meditationfrance


 


Les Gym Slippers, Ecodesign, 100% réemploie

Idéale pour le yoga, le pilates,
la méditation, la danse...

Katell Gélébart

par Katell Gélébart

CREATRICE VISONAIRE "faire avec ce qui est là …"

Peut-on associer design de qualité et exigences écologiques ? L'écodesigner française Katell Gélébart, spécialisée en matériaux recyclés, réalise ses créations uniquement avec ce qui est déjà là, évitant toute forme de gaspillage. Son œuvre empreinte de sensibilité envers un environnement toujours plus fragile a été récompensée par le prix KAIROS de la fondation Alfred Toepfer Stiftung F.V.S.

Depuis plus de dix ans, Katell Gélébart crée des vêtements, des sacs, des lampes, des meubles et autres objets. Avec une rigueur impressionnante elle utilise uniquement des matériaux déjà existants : emballages ménagers néo-zélandais, rebuts de soie de l'industrie textile en Inde, feutre des surplus de l'armée russe ou vieux sacs de lin de la poste allemande.

D'autres stylistes ont également fait leur le concept de récupération, mais Katell Gélébart travaille depuis longtemps déjà en pionnière selon cette méthode.

La mode et le design sont des reflets de notre époque, indispensables en tant que codes esthétiques de notre identité. Au sein de ce débat, Katell Gélébart ne se situe pas comme styliste de mode au sens propre. «Les matériaux sont le message.», ne cesse-t-elle de répéter, soulignant par ce credo qu'elle ne recherche dans la mode ni les coupes raffinées ni les
tendances; ce qu'elle veut surtout, c'est un travail conscient et respectueux sur les matériaux.

Ce que d'autres ressentent comme une restriction lui donne des ailes. Créer quelque chose de nouveau, sans gaspiller de ressources, sans produire de déchets, est pour elle à la fois un défi et une inspiration. Au terme de ce processus créatif surgissent des objets d'une beauté inattendue : un imperméable bariolé en emballage de nourriture pour chats ou une lampe aux courbes élégantes réalisée avec des lamelles de stores en aluminium.

recycling

Outre leur dimension esthétique, ses oeuvres ont également un contenu éthique. Nomade des temps modernes, Katell Gélébart a tissé un réseau international, elle aborde toujours les personnes avec lesquelles elle collabore avec curiosité, respect et empathie. Avoir tous les égards envers les particularités locales est pour elle une évidence.

C'est ainsi qu'en Inde, elle montre aux femmes comment réaliser des sacs qui plairont a la clientèle de Mumbay (Bombay) en modernisant le design. Elle procure ainsi à ces femmes un petit revenu qui les aide à acquérir plus d'indépendance. Elle n'essaie
jamais d'exercer une influence sur les motifs traditionnellement brodés ou tissés dans un village depuis des siècles, mais uniquement sur la forme des objets cousus. Ce contact plein
de sensibilité avec les gens et leur histoire crée un climat de confiance qui ouvre beaucoup de portes à l'écodesigner.

Cette artiste activiste de 40 ans défend ses idées de manière convaincante et passionnée mais elle n'a nullement l'intention de
condamner ou de faire du prosélytisme. Son œuvre est bien sûr une critique de la folie consommatrice, du gaspillage et de la superficialité mais, bien au-delà, reconnaître le potentiel esthétique des choses que les autres mettent au rebut est une démarche qui l'inspire.

Parcours personnel: De changer le monde extérieur à changer soi-même…..

C'est en 1999 que Katell se met au yoga puis a la méditation a travers les retraites silencieuses de 10 jours , la fameuse Vipassana de Gohenkaji.

Puis Katell passé de longues années dans le sud de l'Inde, d'abord entourés des disciples de Sri Aurobindo et Mère puis dans le Osho International Meditation Resort à Pune.

Là, le programme de "work as meditation" lui permet de changer profondément son comportement et sa vision des choses. Les méditations actives d'Osho la rendent beaucoup plus sereine, ouverte et communicative. Elle apprend aussi à guider les techniques de méditation d'Osho, les thérapies méditatives et les inclus dans sa vie quotidienne.

