meditationfrance

Les archives de Meditationfrance

Silence et bruits dans la méditation

Marie-Noëlle et Michel Ruyssen

Colline et Cyprès
Centre de méditation et connaissance de soi

Présentation

Voilà 25 ans que la méditation participe de notre quotidien. D'abord, principalement les premières années, lors de nos séjours réguliers à l'ashram d'Arnaud Desjardins, ensuite au cœur de notre pratique dans le petit Centre que nous avons créé, Marie-Noëlle et moi, il y a dix ans dans la Drôme Provençale à Dieulefit.

Ce témoignage est donc l'occasion de fêter les dix ans du Centre Colline et Cyprès, de faire part de ces années de vie orientée par l'expérience de la méditation.

Tout d'abord présentons nous. Marie-Noëlle a travaillé pendant quinze ans dans des structures thérapeutiques en Belgique. Dans le même temps, elle a entamé un chemin spirituel auprès d'Arnaud Desjardins. Cette rencontre fut source de nouvelles orientations, et nous nous sommes installés en France en 1999. Par la suite, elle a travaillé plusieurs années dans le lieu d'accueil d'Arnaud Desjardins, lui permettant de suivre un travail personnel en profondeur pour ensuite accompagner des personnes sur leur chemin d'évolution.  Depuis, elle a suivi plusieurs formations de thérapies énergétiques qui sont venues enrichir l'aide apportée durant les stages.
Et moi-même Michel, psychologue clinicien de formation, j'ai une longue expérience comme thérapeute d'abord en Belgique puis en France, et je mène également des groupes de paroles auprès d'équipes de soignants.  Depuis toujours j'ai ressenti la nécessité de prendre en compte la dimension spirituelle de l'homme. Cette expérience de « dépassement du moi » dans mon travail a trouvé son orientation naturelle grâce au cheminement personnel vécu de façon concrète et vivante depuis plus de vingt ans à travers la méditation et l'enseignement d'A. Desjardins.
Nous organisons un à deux stages par mois durant toute l'année, et accueillons des petits groupes, ce qui nous tient particulièrement à cœur, cela nous permet une organisation fluide et une disponibilité de notre part dans un climat convivial.
Les trois méditations sur la journée forment l'axe de la retraite.
Nous proposons également quotidiennement des marches silencieuses dans la nature environnante, un accompagnement personnel à la demande, deux réunions sur la semaine et deux méditations dynamiques.
Nous préparons et prenons les repas ensemble et …. en silence !

Colline et Cyprès

Méditer au Centre Colline et Cyprès

Une des premières impressions qu'accompagnaient nos méditations, fût bien-sûr la question du silence.
S'il est préférable de méditer dans un cadre silencieux, il est aussi évident que le silence absolu n'existe pas. On pourrait même dire que c'est le silence relatif qui permet d'apprécier le silence.

Nous méditons à Colline et Cyprès dans une yourte confortable implantée à proximité de la maison qui accueille les séjours.
Cette yourte se trouve dans un joli bois de pins sylvestre, lui-même entouré d'une belle nature boisée, au relief montagneux. C'est dire si c'est bien la nature et le calme qui domine dans le cadre de vie au Centre Colline et Cyprès.

Mais au-delà de l'atmosphère feutrée, apaisante et silencieuse de la yourte, les temps de méditations ont montré que ce silence intérieur était parfois, non pas perturbé, mais plutôt accompagné, comme souligné par ce  non-silence absolu, marqué simplement par le chant des oiseaux ou le vent dans les branches des pins, ou encore, quoique plus rarement, par la pluie sur la toile de la yourte !
Ces bruits sont comme naturellement intégrés dans le silence de la méditation, ils l'accompagnent et ne sont nullement perçus comme perturbant. C'est d'ailleurs ainsi que les participants à nos retraites en parlent lors des petites réunions que nous faisons deux fois par semaine.
Lors de ces échanges en groupe, toutes ces questions autour de la méditation, sont abordées et développées de façon très concrètes afin qu'elles soient un véritable point d'appui pour la suite des méditations.

Colline et Cyprès

Le bruit des pensées

Une question qui revient souvent lors de ces échanges à trait justement aux pensées qui jaillissent inévitablement pendant les méditations. Faut-il les éviter, voire les chasser lorsqu'elles apparaissent ?
Beaucoup de nos participants nous disent ressentir ces pensées comme vraiment perturbantes et sont souvent ressenties comme négatives : « normalement, il ne faudrait pas avoir de pensées pendant la méditation » nous disent certains.
Et pourtant il est tellement évident que des pensées s'imposent à nous ! Elles arrivent, sans nous demander notre avis, elles apparaissent que ça nous plaise ou pas....

C'est ici qu'un parallèle peut être tracé entre les pensées et ce qu'on appelait tout à l'heure les bruits naturels.
Ces bruits qui s'intègrent naturellement dans le silence de la méditation ont en somme leurs corollaires au niveau de l'esprit du méditant sous forme de pensées et émotions qu'on peut associer à un processus également naturel.

