meditationfrance


 


Pratique artistique et pleine conscience,
immersion en nature et neurosciences :

l’association de 4 outils puissants pour soutenir des processus de changement durables.
par Béatrice Maine

Béatrice Maine

Les propositions d'accompagnement individuel et de stage(s) de Béatrice Maine-Terre de Dance sont inspirées par le Life Art Process® et par une pratique artistique variée (théâtre, mime, clown, danse), qu'un périple autour du monde, seule à bicyclette, pendant 3 ans a nourri (www.globecyclette.com). Une formation aux neurosciences vient éclairer ces approches.

Le Life Art Process® et les récentes découvertes en neurosciences proposent des ressources d'actions et des pistes de compréhension et de réflexions qui répondent à certaines interrogations : comment changer en profondeur et durablement? Comment transformer des habitudes qui se révèlent être des freins et élargir l'éventail des possibles ? Comment générer un alignement positif (corps, verbe, émotion, pensée) pour vivre pleinement et ancrer ses ambitions et ses rêves dans des expériences vivantes ?

Et si ces outils pouvaient nous accompagner du désir au plaisir de changer? 

Regard sur la cartographie du Life Art Process® et détour par la "Terra Ingognita" de notre cerveau...

LIFE ART PROCESS® : DANSE, CONSCIENCE et  ARTS EXPRESSIFS pour soutenir la construction et l'expression de son identité profonde et élargie

Le Life Art Process® est une approche qui se traduit autant dans l'art que dans la vie quotidienne. C'est une pratique du mouvement, du dessin, de l'écriture créative et réflexive pour aller vers une perspective de soi plus vaste. C'est porter son attention dans l'içi et maintenant aux trois niveaux de conscience : le physique, l'émotionnel et le mental/imaginaire pour se relier à son identité profonde. C. Rogers parle de l'être « organismique » (1), il entend par là l'individu dans la globalité de ses aspects physiologiques, instinctifs, intuitifs, conscient, mental, émotionnel. Le Life Art Process® est une démarche où chacun laisse son être « organismique » s'exprimer à travers différents supports et conduire le déroulement du processus. Nous donnons la parole au corps pour le laisser nous guider vers ce qui restaure notre équilibre et stimule notre vitalité. En Life/Art® nous nous laissons surprendre par ce qui surgit. Comme l'écrit Max Weber « Dans la création je dépends beaucoup plus de ce que je ne sais pas encore, et de ce que je n’ai pas encore fait .. . ».

Origines

Créée par Anna Halprin (2) et sa fille Daria Halprin (3), le Life Art Process® est une pratique de coaching et d'art thérapie basée sur l'intermodalité (mouvement, dessin, écriture) et intimement reliée aux trois niveaux de conscience (physique, émotionnel et mental/imaginaire). Dans les années 1960, Anna Halprin, danseuse contemporaine réputée pour avoir contribué à révolutionner le monde de la danse, travaille avec des artistes pluridisciplinaires et des thérapeutes de champs divers dont Fritz Perls (Gestalt therapy), Moshe Feldenkrais (conscience à travers le mouvement), Carl Rogers (thérapie centrée sur la personne). Au cours de leurs recherches, Anna et Daria Halprin vont petit à petit articuler l'artistique, la psychologie et la thérapie. Daria Halprin, formée par Fritz Perls et largement inspirée par C.G Jung et C. Rogers va théoriser cette pratique novatrice. C’est ainsi que nait le « Life/Art Process®, art expressif therapy based on movement », Processus d'Art et de Vie.

Life Art Process

Le Life Art Process® : intermodalité et conscience au cœur des processus d'exploration, de transformation et d'in-corporation.

Un des points forts du Life Art Process® est l'intermodalité. Il s'agit de vas et viens entre différents supports artistiques qui se tissent principalement autour de la danse libre et spontanée. Le dessin, l'écriture créative et réflexive, la voix mais aussi l'argile ou la création en nature viennent  soutenir et approfondir les processus d'exploration, de transformation et d'intégration. Dans cette pratique créative et créatrice rien n’est bon ni mauvais ; L'art nourrit les cheminements individuels et  tout ce qui  émerge est source d’inspiration. Ce sont autant de portes qui s'entrouvrent sur le foisonnement des univers singuliers et uniques de chacun.

