meditationfrance


 


Vacances spirituelle en Inde : où aller ?

Pune, Auroville et Goa, des lieux uniques pour approfondir sa spiritualité :
par Emmanuel, Jean-Claude et Sitara

C'est toujours un grand bonheur pour moi de venir visiter le Centre International de Méditation Osho situé à Pune (Poona), au Sud de Bombay : tout est fait pour la méditation et l'éveil de la conscience, on peut pratiquer la méditation chaque jour d'une façon différente, silencieuse, active, dansée, sociale… c'est vraiment unique pour la méditation !

Centre International de Méditation Osho

J'apprécie la vision d'Osho car je trouve que cet homme parle vrai et qu'il a été courageux : comme il le dit lui même, la vérité fait souvent mal à entendre parce que nous vivons la plupart du temps dans le mensonge !

Osho explique que « Certains enseignants spirituels préfèrent ne pas parler de la vérité qui fait mal mais cela montre que ce ne sont pas vraiment des hommes de vérité. La vérité est presque toujours douloureuse pour la simple raison que la vieille humanité vie entourée de mensonges. Et lorsque les mensonges des gens sont exposés, cela fait mal. C'est comme une véritable chirurgie. Seul un mensonge peut être agréable pour les masses car cela soutient leur conditionnement. L'homme qui a expérimenté la vérité ne peut pas faire autrement que d'exprimer la vérité aussi brute que possible. »

Je trouve cela tellement vrai… je me rends compte à quel point même après 17 ans de méditation, je suis encore parfois identifié à toutes sortes de jugements, de croyances, d'idées reçues, de blabla intérieur… tout cela crée ce qu'Osho appelle « les mensonges » qui nous empêche de vivre ici et maintenant, dans le silence et l'extase.

Et c'est vrai que lorsque quelqu'un nous montre nos mensonges… cela fait souvent très mal à l'ego et le mental a envie de se protéger et d' haïr celui qui nous empêche de dormir tranquillement !!! (Vous voyez ce que je veux dire…)

Centre International de Méditation Osho

La vision d'Osho est d'abord une vision nouvelle de la spiritualité : « Soyez dans le monde mais ne soyez pas du monde. Ce n'est pas nécessaire de renoncer au monde. Seuls les lâches y renoncent » dit-il.
« La méditation n'est rien d'autre que le retrait de toutes les barrières – pensées, émotions, sentiments – qui créent un mur entre vous et l'existence. Au moment où elles tombent, vous vous trouvez soudain en accord avec le Tout ; non seulement vous êtes en accord, mais vous découvrez que vous êtes le Tout. Et cette découverte est le but ultime, la réalisation ultime. Il n'y a rien au-delà.» OSHO www.osho.com

Emmanuel


Jean-Claude nous parle de son séjour au centre Osho à Pune en janvier et février 2011

Pendant 40 jours, j'ai médité dans ce grand jardin verdoyant, avec ses sentiers recouverts de marbre, avec son Spa et sa grande piscine, un bar et deux restaurants ouverts continuellement en alternance du matin au soir.
Tout le monde ici est là pour soi et tout le monde respecte l'autre, les nationalités s'évanouissent, il n'y a que des êtres humains en quête d'eux-mêmes. Et ils le font en dansant, en riant, en vivant, en méditant.

Chaque jour, je me rendais dans ce jardin avec l'unique certitude que j'allais, pour la plus grande partie de la journée, être seul avec moi-même, rien d'autre ne m'intéressait que d'utiliser ces précieux moments pour explorer mon univers intérieur. Toute la journée était consacrée à la méditation et le soir au travail quotidien pour meditationfrance.com.

Après quelques jours, ma méditation assise silencieuse est soudainement devenue très facile, c'est comme si des choses qui étaient bancales à l'intérieur de moi se sont soudainement mises en place d'elles-mêmes.
J'étais présent, ébahi, surpris de la facilité et de la tranquillité qui m'envahissait. J'avais cette sensaton d'être nourri par la méditation, c'était bon et j'en voulais encore et encore.

PunePune

Ce fut donc tout de suite une invitation à aller avec ce flot d'énergie nouvelle qui me prenait quel que soit l'endroit où je me trouvais, assis à table après le petit déjeuner, en marchant sur les sentiers, assis autour de la piscine, etc. Souvent cette énergie me clouait sur place, j'étais immobile, pris dans un tourbillon intérieur paisible et puissant. Et cela se répétait chaque jour. Je rentrais donc pleinement dans cet espace et je restais avec lui tant qu'il était là... sans chercher à le retenir. Je bougeais quand un besoin se faisait sentir pour aller aux toilettes, pour aller manger, marcher, nager, parler avec des amis, retourner dans ma chambre etc. Je ne cherchais pas à rester avec cet état, il se transformait de lui-même quand je devais mettre mon énergie autre part. Il laissait toujours un arrière goût sympathique, comme une joie d'avoir vu quelque chose de beau, et je n'essayais jamais de le retrouver ou de le répéter… Chaque jour je repartais comme si rien n'était arrivé hier.

