meditationfrance


 


Le message des Kogi

kogi

tribu indienne de Colombie
Introduction et commentaire par ShantiMayi


Considérons ce que les Kogi, seule tribu précolombienne existante, se doivent de nous dire sur l'urgence de l'époque actuelle. Les gens du monde entier ont écouté les Kogi depuis qu'il y a vingt ans, ils ont envoyé un Message de Sierra Nevada (Colombie).

Les Kogi sont la seule tribu colombienne non conquise par les espagnols. Les Kogi se désignent eux-mêmes comme « Frère Aîné » et appellent « Petit Frère » le reste d'entre nous, dans le monde entier. En tant que Gardiens du Monde, les Frères Aînés ont pris soin du coeur du monde, c'est-à-dire de la vie sur terre, pendant des millénaires. Ils (ou les Mama, êtres illuminés parmi les Kogi) vivent leurs traditions ancestrales et maintiennent ainsi le monde en équilibre. Ils demeurent dans un royaume intérieur appelé aluna. Ce monde intérieur est spécifique aux Kogi. Il n'est par nature rien d'autre qu'une intention chamanique illuminée. Leur vie est une offrande au monde. Ils agissent par une observation pénétrante et un potentiel bien étudié, aussi bien que par la consultation d'un oracle ancestral divin.

Il y a vingt ans, Alan Ereira, réalisateur primé de films et producteur de documentaires radio, demanda à rencontrer les Kogi. Après mûre réflexion des Mama, cette rencontre lui fut accordée. C'était la première fois depuis plus de trois cents ans qu'ils acceptaient dans leur région des personnes étrangères à la tribu. Ils ont profité de cette rencontre pour envoyer un avertissement (Message) au « Petit Frère » (message filmé par Alan Ereira, de la BBC). Dans ce Message, ils disaient qu'ils avaient observé, dans la Sierra Nevada de Colombie, que la nature subissait des changements nuisibles à la Vie sur terre. Ils disaient aussi qu'à cause de notre comportement, de notre négligence et de notre obsession des biens matériels, nous étions en train de détruire le monde. Le titre de cette vidéo, visible sur Youtube, est : « The Kogi: The Elder Brother's Warning ». Il s'agit d'une vidéo profondément émouvante, pleine de bonté bienveillante pour nous tous et pour l'ensemble de la vie sur terre. Il s'agit d'un film important pour tous ceux pour qui notre planète compte.

Ils ont récemment envoyé un autre Message. J'estime qu'il est important pour nous tous de savoir ce que disent les Kogi, puisqu'ils sont les « Gardiens du Cœur du monde ». Notons au passage que les membres du gouvernement colombien attachent une importance particulière à ce que les Kogi ont à dire. Et j'estime que nous devons tous, également, recevoir leur Message. Les Kogi utilisent le terme « honte » dans leur Message. Les personnes qui se disent spirituelles n'apprécient pas ce terme… mais je considère qu'ici, il est efficace, car il est utilisé pour secouer l'humanité et la mener à l'Eveil.

Voici donc le Message des Kogi.

POUR HARMONISER LA VIE

Certains êtres ont jeté une ombre sur la terre, cherchant à détruire la Vie en elle. Leur triste dessein s'est répandu parmi les différents centres bio-politiques du pouvoir, déguisé en discours et en actions, générant ainsi cette tendance qui pousse au crime. Là où leurs agents masqués agissent, des épidémies pratiquement incurables ont été engendrées. Ces agents masqués sont très professionnels, extrêmement compétitifs et ils disposent du pouvoir de décision : ils sont politiciens, technocrates et sorciers. Certains d'entre eux ne savent même pas d'où vient le pouvoir qui les maintient en action et les domine. Seuls quelques-uns d'entre eux savent parfaitement à quel pouvoir ils obéissent.

Cette situation est si terrifiante, qu'il y a quelques mois, les Mama Kogi, Gardiens de l'Harmonie de la Terre, considérant que leurs efforts pour promouvoir l'Harmonie de la terre s'avéraient pratiquement vains, étaient à deux doigts de mettre le feu aux poudres dans ce Lieu Sacré, générant ainsi l'ultime catastrophe. Les Gardiens de l'Harmonie de la Terre se sont rencontrés dans ce lieu sacré qu'est notre Terre-mère pour convenir d'une décision ultime. La grande majorité pensait que nous avions déjà atteint le point de non-retour et que le plus souhaitable serait, étant donné le triste désastre produit par les Enfants de la Terre envers la Vie, d'encourager l'hécatombe une fois pour toutes.