Le corps est la grande bibliothèque de notre histoire. Il est le véhicule du bouillonnement de la vie intérieure, il convertit et traduit de manière physique des phénomènes de nature invisible comme les sentiments, les émotions, les pensées, les conditionnements, les croyances, les souvenirs, l'imaginaire. Le mouvement, initié par une écoute subtile des sensations permet de recontacter son histoire et surtout de re-déployer son potentiel et ses aptitudes naturelles d'évolution et de résilience. L’être humain possède un gisement de force vitale que des forages propices peuvent faire jaillir » (4) et quand le corps est engagé dans le travail d’expression  ce sont  toutes les ressources naturelles internes inexploitées qui sont agitées et r-éveillées.  Le mouvement devient alors une voie pour découvrir en soi l’existence d’un Autre qui surprend, informe, enseigne.

Le dessin offre la possibilité de mettre au dehors de soi ce qui est au-dedans. Il permet de tracer et d'esquisser les mouvements intérieurs : mouvements organiques, mouvements de pensées, mouvements d'émotions. Il ne s’agit pas d’illustrer une danse ou un vécu corporel. En bougeant, le corps laisse une empreinte invisible et éphémère; le visuel lui, permet de rendre visible cette empreinte. Il est comme un «relevé de données» dans l'ici et maintenant, une photo à un instant T, une vignette sur un itinéraire, sur une traversée. Il capte une image, une sensation, une impression. L’instant d’après c’est déjà autre chose. L'intention est de se laisser saisir par les couleurs et les gestes spontanés. L‘esthétique, n’est pas le but recherché. Il ne s'agit pas non plus d'interpréter la création visuelle mais de l’explorer lui-même comme on explore une forêt.

L’écriture, elle, permet de ramener dans le langage, des expériences organiques profondes. Le langage est un instrument de la mise en signification d'un vécu intime et sensible. L'écriture peut prendre différentes formes : poétique, créative, automatique, réflexive... Dans le processus Life/Art® elle a différentes fonctions : celle de continuer à tirer le fil de l'imaginaire, de laisser l'inconscient s'exprimer à travers des métaphores, des histoires contées, inventées (ex : écrire d'après un dessin "Si mon dessin pouvait parler, que me dirait-il ?); ou celle de faire des liens entre une exploration dansée et sa vie. Ecrire c'est conscientiser et restituer (pour soi même, pour un partenaire)  une expérience de façon claire avec un vocabulaire précis, c'est nourrir le niveau mental qui a couramment besoin de comprendre et de mettre du sens. L'écriture réflexive est une étape dans le processus qui aide à incorporer le nouveau et à cultiver durablement les ressources et  les changements dans l'après, afin que le vécu du stage, par exemple, ne reste pas à l'état d'une simple expérience.

La Nature est une source d’inspiration pour nos parcours d’évolution. Elle est en perpétuelle transformation. A la fois puissante et vulnérable, elle a une inlassable et incontestable capacité à transformer, recycler, s’adapter et trouver les ressources dont elle a besoin. Elle est une alliée fiable et offre un espace de ressourcement et de détente. Les propositions de stages sont le plus souvent dans des endroits proches d'une nature préservée et favorables aux explorations en extérieur. Certaines d'entre elles se font en immersion : l'intégralité du processus se fait alors avec les éléments, l'impermanence de la couleur du ciel faisant partie intégrante de celui-ci... Dans ces investigations de recherche et de développement la nature est à la fois un contenant, un réceptacle, un miroir, une partenaire,  un témoin, un soutien et un guide.

