meditationfrance


 


La Danse du Sensible

Claire Laronde

Entretien avec Claire Laronde

Claire Laronde anime des stages où se rencontrent méditation, mouvement thérapeutique, présence et expression, en France mais aussi aux Etats-Unis, dans la communauté de Findhorn en Ecosse et dans le désert.

Bonjour Claire, vous proposez à Paris et en Province des méditations en mouvement ainsi que des stages et formations. Qu'appelez-vous la danse du sensible ?

La Danse du Sensible est une méditation en mouvement. Elle se définit par la présence corporelle née du mouvement intérieur ainsi que le rapport à soi et au monde qui en découle. Elle est ensuite l'expression de l'être dans le geste.

La Danse du Sensible est une manière d'être, d'être connecté à l'essentiel en étant relié à l'intériorité corporelle. Elle est une danse du mouvement intérieur dont nous développons la perception. Le mouvement est lent, profond, sensible. La qualité de présence au geste développe la conscience, la lenteur nous ouvre à la beauté du moment présent, à l'intensité de notre présence.

La Danse du Sensible invite à faire le lien entre la source universelle du mouvement et ce qui nous rend unique, nos propres particularités afin de développer la confiance dans l'originalité de sa propre expression. Lorsque la créativité se déploie dans un ancrage sensible, nous devenons sujet de notre propre vie. Apprendre à s'exprimer depuis ce lieu-là de soi, c'est s'ouvrir à sa créativité profonde.

La Danse du Sensible est  à la fois une danse méditative, une danse de transformation, une danse d'éveil et une danse d'incarnation. C'est est un chemin de spiritualité par le corps.

Claire Laronde

Pour développer cette méditation en mouvement, avez été inspiré par la pratique de la Pleine Conscience du moine vietnamien Thich Nhat Hanh ainsi que par les enseignements du tantrisme et par les recherches de Danis Bois sur le Sensible et le mouvement, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre parcours et cette approche de la méditation ?

J'ai rencontré la pratique de la Pleine Conscience enseignée par ThichNhatHanh début 1990 et j'ai été frappée par sa manière de trouver les mots justes, par la simplicité avec laquelle il ouvrait une voie de paix et d'éternité dans les gestes du quotidien. La pleine conscience de ns actes change radicalement notre rapport au temps. Elle nous plonge directement au cœur du moment présent en nous mettant en lien avec le cœur de la vie. Danis Bois  a su magnifiquement faire le lien entre le mouvement du corps, la présence à soi et sentiment d'existence que génère cette présence corporelle. La lenteur du mouvement sensoriel est un outil incomparable pour développer cette qualité de présence. Mon travail avec lui m'a permis de relier méditation, soin et expression du corps. 

Le tantrisme c'est la voie du corps, la voie de la présence du corps au monde, de la présence au sein du quotidien, dans la spiritualité hindoue shivaïte. La voie du tantrisme m'a apporté la joie et la gratitude, un regard sur la beauté du monde, sur la beauté des êtres quel qu'ils soient, quoi qu'ils vivent. Et puis les méditations actives développées par Osho enseignent à oser, oser se dépouiller de l'inutile pour oser se montrer.

Vous parlez des gestes au quotidien, du regard sur la beauté du monde…pouvez-vous dire comment démarre vos journées ? Un matin avec Claire Laronde….cela peut ressembler à quoi ?

Le réveil commence par une première construction de la présence, avant même de me lever. Il s'agit d'un temps encore proche de l'état de sommeil, où les micro-mouvements réalisés dans la lenteur, vont me permettre d'habiter mon corps, de réajuster corps et conscience dans une unité de présence et d'ouverture perceptive, pour entrer sereinement dans la journée.

Ensuite vient le temps de la méditation, temps d'ouverture à se laisser animer par le mouvement intérieur, à se laisser guider vers les orientations de la journée, vers les actions accordées.

Le corps est comme un instrument de musique, il est nécessaire de commencer par l'accorder, pour que notre part la plus essentielle puisse  ensuite y jouer sa musique. Ce temps de méditation se fait dans le silence gestuel, le mouvement est intérieur. Elle peut ensuite être suivie de la réalisation de quelques mouvements codifiés, chorégraphies favorisant tel état ou telle action. SI j'ai besoin de stimuler ma créativité, un court espace de danse libre sera alors bienvenu. 

Bien sûr la pratique est plus ou moins longue, selon le programme de la journée, l'heure de réveil, les élans du moment. Mais quelle que soit la durée, il y a un enracinement dans le corps en mouvement pour que se déroule ensuite une journée de présence et d'harmonie.

Claire Laronde

La plupart des religions depuis deux millénaires ont inculqué à l'0ccident que « la chair ›› était le domaine de tous les égarements. Aujourd'hui beaucoup d'enseignants spirituels contemporains disent que le corps est en fait un don et que la vie utilise notre corps pour se manifester, pour s'expérimenter. Cette nouvelle manière de voir notre relation au corps me semble une véritable révolution, qu'en pensez-vous ?

Je pense en effet que notre époque voit se développer une conscience beaucoup plus profonde et sensible de ce qu'est le corps  comme de la manière de l'utiliser. Comme vous le dites très bien, la vie prend corps pour se manifester et s'éprouver, pour expérimenter du nouveau, engranger de nouvelles connaissances. Notre existence d'individu n'est que l'apparence  d'une présence spécifique de la vie qui s'incarne pour apprendre et évoluer.

L'expérience que nous faisons du corps lorsque nous le faisons danser de l'intérieur, lorsque nous le bougeons avec attention et conscience, en prenant soin de l'écouter, d'entendre toutes sortes de messages qu'il a à nous dire, les sensations, les émotions, les élans, les impulsions, cette expérience nous ouvre l'esprit. La perception que nous développons du mouvement intérieur crée une sensation de soi plus présente en renforçant notre sentiment d'existence. Nous découvrons une matière du corps consciente qui nous donne de la consistance et une sensation d'être plus incarné, d'être en phase avec soi-même. Il en découle une aptitude accrue à suivre ses orientations les plus profondes, à déployer sa créativité comme à être présent au cœur de chacune de ses actions. 

Les religions ont fait ce qu'elles ont pu, ne les blâmons pas. Maintenant il s'agit d'aller plus loin en donnant au corps sa juste place de vecteur sensible d'évolution. C'est ainsi au corps conscient, et donc au corps dansant qu'il faut s'adresser. Et c'est par la joie du ressenti, de l'éprouvé, du mouvement du corps directement relié à l'essence de l'être que nous pouvons avancer sur le chemin de la conscience.

Site web : www.clairelaronde.com

MEDITATION EN MOUVEMENT avec Claire Laronde

Stages et ateliers Paris / Province
Formation : «Danse et Thérapie du Mouvement»
Un art du mouvement intérieur, expression de l'Etre

Claire Laronde : 06 63 91 22 65


Suivez meditationfrance sur twitter

Suivez Meditationfrance.com sur facebook