meditationfrance

Les archives de Meditationfrance

Entretien / Découverte au Maroc

PARU

Nous nous sommes entretenus avec la responsable de l'oasis DAR PARU, un lieu unique de ressourcement et de transformation qui existe au sud du Maroc depuis plus de 10 ans.

Paru (se prononce « Parou ») qui est d’origine allemande est tombée amoureuse du désert ou nous devrions plutôt dire, elle « s’est élevée en amour » à travers le désert du sud marocaine et sa passion pour la méditation et la thérapie. Son leitmotiv : « le désert vous aidera à retrouver votre silence et votre propre espace intérieur.

Le petit centre que tu as créé depuis une dizaine d'année propose régulièrement des stages de développement personnel, de yoga et des retraites de méditation dans l'extrême sud du Maroc, à l'oasis de DAR PARU. En quoi le désert est un incroyable espace de silence et de guérison qui nous remet au centre de nous-même ?

Presque toute personne qui arrive et qui s’assoit sur la terrasse pour prendre un thé, dit après quelques minutes : Quel silence ! Tu l’entends. Tu le sens en toi. Le silence entre en toi: C’est comme si ton corps s’élargissait. Il se détend. Peu à peu, tu commences à ressentir ce grand espace du désert, ce vide – cet état naturel en nous-même que nous perdons si facilement dans nos villes, dans notre « civilisation » en Europe. Ici il n’y a presque rien à l’extérieur qui te distrait de toi-même. Tu deviens calme - un état grâce auquel tu entres en méditation relativement facilement. Ici tu peux guérir.

Peux-tu nous parler de cette expérimentation "LE DESERT : ESPACE DE GUERISON" de une à quatre semaines que tu proposes justement pendant la période du 11 mars au 9 avril 2017 ?

Cette année, nous avons créé un cadre temporel plus grand qu’avant pour que plus de personnes puissent profiter de notre espace. C‘est un « salon » de guérison pour un mois entier. Pendant ce mois, les participants ont le choix entre nos offres et ce que le désert nous offre.

Avec un PROGRAMME DE BASE : chaque jour une promenade à travers le désert, 2 méditations/7 jours, échange/partage, information/“talks“.

Et avec un PROGRAMME SPÉCIAL avec des séminaires/groupes intensifs/caravanes différents où l’on pourra travailler sur son propre sujet/thème si on le souhaite.
On peut venir pour 6 jours, mais aussi pour plus longtemps pour aller plus profond.

Il est aussi possible si j'ai bien compris de vous contacter au centre et de venir une période pour faire un travail thérapeutique spécifique en individuel, se recentrer ou faire le plein d'énergie ?

Oui, absolument. Dans ce cas-là, pour ce temps donné un programme individuel sera créé pour la personne, répondant à son besoin.

désert

Voyager dans le désert du sud du Maroc ce n'est pas trop compliqué ? Qu'est-ce qui est le plus simple au niveau transport pour venir à DAR PARU ?

Non, pas du tout. Quand on vient de l’étranger, les aéroports d’arrivée sont Marrakech, Ouarzazate, Zagora via Casablanca et aussi Agadir.

De toutes ces villes on peut prendre des bus directs pour Tagounite ou Ouled Driss. D’ici nous allons chercher les personnes.

Il y aussi la possibilité de prendre des taxis collectifs. Les prix des bus et des taxis collectifs sont très bon marché.

Nous organisons volontiers aussi un transfert en taxi ou Land-Rover avec chauffeur si on préfère.

Tu proposes aussi "DÉSERT EN ÉTÉ – VIVRE DANS L’OASIS" pour une purification physique et mentale, à qui est-ce que cela s'adresse ?

À tout le monde qui veut s‘ouvrir à cette expérience.