Tout comme on ne peut éliminer ces bruits naturels, qui soulignent le silence intérieur, il en va de même pour les pensées qui peuvent jusqu'à un certain point être considérées comme faisant partie intégrante du calme intérieur.

0n peut dès lors dire qu'il y a une reconnaissance consciente de ces pensées. Aucune lutte n'est engagée avec celles-ci et nous permettent donc de les accueillir pour ce qu'elles sont, c'est à dire des pensées qui se présentent …et si on ne les agrippe pas, elles pourront poursuivre leurs trajectoires sans laisser de trace, nous laissant en paix intérieurement.

Revenir au silence

Pendant la méditation, on se rend compte assez rapidement que le calme de notre esprit est en somme toujours déjà là. Il ne s'agit donc pas, en méditant, de « faire silence en nous », puisque ce silence n'a jamais cessé d'exister. Il est plutôt question de créer un espace pour le rejoindre, de rentrer en nous-mêmes pour accéder à ce silence qui nous habite.
On peut alors dire que ce silence fait partie de notre profondeur, qu'il est intiment lié à l'Etre. Il est là présent en nous, et la méditation nous permet de le rejoindre, de le ressentir.
L'expression « revenir à soi », souvent utilisée pour définir la méditation, consiste en fait à revenir au silence qui n'a jamais cessé de nous habiter.

Colline et Cyprès

Ressentir la posture

Nous insistons beaucoup, Marie-Noëlle et moi, sur l'importance du ressenti.
Cela peut paraître secondaire mais nous prenons le temps d'ajuster l'assise si un inconfort persiste, que ce soit au sol ou sur une chaise adaptée. C'est en quelques sortes la stabilité de la posture qui nous aide à nous relier d'une certaine manière au sentiment d'être et au calme intérieur qu'il procure. Nous pourrons alors y revenir tout naturellement autant que nécessaire.

C'est entre autre, par le ressenti du corps et de la posture dans la méditation que nous arrivons à nous désidentifier de nos pensées. Comme dit Eckhart Tolle : « S'identifier au mental, c'est lui donner de l'énergie. Observer le mental, c'est lui enlever de l'énergie »
Nous pouvons très simplement faire l'expérience que malgré le tumulte intérieur provoqué par les pensées et les émotions, la posture, elle ne varie guère. La posture permet de voir en nous et de sentir ce qui ne change pas, c'est à dire l'Etre. C'est ce qui nous permet de voir l'évidence selon laquelle l'Etre n'est pas identifié au mental.
Le mental fait partie de la condition humaine, mais l'Etre n'est pas affecté par celui-ci. Le mental joue son rôle et voyons le, simplement comme tel.
Comme lorsque la surface de l'océan est agitée par la tempête et les vagues, le fond de l'océan lui, reste parfaitement calme.
L'agitation provoquée par nos pensées et émotions semble avoir envahi notre être qui en réalité n'est pas affecté.

Colline et Cyprès

La voie de l’unification... ou du non jugement intérieur

Une question qui nous est souvent posée au moment de l'inscription pour un séjour au Centre Colline et Cyprès est de savoir quel type de méditation nous pratiquons.
Nous répondons naturellement qu'il s'agit de la méditation de la non-dualité, de la non division intérieure ou si vous préférez, du non jugement de ce qui se passe intérieurement. Pas de dualité entre silence et non silence, pas de dualité entre pensées et non-pensées, entre calme et agitation.
Ce positionnement intérieur favorise et entraîne naturellement le non jugement de nos pensées et de nos émotions qui apparaissent durant la méditation, c’est le chemin vers l’unification de l’Etre.

C'est la croyance dans les antagonismes, les contraires vécus comme phénomènes irréconciliables qui entretiennent la dualité, notamment du corps et de l'esprit, du rationnel et de l'irrationnel, toute chose qui maintient le conflit en nous et par conséquent avec autrui.

La méditation offre ce moment privilégié où l'on se retrouve avec soi même. Profitons de cette expérience pour nous excercer en toute conscience au non jugement par rapport à ce qui apparait en nous lors de nos méditations. Il va sans dire que le bienfait va bien au-delà de la méditation. En effet, peu à peu cette dynamique d'accueil de ce qui est, va pouvoir se vivre dans nos actes au quotidien et dans la relation à l'autre.

L'expérience que nous vivons séjours après séjours, est d'accueillir parfois des personnes vivant certains conflits intérieurs, qui se répercutent dans leur vie familiale, sentimentale, professionnelle, voire au niveau de la santé.

Mais au cours d'un séjour, il est beau de voir ces difficultés s'apaiser peu à peu amenant une détente et une plus grande tranquilité qui entraîne une perspective plus simple et plus ouverte pour la poursuite du chemin.
C'est l'expérience que nous partageons de tout cœur avec les participants venant à Colline et Cyprès.

Marie-Noëlle et Michel Ruyssen
Quartier Fabras
26220 Dieulefit
T : 04 75 46 84 63 - 06 89 36 21 88
http://www.colline-et-cypres.fr


Suivez Meditationfrance.com sur facebook

facebook

Suivez meditationfrance sur twitter

twitter