Life Art Process

Physique, émotionnel et mental/imaginaire : les trois niveaux d'attention et de réponse pour être en pleine conscience 

Les trois niveaux de conscience, physique, émotionnel et mental/imaginaire, sont de véritables "canaux" de réceptions et d’émission d’informations.  Posture, mouvement, déplacement, sensation corporelle, émotion, pensée, raisonnement, souvenir, imaginaire sont les moyens dont le corps dispose pour exprimer le paysage intérieur et pour être imprimer par le monde extérieur. 

Le problème avec ces trois canaux, c'est que bien souvent ils sont enchevêtrés : émotions, imagination, sensations s'entremêlent sans grande distinction. Au début de la pratique, quand les personnes se penchent de près sur la question des trois niveaux elles se rendent compte que, fréquemment elles ne savent pas bien différencier l'un de l'autre. Ce manque de discernement peut rendre "otage" des turbulences intérieures. Des idées noires qui tournent en boucle, l'envahissement d'une émotion ou une postures physique ignorée mettent sous influence et intercèdent sur l'appréciation objective d'une situation ou perturber  la fluidité d'une relation.

Identifier ce qui est présent sur chacun des niveaux permet de clarifier et de conscientiser le dialogue et l'interaction entre ces trois niveaux. C’est sur la présence et la conscience interne que reposent les capacités d’adaptation, d'élaboration de réponse adaptée et de re-construction. Dans les processus Life/Art® le mental, les émotions et le corps sont intimement reliés aux pratiques artistiques, ils guident le processus naturel de résilience et étayent l'intégration durable  et profonde à tous les niveaux de l'être jusqu'au cœur de ces cellules.
 

Le Life Art Process® : une approche centrée sur la personne et résolument orientée ressources

Partir des possibilités existantes pour développer de nouvelles compétences expressives

L'art est un levier prodigieux pour embrasser un processus de transformation avec douceur, plaisir et profondeur. Chacun entre dans les propositions en partant de ses dispositions du moment et de ses facultés personnelles. Tout un chacun est doté d'un pouvoir d'action sur un support qualifié "d'artistique", ainsi tout un chacun est artiste! Pas d'attente de résultat, tout ce qui compte c'est l'acte de créer. D'aucuns plongent dans le mouvement, le dessin ou une création en paysage à partir des besoins, des sensations, des émotions et des pensées de l'instant et en laissant libre cours à l'imagination, à l'intuition et à l'instinct.

En session individuel ou en collectif, la pédagogie est  tournée vers la recherche, l'identification et la consolidation de ressources. L'approche vise à favoriser des postures physiques, émotionnelles et mentales qui permettent de générer un alignement positif afin de retrouver du pouvoir d'agir sur sa vie. La pratique du Life Art Process®, en atelier et dans son quotidien permet de devenir familier avec des modes d’expressions variés (mouvement, dessin, écriture, parole, argile, création végétales ...) et de développer des facultés de pleine conscience, de distanciation et d'expressivité. Ces habilités convoquent des fonctions internes insolites, parfois audacieuses et d'ordinaire sous exploitées. L'éventail de ces aptitudes permet de mieux faire face aux turbulences de la vie.

Un processus axé sur l'évocation des ressources pour un futur différent.

Ce que l'on nomme "ressource" est un support, un appuis interne ou externe qui permet de répondre à un besoin précis (apaiser, extérioriser, sécuriser, prendre/garder confiance, mobiliser ...). Cela peut être une action, une pensée, une image, un mouvement, une partie du corps, une qualité, un savoir, une tendance positive naturelle qui fait du bien, qui fait avancer, qui stabilise, qui porte, qui donne du courage....

Le Life Art choisit de favoriser une démarche orientée ressources et solutions. Celle-ci sort du cadre connu de la résolution de problèmes dans laquelle les blocages et les difficultés sont analysés et examinés sous différents angles.

