meditationfrance

Les archives de Meditationfrance

La hutte de sudation des 4 éléments

Marie-Dominique Linder

par Marie-Dominique Linder


Les quatre éléments, Eau, Feu, Terre, Air dans le voyage de la hutte de sudation, insufflés par le premier et le cinquième: L’Espace

LES QUATRE ÉLÉMENTS

Les quatre éléments sont des forces naturelles à l’origine et à l’oeuvre du processus de la vie. Ils sont les constituants de toutes choses que ce soient celles de la nature comme celles de notre corps et nos comportements psychiques. Toutes les sagesses primordiales les reconnaissent, les honorent et les incluent dans les rituels et les cérémonies.Portes d’accès au sensible du monde visible et invisible, ils auront toujours une majuscule dans le texte. A l’origine, c’est la même et unique énergie qui se différencie et se démultiplie sous des aspects différents. Terre dans sa densité, Eau dans sa fluidité, Feu quand elle est frottée et Air quand elle s’évapore.
Chaque élément contient tous les autres éléments. Tous oeuvrent en union ou en opposition. On ne peut les séparer. L’équilibre est toujours dynamique et non statique, du plus grossier (matière) la Terre, jusqu‘au plus subtil l’Air, en passant par l’Eau et le Feu. Nous incluerons l’élément Espace car il est à l’origine des quatre autres. Dans la pensée bouddhique l’Espace est l’élément qui rend possible tout l’univers matériel. Il en est le soutien fondamental.

LE RITUEL DE LA HUTTE DE SUDATION

La cérémonie de la hutte de sudation me donne rendez-vous avec un espace qui me ramène à l’essentiel : Être en relation avec les grandes forces qui régissent la vie. C’est une cérémonie sacrée en soi. La hutte de sudation est un rituel de purification, de soin et de connaissance de soi grâce aux pierres chauffées dans le feu sacré à l’extérieur, puis portées au centre de la hutte. Celles-ci dégagent une douce chaleur et vapeur qui déclenchent la transpiration puis calment l’agitation du mental. La loge peut se vivre au cours d’un processus de guérison mais aussi pour marquer une étape, pour en entamer une nouvelle, ou contribuer à effectuer un passage. C ‘est un rituel magnifique, très inspirant que j’aime profondément guider et surtout me laisser guider par lui. Il me relie aux ancêtres amérindiens dont la connaissance et l’art de vivre n’étaient pas coupés de la nature et du cosmos. Il m’ouvre à une sagesse et conscience poétique du monde et m’enseigne à chaque fois toujours plus de gratitude envers la richesse de la vie et l’interdépendance entre tous les règnes. C’est un rituel confrontant, ce qui fait sa richesse, d’autant plus de nos jours où nous ne sommes plus vraiment mis en situation corporelle et mentale d’affronter les éléments dans leur cru et leur aridité, tellement poussés par la quête d’un confort stérile. La température supérieure à 37 °c permet de brûler les maladies et d’éliminer virus et bactéries qui ne supportent pas des températures élevées. Les glandes endocrines majeures sont stimulées par la montée en température et les impuretés sont chassées quand les capillaires se dilatent à laisser la sueur sécouler. Le cœur par la chaleur augmente ses pulsations pour satisfaire la demande en sang. L’Eau, verséé par l’officiant sur les pierres, en leur contact relâchent les ions négatifs dans l’air. Ce sont de fines particules en suspension, chargées électriquement, qui favorisent la détente, le ressourcement et l’apaisement.
La transpiration aide l’élimination des graisses et de la fatigue chronique, physique et mentale due au stress. La chaleur améliore la circulation sanguine, augmente la production de leucocytes (globules blancs) permettant alors de dynamiser le système immunitaire. Elle relâche les muscles et soulage donc les contractures, d’autant plus si la hutte est construite avec des branches de saules dont l’écorce contient la molécule salicylique aux propriétés antalgiques et anti-inflammatoires. Même molécule dont l’aspirine est fabriquée.

Initiée à ce rituel par des hommes et femmes medecine depuis plus de 20 ans, je l’intègre aussi à ma pratique de thérapeute. Il manifeste la force de tous les éléments de l’univers, l’Eau, le Feu, la Terre et l'Air. Les amérindiens considèrent que la vapeur d'eau produite par les pierres est le lien au Grand Mystère vers l’harmonie avec Wakan Tanka, le Grand Esprit. Moment propice aux aux invocations des ancètres et des grandes forces du mystère par les prières, les chants et le tambour. Prier le Grand Esprit, pour soi et pour les autres. A la sortie, chaque visage est lavé et révèle le bébé que chacun a été. Innocence, fraicheur et simplicité rayonnent dans les coeurs.
MEEGWECH / MERCI aux peuples des nations premières amérindiennes de nous l’avoir transmis.

