meditationfrance


 


Une présence rayonnante

amiyochetan

Les mouvements de Gurdjieff
Par Amiyo Devienne et Chetan Greenberg

Vous êtes-vous jamais demandé, en parquant la voiture chez vous au retour du travail:” Mais où étais-je donc entre le bureau et la maison?”

Conscient du trafic, des passants, des magasins, des dernières actualités qui défilent à la radio, mais aussi dans mes rêves et pensées…Mais conscient de moi-même…certainement pas.
Cette conscience de Soi est ce que Gurdjieff appelle le rappel de Soi. Gurdjieff disait constamment: “ Où que vous soyiez, rappellez- vous à vous-mêmes”

Par ex., vous êtes assis maintenant, en train de lire cet article, mais vous n’êtes pas conscient du lecteur lui-même. Il se peut que vous soyez conscient de ces mots. Mais pas de celui qui les lit. Essayez! Sentez-vous présent dans cette action de lire, maintenant.

GurdjiefPour un moment, vous y arrivez, et puis…ca disparait!

Gurdjieff a créé de très nombreux exercices et pratiques, mais la méthode garde le même but: Quoique vous fassiez, restez conscient de vous-même en le faisant. Vous marchez, soyez conscient et de la marche, et du marcheur. En mangeant, soyez conscient de la nourriture et de celui qui la mange. Si vous êtes impatient, soyez conscient que vous êtes impatient.

Ce rappel de soi constant crée une énergie très subtile en nous. Ce que Gurdjieff appelle la cristallisation de l’Etre. Généralement, nous sommes plus “ liquide” que cristallisé, une attention liquide qui coule là où la pente s’incline, à la merci des évènements, sans choix réel.

Ce simple sentiment:” Je suis” ravivé aussi souvent que possible, crée en nous un centre, un centre d’immobilité, de silence, un centre de maîtrise intérieure, de pouvoir intérieur.
On commence à ressentir une nouvelle énergie en soi, une nouvelle vie. Et grâce à cette nouvelle vie, ce nouveau pouvoir, les évènements qui nous dominaient, nous manipulaient, n’ont plus d’emprise sur nous.

Lorsqu’on se sent plus fort intérieurement, en contact avec une qualité de présence à soi: “JE suis”, les énergies se cristallisent, se rassemblent, s’unifient. Un centre est né

mouvements gurdjieff

Parallèlement à d’autres pratiques, Gurdjieff introduisit la pratique de ses Mouvements comme une aide précieuse à la cristallisation d’un centre.

Cette pratique comprend des phases où l’on est plus actif, d’autres plus réceptif.:

*Activement, nous apprenons à intégrer formes et séquences des mouvements et danses

*Activement, nous devons faire face au challenge que cela crée, pour le corps, mais surtout pour le mental. Le mental aime rêver, comprendre d’abord, suivre le confort de ses habitudes, du connu etc.

Les mouvements l’obligent à fonctionner en lien immédiat avec le corps, ici et maintenant. Les Mouvements sont imprévisibles, nouveaux; simples ou complexes, ils gardent le mental en alerte :

*Quand les 2 centres intellectuel et moteur sont réunis, alors un troisième centre, émotionnel, s’éveille. Il arrive un moment où le mouvement coule en nous sans effort et se manifeste dans sa totalité sa beauté, sa force.
D’externe, le mouvement devient interne et un nouveau sentiment de de liberté nous habite
Ce moment est important, mais aussi dangereux, car il est alors si facile pour l’ego de se l’approprier:” Oh! J’ai réussi! J’ai vaincu les difficultés! Je suis vraiment bon!”

*Si nous acceptons de nous retirer en tant qu’ego, alors la dimension du sacré se manifeste à travers nous, un sentiment de respect et de révérence.
Nous devenons un instrument réceptif au service d’une réalité plus grande et plus élevée que nous-mêmes.
Moments d’unité et d’unification de tout ce qui nous entoure, et de ce qui vit en nous

Pour en savoir plus sur des stages de mouvements sacrés de Gurdjieff
avec Amiyo Devienne et Chetan Greenberg,
cliquez sur le lien suivant :
www.meditationfrance.com/therapie/amiyo


Suivez Meditationfrance.com sur facebook