meditationfrance, méditation, tantra, connaissance de soi
Les archives de Meditationfrance

Le LIBRE ARBITRE, le CONSENTEMENT, le POUVOIR DE CREATION et NOUS.

gahia

par L’équipe GAHIA

Il y a quelques jours, l’émission « Un soir à la tour Eiffel », diffusée sur France 2, avait pour sujet « Les Français … optimistes ? » avec pour invité Axel KHAN.
Les questions suivantes lui ont été posées : « Avez-vous observé que les français ne croyaient plus à leur politique ? Est-ce que vous avez ressenti ça vous aussi à la rencontre des français ? »

Axel KHAN a répondu ceci :
« Ce que j’ai observé, si vous voulez, c’est que les partis de gouvernement en général sont totalement obsédés par les contraintes qu’on appelle la dette, le déficit, les critères européens, la mondialisation et donc ils sont tellement obsédés par ça qu’ils sont totalement incapables d’imaginer eux-mêmes un avenir vraiment désirable, vraiment favorable, un avenir glorieux mais même pas simplement glorieux, un avenir enchanteur. Et comme ils sont incapables de l’imaginer, ils sont foutrement incapables de le proposer aux électeurs. Et, face à ça, il y a d’autres personnes, d’autres partis qui leur proposent ni plus ni moins de revenir totalement au passé. On peut considérer que c’est absurde, mais il faut imaginer ce qu’il se passe lorsque personne n’est capable de vous donner envie, de vous défoncer pour bâtir un avenir qui sera désirable pour accueillir vos enfant et petits enfants. Comment voulez vous que les gens n’écoutent pas d’une oreille attentive ceux qui leur proposent de revenir à un passé plus ou moins idéalisé. Et voilà ce qu’il se passe en France. C’est un problème et c’est le phénomène majeur des grands mouvements politiques que l’on a vu dans ce pays

Ce que constate Axel KHAN sur le sujet de la politique décrit de manière concrète et pragmatique nos propres fonctionnements comportementaux actuels.

Quand nous sommes obsédés par ce que nous prenons pour le problème, ce que nous prenons pour des contraintes, nous sommes incapables d’imaginer et de créer ce qui est désirable, enchanteur pour nous. Nous ne sommes plus que le problème. Nous ne sommes ni plus ni moins que la contrainte. Nous focalisons notre attention sur la situation que nous pensons vivre. A tel point que nous nous réduisons au problème. Nous réduisons la vie au problème. Et ainsi nous nous retrouvons incapables d’imaginer et donc de créer autre chose pour nous.

à ce moment-là, nous rattacher au passé, nous comporter comme d’habitude, nous soulage et nous rassure, même si cela génère à nouveau de la souffrance et de la douleur. Du coup, nous nous créons sans fin une boucle de vécus anciens dans lesquels nous nous enfermons.

Il en est quasiment de même avec les peurs.

Nous sommes habitués à vivre avec la peur et dans la peur. La télévision, les séries, les films, les journaux, les hommes politiques, nos proches et nous-mêmes la véhiculons dans notre quotidien.

Or, les peurs créent exactement ce que nous ne souhaitons pas. Elles cristallisent notre attention sur ce qui peut nous arriver de pire ou de désagréable et occultent ainsi le joyeux, le léger, l’agréable. Chaque pensée de peur crée ce que nous souhaitons éviter et donne le consentement à ce que cela se produise.

A partir du moment où nous commençons à REGARDER et à CONSTATER ce qui EST, nous utilisons en conscience notre libre-arbitre et notre pouvoir créateur.

Nous nous apercevons que nous sommes tous bien plus grands, bien plus magiques, bien plus magnifiques que l’expérience que nous jouons.

Nous pouvons tous et tout un chacun faire le choix de telle ou telle expérience. Aucune n’est meilleure que l’autre. Aucune n’est moins bien que l’autre.

Nous pouvons les vivre dans l’unité ou dans la dualité, ce n’est qu’un «point de vue».

C’est à chacun de le décider.

C’est à partir du moment où nous regardons que notre liberté s’installe. C’est à ce moment là aussi que nous pouvons DECIDER en conscience de notre EXPERIENCE.

