meditationfrance


 


Voyage initiatique au coeur d'un atelier d'art thérapie analytique et transpersonnel

art thérapie

par Marielou Pichon, Art thérapeute


Quelles découvertes fait-on dans un atelier analytique et transpersonnel ?
On vient travailler sur notre psychologie avec un but : celui de nous relier à ce qu'il y a de plus grand que nous, à l'intérieur de nous. Nous venons pacifier notre histoire et trouver les moyens pour le faire.
Nous venons purifier notre cœur, faire disparaître nos peurs en travaillant sur toutes nos émotions donc sur notre passé. Nous allons transformer nos émotions en sentiments. Nous venons rétablir la libre circulation de l'Amour sur notre chemin de vie.

art thérapie

La souffrance
Nous reproduisons ce que nous avons connu ou subi sans passer par le filtre de la compréhension et du recul nécessaire pour notre évolution. Nous menons notre vie sans trop nous poser de questions. Nous refoulons dans notre inconscient tout ce qui, croyons-nous, risquerait de nous faire souffrir. Et puis arrive le moment où la souffrance est trop grande et nous commençons à chercher des solutions pour soulager cette souffrance.
Ces crises non résolues ou ces tâches non accomplies génèrent des « ancres » sur le chemin et nous retiennent dans le passé.
Desjardins : « l'homme devrait pouvoir changer qu'avec la seule puissance de sa conscience mais il ne le fait pas. La crise va l'obliger à faire cette initiation ».
La souffrance, c'est ce qui oblige l'homme à changer. C'est une loi psychologique qui nous dit que « l'homme ne se corrige que ce dont il souffre ».
La souffrance est souvent liée à notre passé qui génère nos émotions. Nous n'acceptons pas que notre passé se soit déroulé de telle ou telle manière, nous voudrions absolument qu'il ait été différent, nous refusons la réalité de notre passé.
Pour sortir de la souffrance, le seul chemin est celui qui du " oui " à ce qui est, d'être toujours en prise avec la réalité " ici et maintenant ".
La souffrance ne doit pas être niée, nous devons la voir, la comprendre, la soigner par le travail psychologique que nous faisons à travers l'expression picturale, l'analyse et le dévoilement des messages inconscients qui en découlent. Lever les ancres qui nous retiennent dans le passé, ses souffrances fossiles, ses crises non résolues, afin de retrouver le libre écoulement de notre développement. Définir notre profil psychologique pour mieux comprendre notre fonctionnement. Repérer les mécanismes de défenses qui nous servent parfois mais le plus souvent nous entravent dans notre évolution.

art thérapie

Au-delà de tout ce travail sur notre souffrance, nous devons avoir le désir d'évoluer, d'être dans le questionnement pour définir le but de notre vie.

« De quoi veux-tu te libérer ? »
« Du poids de mon passé »
« Qu'est-ce que le poids ? »
« Mes erreurs, mes souffrances, les blessures de mon passé, tout ce que j'ai détesté, tout ce que j'ai essayé d'oublier ». « Tout ce poids devient mon plus grand trésor : ce poids est ma voie », page 84, passage du dialogue avec l'ange. Edition intégrale.

En ce qui concerne la relation entre le chemin et le quotidien, il faut éviter le danger de vouloir être parfait. Il faut reconnaître notre façon d'être là »

Ceci ne veut pas dire qu'il faut supprimer le désir qui est moteur pour l'homme, son énergie vitale, mais supprimer les désirs qui sont toujours dans l'attente de quelque chose ou de quelqu'un pour être satisfaits.

Pour avoir une attitude juste face à la souffrance, il est nécessaire de dissocier le fait qui est de la violence et le ressenti qui est de la souffrance.

Nous ne pouvons pas éliminer les événements douloureux de notre vie, mais nous pouvons supprimer la souffrance qui en découle.

La réaction de chacun face à un même événement douloureux est toujours différente. La souffrance est toujours subjective et personnelle.

Nous aurons, à un moment donné, un événement, une rencontre, une intuition, une crise qui vont nous aider à comprendre que la vie n'est pas un long fleuve tranquille.

art thérapie

Notre seule chance de trouver un sens, un but à notre vie est d'aller chercher au fond de nous, ce « petit quelque chose » que l'on ressent, perçoit, et qui ne demande qu'à éclore au grand jour : le Soi.

« Les trois joyaux bouddhistes » sont des outils pour nous aider sur le chemin : La Connaissance, la Vigilance et la Discipline, outils précieux pour sortir de l'ignorance, aller vers la connaissance de soi, le contrôle de soi et l'acceptation de la réalité.

Le travail d'expression picturale, de description puis ensuite d'analyse nous amène à cette connaissance de soi, et nous permet donc d'exercer notre vigilance pour nous amener à la discipline. Et à chaque instant de notre vie, nous appliquons ces trois joyaux bouddhistes. En tout cas, nous essayons....
Svami Prajnanpad nous dit de la connaissance « savoir c'est pouvoir ». On ne sait que ce que l'on peut mettre en pratique.

