meditationfrance, méditation, tantra, connaissance de soi
Les archives de Meditationfrance

La véritable beauté de la femme

A l’occasion de la Journée internationale des femmes (8 mars) nous vous proposons deux beaux textes par Omraam Mikhaël Aïvanhov et Osho

Omraam Mikhaël Aïvanhov et Osho

par Omraam Mikhaël Aïvanhov et Osho

La véritable beauté de la femme

« …Je n’ai jamais critiqué chez la femme son désir d’être belle, charmante ; non, ce désir est divin, c’est Dieu Lui‑même qui le lui a donné. C’est pourquoi je m’élève contre tous ces religieux qui auraient voulu que la femme néglige sa beauté pour ne pas exposer les hommes à la tentation.

En réalité, c’est grâce à la femme, à ses aspirations vers la beauté, que l’humanité n’est pas devenue d’une laideur épouvantable, car c’est la femme qui transmet la beauté à ses enfants. Mais il faut qu’elle apprenne à orienter ce besoin d’être belle, et au lieu de chercher la beauté dans le plan physique, qu’elle la cherche dans le plan de l’âme et de l’esprit. Si elle doit chaque fois utiliser toutes sortes de produits afin de s’embellir pour quelques heures, pour une journée, elle aura peut‑être les invitations qu’elle désire, elle réussira à capturer quelqu’un… Mais si par la suite elle n’ajoute sur son visage aucun élément d’une beauté éternelle, elle ne peut que s’abîmer. Donc, la véritable méthode, c’est de travailler sur la beauté intérieure grâce à des pensées lumineuses et des sentiments généreux qui se refléteront peu à peu sur le corps physique.

Si je réussis à inculquer aux femmes ce désir de devenir belles, mais en laissant tranquilles les petits pinceaux, les petites couleurs, les petites boîtes, et de créer en elles cette beauté, ces émanations lumineuses par la pensée, le sentiment, l’imagination, dans très peu de temps elles auront un charme extraordinaire qu’aucun produit, qu’aucun traitement dans un institut de beauté ne pourrait jamais leur donner.

Si la femme cherche à agir sur son corps physique par des moyens physiques, matériels, comme la matière représente le principe féminin, ça ne peut pas marcher, car féminin et féminin se repoussent. Pour s’embellir, pour transformer sa propre matière, la femme doit utiliser les qualités du principe masculin, c’est-à-dire les facultés de l’esprit, l’intelligence, la pureté, la force… À ce moment-là, les deux principes sont liés pour agir : le principe masculin en elle, son esprit, travaille sur son corps physique, la matière, et la matière se transforme, s’embellit.

Quant à l’homme, pour se développer, il doit travailler sur le principe féminin, c’est‑à‑dire étudier la nature, la déchiffrer, l’élaborer, et alors tout l’univers se révélera à lui. Voilà pourquoi la philosophie de tous ces mystiques d’après laquelle l’homme doit fuir la terre, la matière, pour se réfugier au Paradis, au Nirvâna, est une philosophie erronée.

D’ailleurs, justement, cette tendance des femmes à embellir leur corps physique est un langage millénaire par lequel l’Intelligence cosmique a voulu apprendre à l’humanité qu’elle doit s’occuper de la terre pour l’embellir, la spiritualiser, au lieu de vouloir toujours fuir et déserter. C’est pourquoi, d’après moi ce sont les femmes qui ont toujours montré le chemin en s’occupant de la matière. Eh oui, si on sait déchiffrer le langage de la nature, ce sont les femmes qui montrent que tout ce qui appartient au monde de la pensée, de l’esprit, ne doit pas rester un objet de connaissance intellectuelle, mais descendre pour se réaliser dans le plan physique... »

Omraam Mikhaël Aïvanhov
Extrait de La pédagogie initiatique (tome 3) paru aux éditions Prosveta.

femmes

Cher maître, pourquoi avez-vous toujours insisté sur le fait que les femmes sont meilleures que les hommes dans la direction et l'administration, dans la façon à prendre soin des choses? Est-ce ce que vous vivez cela dans votre commune ou est-ce seulement une théorie?

Je ne parle pas à partir de théories.

Tout ce que je dis est une expérience pratique, et à moins d'avoir une observation pratique, je ne fais pas de déclaration théorique à ce sujet. La théorie vient plus tard, la réalité vient en premier.

Les femmes ne sont pas au pouvoir depuis des millénaires. L'homme a toujours été au pouvoir et son pouvoir n'a fait que créer des guerres et des destructions. Il n'a pas fait évoluer l'humanité, il a été au service de la mort.

J'aimerais que les femmes prennent le pouvoir. Au début, il y aura des difficultés car tant de choses sont réprimées chez une femme que cela va exploser. Elle peut passer à l'autre extrême. C'est comme un homme qui jeûne depuis dix jours et puis ensuite vous placez de délicieux plats devant lui. Il va manger plus que nécessaire. Il peut tomber malade. Ce que le jeûne n'a pas pu faire, la délicieuse nourriture peut le faire ; il peut même mourir.

Il y aura une période intérimaire que nous devrons accepter à cause des millions d'années de pouvoir réprimé. Mais cela s'atténuera; cela prendra du temps mais il disparaîtra. Quand la femme sera certaine de son pouvoir, elle ne se vengera pas, elle ne haïra pas les hommes. Cela durera un petit moment jusqu'à ce que tout le passé soit effacé de la conscience de la femme.

La femme est une meilleure dirigeante pour la simple raison qu'elle a un cœur plus aimant, elle est plus humaine ; elle est plus gentille et plus compatissante.