TOUTE VIE, ou toute expérience de vie s’appuie sur 3 fondamentaux : LE LIBRE-ARBITRE, LE CONSENTEMENT et le POUVOIR DE CREATION.

A chaque expérience que nous pensons vivre, nous les utilisons. Il n’y a pas de règle. LA VIE n’a aucun jugement, ni aucun avis sur quoique ce soit. ELLE EST.

Nous avons tous la possibilité de VIVRE une autre expérience, quelle qu’elle soit.

Nous n’avons pas besoin de lutter. Ni à l’extérieur de nous, ni à l’intérieur de nous.

Regarder est le moyen simple pour redécouvrir qui nous sommes, retrouver notre pouvoir de création et notre libre-arbitre. Nous l’avons oublié pendant l’expérience de la dualité.

Quand nous commençons à regarder, nous sortons pas à pas de l’oubli pour rentrer pas à pas dans LA VIE.

En regardant, nous décidons de nous re-connecter à notre pouvoir personnel, de créer et de jouer l’expérience autrement. Nous pouvons décider de continuer l’expérience en cours, comme de l’arrêter, comme de la faire évoluer. Il n’y a plus de lutte ni de séparation. La fluidité s’installe.

Nous sortons du rôle de victime, agresseur, sauveur, que nous avons inscrit en nous, consciemment ou inconsciemment.

Nous retrouvons notre libre-arbitre et notre pouvoir de création.

En donnant le consentement à une expérience de vie en conscience, tout ce qui s’est inscrit en nous s’efface comme par miracle. Et c’est cela LE MIRACLE de la VIE.
 
DECIDER est un CHOIX. Nous prenons la responsabilité de NOTRE VIE. Nous devenons le créateur et l’acteur principal de notre vie.

Il n’y a aucun jugement.

Nous faisons le CHOIX dans l’instant et parce que nous savons que NOUS SOMMES bien plus qu’une expérience, nous pouvons changer d’avis n’importe quand et à n’importe quel moment.

gahia

Nous pouvons décider d’avoir à nouveau peur ou d’être à nouveau le problème.

DECIDER de reprendre son LIBRE- ARBITRE, c’est faire le choix d’une autre expérience de VIE. C’est un engagement que nous prenons avec nous-même.

Nous pouvons le réaliser seul, il existe de nombreux et merveilleux outils à notre disposition pour nous y aider ou nous pouvons nous faire accompagner.

Tout est juste.

Nous pouvons tous vivre en toute simplicité la JOIE, l’AMOUR, la PAIX, la SéRéNITé, et l’ABONDANCE.

Nous n’avons qu’à REGARDER, DECIDER et ainsi CREER.

Nous sommes tous ELUS. Nous avons TOUS LE DON. Nous avons TOUS LE POUVOIR.

LA VIE est magique, laissons nous guider.

Sortons nos crayons, nos pinceaux, nos outils, notre rire, notre amour de la vie, notre joie et allons-y : AMUSONS-NOUS, CREONS.

Et si nous bloquons de temps en temps, si nous sommes gênés :

ASSEYONS-NOUS ET REGARDONS

Regardons que nous SOMMES bien PLUS GRANDS, bien PLUS MAGIQUES, bien PLUS MAGNIFIQUES que ce que nous pensons, que ce que les autres pensent de nous.

Regardez la beauté de qui vous êtes.

Regardez la beauté de qui sont les autres.

Regardez la beauté de qui nous sommes.

Regardez la beauté de ce que nous avons déjà créé.

Pourquoi ne pas créer le encore plus beau, le encore plus magique.

Nous avons tous le pouvoir de CHOISIR un nouveau ICI ET MAINTENANT.

C’est NOUS, CHACUN d’entre NOUS, qui en détenons le pouvoir.

Avec AMOUR et INFINIE TENDRESSE
L’équipe GAHIA
Véronique SAUBUSSE, Jean-Paul LAFRANCESCA, Cécile BOUCHER et Véronique ALONSO

GAHIA
Lieu dit Lançon
47250 Ste Gemme Martaillac
Tél. : 09 88 28 78 52 ou 06 60 06 39 57
Site WEB : www.gahia.com