Il fait chaud en été. Et très sec. Avec la chaleur tes pores s’ouvrent et tu transpires beaucoup: un nettoyage physique extrême/profond commence. Le corps se détend automatiquement. Tu deviens de plus en plus lent. Ton rythme s’adapte au désert et à la chaleur. Si on arrive à accepter ça, on se relaxe totalement. Tu bouges les matins, peut-être tu te promènes un peu dans le jardin ou dans les dunes, tu fais une longue pause de midi et ta vie plus active recommence vers 17.00h. Tu peux peut-être nager, faire une promenade dans les dunes, sur les pistes de l’oasis, ou prendre un moment d’aqua floating dans le réservoir d’eau minérale, tu prends un thé, tu discutes un petit peu, tu t’allonges dans le jardin de l‘oasis, tu bouquines...tu regardes le ciel immense avec ses milliards d’étoiles pendant la nuit, peut-être même tu dors à l’extérieur sur la terrasse. Après 10 jours/2 semaines, tu te rends compte que ton corps s‘est profondément nettoyé, même quand tu transpires beaucoup – aucune odeur ! Et toi, tu ressens un espace de plus en plus grand en toi, tu es devenu calme.

paru

Tu es sur le chemin spirituel depuis une quarantaine d'année, est-ce que tu as l'impression d'avancer quelque part? Qu'est-ce qui est devenu essentiel pour toi aujourd'hui?

Comme tout le monde, j’ai la chance d’apprendre. Presque chaque jour je m’en rends compte. C‘est un grand cadeau que nous recevons de l‘existence. Je le vois et le prends comme la grâce. Je peux voir cette chance chaque moment dans ma vie. Et je peux partager mes expériences avec des autres.

Est-ce que tu es proche du soufisme ? Comment tu comprends le/la soufie ? J'ai entendu qu'il y en a certains au Maroc.

Le soufisme est un chemin spirituel qui permet par la purification de l’âme et l’expérience de l’amour, de l’humilité et de la fraternité, d’accéder à un état de grâce divine. SI on suit le soufisme on suit le chemin de son cœur. Et ça c’est le chemin de toutes les religions et de la sagesse du bouddhisme. Le musulman cheikh Khaled Bentounès écrit : « Si l’islam est un corps, le soufisme en est le cœur ». Cela aussi vaut pour toutes les religions. Le soufisme n’est pas seulement musulman, il y des grands soufis musulmans, des grands soufis hindous, et des grands soufis chrétiens.

Le chemin est un chemin d’un nettoyage total, un chemin de la purification. D’abord il est nécessaire de se connaître soi-même, de se délester de la jalousie, de l’intérêt, de l’intolérance et de la haine. Dans l’imaginaire soufi, le cœur est un miroir. Il faut le polir, le nettoyer, l’entretenir, pour espérer y voir le reflet du divin. Al Ghazzali dit que, si les êtres humains suivent la voie de leur cœur ils vont trouver le chemin de l’illumination et avec ça le chemin du paradis.

Moi, j‘ai suivi plutôt le chemin bouddhiste, mais à la base, c‘est la même chose. Dans le soufisme on dit: Tout est un. « Allah hu »(« Allah est »). Ainsi toutes les religions et la sagesse du bouddhisme sont aussi un. Peut-être cela répond à ta question.

Tu es d'origine allemande, tu as vécu dans différentes pays et maintenant tu vis au Maroc, quelle est la qualité qui t'a le plus surpris/touché venant des marocains ? (je parle de manière générale)

La gentillesse. La générosité. Les Marocains aiment rencontrer l‘autre. Ils aiment échanger. Ils aiment rire. Et ils aiment aider.

J'ai l'impression qu'on vit une période de confusion un peu partout dans le monde...les croyances, les idéologies s’effondrent ou s'affrontent. Quel regard portes-tu sur le monde moderne d'aujourd'hui de là où tu habites, aux portes du désert ?

