meditationfrance

Les archives de Meditationfrance

« Toute la création me parle, et je lui parle »

Par Omramm Mikhaël Aïvanhov

Extrait de l’ouvrage
Afin de devenir un livre vivant - Eléments d'autobiographie 1

Afin de devenir un livre vivant

« La nécessité de s’harmoniser avec l’ordre cosmique, voilà une des choses les plus importantes que j’aie apprises dans mon existence. C’est pourquoi je ne cesserai de vous répéter ce que je me dis à moi aussi : pour devenir grand, il faut commencer par accepter de devenir petit, et devenir petit signifie justement se conformer à l’ordre cosmique, s’efforcer d’accomplir la volonté de Dieu. C’est à ce moment-là que nous devenons grand, parce que nous reflétons le Puissant, l’Unique, et un jour toutes les créatures visibles et invisibles nous reconnaissent comme une autorité. À travers nous, le petit pentagramme, elles sentent la puissance de l’autre, le grand pentagramme. Pensez à revenir souvent sur ce symbole, souvenez-vous de ce dont il vous parle.

Face à l’immensité de l’univers, nous ne représentons pas grand-chose, mais ce n’est pas une raison pour nous sentir seuls ou égarés. Entre cet univers et nous, il existe des correspondances qu’il faut chercher à approfondir. La loi des correspondances est la clé de la connaissance de soi et des pouvoirs sur soi. Parce qu’ils possèdent cette clé, les Initiés entrent en vibration avec les innombrables créatures qui peuplent l’espace et ils reçoivent leurs messages en retour. C’est ainsi qu’ils ne cessent de s’instruire : chaque jour ils ouvrent de nouvelles fenêtres sur l’univers pour recevoir les messages de régions de plus en plus lointaines.

Omramm Mikhaël Aïvanhov

Les échanges sont la condition de la vie. Grâce à ces échanges que nous faisons non seulement avec d’autres êtres humains, mais aussi avec la nature et les entités du monde invisible, nous arrivons à vivre dans les différents plans, physique, psychique et spirituel. C’est pourquoi, dès le matin, quand j’ouvre ma fenêtre, j’envoie de la main mon salut à toute la nature, aux arbres, au ciel, au soleil, à toutes les créatures vivantes, aux quatre éléments, aux entités qui les peuplent. Je leur dis : « Je vous donne mon amour, je veux être en harmonie avec vous » et je les sens qui se réjouissent, parce qu’enfin quelqu’un pense à elles et les salue. En le faisant vous aussi, vous sentirez que toute la nature est peuplée de présences amicales. Par votre salut vous donnez la lumière, l’amour, la force, et vous recevez en retour la lumière, l’amour et la force. Partout où je vais, j’envoie mon salut, au moins par la pensée. Car saluer, c’est s’ouvrir, et c’est en s’ouvrant que l’on reçoit la vie.
Dans son roman La pierre philosophale, l’écrivain danois J. Anker Larsen évoque ces contacts que l’être humain peut avoir avec la nature. Il parle de « monde ouvert » et de « monde fermé », en expliquant de quelle façon la nature s’ouvre aux êtres sensibles, innocents, en particulier les enfants, alors que, pour la plupart des gens elle reste fermée, car ils n’ont pas appris à recevoir les vibrations et les ondes des mondes subtils : les arbres, les lacs, les rivières, les montagnes ne sont rien de plus pour eux que les éléments sans vie d’un décor, ils n’ont avec eux aucune communication. Au contraire, ceux qui vivent dans le monde ouvert sentent que non seulement ils font partie de la nature, mais que toute la nature fait partie d’eux aussi. Lorsqu’ils touchent un rocher, un arbre, un animal ou toute autre créature, ils sont conscients d’exister dans ce rocher, dans cet arbre, dans cet animal, dans cette créature, comme dans toute âme et dans tout être.