Osho dit que « la méditation c'est 24/24 heures, c'est une présence intense d'être ici et la, d'être total. Et d'être le témoin de ce qui se passe. Et là, le mental disparait. »

"Voila comment j'essaie de porter la plus grande attention, la plus grande présence et la plus grande conscience à chaque chose que je fais, chaque geste, chaque parole, à chaque minute" dit Katell .

Puis d'ajouter " en fait… rien de bien nouveau, en temps qu'artiste, quand je crée, c'est un silence profond qui me pénètre. C'est une présence totale et je vois mes mains travailler d'elles-mêmes et c'est comme si elles ne m'appartenaient pas. Comme si j'étais le témoin de ce qu'elles font. Je disparais littéralement dans l'acte de création. Je suis immergée. Je suis totale. Cet état méditatif et de présence je l'ai toujours connu quand je travaille et donc c'est facile, il me reste à l'appliquer aux autres aspects de ma vie."

Ainsi de la conscience pour l'environnement à la conscience personnelle c'est toute une seule et même vision qui est concrétisée dans la "gym slippers" …..

Cela fait 14 ans que je crée des articles recyclés et j'ai décidé de créer ces Gym slippers car je n'en trouve pas pour moi en matériaux recyclés. Ou bien elles sont très chères ou bien pas très "sexy"…..

Les Gym Slippers, Ecodesign, 100% re-emploie
Idéale pour le yoga, le pilates, la méditation, la danse.

gym slippers

Les Gym slippers ou "chaussons de gym" sont fabriqués à partir de vieux t-shirts. Leur semelle est en chambre à air de vélo.

Ils sont spécialement conçus pour les sports doux : gym, yoga, pilates, méditation et danse.

Ils sont une véritable seconde peau, très flexible, en coton absorbant la sueur et permettant toutes les postures et « grip » des mains rencontrées dans lors de ces activités.

Ils sont légers, pliables et occupant un minimum de place dans le sac. Ils ont aussi lavable en machine.

Ils peuvent également être utilisés comme chaussons à la maison, ou bien emportés en voyage

Chaque modèle est unique car coupé à partir de vieux t-shirt de différentes couleurs, ou imprimés (rayures, poids, inscriptions) .
Taille : du 36 au 40
Poids : approx. 140 gr

gym slippers

Notre philosophie

Tous nos articles sont fabriqués dans le cadre d'une démarche responsable vis-à-vis des personnes, de l'environnement et du mode de distribution.

Depuis 2000, ART D'ECO travaille dans un village dans l'Est de l'Ukraine. Deux ecodesigner locaux , Vitaly et Varia sont associés au développement d'ART D'ECO depuis le début. Ils sont responsables de la production dans leur village qui apporte une source de revenus à des femmes formées à l'atelier. Elles peuvent choisir de travailler à domicile (horaires flexibles pour les mamans avec jeunes enfants ou bien pour les femmes qui ont des personnes âgées à la maison) ou bien à l'atelier, dans le village. Le taux de chômage est élevé dans cette partie de l'Ukraine et particulièrement en milieu rural. Donc ceci constitue un projet social qui fait la différence dans la vie de plusieurs familles.

Le concept « zéro déchet ».

Tous les articles ART D'ECO démontrent qu'il est possible de combiner DESIGN et RE –EMPLOI sans pour autant créer de la matière première. Dés la conception de nos modèles, nous adaptons les tailles et coupes au matériel que nous réutilisons.
Ainsi, nous ne créons aucun déchet dans notre processus de fabrication et nous maximisons nos ressources.

Low tech'

Chez ART D'ECO, nous utilisons des machines à coudre, des ciseaux, nos mains et l'amour pour notre travail. Aucun mode industriel n'est utilisé dans notre fabrication. Prix de vente pour

les Gym slippers : 40 euros

Site web (en anglais) : www.artdecodesign.typepad.com

Page sur facebook : https://www.facebook.com/pages/ART-Deco-Design-Katell-Gelebart/346529062110657

Pour contacter Katell Samudra Gélébart, son email est : artdeco742@hotmail.com


Suivez Meditationfrance.com sur facebook