Comme tu l’as déjà dit: il y une grande confusion partout dans le monde. C‘ est difficile à éviter. Quand je me mets devant mon ordinateur et que je suis avec mon smartphone ou les deux presque toute ma journée, et après, quand je me jette devant la télévision pour « relaxer », toute mon énergie est dans ma tête, totalement loin de mon centre. Et toute l’énergie dans la tête ..... C‘est la confusion. Je deviens faible. Je me sens mal. Que sentir ? Comment sentir quand je suis dans ma tête? Que croire? Que suivre? S‘ il y un désordre dans ma tête?

Malheureusement, ça c‘est la situation de beaucoup de personnes dans notre vie moderne.

Ici les gens entrent aussi cette vie moderne. Dans l’oasis presque chacun a la télévision et beaucoup un smartphone. Dans les derniers 15 années, beaucoup de choses ont changé. Les gens passent beaucoup moins de temps avec les autres, ils discutent moins, ils jouent moins, ils font beaucoup moins de musique avec les autres. Avant, il y avait des femmes et hommes très beaux dans la palmeraie. Cette beauté de pureté disparaît de plus en plus avec la télévision. Mais malgré tout, les gens d‘ici sont encore beaucoup plus connectés avec leur racine. Car la modernité vient juste de commencer. Ils peuvent encore être calmes en eux-mêmes. Ils peuvent rire. Faire la méditation du rire avec des Marocains, c’est un grand plaisir. Des hommes et des femmes, même s‘ ils viennent aussi de « la vie moderne » de Casablanca ou Marrakech, peuvent rire profondément. Pour presque chaque Français/Allemand ce n’est pas du plaisir, c‘est une torture. Rire comme ça n’est presque plus possible. Le maître Osho une fois a dit, que la distinction entre l’homme et l‘animal est que l’homme est capable de rire. C‘est très triste, quand tu ne peux plus rire de tout ton cœur, n‘est-ce pas?

Je vois ce qui se passe en Europe et je vois que cela commence ici.

Mais je vois aussi encore ma voisine Mamma qui cherche le bois, calme, totalement présente, contente, ou Arkia ou Mohammed, quand ils préparent le thé et qu’ils le servent avec cette beauté qu’on trouve seulement quand quelqu’un est vraiment présent. Ces nomades dans le désert qui font tout ce qu’ils font dans le présent. Et c‘est vrai, qu’un client aussi de l’Afrique disait il y quelques jours à un client d‘ Europe: « Chez vous on a des montres, chez nous on a le temps. » Je vois Mamma ou Arkia (plus que 60 ans) qui coupent la luzerne et se trouvent dans une position accroupie pendant des heures en étant absolument contente. Pas de pression, pas de regret. Quand tu les rencontres, elles te demandent comment tu vas et elles te souhaitent la santé et la paix. Elles t’invitent à prendre le thé avec elles et elles te sourient.

Ici dans le sud la société est une société tribale. La tribu s’occupe de l’autre. Et la famille. On s’occupe de l’autre. Ce n’est pas toujours facile. Et sûrement pas toujours parfait. Mais les gens se sentent encore « connectés » avec l’autre. Aussi connectés avec l’existence. Si on perd ça - et ça on l’a perdu dans beaucoup de pays d’Europe - on se sent déconnecté et on est confus. On commence à se sentir perdu. Et d’une manière on est perdu, parce que l’on a perdu la connexion à l’existence, au divin.

oasis

Est-ce qu'il y aura un ou des stages de yoga dans le désert cette année ? As-tu un ou des nouveaux projets pour bientôt ?

Oui, Laila Sell donne un stage de Yoga de 6 jours à Pâques.
Comme "LE DESERT : ESPACE DE GUERISON" est notre nouveau projet, nous allons voir d‘ abord si cela fonctionne bien.

Merci pour cette belle interview et merci aussi à Maguy BRIOIS pour son aide précieuse pour les quelques corrections.

Site web : www.das-zelt.de


Suivez Meditationfrance.com sur facebook

facebook

Suivez meditationfrance sur twitter

twitter