meditationfrance, méditation, tantra, connaissance de soi
Les archives de Meditationfrance

Jonglez : Une nouvelle thérapie!

Frédéric Robin

Interview de Frédéric Robin par Alice Merlet

Frédéric Robin fondateur de la « Jongleriethérapie ®» a choisi d'installer son école dans les Cévennes Ardéchoises, au Gîte Champêtre, un lieu de ressourcement qui accueille chaque week-end différentes sessions de développement personnel et relationnel. A cette occasion j'ai voulu en savoir plus sur cette pratique thérapeutique encore peu connue du grand public et l'ai interviewé :

Alice Merlet : Bonjour Frédéric, vous semblez impatient de nous parler de votre spécialité…

Frédéric Robin : En effet, Il est plus que temps pour moi de transmettre mon expérience grâce à cette école…!
J’ai inventé et expérimenté cette pratique, il y a maintenant plus de 12 ans et j'ai déposé son nom depuis peu. Je vous présente La Jongleriethérapie®, elle est porteuse de tant de bienfaits, que j’ai décidé de créer une nouvelle profession de soin, celle de Jonglothérapeute® .

AM– Comment en êtes-vous arrivés à déceler tous ces bienfaits ?

FR - Eh bien, durant toutes ces années, j’ai affiné grâce à des publics souvent très difficiles (notamment des mineurs placés sous main de justice, des hyperactifs et des personnes ayant difficultés à se concentrer, des enfants différents, des personnes présentant des troubles psychomoteurs...) une méthodologie et une pédagogie novatrice et inconnue jusqu'à ce jour. Je me suis rendu compte grâce au séquençage très particulier et progressif utilisé, que ma pédagogie procure de nombreux effets positifs avec ces publics tant sur le plan mental que psychique et physique. Et ce, contre toute attente : peu de gens s'imaginent possible d'apprendre à jongler à quelqu'un de dyspraxique par exemple ! Et pourtant pour ceux qui suivent mes stages et formations, les résultats sont là, indéniablement.

AM - Qu’apporte-t-elle concrètement… ?

FR – En premier lieu, une formidable construction identitaire positive. Pourquoi : cette pratique connecte chaque individu à sa conscience corporelle fine, ce qui permet de développer des capacités nouvelles, insoupçonnées. La joie issue de la découverte de ces talents nouveaux induit automatiquement une plus grande confiance en soi et une plus grande estime de soi.

Dans l’éducation, la rééducation ou la correction d’apprentissage, cette méthode optimise et augmente le potentiel global de chacun. Les croyances limitantes, comme : « je suis nul, maladroit, incapable… » seront balayées. Elle résout les problèmes de dyslexies, dyspraxies et de concentration avec une remarquable efficacité et de façon ludique. Elle stimule comme peu d'autres activités l’interaction simultanée des deux hémisphères cérébraux. C’est une méditation active puissante qui fait travailler l’ensemble du corps sans risque de blessure. C’est comme s’entraîner dans un gymnase, mais d’un mètre carré seulement. C'est pratique !

« Jongler produit des muscles longs et ténus, assouplit et améliore la circulation. Des muscles très différents sont utilisés dans de courts mouvements alternés, le corps entier est impliqué et est intensément actif. Les mouvements alternés rapides assurent une bonne circulation sanguine, les déchets produits par la respiration peuvent être éliminés des tissus musculaires et le corps entier bénéficie de l’approvisionnement accru en sang riche et oxygéné. » Citation du livre : « de l'art ancien de jongler pour le manager moderne » de Robert Orton Hersée (More balls than most).

Les personnes qui par l'entraînement accèdent au geste parfait enseigné ressentent immédiatement la sensation de lâcher-prise, elles libèrent alors spontanément les blocages ou les peurs qu'elles ont ressenti pendant l'apprentissage. C'est à ce moment qu'opère la thérapie.

C'est un outil magique, ludique, nécessitant peu d’investissement, pour lequel vous n’avez nullement besoin d’être un virtuose du jonglage pour déjà aider des personnes en difficulté. C'est donc vraiment accessible à tous, particuliers comme professionnels.

jongler

AM – Cela semble fort intéressant en effet, quels seraient les professionnels concernés par l’utilisation de La Jongleriethérapie® ?

FR - Toutes les professions de soin et d'éducation : les psychomotriciens, les circassiens, les animateurs, les orthophonistes, les ergothérapeutes, et aussi dans les domaines de la gériatrie, de la psychiatrie ou pour les enfants (à partir de 8 ans), pour les prisonniers, les mineurs placés sous main de justice, les enfants différents, les coachs, les professeurs d’éducation physique, les parents, les moniteurs d'auto-école…

Je dédie à ce public des formations professionnelles adaptées.
Pour moi, chaque individu dès l’âge de 8 ans devrait pouvoir être formé à cette pratique. Ce devrait être un savoir fondamental, comme : lire, compter, écrire…
Vous trouvez que j’exagère ? Venez suivre une session vous pourrez alors découvrir vos véritables talents !

AM - Merci Frédéric pour ce témoignage enthousiaste, cela donne vraiment envie de découvrir. Je me réjouis d'accueillir vos stagiaires au Gîte Champêtre.

Pour plus de détails et informations trois liens sont à votre disposition :
http://www.jonglerietherapie.com
https://issuu.com/jongleaveclavie/docs/
http://gite.champetre.free.fr
Propos recueillis par Alice Merlet, directrice des programmes des sessions au Gîte Champêtre.