Imaginez, trente trois mille ! Pour chaque situation qui pourrait se présenter, il donne une réponse tout prête. Mais comment allez-vous vous rappeler ces trente trois mille règles de conduite ? Et la personne assez maligne pour se rappeler de trente trois mille principes le sera aussi assez pour les détourner. S'il veut faire quelque chose qui est interdit, il trouvera une manière de le faire. Combien de règles de conduite vous pouvez créer pour les gens ? L'idée même de règle est stupide et superficiel. Le véritable objectif est de changer réellement . Or le vrai changement ne se produit qu'au centre de notre être , pas au niveau intellectuel. Le swami Vivekananda dit, " le sannyasin" (cliquez pour voir cette nouvelle page) ne peut pas appartenir à une quelconque religion car il cherche l'indépendance de pensée. Son dévouement est orienté sur la réalisation, pas sur des théories et des croyances ou encore pire sur des dogmes. »

En d'autres termes, le défi d'aujourd'hui est d'être un Bouddha pas un bouddhiste, un Jésus pas un chrétien. Ou encore mieux, c'est tout simplement d'être nous-même. Que la vie est simple finalement si on était pas si compliqué.rire. !!!

Prenez soin de vous-même,

Chaleureusement, Emmanuel Moulin

Emmanuel et Sitara


Haut de la page

** Cliquez ici pour voir les articles des mois précédents

retour