Quelques-uns gardèrent le silence. Puis, lorsqu'ils furent autorisés à parler, ils exprimèrent une vision des choses différente.

Au cours des quatre cycles de vie précédents, ce sont les Etres Sacrés qui ont décidé de transformer le monde, en offrant les conditions propices à la création à venir. Il est vrai que nous sommes au bord d'une cinquième catastrophe universelle - tous les signes naturels de la Vie le montrent - ainsi qu'annoncé dans les Messages Sacrés qui nous ont été révélés, mais ce n'est pas à nous, les Gardiens de l'Harmonie de la Terre, de provoquer l'ultime catastrophe. Cette décision est un Plan Sacré des Etres Sacrés et c'est à eux qu'il incombe de le mettre à exécution. Quant à nous, il nous incombe de poursuivre notre engagement pour harmoniser la Vie de la Terre-mère.

Les Gardiens de l'Harmonie de la Terre ont décidé à l'unanimité de consulter l'oracle, afin de déterminer lequel de ces deux choix était le bon.

La décision s'est avérée être de continuer, grâce à la vertu sacrée convenue pour eux en tant que Gardiens de l'Harmonie de la Vie sur notre Terre-mère.

Il existe une vertu particulièrement sacrée qui vibre et émane du Cœur de notre Terre-mère, une vitalité qui imprègne tout ce qui existe. De la même façon, une vitalité ancestrale vibre et émane du Cœur des Cieux, une vertu dont la bonté revigore en permanence tout ce qui existe. Ces mystères sacrés sont inhérents à la Vie, et le pouvoir de renouveau, de guérison et d'harmonisation ne cesse jamais d'y contribuer.

Du Coeur de notre Terre-mère, une énergie lumineuse et étincelante se diffuse dans toutes les manifestations et expressions de sa propre Vie. Des Cieux, le pouvoir du grand mystère de la lumière du soleil et de tous les êtres lumineux touche toutes les manifestations et expressions de la Vie sur notre Terre-mère.

Parmi ces vertus de lumière se trouve ce souffle lugubre qui jette une ombre sur la Vie, cherchant à la détruire. Son but est d'encourager l'action, à tel point que l'éclat lumineux émanant des Cieux et de la Terre et pénétrant dans l'esprit des êtres humains et de leurs nations soit éclipsé, pour promouvoir et imposer davantage de crimes contre la Vie.

Afin d'atteindre parfaitement leur but, ces agents de l'ombre ont recours à toutes les méthodes et techniques possibles et imaginables : bio-politiques, médias de masse, économiques, technocratiques, virtuelles, militaires, religieuses, ritualistes… à la fois anciennes, modernes et post-modernes. Ainsi, un gigantesque dispositif d'angoisse est déployé, déclenchant des mécanismes qui servent à piéger l'esprit, le mental et le corps, afin de les faire fonctionner et agir selon leurs pouvoirs les plus sombres, entièrement persuadés d'avoir accompli ce qui est bon et approprié.

Le plus curieux, dans ce nouveau dispositif d'angoisse, c'est que la grande majorité des gens n'est pas consciente de la manipulation dont elle fait l'objet. Les conséquences ne sont rien de moins qu'un immense désastre causé à la Nature toute entière, à l'esprit, au mental, au corps, à la culture et à la société. Dans ces conditions, pouvons-nous encore être fiers de l'humanité dont nous faisons partie ?

Peut-être devrions-nous plutôt avoir honte de notre cruelle humanité… honte des vastes forêts que nous avons mutilées, avec toute la vie qui tente d'y survivre, honte des eaux que nous avons dévastées et contaminées et de la vie qui y meurt, honte de la couche terrestre brisée et de la couche d'ozone dévastée, honte de la pollution de l'air et de la vie qu'elle empoisonne et tue, honte du mauvais usage du feu, honte de tous les homicides, assassinats, holocaustes et de l'extermination des groupes ethniques perpétrés au quotidien.

Les magiciens de la guerre doivent composer avec tout ceci. La guerre, ce n'est pas seulement des affrontements interminables et des agressions armées ; la guerre, c'est tout acte qui menace l'Harmonie de la Vie sur notre Terre-mère. Et la Paix, ce n'est pas seulement le cesser-le-feu des affrontements et des agressions armées, mais le cesser-le-feu de toute sorte de guerres contre la Vie. La Paix trouve les vertus de la fraternité, de la compréhension et du respect de toutes les différences, du respect de toutes les manifestations et expressions de la Vie dans notre Esprit et notre mode de vie.

