meditationfrance, méditation, tantra, connaissance de soi
Les archives de Meditationfrance

La vision d'Osho: une nouvelle Conscience pour le monde

par Emmanuel Moulin

Emmanuel Moulin

Le mystique indien Osho amène une vision totalement nouvelle, sans lien avec les traditions, ce qui est rare dans la spiritualité. Sa vision est une révolution de la Conscience à travers la méditation et une acceptation joyeuse et une célébration de tout ce que la vie offre.

Dans la société, la norme est de s’intéresser au pouvoir et à l’argent alors qui a le temps de s’intéresser à l’amour et à la paix intérieure ?

Dans de nombreux discours, Osho parle même d’urgence:

"Il me semble que jamais auparavant le monde n’a eu autant besoin de méditation qu'aujourd'hui. Et si nous ne réussissons pas à engager profondément une grande partie de l'humanité dans la méditation, il y a peu d'espoir pour la survie de l'homme sur cette terre; il va tout simplement disparaître de la terre." Osho

Quelques personnes sont capables d’écouter un maître spirituel comme Osho, elles s’intéressent à « son enseignement », pratiquent quelques techniques de méditation, apprécient de se trouver dans le champ d’énergie du maître mais cela reste parfois assez superficiel et insuffisant face à la résistance du mental et aux peurs. C’est ce qui s’appelle un « touriste spirituel ».

Et ensuite dans les disciples ou les chercheurs dévoués qui vont vraiment être touchés par le maître spirituel et sa réalisation, il y en a beaucoup qui vont finir par les trahir ou en tout cas changer et manipuler le message d’origine.

La série documentaire Wild Wild Country qui a fait beaucoup de bruits sur Netflix rappelle que dans les années 80 Sheela, la secrétaire d’Osho aux Etats-Unis va le trahir et agir comme une simple criminelle. Beaucoup de gens sont parfois surpris…mais pourtant il n’y a rien de surprenant, ce n’est pas le pouvoir qui corrompt, c’est nous qui sommes « corrompus » et des situations de pouvoir permettent juste de le voir au grand jour.

Pour le maître, ce qui compte c’est de mettre tout à la lumière, de faire sortir l’inconscient, il n’y a pas d’échec en tant que tel.

Et il y a aussi tous ceux qui trahissent le message du maître en l’idolâtrant, en faisant exactement l’inverse de ce qu’il a dit. C’est d’autant plus facile quand il est mort.
Les années passant, je me rends compte que c’est si facile de projeter nos idées spirituelles sur le message d’un maître éveillé. En fait, si je ne suis pas assez dans la méditation, mon mental commence à interpréter ce qu’il a dit !

Comme la famille, la relation entre le maître et le disciple a évolué. Osho dit que l’enseignant spirituel est aujourd’hui devenu juste « un ami ».

Un des responsables d’Osho international, John Andrews (Amrito) nous rappelle dans une interview qu’Osho explique qu’ « il n’a jamais voulu être le maître de qui que ce soit ». Osho a dit «mais comme les gens veulent un maître spirituel, ils veulent devenir disciple donc j’ai joué le rôle. Il est maintenant temps de vous dire que beaucoup d’entre vous peuvent m’accepter comme un simple ami. » (Extrait de The last Testament, Volume 3, Chapter 23)

Osho est un visionnaire qui est devenu la Vision. On est passé de « Osho, l’homme » à « OSHO, la vision ». C'est pourquoi la Conscience d'Osho continue, elle est intemporelle. Qu’est-ce que c’est OSHO aujourd’hui ? C’est un message, une vision de la vie et de la spiritualité, une nouvelle conscience. La liberté, l’amour, la créativité, la méditation, le rire, c’est tout ça la vision d’Osho.

« Osho », ce n’était pas son nom jusqu’à quelques années avant sa mort, Osho a choisi ce nom comme si il voulait qu’on oublie le passé et il a expliqué que son nom dérive du mot « océanique » de William James, lequel signifie « se dissoudre dans l'océan ».

osho

« Océanique » décrit l'expérience intérieure, nous dit Osho.

L’homme et sa vie personnelle n’ont plus beaucoup d’importance.

Je suis toujours surpris de voir des amis célébrer la naissance ou la mort d’Osho chaque année.

Peut-il y avoir un anniversaire de la mort d’Osho de celui qui est «never born and never died » (jamais né, jamais mort), c’est ce qu’il a demandé d’écrire là où se trouvent ses cendres.
Un jour, une personne a demandé à Osho : "Comment voudrais-tu qu'on se souvienne de toi dans le futur ?"
Osho a répondu : "Je voudrais simplement être oublié et qu'on me pardonne. Il n'y a nullement besoin de se rappeler de moi. Le besoin c'est de se rappeler de vous-même !
Les gens se sont rappelés de Gautama le Bouddha, de Jésus Christ, de Confucius, de Krishna. Cela n'aide pas. Donc je voudrais que vous m’oubliiez complètement et pardonnez-moi aussi parce que cela sera difficile de m'oublier. Et c'est pourquoi je vous demande de me pardonner de vous avoir apporté cette difficulté.
"Remember yourself. "Rappelle-toi toi-même."

