meditationfrance

Les archives de Meditationfrance

Vivre de manière “tantrique”, c’est vivre pleinement chaque instant.

Tantra Christine Goury et Patrick Houpert

Interview de Christine Goury et Patrick Houpert
TANTRACOEUR www.tantracoeur.com

Vous écrivez que "Trop souvent, on limite le tantra à une simple exploration de la dimension et de l’énergie sexuelle. Or vivre de manière “tantrique”, c’est vivre pleinement chaque instant." Vous ramenez le Tantra à une pratique de la pleine conscience, "un chemin d'Unité", qu'est-ce qui explique cette confusion autour de la sexualité ?

Christine:
La confusion autour de l’adéquation tantra= sexualité, provient me semble-t-il de l’arrivée en Occident de diverses pratiques spirituelles qui ont permis à des milliers de personnes de découvrir non seulement la méditation et le yoga, mais aussi des points de vue inattendus sur la sexualité et notamment la pratique d’une sexualité sacrée qui pourrait participer à la transformation intérieure capable de mener à « l'Éveil et de goûter à des sensations physiques également « extatiques ».

C’est donc un nirvana qui nous est proposé. Du coup, le tantra est devenu pour un grand nombre la recherche de ce plaisir et de cet état, un but à atteindre. Lors des stages, les blessures de chacun tant dans la relation intime avec soi, qu’avec l’autre font que l’axe majeur reste la sexualité. Une sexualité de « réparation » pour aider à retrouver sa dimension intérieure et divine et permettre la rencontre ensuite avec l’autre. D’autre part pour pousser la réflexion, certains associent aussi le tantra au libertinage et là si il y a confusion, c’est parce que bien trop souvent encore il y a des dérives lors des stages, un cadre trop flou ou un encadrement non rigoureux de la part de certains animateurs.

Patrick:
Je crois en effet que la dimension tantrique ne se limite pas seulement à la sexualité. Le tantra, c’est vivre en conscience chaque instant, c’est à la fois vivre et se regarder vivre, c’est devenir attentif à tous ce qui passe, les émotions, les sensations, les désirs, les peurs, les colères…. Pour ne plus s’y attacher, pour les intégrer sans se laisser submerger. Alors bien sûr, trop souvent, on ne retient du tantra que l’aspect d’harmonisation de l’énergie sexuelle. C’est en effet une de nos énergies les plus fortes. Toutes nos relations, amicales et professionnelles font toutes appels, à divers degrés, à notre énergie sexuelle (rejet, séduction, désir, soumission, domination…)

Cette énergie nous avons très souvent du mal à la canaliser car rien dans notre société ne nous aide à en prendre conscience, et encore moins à l’apprivoiser et à en faire une énergie amie. Trop souvent, pour les hommes, cette énergie nous submerge et nous encombre. Les femmes, de leur côté, peuvent aussi mettre cette énergie en veille…. L’énergie sexuelle nous mets toutes et tous dans une certaines attente ou une non-attente.

On voit donc que c’est un des plus puissants moteurs de nos vies, et que ce moteur se vit de manière très souvent inadaptée. Pourtant limiter le tantra à cette seule réalité est vraiment dommage! Mais dans le même temps, c’est aussi ce désir d’harmonie dans sa vie, qui fait “vendre”, qui attire. Du coup, nous voyons des hommes (parfois aussi des femmes, mais c’est plus rare) qui ne viennent au tantra que par l’idée et le désir que là, ils vont pouvoir toucher l’autre et être touché!!

A nous, qui animons des stages, de poser un cadre précis et clair, et à emmener les participants à une dimension plus globale et surtout plus spirituelle. De très nombreuses personnes sont en manque de tendresse, d’amour, de contacts tactiles. Faire un stage de tantra peut donc sembler une solution “facile” pour entrer en relation. Mais dans le même temps, cela peut être un leurre. Car avant d’entrer en relation harmonieuse avec l’autre, il faut avant tout apprendre à s’aimer soi-même. Il nous semble donc, à Christine et moi, qu’il est essentiel de nettoyer d’abord nos blessures, de mettre de la lumière dans nos zones d’ombres, de se les réapproprier pour pouvoir ensuite vivre de manière plus harmonieuse. Cette dimension thérapeutique est pour nous essentielle.

tantra coeur

Nous avons déjà souvent eu des définitions du Tantra et des explications par pas mal d’intervenants et donc ce que j’aimerais que vous nous partagiez maintenant c’est votre expérience à vous en tant que couple. Concrètement cela veut dire quoi pour vous de vivre le Tantra ? Pouvez-vous nous donner des exemples de votre vie quotidienne ?

Christine:
Vivre le tantra pour moi, c’est avant tout une démarche qui s’est installée peu à peu dans ma vie et qui tient plus d’une attitude que d’un enseignement à suivre.

C’est donc essayer d’être en pleine conscience dans chaque moment de la journée dans ce que je fais et ce qui se présente à moi.
Vivre le tantra en couple, c’est tout d’abord un acte d’amour et de confiance avec Patrick pour être ensemble en harmonie en évitant de se blesser. Notre contrat de couple étant l’honnêteté et la transparence, cela passe donc par beaucoup de communication entre nous pour être au clair dans tout ce que nous souhaitons vivre dans notre couple et par moment en dehors de notre couple si un désir se présente. De ce fait, le chemin est exigeant et demande à être en conscience de ce qu’on souhaite s’autoriser ou pas en fonction de nos propres désirs, mais aussi de ce qu’on sent que l’autre peut accepter sans en être blessé. C’est un chemin qui n’est pas acquis, c’est chaque jour que nous apprenons à l’incarner.

