meditationfrance, méditation, tantra, connaissance de soi
Les archives de Meditationfrance

La méditation au quotidien

jc dumont

Par Jean-Claude Dumont
webmaster et coordinateur de Meditationfrance

Auteur de: Le petit livre de la méditation - Editions Accarias l'Originel
Disponible en librairie, chez l'éditeur, sur amazon ou à la Fnac

La méditation est la composante principale de ma vie quotidienne. Je ne pratique plus aucune technique de méditation particulière, la méditation est mon souffle, ma conscience, ma vie.

La méditation est devenue mon mode de vie, c'est la qualité qui s'exprime dans tout ce que je fais, dans tout ce que je suis, c'est un outil qui me permet d'avoir un rapport libre et ouvert avec la vie.
Et pour vivre et expérimenter avec la méditation, je n'ai absolument pas besoin de me raser la tête, de changer de vêtements, de suivre des rituels ou une discipline de rigueur, de connaitre les chakras, de voir les auras, de chanter des mantras, de réciter des soutras ou des prières, de me connecter avec l'au-delà, de parler avec les anges ou les archanges, de canaliser un guide de lumière, etc.

Grâce à l'observation, plus je deviens conscient de mon ego et de ses automatismes et plus un changement se met en place. Le simple fait d'en prendre conscience les débloquent petit à petit.

En observant ma vie, mes actes, mes pensées, mes émotions, je peux voir ce qui est faux en moi, ce qui ne m'appartient pas, ce qui me dérange, ce qui bloque le flot naturel de ma vie. Tout naturellement, cela me porte à ne plus m'identifier à ce qui est faux, à ce qui ne m'appartient pas. Et quand le faux s'en va, le vrai apparaît et reprend tout simplement sa place.

Je n'essaye pas de changer, je suis attentif à ce qui est, à ce que je suis. Le changement se fait de lui-même, un changement naturel qui découle de ma conscience et de mon expérience, ce qui lui donne une intégrité, une durabilité, une authenticité.

Je respecte, j'aime, j'embrasse la vie, pas par imposition ou par idéologie, mais par une sagesse naturelle qui se forge à travers mes propres aventures, mes propres expériences, mes relations et rencontres de vie.

Je n'ai pas besoin de qualités ou de disciplines particulières pour accéder à mon espace de méditation, à ma conscience, car elle est déjà en moi. Je lui donne quotidiennement plus d'attention, plutôt que de donner cette même attention au va et vient de mes pensées, aux histoires que mon ego me raconte (qui sont toujours les mêmes), à refaire le passé ou à m'inquiéter du futur.
Dès que je m'aperçois que je suis pris dans une histoire, il me suffit de le voir, de comprendre que c'est une histoire et de revenir au moment présent. Etre présent à ce que je vis est ma méditation quotidienne.
Si j'observe que mon mental m'envoie ailleurs dans une histoire imaginaire, je le vois et donc sans lui donner aucune importance, aucune énergie, l'histoire s'évapore et je reviens à ce que je vis dans le présent.

Je ne m'en fais pas du tout, je m'accepte comme je suis, je ne cherche pas à atteindre un but ou à avoir un certain état d'être, ni à accomplir quelque chose de spécial, vivre le moment présent est suffisant.
La recherche d'un état d'être spirituel particulier me créait sans cesse un sentiment d'inachevé, de mécontentement, cela me faisait chercher ailleurs alors que tout se trouve tout simplement ici. Réaliser qu'il n'y a rien à réaliser.

La vie est faite de petites choses quotidiennes : marcher, cuisiner, manger, boire, nettoyer, ranger, travailler, jardiner, chanter, rire, blaguer, nager, sentir le soleil, s'asseoir en silence, écouter les oiseaux, parler avec des amis, ne rien faire, etc.

La méditation, c'est ma liberté, c'est mon outil intérieur personnel avec lequel j'apprends à me connaitre. Elle m'aide à me libérer de la prison des pensées, de l'identification à l'ego. Je ne peux pas être ce que j'observe, je suis ce qui observe.

La méditation, c'est allumer la lumière à l'intérieur de moi pour y voir clair. Elle agit toujours dans le présent, elle ne connait ni le passé ni le futur.

Au fil des jours, l'émergence, la cristallisation de mon être se met en place d'elle-même. Rien n'est requis ni attendu, c'est un voyage sans fin.

Les choses vont et viennent dans ma vie, je remarque que certaines choses qui avaient de l'importance à un certain moment, n'en ont plus aujourd'hui. Ce qui m'excitait ou m'intéressait avant ne m'excite plus ou ne m'intéresse plus. Les choses bien vécues ont tendance à disparaitre d'elles-mêmes. Pour me sentir bien, je n'ai plus besoin de conditions particulières, de faire quelque chose de précis, ou d'être avec certaines personnes en particulier...

La paix intérieure de la méditation est indescriptible, insondable, infinie. Elle ne peut pas être décrite, uniquement vécue, par celles et ceux qui osent vivre et sortir de leur monde sécurisé.

"Des méthodes chaotiques (méditations actives) sont nécessaires pour amener la conscience à ses racines, car seule la transformation des racines est possible. Sinon, vous continuerez à verbaliser et il n'y aura pas de transformation. Il ne suffit pas de savoir ce qui est juste. Vous devez transformer les racines; sinon vous ne changerez pas."
Osho

En 1980 je suis allé en Inde pour rencontrer Osho. Pendant de nombreuses années j'ai pratiqué les méditations actives d'Osho. Ces méditations m'ont nettoyé et aidé à m'observer, à me connaitre moi-même, facilitant l'intégration de la méditation au centre de ma vie.

Jean-Claude Dumont
coordinateur et webmaster de Meditationfrance

Auteur de: Le petit livre de la méditation - Editions Accarias l'Originel

Disponible en librairie, chez l'éditeur, sur amazon ou à la Fnac>