C'est l'intention  constructive et positive qui capte l'attention et l'énergie. L'individu dans sa globalité, consciemment et inconsciemment, s'engage dans cette direction. C'est finalement ne rien faire de plus qu'ouvrir un espace pour permettre à la personne d'entrer en contact avec la tendance naturelle et féconde de sa nature humaine. Cette nature profonde dont parle C. Rogers : « Le centre, la base la plus profonde de la nature humaine, les couches les plus intérieures de sa personnalité, le fond de sa nature «animale», tout ceci est naturellement positif et fondamentalement socialisé, dirigé vers l’avant. L’essence de l'homme est de se conserver et d’avoir une vie sociale.» (5)

Par ailleurs, le focus axé vers ce qui fait du bien, ce qui enchante, ce qui soulage met en lien étroitement et de façon notable avec la sécurité intérieure et permet de restaurer et cultiver l'estime et la confiance en soi. Sécurité intérieure, estime et confiance en soi : trois ingrédients indispensables pour nourrir l'élan et le courage de sortir de sa zone de confort afin d'élargir son champ des possibles.

POURQUOI CA MARCHE ? Petit voyage dans notre réseau neuronal pour déceler des éléments de réponse ...

Si des études montrent la place fondamentale du ventre, il est d'ailleurs de plus en plus appelé "second cerveau", nous allons ici porter notre attention sur le cerveau "d'en haut". Le corps est doté d'un cerveau incontestablement connu de tous : le cortex cérébral. Sans pour autant réduire les états d'âmes (ou de conscience par essence  immatérielle) à l'activité des neurones, il est néanmoins intéressant de se pencher sur les neurosciences. En effet, elles apportent un éclairage scientifique précieux sur le fonctionnement du cerveau, elles proposent des notions pertinentes sur les ressources et les tendances limitantes de notre système et elles participent à une meilleure compréhension des processus neurobiologiques engendrés par les expériences vécues.

Eclairage des neurosciences sur le processus d'apprentissage et de changement

Les observations de l'activité cérébrale montrent que chaque pensée, action, mouvement ou réponse émotionnelle à un évènement, se traduit par l'activation d'un câblage neuronal spécifique. Plus nous adoptons le dit-procédé de pensée, de mouvement ou d'émotion, plus le câblage est activé au point de devenir dominant. Et c'est comme cela que, en un clin d'œil et sans s'en rendre compte, nous empruntons l'autoroute d'une de nos routines. Certaines de ces routines sont utiles et même avantageuses, d'autres le sont moins... Pour changer il s'agit donc d'agiter des neurones jusque là peu ou pas activés, pour accéder à un vivier de ressources et de compétences inutilisées. Bref, il nous faut conquérir de nouveaux territoires dans nos cortex en marge de ceux de nos «habitudes en conserve»..

Les neurosciences nous informent que, pour se renouveler et faire émerger des compétences inédites, il faut entre autre :

  • Fabriquer de la nouvelle mémoire par de nouvelles expériences ;
  • Perfectionner notre capacité à se focaliser, pour guider nos intentions, attitudes corporelles, pensées et paroles vers le but fixé ;
  • Déplacer notre attention pour percevoir les choses autrement et ouvrir nos perspectives. Ceci  en effectuant des mouvements physique, émotionnel, mental ou imaginaire
  • Apprendre à ne plus se soumettre à nos automatismes gestuels, posturaux, émotionnels et de pensées, autrement dit apprendre à désapprendre et à résister. Pour cela il faut entraîner le muscle de notre conscience à reconnaître les automatismes dès qu'ils surgissent;
  • Stimuler notre système dit "récompense" :  actionner, encourager et tonifier la boucle physioneurologique vertueuse qui favorise le bien être, le courage, la motivation, l'élan vital
  • Solliciter les différentes sphères du cerveau qui entrent en jeu dans l'expressivité et l'identité (cortex cognitif, moteur, sensoriel, sensitif, verbal, limbique-émotionnel).

Et le LAP dans tout ça ?

Le Life Art Process®, par son approche alliant intermodalité artistique et pleine conscience portée aux trois niveaux d'attention (physique, émotionnelle, mentale/imaginaire) engage l'individu dans sa globalité et  sollicite différentes parties de son cerveau.