Quotidiennement je m'asseyais de longues heures sur ces chaises blanches si confortables qui sont toujours disponibles autour de la piscine.
La méditation était tellement bonne que le temps en fait passait très vite, l'absorption à être dans ce moment présent était si totale que le temps tendait même à disparaitre, les jours passaient les uns après les autres sans aucun sentiment d'ennui, au contraire, l'émerveillement intérieur grandissait toujours plus en moi-même et s'intensifiait au fil des jours.

J'ai vraiment observé comment mon mental voulait toujours interpréter ce qui se passait, lui donner un nom, le catégoriser, et c'était justement cela qui m'empêchait d'apprécier et de vivre simplement chaque moment.
Il fallait donc changer de cap, ne plus prêter attention à ce mental comme j'en avais tellement l'habitude, ne plus m'identifier à ces pensées qui vont et viennent dans le passé et dans le futur, mais de mettre mon attention dans cet instant présent.
Etre attentif sans se fixer sur quelque chose de particulier, être simplement attentif !
L'attention va d'elle-même, sans effort et sans guidance, sur ce qui se passe dans le moment présent, elle va sur la respiration, sur le battement du coeur, sur le silence, sur le chant d'un oiseau, sur une sensation intérieure, sur une pensée qui passe, sur le vent dans les arbres, sur le bruit du traffic au loin, sur l'attention elle-même, etc., et elle ne commente pas, elle ne juge pas, elle ne se fixe pas... elle est simplement une présence, douce et silencieuse, vide et pleine à la fois.

Et parfois, assis en silence, soudainement tout devenait silencieux autour, même les oiseaux et les gens semblaient rejoindre mon silence intérieur, tout était super calme, comme suspendu au temps... aucun mouvement, même la respiration disparaissait... extase... béatitude.... et puis splash, quelqu'un vient de plonger dans la piscine... la vie suit son cours...

Quel merveilleux séjour de nouveau dans ce jardin de méditation où se sont évaporés mes rêves, mes illusions, mes imaginations et cette manie de vouloir tout interpréter. Il ne reste qu'un espace ouvert prêt à vivre chaque instant tout simplement comme il est.

Bonne méditation ! Jean-Claude


Sitara a été à Auroville, près de Pondichery (6 km), le lieu de Sri Aurobindo et de la Mère. Voici le récit de son expérience :

« C'est un endroit vraiment unique ! Il y a plein d'occidentaux qui habitent à Auroville, c'est une sorte de campus spirituel entouré par une très belle forêt qui permet de se sentir en pleine nature !

auroville

Sri Aurobindo est une sorte de philosophe de la spiritualité, un érudit qui avait une connaissance très large des enseignements spirituels et qui rêvait de changer le monde.
Se retirant en 1926, Sri Aurobindo confia la responsabilité de l'Ashram d'Auroville à la Mère: une française née à Paris qui était à Pondichéry depuis 1914.
Après la disparition de Sri Aurobindo, c'est elle qui va poursuivre l'œuvre commune et fonder en 1968 Auroville, la Cité de l'Aurore, cette ville internationale qui : « n'appartient à personne en particulier, mais à l'humanité dans son ensemble » comme le dit la Charte d'Auroville.
L'idée était d'avoir un lieu où des gens du monde entier vivraient et travailleraient ensemble.

Aujourd'hui, la communauté représente environ 2500 personnes de plus de quarante pays différents, les « aurovilliens » comme on les appelle habitent dans des petites communautés, chaque communauté ayant sa propre spécialité (agriculture, éducation, artistique, spirituelle, produits biologiques…).
Et puis, on peut dire que la 30 à 50 % des gens qu'on rencontre sont français, on entend parler français partout !!!...et pour une fois, croyez moi ou pas, ces français là ont l'air ouverts, heureux et créatifs!
J'ai vu beaucoup d'enfants à Auroville, ils ont l'air joyeux, calmes, ils font du yoga, ils se forment à l'agriculture biologique et ils apprennent à l'école à vivre en harmonie avec eux-mêmes et les autres.

aurovilleauroville

Tout le monde est végétarien à Auroville…certains même végétaliens. Il y a une grande conscience pour toutes les créatures vivantes. J'ai visité l'usine bio des fameuses spirulines d'Auroville…une entreprise éthique et moderne !

A Auroville, vous trouverez de nombreux cours de yoga, Tai chi, Qi Gong, massages, healing, contact danse, watsu… et autres ateliers pour l'âme et le corps.
L'esprit du lieu est de vivre sa paix intérieure au quotidien…
LA Mère a dit quelque chose de très beau : Il devrait y avoir quelque part sur la terre un lieu dont aucune nation n'aurait le droit de dire « Il est à moi » !
C'est pourquoi au centre d'Auroville, la mère a crée un "parc de l'unité", un pavillon qu'elle nomma "mantrimandir", c'est l'âme d'Auroville… un espace pour la méditation et le silence.