C’est ensuite 2 rituels quotidien que nous faisons :
En démarrage de journée nous prenons un temps ensemble “d’ouvrir” notre journée, de dire Bonjour au Divin, à nos ancêtres à nos parents à nos enfants à notre conjoint et à nous même (on oublie tellement de se dire bonjour à soi, chaque jour!!!!), à l’Amour, à la Vie et à la Terre.
De même en fin de journée, avant de s’endormir nous remercions pour tout le vécu de la journée en repassant en mémoire tout ce que nous avons vécu et en disant MERCI à chaque chose, bonne ou triste.
C’est s’emboiter le soir et le matin au lit. Etre dans le slow sexe. Ne pas forcement aller à la pénétration mais chercher à se donner du plaisir autrement.

Puis durant la journée, c’est être dans le contact et en “toucher tactile” régulièrement, en étant présent et attentif à l’autre. C’est faire les choses ensembles, cuisine, menus travaux, jardinage, courses, ballades… et s’émerveiller ensemble de tous ces partages.
C’est aussi ouvrir des temps de travail pour nos stages, avec notre statue et une bougie pour se laisser inspirer pour la création de ceux-ci, en laissant le divin, le plus grand que nous, nous guider pour nous permettre d’accompagner du mieux possible chacun.

Vivre le tantra en couple, c’est toutes ces petites choses simples qui se font avec naturel et qui rend la vie à deux fluide, douce, joyeuse, stimulante, nourrissante et aimante.

tantra coeur

Patrick:
C’est important pour nous de répondre, chacun, à ces questions. Etre un couple, ce n’est pas tout faire, tout dire d’une seule voix, c’est entrer et s’émerveiller de notre unicité à l’un et à l’autre.
Le tantra, nous l’avons dit, c’est vivre en conscience l’instant présent. Avec Christine, nous sommes en couple depuis plus de 5 ans et nous essayons, assez naturellement je dois dire, d’intégrer cette dimension dans notre quotidien.

Les deux petits rituels quotidien dont Christine a parlé, peuvent sembler une broutille, mais je puis vous assurer que ma vie a complètement changée à partir du moment où j’ai, où nous avons mis cela en place. Il ne s’agit pas forcément de faire des heures de méditations pour se centrer, juste de mettre de la conscience.

La deuxième chose que nous vivons au quotidien, c’est la transparence l’un avec l’autre. Alors, vous me direz, beaucoup de couple vivent cela sans faire de tantra. Mais justement, le tantra, ce ne sont pas des sommes de choses à faire ou à mettre en place, c’est juste une multitude de petites choses comme se mettre à l’écoute de ses propres sensations, émotions, c’est de ne plus chercher à vivre en fonction de l’autre mais de soi. C’est à dire par exemple quand l’autre me demande ce que je souhaite manger ou ce que je souhaite faire, c’est ne pas répondre: “ce que tu veux”, pour ne pas froisser l’autre, pour faire plaisir, en pensant sûrement inconsciemment que j’en serais plus aimé, mais au contraire, me positionner en fonction de moi-même, de mon propre désir. C’est cela entrer dans mon masculin, ne plus me positionner comme le petit garçon face à sa maman!!

Dans notre couple, vivre de manière tantrique, c’est aussi ne pas s’approprier l’autre. Non, Christine ne m’appartient pas, je la laisse donc libre de vivre, de ressentir, de faire ses propres choix en fonctions d’elle-même. Tout comme moi je tente de vivre ainsi. Ce n’est pas forcément simple car il s’agit là de déformater une manière de vivre tellement ancrée dans notre inconscient…..

Plus intimement, au niveau de notre sexualité, vivre de manière tantrique nous permet de dépasser la génitalité pour entrer dans une tendresse, une sensualité, une présence à l’autre plus profonde. Prendre le temps de se masser, de se caresser, sans aucun autre but que de laisser venir l’instant, la sensation, l’émotion, sans se sentir obligé de rendre, sans culpabiliser de recevoir….

La sexualité tantrique ce n’est pas de devenir un super amant!!!! Parfois certains peuvent tenter de vendre ce faux espoir…!!! Au niveau de ma sexualité, le tantra me permet juste de m’accepter et de ne plus me mettre dans un espace de “vouloir”, un espace de “il faut”, de “je dois”, de performances…. Non, c’est juste apprendre à être moi dans ce domaine, avec mes forces et mes faiblesses, avec mes doutes, mes peurs, mais aussi toute ma puissance d’homme….

Tout cela, c’est un long chemin que nous continuons d’apprendre ensemble chaque jour. Et pour moi, je ne connais pas de plus grand Bonheur que celui de m’éveiller chaque matin près de ma douce Christine et de m’endormir le soir près d’elle.

tanra coeur

Christine Goury et Patrick Houpert
TANTRACOEUR www.tantracoeur.com

Cycle de 6 stages pour initier un chemin tantrique (le prochain recommence en septembre 2017).
Faire la paix avec soi-même, apprendre à s'aimer. Devenir l'acteur conscient de sa propre vie.
Choisir et ne plus subir, faire le choix d'être heureux ici et maintenant.
Se respecter, écouter ses sensations, vivre dans l'émerveillement de l'instant et s’éveiller à la spiritualité.
Explorer le rapport à notre corps, à notre sexualité et retrouver notre liberté intérieure.
Stages pour personnes seules ou en couples.
Notre approche est explicitement thérapeutique. Particularité: des propositions en piscine d'eau chaude à 36°

www.tantracoeur.com


Suivez Meditationfrance.com sur facebook

facebook

Suivez meditationfrance sur twitter

twitter