Milarepa est un disciple d’Osho américain,chanteur, compositeur et guitariste, il a été très proche d’Osho. Milarepa raconte que les nouvelles personnes sont souvent en admiration de ceux qui comme lui ont connu Osho de leur vivant. Et souvent ils lui demandent : « Pouvez-vous nous dire comment c’était d’être avec Osho quand il était dans son corps ? »

Il explique « ce type de question me met immédiatement dans l’embarras parce que cela m’oblige à parler de quelque chose du passé quand Osho est une expérience vivante aujourd’hui même, c’est une conscience de chaque instant (…).

Plutôt que de plonger dans des vieilles mémoires et parler de « comment c’était » j’essaye de leur expliquer qu’il y a aussi des personnes qui étaient avec Osho à cette époque-là et qui ont pourtant manqué l’essentiel. Et pour ce qui me concerne, j’expérimente plus Osho aujourd’hui que ce que je pouvais sentir à cette époque-là. Souvent pour ceux qui sont convaincus d’avoir « manqué quelque chose », ce genre de partage ne les convainc pas plus. Mon sentiment c’est que ceux qui ont l’impression « d’avoir manqué Osho » dans le passé sont en train de passer à côté de lui et sa vision en ce moment même ! Il leur manque quelque chose dans la vie présente. Je ne dis pas que celui qui pose la question se trompe ou qu’il est dans le faux. Simplement, il me semble que la bonne question à se poser est « qu’est-ce qu’il me manque en ce moment même ? ». Et à cette question aucun souvenir du passé ne va apporter la réponse.

Au risque de paraître un peu trop « sérieux » et « spirituel », je veux dire à tous ceux qui ont l’impression d’être passé à côté d’Osho dans le corps : Osho ce n’est pas regarder en arrière. Osho c’est regarder à l’intérieur. Osho, c’est une qualité de méditation. Osho, C’EST la méditation. Si une personne veut vraiment connaître Osho – son passé, présent et futur, elle doit savoir ce qu’est la méditation. Et pour savoir ce qu’est la méditation, il faut passer de la parole aux actes. Méditez.

Je discutais récemment avec un ami de New York qui fait partie de l’équipe du centre de méditation Osho Padma. Nous parlions du nouveau documentaire sur la commune de Rajneespuram (Netflix) et il me demandait ce que j’en pensais. Il a ri quand je lui ai dit que pour ce qui me concerne tous les chemins mènent au Joeffry Ballet Studio à Manhattan où la méditation dynamique d’Osho a lieu chaque samedi. Pourquoi ? Parce que de mon expérience seule la méditation peut répondre à la question que tout le monde se pose : Qui suis-je? Je sais que rien de mon passé ne pourra jamais satisfaire le sentiment de « Je suis passé à côté d’Osho » que peuvent expérimenter certaines personnes. Et je ne pense pas non plus qu’une personne peut savoir qui est Osho en regardant ce film sur Netflix. Ce que je sais c’est ceci : ces sentiments de « Il me manque quelque chose dans la vie » chez les autres sont les mêmes désirs qui m’ont amené en Inde au pied d’Osho il y a de nombreuses années. Je reconnais que j’ai eu de la chance. J’appelle cela un « accident divin » par la manière dont je suis « tombé » sur Osho. Le plus drôle c’est que j’ai pensé que j’avais trouvé quelque un qui pourrait répondre à mes questions. Et en fait à la place, j’ai trouvé une personne qui m’a amené à tourner mon regard vers l’intérieur et qui m’a fait découvrir quelque chose d’encore plus remarquable : moi-même. » (texte traduit de l’anglais)

J’ai écrit cet article pour partager « ce que je comprends » de la vision d’OSHO, elle est vivante aujourd’hui à travers ses livres, audios, vidéos & ses méditations et aussi à travers les millions de personnes qui en sont inspirées et puis il est possible de l’expérimenter dans de nombreux stages, festivals et centres de méditation.

Bel été à tous !
Emmanuel MOULIN
Directeur de la publication du portail web meditationfrance.com, il a fait plusieurs longs séjours au centre international de méditation OSHO en Inde. Il a participé aussi à de nombreux stages de méditation, de développement personnel et de thérapie. Il est aussi le co-fondateur du festival Festi'Spirit et il co-anime la radio web zen et spirituelle Radio Magico.