L'intérêt de venir à l'atelier c'est qu'une souffrance communiquée est moins douloureuse, car elle se décharge en chemin de sa prétendue vérité au contact de l'altérité. Non seulement avec le travail fait avec le thérapeute, mais également en étant en contact avec tous ceux qui viennent à l'atelier.
La vigilance, c'est de pouvoir garder en conscience, à chaque instant, la faculté de comprendre nos rêves, nos lapsus, de surveiller notre mental, d'examiner tout ce qui se passe dans notre vie à la loupe, de toujours rester dans le questionnement.
La discipline, c'est d'appliquer cette vigilance dans notre vie de tous les jours. C'est une pratique qui va nous permettre de faire des initiations.

Svami Prajnanpad nous dit également que notre souffrance est totalement subjective : « Personne ne vit dans le monde, car chacun vit dans son monde ». C'est le mental qui nous égare : il est identique à une paire de lunettes colorées, qui déforme la réalité, nous manipule au travers de nos désirs et de nos peurs. Notre travail consiste à retirer cette paire de lunettes et à la détruire.

Bouddha nous dit : « Celui qui est maître de ses pensées est plus grand que celui qui est maître du monde. »
Notre conscience représente 20% de notre appareil psychique contre 80% pour notre inconscient. Inutile de préciser que le gros du travail consiste à explorer notre inconscient.

Nous devons « purger » notre inconscient personnel pour obtenir une meilleure qualité de vie. C'est un travail long mais passionnant. La médiation picturale facilite le travail car il est plus facile de parler de ce que l'on a peint plutôt que de parler de qui l'on est.

art thérapie

Le travail d'art thérapie analytique et transpersonnel nous amène aux questions suivantes :
- Qu'est-ce que mon inconscient essaie de me dire ?
- Quels éléments de mon passé se réactivent dans mon présent ?
- Que vient me faire comprendre cette souffrance ?
- Pourquoi suis-je soumise à cette souffrance ?
- Quel bénéfice j'en retire ?
- Quelle est la peur qui me maintient sous sa coupe ? - Qu'est-ce que je risque de lâcher mes peurs ?
- Qu'est-ce que je veux vraiment faire de ma vie ? - Quel est le but de ma vie ?

Vous avouerez quand même que ce début de voyage est passionnant : découvrir que notre vie est souffrance et que nous avons tout un arsenal d'outils à notre disposition pour nous aider à alléger notre vie de ce fardeau.

Nous découvrons que nous avons un inconscient personnel qui nous donne tout le matériel nécessaire pour notre libération, et le thérapeute nous guide, pour nous permettre de comprendre que tous nos problèmes, nos souffrances et leurs solutions, se trouvent à l'intérieur de nous. Tout ce travail est nécessaire pour nous rendre autonomes et mettre en place notre processus de guérison personnelle.

Le travail ne peut être complet que lorsque le processus d'individuation est accompli, que le Soi se dévoile et que nous sommes devenus responsables de notre inconscient.
Petit à petit, nous allons faire connaissance avec tous ces éléments qui nous constituent, nous allons comprendre comment chacun s'articule dans notre vie et comment nous pouvons devenir responsables de ce fonctionnement.

L'inconscient ne prend jamais en compte, ni le temps, ni l'espace, ni la morale, ni le beau, ni le laid, ni la mort. Son seul but est la libération du Soi. Il est très patient et nous redonnera sans cesse à traiter en conscience ce qui lui semble essentiel de comprendre pour notre évolution. Il nous parle au travers de symboles, comme les maladies qui viennent symboliser le mal être du corps pour que l'esprit en prenne conscience. De la même façon, le tableau, en expression picturale, est un pont symbolique entre notre inconscient qui veut se faire entendre et notre conscience. L'inconscient nous interpelle également par nos rêves, nos actes manqués, nos lapsus, nos oublis, notre intuition. C'est un conseiller permanent d'où proviennent l'énergie, la matière et l'expression. Le but est d'harmoniser notre conscient et notre inconscient.

A l'Atelier, nous travaillons principalement sur l'inconscient personnel en expression picturale. Les formes figuratives et personnelles de notre histoire en découlent. Par opposition, l'inconscient collectif, comme son nom l'indique, nous parle de tout ce qui appartient à l'humanité.

art thérapieL'expression picturale nous permet de découvrir cet inconscient personnel, lieu de tous les refoulements de notre conscience, qui sait tout de nous et ne demande qu'à nous donner les informations nécessaires à notre évolution. Nous avons comme seule obligation, celle de l'écouter, de sentir et de ressentir.

Voilà tout le chemin qui nous est proposé de parcourir à l'Atelier d'Art Therapie.

C'est un chemin ardu. Nous allons devoir être confrontés à nos peurs et nos émotions.

La plus grande difficulté, c'est que notre conscience, notre Moi, notre ego, acceptent de suivre ce chemin, car la conscience est la seule à pouvoir décider de le faire. Le mental, contrairement à l'ego, doit être neutralise car il nous maintient dans l'infantilisme, la souffrance et qui nous empêche de sortir de la dualité. Autrement dit : « le processus d'individuation est un processus de création individuelle qui se développe en chacun de nous par la connaissance de soi, la différenciation d'avec les autres pour accéder à la maturité psychique et à l'éveil spirituel » C.G.Jung.

www.yogaplanet-artherapy.com
www.riad-beloiseau.com

art thérapie


Suivez meditationfrance sur twitter

Suivez Meditationfrance.com sur facebook