LE TAMBOUR

Le tambour accompagne le rituel de la hutte tout au long. Il réunit et existe par les 5 éléments.

LE TAMBOUR

L’EAU
Sagesse de l’élément Eau.
Satisfaction. Acceptation. Purification

La vie est d’abord apparue dans l’Eau. Pas de vie sans Eau! Nos premiers mois se vivent dans l’Eau, le liquide amniotique. Nous sommes constitués d’Eau à 75%. Notre planète est une immense flaque d’Eau. Elle apporte les sels minéraux et les oligo- éléments. Mère de toutes les origines, l’Eau est reliée au principe féminin. Origine du Ciel et de la Terre, lien entre le Ciel et la Terre.
L’Eau est un aussi un vecteur de la vibration du son.

VOYAGER DANS LA HUTTE AVEC L’EAU
Si la Terre se laisse creuser pour créer le nombril, c’est grâce à l’Eau qui la rend plus souple et fluide. Si les branches se laissent ployer pour façonner le ventre rond de la hutte c’est grâce à l’Eau de la sève...
A l’intérieur du rituel, l’officiant verse de l’eau sur les pierre, pour créer la vapeur chaude qui s’élève dans la hutte. Grands Pères et Grands Mères suintent, moussent, sifflent et chantent. Celle-ci dilate les pores, ouvre le corps, dissout la cuirasse, fait pleurer, suinter ouvre l’échange entre le dedans et le dehors. Elle draine les toxines dans notre corps. L’Eau est liée aux émotions. Vague qui roule de participant à participant entraînant la résonance chez l’autre moi même. Déposer, partager nos chagrins, faire tomber les digues qui les retiennent.

LE FEU
Sagesse de l’élément Feu.
Inspiration. Intuition. Création

Énergie du père, principe masculin. Il est la lumière qui éclaire les ténèbres. L’univers est né de cette puissante énergie. Dans toutes les traditions du monde il est l’élément de purification. Le Feu alchimique transmute le plomb en or.

VOYAGER DANS LA HUTTE AVEC LE FEU
Le Feu Sacré
La construction du Feu se fait en appui sur la Terre. Le Feu, complice de l'air! Deux frères qui jouent, se taquinent, s’attisent pour bruler la Terre (le bois). Le gardien du Feu sacré allume le Feu. Attente parfois de souffle suspendu. Le Feu va t’il prendre? Faire bruler nos intentions, nos prières inscrites sur un papier ou dans un petit sac de tabac dans le Feu Sacré pour soi, pour un parent, un(e) ami(e) malade. La fumée les dirige vers le ciel qui accueille les demandes et renvoie des réponses parfois bien inattendues. Dégager la pierre, Terre épousée et nourrit par le Feu, la brosser et l’amener à la porte du ventre sacré. Kwei Kwei (Bonjour en algonquin) des participants! S’accompagner par une présence attentive jusqu’aux points de douleur fermeture. Invoquer la présence de son père, ses grands-pères, partager les manques, l’absence. Remercier pour leurs transmissions de courage, d’engagement, d’intégrité et de rayonnemment vers l’extérieur. La chaleur de la vapeur est un soin puissant qui va déloger de vieilles blessures, les envelopper avec amour pour qu’elles s'ouvrent, se dissolvent pour laisser à nouveau le battement de l'énergie vitale pulser.

le feu

LA TERRE
Sagesse de l’élément Terre.
Stabilité. Densité. Équanimité

Nous ne pouvons considérer la terre seule sans le lien avec les autres éléments comme l’Eau, le Feu et l’Air. Dans l’équilibre des différents éléments, elle prodigue son abondance et la sécurité. Elle a le pouvoir de faire naître, fleurir, grandir et mûrir.
Elle symbolise l’élément féminin maternel.

VOYAGER DANS LA HUTTE AVEC LA TERRE
La construction de la hutte ne peut se faire qu’avec l’élément « Terre ». Terre qui accepte d’être creusée, trouée pour donner un appui, délimiter le territoire, permettre la solidité et stabilité de la hutte. Couper des arbres, les branches des arbres, y déposer en remerciement le tabac, fleur de la terre. Branches de la Terre à assouplir avec tendresse pour permettre la construction du ventre rond de la Terre-Maman à l’image du ventre maternel, première terre d’un humain en gestation! Creuser le nombril dans la Terre pour accueillir les ancêtres pierres, Grands-pères et Grands-mères, Mushum et Kukum en algonquin. Y déposer l’offrande du tabac pour la remercier. La pierre est Terre, terre archaïque, qui détient la mémoire des premiers temps du monde.
A l’entrée de la hutte, Terre qui accueille chaque enfant à genoux, front en son contact, en relation avec l’humus, avec l’humilité. Deux mots qui partagent la même racine! Saluer toutes nos relations. « Mitakuye Oyasin » (Lakota) « A toutes mes relations ». Accueil inconditionnel, sans jugement, ni rejet, elle accueille avec équanimité tous les règnes et toutes les nations quelques soient leur couleur.
Le voyage au cours du rituel renvoie à notre terre, notre chair, nos os, nos tendons, nos viscères, qui sont de la même nature que la terre. Comment je me nourris? Comment je me soigne? Notre corps et la Terre ne sont pas séparés. Si je considère mon corps,
« Sacré » alors je considère la Terre « Sacrée » et j’en prends soin. Je ne la dénature pas, ne la salis pas, ne la surcharge pas.
Passer le bâton de parole en bois pour partager, prier, chanter et invoquer l’esprit de la Terre.

