meditationfrance


 


Sortir hors de son corps

akhena

Bizarre, n'est-ce pas ?
Est-ce folie, illusion, imposture ou voie d'Eveil ?

Après plus de 40 années d'expériences en continu, doublées du contact avec des milliers d'élèves sincères et résolus, je peux affirmer que sortir hors de son corps est possible, n'est pas chose dangereuse et ouvre sur une incomparable évolution intérieure. Quand je regarde ma trajectoire, et j'ai presque 64 ans, je constate que la sortie hors du corps a changé radicalement ma vie et lui a donné tout son sens. Je suis très heureuse d'avoir choisi de me consacrer pleinement à la pratique de la SHC puis à son enseignement.

Les apports de la SHC

La sortie hors du corps nous permet d'expérimenter l'univers multidimensionnel de notre conscience. Elle n'implique pas de dons extraordinaires. Sans doute, faut-il croire que nous ne sommes pas que notre corps physique. Pourtant, la SHC nous demande aussi d'être enraciné dans le monde. Ni fuite ni refuge, elle nous recale sans cesse dans notre réalité.

Sortir hors de son corps, c'est faire l'expérience de notre liberté, de la puissance de notre esprit. Nous ne sommes pas limités à notre corps physique, à notre espace-temps, à notre environnement ordinaire. Oui, nous vivons et nous nous réalisons dans la dimension terrestre mais pourquoi s'interdire de participer à la Vie ? Pourquoi nous diminuer, pourquoi nous enfermer, alors qu'en permanence une porte nous est ouverte sur l'infini de la Vie ?

L'une des découvertes majeures de la sortie hors du corps est qu'il n'y a pas de barrières entre nous et la Vie, que les formes ne sont que transitoires et ne doivent en aucun cas nous séparer de l'autre, de l'Univers, de tous les êtres vivants. C'est sans doute un des apports les plus marquants de la sortie hors du corps que de nous faire prendre conscience de notre unité avec l'infiniment petit ou l'infiniment grand, avec la fourmi, le chat, l'arbre ou l'homme, l'étoile ou tout autre forme de vie différente. Savoir d'expérience que la mort physique ne sera qu'un changement de forme et qu'une nouvelle aventure au sein de la Vie nous attend, n'est pas négligeable non plus.

Nous sommes partie intégrante d'un univers en perpétuelle mutation, nous sommes énergie et conscience, quoi qu'il arrive, quoi que nous fassions, où que nous soyons, quelle que soit notre forme actuelle.

akhenaakhenaakhena

La SHC, une expérience spécifique

La SHC ne peut se produire que lorsque le corps physique est endormi. Pour reprendre des expressions utilisées par d'autres chercheurs : « corps physique endormi, conscience éveillée » ou encore « dormir en étant réveillé » caractérisent la SHC.
Une sortie hors du corps ne peut pas passer inaperçue car elle s'accompagne de sensations très fortes qui caractérisent ce qu'on appelle « l'état vibratoire ». Le corps physique, lui, dort paisiblement et ne court aucun danger. Elle ne peut pas non plus se confondre avec un rêve, ordinaire ou lucide. Des vérifications sont possibles. De plus en plus d'observations sont menées en milieu médical ou scientifique. Des témoignages viennent de tous les continents et de tous les âges. Aujourd'hui, la sortie hors du corps est identifiée et reconnue comme une des phases essentielles des NDE ou EMI .

Pratique de la SHC

Inutile de préciser qu'une SHC ne se provoque pas en claquant des doigts ou … en éternuant ! Sortir hors de son corps demande un travail assidu. Les qualités nécessaires sont motivation, détermination, goût de l'inconnu. L'état d'esprit requis est celui de l'explorateur lancé à la découverte d'un monde nouveau.
Ce serait une erreur que de s'imaginer que quelques exercices vont immanquablement déclencher le processus. Si c'était si simple tout le monde aurait depuis longtemps réalisé l'expérience ! Pas de recette magique, de « sésame, ouvre-toi » ni de bouton sur lequel appuyer. Bien sûr, il y a des grâces ! Une expérience spontanée en est une, mais une sortie hors du corps isolée mène rarement à la compréhension du processus. Si l'on ne saisit pas la portée de ce que l'on a vécu ou que l'on ne sait pas quoi faire avec, l'expérience est remisée aux oubliettes. La sortie hors du corps n'est pas un but en soi mais un outil que nous devons apprendre à mettre au service de notre éveil et de notre évolution.

Conclusion

Trouver vous-même les réponses à vos questions existentielles, poser sur votre environnement un regard neuf, nourrir votre éveil spirituel n'est-ce pas une belle expérience ?
Si je peux entrer et sortir de mon corps physique, je peux exister sans lui. Sa mort n'est donc pas ma fin. Je peux penser, ressentir, vouloir et agir dans d'autres contextes que le monde physique. Je peux explorer le monde terrestre et l'univers, apprendre à mieux me connaître, identifier mes projections et m'en débarrasser, découvrir d'autres réalités, d'autres dimensions, recevoir des enseignements en toute matière, revoir des êtres décédés, expérimenter directement la présence de guides spirituels, me ressourcer aux mondes de l'âme, vivre ma connexion avec l'Energie créatrice, vibrer en unité avec la Vie.

A vous de jouer !

livre sortir hors de son corps. akhena

Vous trouverez explications détaillées, témoignages et bases d'apprentissage dans le livre d'Akhena « Sortir hors de son corps, quarante années d'expériences aujourd'hui partagées » 406 pages, éditions Channel Soleil.

Stages, cours individuels et cours à distance.
Association Channel Soleil
http://www.levoyageastral.com


Suivez Meditationfrance.com sur facebook