Et puis ensuite, il n'est pas question de savoir qui gouverne. Celui qui a le mérite, homme ou femme, gouverne. Et la qualité fondamentale du dirigeant est qu'il doit être le serviteur du peuple, que son pouvoir de gouverner ne soit pas le pouvoir de torturer.

Donc à la fin, ce sera un phénomène mixte. Dans tous les domaines ; dans les bureaux, à la maison, au gouvernement, dans les champs, partout, l'homme et la femme ne doivent pas être considérés comme des espèces distinctes.

Mais nous devons nous repentir du passé et nous devons compenser les femmes pour le passé. Le passé leur a fait tant de mal, qui va effacer toute cette histoire de leur conscience?

Au début, elles seront méfiantes. Au début, elles peuvent éclater avec toutes sortes de vengeance, mais cela s'arrangera très vite. Vous ne pouvez pas vous venger des gens qui compensent pour les morts qui vous ont torturé. Nous ne les avons pas torturées; elles ne peuvent pas nous être antagonistes.

Il faudra un peu de temps pour que tout s'installe, peut-être quelques années. Laissez les hommes et les femmes être ensemble à chaque étape de la vie. De la maternelle à l'université, ils devraient être ensembles et il faut que ce soit bien clair qu'ils sont complémentaires les uns des autres. Mais ils ne doivent pas devenir similaires, ils doivent conserver leur individualité. Les femmes devraient chercher et trouver ce qui fait d’elles des femmes, les hommes ce qui fait d'eux des hommes et en quoi ils sont différents, non pas par conditionnement mais par compréhension.

Nous devons créer un monde où personne n'est supérieur ou inférieur, et ce sera un monde beaucoup plus naturel.

un monde beaucoup plus naturel

Vous pouvez entrer dans n'importe quelle maison et vous pouvez voir immédiatement si une femme y habite ou non. Elle a un sens esthétique, elle a une certaine clarté sur la beauté. L'homme est grossier; il n'a aucun sens esthétique. Il peut continuer à vivre dans une maison sans se soucier de son apparence et il sera parfaitement heureux. Il lui manque juste cette sensibilité.

J'étais à l'université pour étudier, et je suis un homme paresseux. Dans ma chambre, j'avais mon lit juste à côté de la porte pour que je puisse laisser mes chaussures devant la porte et sauter dans le lit. Je n'avais donc pas à me soucier de toute la chambre. Je ne suis jamais entré dans l'autre partie de la chambre car il y avait tellement de poussière qui s'y accumulait.

Dans ma classe, il y avait deux filles. Une était très intéressée par moi. Elle venait tous les dimanches pour nettoyer ma chambre. Je lui ai dit: "Tu perds inutilement ton temps parce que je n'entre jamais dans la chambre. Tu peux voir que mon lit est juste à côté de la porte. Je saute simplement dans le lit, je ferme la porte et je m'endors. Pourquoi devrais-je me soucier de toute la chambre et du nettoyage? Je ne peux pas faire de telles choses!"

Mais elle disait que durant toute la semaine elle pensait à ma chambre et qu'elle ne devrait pas ressembler à ça.

Je pouvais voir la différence quand elle venait nettoyer la chambre, fixer les photos sur les murs, nettoyer mes livres, les mettre au bon endroit. Je savais qu'il y avait une grande différence. C'était beau. Mais je lui ai dit: "tu ne peux pas m'apprendre. J'apprécie ce que tu fais. J'adore mais je ne peux pas le faire."

Pendant deux ans sans interruption, elle est venue tous les dimanches pour nettoyer. Et elle était la fille du Maire de la ville, donc c'est devenu un grand scandale à l'université parce qu'elle avait tellement de domestiques dans sa maison. Elle espérait qu'un jour j'apprendrais, mais je lui ai dit qu'il était trop tard. Dans la nuit quand il fait noir partout, qui se soucie de savoir si les livres sont propres ou non, si la chambre est pleine de poussière ou non?

La femme a le sens de la propreté, de la beauté, du bon arrangement des choses. Au Japon, les femmes ont développé de nombreux arts. Arrangement floral… même boire du thé est une cérémonie et se fait comme si vous méditiez.

La femme peut contribuer énormément à rendre la société humaine plus délicate, plus belle. Et si les femmes font partie de toutes les sphères de la société, je ne pense pas que nous irons à la guerre, car chaque fois que l’homme part en guerre, c’est la femme qui souffre. Soit une mère souffre parce que son fils est mort, soit une femme vivra toute sa vie en attendant le mari qui ne reviendra jamais.

L'homme se bat; la femme souffre. Et chaque fois qu'il y a une invasion d'un pays par un autre, c'est étrange… les soldats envahisseurs violent les femmes comme si le véritable but n'était pas de conquérir le pays mais de violer les femmes.

La femme est la perdante. Soit le père meurt, soit le mari ou le fils… mais c'est toujours la femme qui souffre, puis elle est violée, violée brutalement. Ces soldats ne peuvent pas faire l'amour, ils ne peuvent que violer.

Mon idée est donc que la femme garde son caractère unique. Nous ne voulons pas d’hommes de seconde main; c'est insultant.

L'homme doit également rester unique. Les hommes et les femmes doivent se fondre et se fondre les uns dans les autres, non pas comme contradictoires mais comme complémentaires. Cela changera toutes les qualités qu'ils avaient séparément. La femme deviendra plus forte, l'homme deviendra plus sensible, car maintenant ils fonctionneront ensemble comme une seule unité.

D'accord?

Osho,
Extrait de The Sword and the Lotus, Ch, 5 Q 2

Pour en savoir plus sur Osho