meditationfrance

Les archives de Meditationfrance

Les douze travaux d’Hercule

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Langage symbolique, langage de la nature

Extrait de l’ouvrage
Langage symbolique, langage de la nature

« …En réalité, les douze travaux d’Hercule ne sont pas autre chose qu’une représentation du passage du soleil dans les différents signes du Zodiaque, chaque signe étant considéré comme une étape de la lente transformation de la nature tout au long de l’année.

Hercule vainc le taureau

Hercule vainc le taureau,
château de Schwerin,
par Brian Suda (sur Flickr)

Lorsque le soleil entre dans le Bélier, c’est le début du printemps, le jaillissement des forces de la nature, l’éclatement des bourgeons. Cet élan se poursuit dans le Taureau et les Gémeaux avec l’apparition des feuilles et des fleurs. Avec la constellation du Cancer commence l’été : la graine se forme ; puis le fruit mûrit (constellation du Lion) et une fois qu’il est mûr, on fait la récolte (constellation de la Vierge). Puis, c’est l’automne (signes de la Balance, du Scorpion et du Sagittaire) : on cueille les derniers fruits, les feuilles tombent, la végétation meurt et se décompose. Enfin vient l’hiver (signes du Capricorne, du Verseau et des Poissons) : la graine est enfouie dans le sol où elle meurt et s’assimile à la terre ; mais c’est de cet état d’indifférenciation que naissent les nouvelles semences pour de nouveaux jaillissements et de nouvelles floraisons. Donc, dans chaque constellation le soleil accomplit des travaux déterminés.

Ce travail du soleil sur la végétation peut être interprété du point de vue alchimique comme la transformation de la matière du Grand Œuvre qui, comme la graine, cuit, se putréfie, ressuscite, etc. Mais le travail alchimique, ce n’est pas seulement transformer la matière du Grand œuvre. Pour le disciple, le véritable travail alchimique, c’est de développer les semences enfouies en lui‑même, exactement comme les forces de la nature font pousser les germes enfouis dans le sol.5 Chaque signe du Zodiaque possède un aspect positif et un aspect négatif. Le disciple doit, comme Hercule, lutter contre chacun des aspects négatifs et au contraire développer en lui les aspects positifs.

L’Homme parfait

L’Homme parfait (Adam),
dans les «Très riches heures du duc de Berry»

Il doit lutter contre le loup et le sanglier de Mars (la sauvagerie, la cruauté) et nourrir en lui le désir de faire des sacrifices nécessaires à la germination.
Il doit vaincre la matérialité et la sensualité du Taureau et acquérir sa patience, sa ténacité et sa force.
Il doit lutter contre les tendances nocives des Gémeaux, l’intellect prompt à tromper, à critiquer, à calomnier, mais être toujours prêt à exécuter les prescriptions de l’amour et de la sagesse.
Il doit maîtriser l’émotivité, l’imagination crépusculaire et désordonnée du Cancer, favorisées par la Lune, mais devenir sensible aux courants spirituels, avoir le désir d’élaborer sa vie et de purifier toutes les forces qui lui sont données.
Il doit vaincre la fierté orgueilleuse et l’ostentation du Lion, mais développer sa noblesse, sa grandeur, sa droiture.
Il doit vaincre l’étroitesse d’esprit, la sécheresse et l’avarice de la Vierge, mais apprendre sa pureté, son goût de l’ordre et de la méthode.
Il doit vaincre la paresse et l’indécision de la Balance, et développer son besoin d’harmonie et de beauté.
Il doit triompher de la jalousie et des passions sexuelles du Scorpion et être toujours prêt à mourir à tout ce qui est inférieur comme l’enseignait Jésus quand il disait : « Celui qui voudra sauver sa vie la perdra ».
Il doit lutter contre l’instinct de révolte et l’instabilité du Sagittaire mais être capable de s’élever constamment jusqu’à Dieu, d’avoir une pensée puissante et de défendre la citadelle des Initiés, des enfants de Dieu. Le Sagittaire est le défenseur, il est monté sur les remparts où il veille, l’arc tendu, pour protéger la cité des fils et des filles de Dieu.
Il doit vaincre l’orgueil, la dureté et l’intransigeance du Capricorne pour atteindre, par la méditation et la contemplation, les plus hautes cimes des montagnes spirituelles.

Il doit vaincre l’individualisme, le besoin de scandale et de révolte du Verseau pour se fondre dans l’immense communauté de la fraternité universelle, dans la vie cosmique.
Il doit échapper aux brumes et aux prisons intérieures des Poissons mais apprendre l’abnégation, le renoncement et le sacrifice.

Le Zodiaque

Le Zodiaque,
Ernest Procter (1925)

Le disciple doit donc traverser tous les signes, lutter en lui-même contre ces ennemis que sont les sangliers, les loups, les lions, les taureaux, les oiseaux, les chèvres, les scorpions, etc. Lorsque ces travaux sont achevés et qu’il a acquis les douze vertus, comme Hercule il devient un demi‑dieu. À travers les mythes et les religions de tous les peuples on retrouve des traces de l’Initiation : le même langage, la même sagesse, seules les formes varient. Partout on apprend à l’homme comment il doit devenir un être supérieur, un héros, une divinité…

Nous devons faire sans cesse des efforts pour nous perfectionner. Et même si nous ne réussissons pas, nous serons au moins justifiés devant le Ciel. Jamais le Ciel ne nous accusera de ne pas avoir pu réussir ; ce sont les efforts qui comptent, et ils dépendent de nous. Lorsque le Ciel verra que nous ne cessons de faire des efforts, la décision sera prise en haut de nous donner tout ce que nous demandons, et la joie, la lumière, la beauté et la liberté se déverseront sur nous. Ces cadeaux seront choisis d’après celui qui les aura demandés, en tenant compte de son caractère, de sa structure, de ses affinités, du travail qu’il aura accompli et de ce qui est nécessaire à son évolution. Pareil à un poisson, chacun tirera ces cadeaux de l’océan cosmique et en extraira les éléments susceptibles de former sa peau, sa parure, son intelligence… »

J’aurais voulu m’étendre plus longuement sur ce sujet et vous montrer aussi les correspondances qui existent entre les douze signes du Zodiaque et les douze pierres précieuses qui formaient les fondements de la Nouvelle Jérusalem,7 ainsi que les douze apôtres. Pour aujourd’hui contentez‑vous du peu que je vous ai révélé. En réalité, pour votre travail spirituel, c’est déjà énorme.

Sur le thème du Zodiaque :

Le zodiaque, clé de l'homme et de l'univers

Le zodiaque, clé de l'homme et de l'univers

… Même si notre vision du cosmos continue à s’élargir, à s’approfondir, l’étude du zodiaque présentera toujours autant d’intérêt, parce que les structures, les processus qu’on y observe se répètent à tous les niveaux de la création… Ainsi, le zodiaque est une clé pour l’interprétation des processus qui constituent la vie de l’homme et de l’univers. 



La Balance cosmique


La Balance cosmique - Le nombre 2

La Balance du zodiaque est un reflet de la Balance cosmique, cet équilibre des deux principes opposés mais complémentaires, grâce auxquels l'univers est apparu et continue à exister. Le symbole de la Balance, que l'on retrouve aussi dans l'Arbre séphirotique, domine toute la création.


Suivez Meditationfrance.com sur facebook

facebook

Suivez meditationfrance sur twitter

twitter