L’AIR
Sagesse de l’élément Air.
Transformation. Curiosité. Accomplissement

Il est l’énergie essentielle de l’existence. L'Air est partout, connecte et pénètre tout. Tout le vivant le respire et nous respirons tout le Vivant: inspiration expiration. Il est le Prana qui nourrit, transforme et alchimise nos états émotionnels.
Sentir le souffle palpitant de l'univers frémir dans la profondeur de notre être de chair.

VOYAGER DANS LA HUTTE AVEC L’AIR
J’inspire le souffle des grands-pères et le laisse diffuser dans mes tissus. Souffle de soin. J’expire ma souffrance et mes émotions à leur sagesse de transmutation. Guidé par l’officiant de la hutte, je vais agir avec mon souffle: expirer plus lentement et longuement, masser mon plexus solaire. Inspirer le souffle expiré par l’Univers et par l’expir, le lui rendre à inspirer en communion et échange respiratoire.
Chanter pour invoquer l’esprit de chaque élément, le chant de l’Eau, du Feu, de la Terre et de l’Air ouvre la relation de coeur entre chaque participant et avec tous les souffles de la vie jusqu’au plus vaste. Dans toutes les traditions spirituelles, la voix est la passerelle entre le visible et l’invisible pour invoquer et se relier aux grandes forces de la vie. Le chant, à la croisée de la prière et de la complainte, a toujours célébré les grands passages de la vie, accompagné la souffrance humaine et contribué à la transfigurer.
Les herbes médicinales
Les senteurs des herbes médicinales déposées sur le pierres ouvrent la conscience, donnent une sensation olfactive agréable, font voyager et soignent.

hutte à sudation

L’ESPACE
Sagesse de l’élément Espace.
Vastitude. Vacuité. Silence

Le Cinquième élément est à la fois tous les autres comme chacun est Espace. L’espace, Source d'où TOUT nait et où TOUT disparaît..
Un champ de vaste potentialité. Les 4 éléments viennent de l’Espace et se dissolvent dans l’Espace à notre mort. Cet élément sacré se manifeste en nous sous forme de Conscience. L’Espace est notre vraie nature, l’essence de notre Être. La sagesse de la vacuité est liée à l’Espace. Elle englobe tout.

VOYAGE DANS LA HUTTE AVEC L’ESPACE
Cultiver la beauté de l’Espace sacré en l’aménageant avec soin dans une gestuelle précise et attentionnée. Plongés dans le noir, nos limites corporelles s’estompent et notre égo se dissout. Nous perdons la sensation d’existence par la vue pour entrer dans un autre mode dêtre et de captation par la Vision.
Assouplir la rigidité du « moi controle » ouvre à l’Espace. Je suis la vie qui palpite, je suis l’Esprit qui souffle...Plus de séparation entre mon coeur et celui de mes frères et soeurs. Gratitude.
Le voyage dans le rituel de la hutte de sudation est une aventure à la rencontre de notre intimité, de notre vérité. Il nous convoque à nous désaisir de notre personnage, aller au delà de notre confort pour nous rendre à la Source. La rencontre et l’écoute des cinq éléments, forces tant crues que poétiques dans notre constitution physique et psychique, nous fait profondément sentir que nous ne sommes pas séparés des autres règnes. Voyage intemporel. Ce rituel offre aussi un enseignement majeur, toucher notre humanité profonde par le partage des chants de nos peines comme de nos joies!
En tant que guide de cette méditation profonde et active je me rends au Service du Grand Mystère, à l’écoute de ses mouvements imperceptibles, délicats comme parfois tonitruants et implacables.

J’accompagne avec une douce et tranquille Présence, chacun dans son voyage, en appui sur ses ressources profondes, vers la joie et la gratitude. Marie-Dominique Linder : 06 22 30 08 13 www.mariedominiquelinder.com


Suivez Meditationfrance.com sur facebook

facebook

Suivez meditationfrance sur twitter

twitter