Ces portes d'entrée créatives agissent directement sur « l'espace de travail neuronal » (6). C'est dans cet espace, où sont créés de nouveaux neurones et de nouvelles connexions synaptiques, que se logent notre virtuosité d'esprit, notre vélocité mental, notre faculté d'agir et notre pouvoir de résilience.

Les vas et viens entre les différents supports artistiques font sortir des « autoroutes neuronaux » habituels. Nous vivons de nouvelles expériences, par conséquent nous fabriquons, ce que l'on appelle en neurosciences, de la "nouvelle mémoire" qui se manifeste par l'activation de nouvelles connexions synaptiques.  Il y a réorganisation neurobiologique. Le cerveau se modifie et la chimie du corps également par le jeu des hormones. Ces nouvelles fonctions permettent l'émersion d'une gamme de réponses physiques, émotionnelles, mentales et imaginaires inhabituelles. De nouvelles ressources internes sont façonnées qui laissent jaillir un moi novateur et prometteur. L’expérience de celui-ci à travers les différents outils LAP® est profondément réparatrice et porteuse d’espoir quant à la possibilité de l'avènement d'horizons jusqu’alors inconnus et parfois même inimaginés.

Life Art Process

Un terreau favorable pour tracer le chemin vers nos rêves et emprunter la route de l'incarnation des intentions de notre moi profond.

Les propositions de Béatrice Maine nous font entrer dans une interactivité créative et insolite entre soi et soi-même et entre soi-même et le monde. La nature nous met en connexion avec la force et l'intelligence nichée dans notre matière organique et tout autour de nous. La plurimodalité artistique nous guide sur des itinéraires intérieurs inhabituels. Les trois niveaux de conscience sont le socle de toutes expériences vécues. Les outils stimulent l'ensemble des parties de notre cerveau, de notre physiologie et de notre être. Les dialogues entre mouvement, dessin et écriture sont comme des fenêtres que nous ouvrons sur nos mondes intérieurs et sur l'univers.

La méthodologie est axées essentiellement et consciemment sur les ressources. Les nouvelles capacités à vivre de façon plus sereine et plus épanouie se bâtissent sur les fondations préexistantes chez chaque sujet. La pédagogie soutient chacun dans le processus d'émancipation, contribue à augmenter la foi en la faculté de r-évolution intérieure et participe à l'affranchissement de croyances limitantes.

C'est la personne elle-même qui est son propre expert et qui est souveraine sur sa trajectoire de croissance. Les propositions sont là pour étayer et encourager le mouvement de reprise de pouvoir sur le cours de son existence, pour souligner les potentiels présents, mettre en lumière des aptitudes singulières et personnelles, épauler dans le développement de nouvelles compétences et accompagner la consolidation de celles-ci dans le temps afin de les rendre actives, profitables et efficientes pour la vie personnelle, relationnelle, familiale, professionnelle et spirituelle.

Ces voyages sont autant  de rendez vous avec soi-même et avec la fertilité, la fragilité et l'ingéniosité de la vie qui nous traverse. L'ensemble de la démarche est un terreau favorable pour tracer le chemin vers nos rêves et emprunter la route de l'incarnation de notre être profond.

Béatrice Maine - Terre de Dance

(1) - Le développement de la Personne, C. Rogers, Ed Roché, 2005, p.77
(2) - Pour en savoir plus sur le vie d'A. Halprin voir le film de Rudi Gerber Le Souffle de la Danse, 2012
(3)- Daria Halprin, directrice de l'Institut Tamalpa en Californie, auteur de La force Expressive du Corps, ed. Broché, 2014
(4) - Sylvain Tesson, Une vie à coucher dehors, Ed Poche 2010
(5) - Le développement de la Personne, C. Rogers, Ed Roché, 2005, p 68
(6) - "L'espace de travail neuronal", théorie développée par JP Changeux, neurobiologiste et reprise par Bernadette Lecerf-Thomas dans Activer les Talents avec les Neurosciences, ed Pearson, 2012


Suivez meditationfrance sur twitter

Suivez Meditationfrance.com sur facebook