meditationfrance


 


Les crânes de cristal

Klaire D. Roy

par Klaire D. Roy

Pourquoi existent-ils ?

Les crânes de cristal existent depuis la conception de ce nouveau monde dans lequel nous vivons. Ils ont été transmis discrètement à la génération de nos ancêtres afin de permettre à l'humanité d'évoluer plus rapidement. Leur origine provient de systèmes planétaires affiliés au nôtre, bien que totalement différents ! Ils sont donc un don du Ciel, pour ne pas dire des Cieux, afin de nous aider à accomplir notre destin sur Terre.

Le rôle des crânes, qui se démontrent très diversifiés, demeure une prémisse à notre évolution sur tous les plans : technologique, spirituel et universel. Nous possédons des affinités, des liens avec d'autres civilisations qui ont su nous transmettre, au fil des millénaires, leur savoir sous forme codée, dissimulé au sein même du cristal qui a servi à façonner ces crânes, représentations immuables de notre condition humaine, attachée à la forme physique dont le squelette demeure la plus durable des représentations.

Notre corps, composé en partie de carbone, résonne en fréquence avec la silice du cristal de roche qui s'imprègne des vibrations produites par notre ADN moléculaire lié à notre condition atmique contenant tout ce que nous sommes devenus et tout ce que nous sommes appelés à devenir, tant du point de vue individuel que du point de vue « civilisation ». Le legs de ces crânes à l'humanité terrienne a permis et permettra une évolution plus dynamique au sein du monde de la matière qui nous retient et nous lie « densément » à tout ce qui vibre au sein de notre Univers.

Cependant, il est à noter que l'humanité, dans son ignorance, a abusé rapidement des pouvoirs transformateurs et transmetteurs de données des crânes. Ne sachant aucunement contrôler ses désirs personnels et ne comprenant pas la valeur essentielle des crânes en tant que maîtres d'œuvre de l'évolution, l'homme a abaissé partiellement leurs taux vibratoires jusqu'à les rendre (presque) de simples objets de curiosité, dotés d'un caractère scientifique plutôt que sacré.

Le sacré doit primer l'aspect scientifique, car il contient la clef permettant de respecter ce qui est transmis. Sans cette clef, l'homme se perd et devient victime de ce qu'il croit découvrir ainsi que de ses désirs non encore purifiés par l'énergie de l'Âme ou de la Monade. L'homme a peur du sacré, car il a peur de se lier ou de s'unir à sa véritable Nature, qui est au-delà de sa conception humaine de la vie. Il craint ce qu'il ne pense pas connaître et qui pourrait avoir un impact sur son confort immédiat. Il a peur de devenir autre que ce qu'il pense être alors que son destin est de le devenir. Le dilemme qui l'habite colore sa vision qui se veut entachée de faux concepts dont il doit se départir avec inconfort.

L'aspect divin en l'homme n'apparaît que lorsqu'il concède son espace intérieur à un aspect plus grand, sacré, qui allume ses cellules afin de permettre à son Âme, devenue Monade, de s'exprimer dans les divers champs d'activité le constituant. Cette connaissance ou découverte l'effraie à un point tel qu'il sabote inconsciemment toutes les possibilités d'évolution en ce sens. Pour cette raison, les crânes doivent demeurer en majorité cachés, ou mis en lieu sûr, afin de ne pas permettre à l'inconscience humaine de les détruire.

Avec l'avènement de l'ère du rayon 7, le sacré prendra toute son ampleur et deviendra plus accessible dans sa compréhension et sa manifestation, car l'homme diminuera sa peur et consacrera davantage de temps à sa survie en tant qu'Âme. Il fera davantage confiance à son destin et éprouvera moins le désir de contrôler. Les crânes de cristal montreront le chemin de la perfection en indiquant à l'homme les moyens qui favoriseront le détachement du monde de la forme le retenant prisonnier dans un univers complexe et limitatif. L'homme se croit « forme » alors qu'il est hors forme dans sa Réalité atomique, atmique et monadique. L'atome n'est qu'un outil, un substrat qui permet à la nature divine de s'incarner afin de transcender, par la voie du renoncement et de la connaissance, ce qui est matière en ce qui est hors matière.

Le Crâne de Cristal de Compassion – The Daikomyo-Zo Chenrezi Skull

La tâche occulte des crânes consiste, entre autres, à permettre à l'homme de se connaître à travers les immenses possibilités qui habitent en son Âme, mais principalement en sa Monade qui se veut le germe de Dieu dans son Aspect le plus pur. L'atome est gigantesque lorsque nous arrivons à concevoir son potentiel en tant qu'archives et que conducteur de la voie divine. L'Âme se veut davantage immense dans la manifestation de ce qu'est cette nature divine qui brille au sein de l'Univers connu et inconnu. La Monade, quant à elle, se révèle le porteur du flambeau du feu cosmique qui brille en chaque atome, en chaque cellule de cette vie sur Terre. Elle donne, dans un sens, le feu de la vie à ce qui scintille au sein de la manifestation de l'intangible.

Extrait du livre Le Crâne de Cristal de Compassion – The Daikomyo-Zo Chenrezi Skull dicté par le Maître Tibétain Djwhal Khul, à paraître aux Éditions Paume de Saint-Germain en juin 2012.

Klaire D. Roy

Cliquez ici pour le livre sur Le Crâne de Cristal de Compassion – The Daikomyo-Zo Chenrezi Skull qui sort en juin 2012 !

Auteur: Klaire D. Roy - Éditions Paume de Saint-Germain

Pour les conférences qui seront données en relation à ce livre, visitez notre site web www.palmpublications.com


Suivez Meditationfrance.com sur facebook