J'ai senti une énergie très forte quand j'y suis allé méditer à 9 h du matin (il faut réserver votre place à l'avance). On vous donne des chaussettes blanches car le sol est en marbre…et le profond silence donne le sentiment que tout s'arrête… je me suis sentie très apaisée, calme.

sitaraauroville

J'ai aussi assisté à une conférence de Georges Blanchet de plusieurs heures sur la vision d'Auroville, c'est un des responsables « du village » et il m'a permis de mieux comprendre la vision de ce lieu si spécial. L'attention à Auroville est plus mis sur le travail et la créativité que sur la méditation et la pratique spirituelle… et c'est peut-être pour cela que les guest house sont si propres, luxueuses et modernes par exemple…c'est rare en Inde !

Si vous voulez venir à Auroville, je vous conseille de réserver une guest house à l'avance :
www.aurovilleguesthouses.org
Et essayez de trouver la communauté qui vous correspond… car une fois que vous êtes avec une communauté, c'est avec eux que vous allez passer la plupart de votre temps sur place. Comptez un minimum de 2 semaines si vous souhaitez être « bénévole ».
www.auroville.org


A Arambol, Goa, Emmanuel a découvert le mouvement « Great freedom » (on le nomme aussi « balanced View » (une vision équilibrée) qui attire pas mal de gens depuis quelques années.
L'enseignante spirituelle fondatrice du mouvement Candice O'Denver a un vocabulaire bien à elle et un fort accent américain, il faut dire que parait-il c'est une ancienne politicienne américaine, éduquée dans le christianisme qui a complètement changé de voie et de voix !

goa

J'ai mis quelques jours à vraiment apprécier... tout était nouveau au départ et un peu bizzare… mais au final j'ai bien aimé et je trouve leur approche novatrice et rafraichissante !

Candice O'Denver ne parle ni de méditation ni de vigilance ou d'éveil mais elle utilise deux termes simples: la clarté (clarity) et les point s de vue (points of view).
La critique pourrait être de dire qu'elle ne cesse de se répéter…. la clarté, les points de vue… on n'en sort pas… c'est toujours le même discours !!
Mais, il y a une raison à cela je crois, c'est que l'essence du message spirituel est très simple, on peut l'appeler méditation, vigilance ou clarté mais en gros, tout est dit.

candicebalanced view

Candice O'Denver explique que la clarté est toujours là, disponible, parfaite. Sans cesse, dans la vie, apparaissent des points de vue (pensées, émotions, sentiments). « Je me sens bien »…. « je me sens pas bien du tout » etc etc… il suffit de s'observer pour en prendre conscience.
L'originalité de son enseignement est de rappeler que la clarté se trouve dans les points de vue.
« Quand je me sens bien »…la clarté est là.
« Quand je ne me sens pas bien »…la clarté est là.
Qui est-ce qui est conscient de tout cela ? C'est la clarté qui est toujours en nous.
Elle utilise la parabole du ciel et de la couleur bleu… ils sont inséparables !
Donc au lieu de tenter de « micro-manager » comme elle dit notre vie…. en essayant de comprendre pourquoi ce matin « on ne sent pas bien »… ou « quel type de régime me permettrait de me sentir mieux ? » Il suffit d'accepter les points de vue et de relaxer.
« Nulle part ailleurs que dans les points de vue vous pouvez trouver la clarté. » dit-elle.
« S'en remettre à la Clarté pour de courts instants répétés de nombreuses fois, jusqu'à ce que cela devienne continu, c'est nous introduire à notre vraie nature, nous exercer à notre nature parfaite, sans faille. » Candice O'Denver

Chaque jour, entre 150 et 250 personnes viennent écouter les interventions de Candice ainsi que celles des formateurs de « Balanced View ». J'ai noté que les chercheurs spirituels de longue date étaient particulièrement attirés par cet enseignement. Beaucoup de personnes disent que cette méthode a transformé leur vie… il faut dire qu'ils proposent un soutien (coaching) 7 jours sur 7. Assez étonnant et unique je crois !

Leur centre principal est basé en Suède mais ils ont des branches à Londres, Byron bay mais je n'ai pas encore entendu de rassemblements dans les pays francophones.
Voir leur site web : www.greatfreedom.org

Emmanuelgoa

J'ai été très touché par leur simplicité, leur sens de l'organisation et tous les discours mp3 et autres sont gratuits, les formations sont basées sur des donations plus ou moins obligatoires.
Pour terminer, Candice O'Denver a un grand sens de l'humour et elle est comme une enfant parfois, c'est certainement là qu'elle m'a séduit. J'adore quand elle dit avec son sourire : « En 25 ans, je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui ne soit pas parfait ! »
Merci Candice et merci à cette communauté spirituelle…

Bonne lecture du web magazine d'avril !
Paix et harmonie, Emmanuel


Suivez Meditationfrance.com sur facebook