Omramm Mikhaël Aïvanhov

La nature nous parle, la création nous parle, mais comme elle ne parle pas avec des mots, les humains ne l’entendent pas. Pourtant, lorsque le soleil se lève, comment ne sentent-ils pas que sa lumière, sa chaleur, sa beauté leur disent beaucoup de choses ? Ils choisissent un fruit : sa forme, sa couleur, son parfum sont aussi un langage ; et quel langage encore que son goût, quand ils commencent à le manger ! Le son, le mouvement sont également des langages et certains sont faciles à déchiffrer : quelqu’un qui tousse ou qui éternue, on comprend immédiatement ce que cela signifie ; et s’il marche lentement ou se traîne, aussi. Quand une voiture fait entendre un ronflement bizarre ou qu’elle avance difficilement, on sait qu’il faut l’amener chez le garagiste. Ce ne sont là que quelques exemples. Animé ou inanimé, tout ce qui existe nous parle, mais tout peut aussi nous entendre et nous comprendre.

Pour parler aux animaux, aux plantes, aux pierres, et se faire comprendre d’eux, nous devons savoir où se trouve l’entité qui gouverne le règne de la nature auquel ils appartiennent. L’entité qui gouverne le règne animal se trouve dans le plan astral de l’univers, celle qui gouverne le règne végétal se trouve dans le plan mental, et celle qui gouverne le règne minéral se trouve dans le plan causal, donc tellement loin que les pierres nous paraissent sans vie. Pourtant, les pierres sont vivantes, oui, vivantes et conscientes. Comment je le sais ? De la même façon que vous pouvez aussi le savoir : en vous habituant à entrer en communication avec elles. Prenez une pierre dans votre main et écoutez-la : peu à peu vous sentirez qu’elle vous raconte la longue histoire de la terre, tous les événements auxquels elle a assisté et qui se sont enregistrés sur elle, car tout s’enregistre. Et vous pouvez, vous aussi, vous faire entendre d’une pierre. Comment ? En lui parlant avec amour, car l’amour est le langage universel que toute la création comprend. Touchez une pierre avec amour, elle vibre déjà autrement et elle peut vous répondre avec amour. Lorsque vous saurez parler aux pierres, vous pourrez aussi leur confier des messages. Vous prendrez une pierre et en l’imprégnant de votre amour, vous lui demanderez d’apporter la paix et la joie à la personne à qui vous allez la donner. Chaque fois que je l’ai fait, je sentais que la pierre était heureuse que je lui confie une telle mission... »

Sur ce thème :

éditions prosveta

Dictionnaire du livre de la nature - Analogies, images, symboles

Le livre de la nature est là grand ouvert devant nous, et non seulement nous pouvons y lire les merveilles de la sagesse éternelle que le Créateur a inscrites sur chaque pierre, sur chaque fleur, sur chaque étoile, sur chaque être humain, mais encore il nous donne les moyens de résoudre les problèmes qui se présentent quotidiennement à nous.

éditions prosveta

Le Message de la Fleur – Les sentiers de la métamorphose

Les fleurs sont des êtres vivants avec lesquels on peut entrer en relation… Oui, une fleur n’est pas seulement une parcelle de matière colorée et parfumée, elle est la demeure d’une entité qui vient nous parler de la terre et du ciel.

éditions prosveta

La Pierre Précieuse - Le trésor caché

Les pierres précieuses sont l’aboutissement de tout un travail de transformation réalisé par l’Intelligence de la nature sur la matière brute que la terre porte en son sein, comme si la terre voulait non seulement refléter, mais concrétiser la lumière et les splendeurs du ciel.

éditions prosveta

La création entière habite en nous

Dans le livre de la Genèse il est écrit que Dieu créa l’homme à son image.

éditions prosveta

Les secrets du livre de la Nature

Nous vivons dans une civilisation qui exige que nous sachions lire et écrire, et c’est très bien, il sera toujours nécessaire de lire et d’écrire, mais ce sont deux activités qu’il faut savoir exercer sur d’autres plans.

éditions prosveta

Langage symbolique, langage de la Nature

Pour comprendre le monde des symboles, il faut comprendre ce qu'est une graine. Vous avez une graine, elle est minuscule, mais vous la mettez en terre et un jour elle devient un arbre formidable.


Suivez meditationfrance sur twitter

Suivez Meditationfrance.com sur facebook