La population humaine est une des espèces majoritaires de la Vie sur Terre, surpassée en nombre par les espèces comme les vaches et les fourmis. Serons-nous capables, avec le paradigme que nous avons essentiellement formulé, de réduire l'étendue du désastre écologique que nous avons provoqué ? Peut-être qu'avec ce paradigme humain, nous allons seulement trouver des palliatifs temporaires qui s'avèreront insuffisants pour la guérison et le rétablissement indispensables à l'Harmonie de la Vie sur notre Terre-mère. Cette tâche urgente nécessite plus qu'un simple revirement de paradigme. Elle nécessite d'abandonner le paradigme humain de consommation. Elle nécessite la construction d'un nouvel esprit, d'un nouveau mental, d'un nouveau corps… bref, la construction de nouveaux modes d'existence. Alors que nous sommes confrontés à ce désastre mondial, à cette catastrophe imminente, nous devons retourner à la Vie d'une manière différente.

La sagesse ancestrale des peuples indigènes nous dit que l'histoire de la Vie sur Terre est passée par quatre, voire cinq cataclysmes selon certains, après lesquels la Vie fut entièrement renouvelée, de façon radicale*.

Selon ces traditions, nous avons atteint la fin de la période de transition, afin qu'un nouvel Âge émerge. La période transitoire pour passer d'un Âge à un autre a toujours été marquée par un cataclysme mondial dû à une crise généralisée. Et l'instant ultime de toute période de transition nous sert à percevoir ce qu'il adviendra de l'avenir. La seule certitude que nous puissions avoir, c'est que la période que nous vivons actuellement est d'ores et déjà le vestige archéologique d'un passé sans aucun rapport avec les temps à venir. Les seules améliorations bienveillantes minimes que nous sommes en train d'expérimenter aujourd'hui ici et là, se résument à peine aux derniers phénomènes socio-culturels en date qui finalement, joueront en faveur de l'avènement d'un avenir sans aucun rapport avec les paradigmes établis jusqu'à présent.

Peut-être ne serons-nous plus des êtres humains, tout comme au cours de l'ère précédente, où nous avons été poussés à être tout simplement des hominidés, rien de plus, et à évoluer vers quelque chose de meilleur. Il se peut que nous revenions sous une forme différente, tout comme nous avons dû abandonner la condition d'hominidés dans un Âge précédent, nous réinventant nous-mêmes en tant qu'êtres humains. Afin de survivre pendant l'Âge présent, nous devons abandonner la condition humaine et sa nature dévastatrice ; si nous souhaitons survivre dans l'Âge imminent, nous devrons créer une condition post-humaine qui respecte toute vie et son environnement.

Tout est possible, pour la force de volonté qu'a le corps ; un corps peut en effet réaliser tout lorsqu'il le veut, lorsqu'il aspire à une nouvelle perspective de Vie, et plus encore lorsque de nouvelles conditions de Vie l'exigent. Si un homme de Cromagnon ou de Néandertal pouvait nous voir aujourd'hui, il ne pourrait peut-être pas nous reconnaître comme des membres d'une même famille. Aujourd'hui, c'est avec stupéfaction que nous contemplons nos enfants et que nous reconnaissons les aptitudes spirituelles et intellectuelles dont nous manquions quand nous étions enfants - et dont nous manquons encore en tant qu'adultes. Nous avons une responsabilité énorme envers nos enfants. Ils voient clairement tout ce que nous faisons et décident consciemment s'ils souhaitent reproduire ou pas ce que nous, leurs parents, avons fait ; ils décident même s'ils souhaitent nous accepter ou pas comme parents. Chacune de nos actions a des répercussions sur les sept générations précédentes, ainsi que sur les sept générations suivantes. Et c'est d'autant plus prépondérant que dans cette période de transition, il y a beaucoup à faire et beaucoup à décider. Nous pouvons nous autoriser à être bêtement piégés par ce dispositif d'angoisse qui jette une ombre sur la Vie, cherchant à la détruire, ou bien nous pouvons, si nous le voulons, nous harmoniser avec l'énergie lumineuse qui émane du Cœur de la Terre-mère - avec la Lumière de la Vie qui émane de l'Etre Céleste - afin d'écarter la sorcellerie de la catastrophe et la traverser, pour aller vers l'éternité.

Il ne s'agit ni d'une nouvelle pratique de résistance, ni d'un combat. Il s'agit d'un mode d'existence nouveau qui nous harmonise, tout en nous unissant à la nouvelle perspective d'Harmonisation de la Vie, dans le même contexte que la catastrophe à venir, suite à laquelle la Terre-mère donnera naissance à une nouvelle perspective pour sa Vie. Les traditions et les pratiques chamaniques ancestrales sur notre Terre-mère en ont toujours fait ainsi. Aujourd'hui, plus qu'à toute autre époque, il est urgent et indispensable de relier et de boucler le Cercle Sacré du savoir, des traditions et des pratiques chamaniques tout autant que spirituelles, de la Terre-mère autour du but sacré d'Harmonisation de la Vie. Il en a toujours été ainsi, et il en sera toujours ainsi.

* La biologie contemporaine est en accord avec ces traditions anciennes, lorsqu'elle affirme que nous sommes à deux doigts de la sixième extinction de la vie.

Richard Leakey & Roger Lewin. The Sixth Extinction : Patterns of Life and the Future of Humankind. Barcelone, Tusquets Editores, 1998.

Ce Message nous a été offert par Jan Frank (originaire des Pays-Bas), après l'avoir lui-même reçu de Kajuyali Tsamani – Wichapishinteton Luta – Mama Nabi.

shantimayiCommentaire de ShantiMayi

J'ai toujours eu la conviction profonde que lorsque nous avons, par le passé, abandonné notre sagesse pour le confort, cédé notre liberté innée pour être contrôlés, nous avons également renoncé au pouvoir inhérent à une multitude de manières d'être, sacrées et naturelles. Prenons par exemple le fait d'être simplement conscient de changements naturels, tels que la diminution du nombre d'abeilles, la mort des océans, la putridité de l'eau, l'amoncellement des produits chimiques qui brulent nos terrains, les arbres des forêts abattus à une allure alarmante. Nous avons pris beaucoup plus que nécessaire et avons gaspillé ce que nous avons pris sans pouvoir l'utiliser, créant de ce fait des montagnes de pollution et des océans remplis de matières plastiques*.

Une telle observation, ou lucidité – bien que nous sachions pertinemment que tout cela est nuisible à notre vie - peut également être appelée en quelque sorte une illumination ; et l'absence d'une telle observation, ou lucidité, peut être également appelée insipidité, ou ignorance, ou bien encore sommeil.

Certains disent « peut-être que le monde est voué à sa fin ». J'estime qu'il s'agit ici d'une réponse facile, même si, bien évidemment, il peut en être ainsi. Cependant, honnêtement, personne ne peut faire preuve d'autant de nonchalance à ce sujet alors qu'on est soi-même en pleine dégringolade et qu'on est balloté dans l'œil du cyclone. Il est facile de projeter une telle idée, mais en fait lorsque cela devient une histoire personnelle, alors, c'est une autre histoire ! N'est-ce pas ?

La phrase suivante, dans le Message, est d'une importance capitale : la décision s'est avérée être de continuer, à l'aide de la vertu sacrée convenue pour eux, en tant que Gardiens de l'Harmonie de la Vie sur notre Terre-mère.

Les Kogi déclarent ici qu'ils continueront et « n'abandonneront pas » le précieux privilège qu'ils ont de prendre soin de nous, de notre monde et de notre environnement, dans lequel l'illumination est bel et bien possible. Et voilà ce qui est encourageant.

Tant d'êtres s'éveillent, tant d'informations illuminantes inondent la planète. Des univers parallèles, une conscience multidimensionnelle, le cosmos qui fait équipe avec la vie, les anciens enseignements dissimulés jusqu'ici et qui reprennent vie aujourd'hui. La réparation et l'activation de l'ADN, la transformation de la conscience, la lucidité accrue sur l'environnement, les nouvelles technologies innovantes… pour n'en nommer que quelques-unes.

Notre civilisation se meurt, et c'est peut-être une bonne chose. Elle était démodée – et elle l'est vraiment ! – depuis bien trop longtemps. Lorsque nous ne prenons plus soin les uns des autres, ni de la vie, une civilisation doit s'éteindre, pour qu'une humanité intégralement illuminée puisse émerger, comme un phoenix renait de ses cendres. Il est temps de s'éveiller, et c'est maintenant qu'il faut le faire. L'Eveil est plus impératif que jamais. Tout encourage l'Eveil de façon urgente. Nulle autre possibilité n'est envisageable, car il s'agit là de l'unique moyen de continuer ce chemin divin.

ShantiMayi

Ecrit pour le magazine "3e Millénaire", France, publié à l'hiver 2009

 


Suivez Meditationfrance.com sur facebook