meditationfrance


Bienvenue au centre
OSHO MIASTO
en Toscane, Italie !

Yasmine Kaplun et Philippe Maton et Prem Joshua

Par Yasmine Kaplun et Philippe Maton

La commune de Osho Miasto est un des plus grands centres pour la méditation et la croissance spirituelle en Europe. Il est près de Sienne en Toscane. Il offre un programme très complet toute l’année de stages et formations pour la méditation, le bien-être et les arts créatifs etc.

Lors de mon récent voyage au centre International de méditation Osho à Pune en Inde, j'ai rencontré une italienne qui m'avait parlé de l'institut Osho Miasto en Italie. De plus, étant « fan » total du musicien Prem Joshua, nous avions noté avec mon ami Philippe qu'il serait en concert cet été au festival à Miasto. Ainsi nous prenons la route de la Toscane...

Venir à Osho Miasto en Italie est une aventure pour moi, arriver en terre et lieu inconnus me prend tout mon corps et mon esprit.

Après de multiples périples, Philippe et moi-même arrivons sur une route en terre, un chemin très chaotique poussiéreux et caillouteux ! Les arbres qui bordent le chemin ne ressemblent en rien à ceux de la Toscane. Seule la poussière leur donne une atmosphère de film à suspens. Qu’il y a-t-il au bout de ce chemin?

Après trente minutes de supplice (car Philippe a emprunté la porche de son beau-fils et on ne veut surtout pas l’abîmer !) nous découvrons le centre Osho perdu au milieu de nulle part, dans une végétation luxuriante, un parc magnifique où se situe plusieurs bâtisses à l’architecture Toscane, à l’esprit cool, ressemblant un peu aux premières vagues des années 70 esprit des communautés, libre, baba cool et moderne en même temps.

Osho Miasto

Nous arrivons à la réception, personne! Tout le monde est à la méditation du soir cela manque beaucoup d’information ici malgré le grand sourire de chacun.

Ambiance silencieuse et un peu désertique hors du temps, nous nous installons dans le salon d’accueil où se trouve la boutique et le programme du festival. Pour ma part, j’attends avec impatience l’atelier Gurdjieff dont la pratique est assez rare en France. Quant à Philippe il découvre intrigué mais pas toujours convaincu le monde et la vision d'Osho.

Pour le reste, de belles personnes prévues pour animer les divers ateliers dans la vision d’Osho où méditation, individualité et célébration se mélangent.

L’endroit est paisible et tranquille, peu d’activités aux alentours. Il est bon de venir ici se reposer. Par contre si vous cherchez à vous distraire je conseillerais une autre destination...

Jour d’inscription au festival, ho la la la, j’ai l’impression d’être revenu au temps de mon premier voyage en Inde papiers, paiement pour le festival, coup de fil à l’administration, passage à l’office pour régler la cantine, carte du centre et règlement intérieur enfin! Finito... Grazie !

Nous pouvons enfin aller manger à la cantine, où se rassemblent environ une centaine de personnes, un buffet en self service est prévu. Nous sommes heureux de voir que la nourriture est vraiment excellente végétarienne et bio, super!

1er CONCERT

Ce premier concert se situe dans une salle nommée Boudhahall. Philippe me transmet ses impressions:
Je pénètre dans une belle salle, lumière tamisée avec pour premier personnage sur un immense poster Osho comme un divin et maître des lieux que l’on doit sûrement respecter, je ne sais pas encore pourquoi ? Ce qui me frappe en premier plan ce sont ses yeux. Que cache ce regard, belle interrogation sur ce personnage pour moi
A vrai dire si je regarde autour de moi il y a des photos partout du maître Osho, même dans les toilettes bizarre !
Ce qui me surprend c’est qu’il est demandé sur un panneau énorme que le silence règne, évidemment c’est loin d’être le cas, mais nous sommes en Italie : « benvenuti in Italia ! »

L’artiste Devakant, star au japon pour ses concerts mystiques zen arrive sur scène, plutôt une présence, un visage sympathique personnage drapé d’aube marron et blanc, ce qui me fait penser au téléfilm de Kung Fu (petit scarabée) « l’heure est pour toi d’écouter ma musique » !!

Devakant

Nous sommes transportés dans un univers inconnu grâce aux instruments à vent divers et surprenants, nous fermons nos yeux et le son entre au plus profond de notre corps et notre esprit se laisse guider vers l’inconnu. A la fin du premier morceau, personne n’applaudit, maintenant le silence est de mise, bizarre ces Italiens...
Après une heure de concert tout le monde dort ou médite, l’artiste réveille la salle avec une chanson pour faire bouger nos corps endormis.
Le spectacle se termine sur une note de vente de CD et autographe
Nous rentrons sur cette route dans la nuit la plus profonde et mystique.

Les concerts s’enchaînent chaque soir jusqu’à celui pour lequel nous sommes venus: Prem Joshua et ses musiciens. Moments magnifiques et inoubliables (voir la vidéo du morceau d'introduction sur meditationfrance).

Durant la journée, les ateliers sont tous en italien, traduits en anglais. Peu de français.
La boutique quant à elle propose de beaux Cds, des livres et DVD, toutefois ces derniers sont pour la plupart en italien et je regrette cet aspect peu international, parfois très italo-italien... mais ne ferions-nous pas pareil si c’était en France ?

Des cris, des pleurs, des rires s’échappent d’une lointaine salle où se trouvent des stages. Prafulla, manager du centre, nous explique que pour les occidentaux la méditation n’est parfois pas suffisante, car nous pouvons être emportés par nos émotions, par notre passé etc.. les thérapies sont comme un pont qui mène vers la méditation. Une thérapie et un espace pour le silence feront toute la différence, un mélange entre les méthodes provenant de l’Asie et de l’Occident.

Prafulla nous explique que Osho a souhaité inclure toutes les dimensions de la vie, sans être séparé (Zorba le Bouddha), que c’est à nous d’utiliser notre intelligence, d’être responsable de nos vies, de ne pas suivre bêtement ce qu’il dit... Surtout ne pas rester rigide ou comme une statue de Bouddha mais au contraire exprimer ce que l’on ressent, se sentir libre dans son corps et dans sa tête, dans l’instant présent.

se sentir libre
se sentir libre dans son corps et dans sa tête, dans l’instant présent.

Nous rencontrons Dhairya qui vit à Miasto depuis neuf ans et qui s'occupe du programme “Living the Commune” (Vivre en commune) à Miasto.

Dans un climat de fraternité, vous pouvez expérimenter sur plusieurs mois « le travail comme méditation » pour favoriser la conscience dans le quotidien.

Dans une commune d’Osho, le respect de l’individualité est très important et même si on vit avec d’autres sur place, l’essentiel est notre espace de méditation.

Ce programme (gratuit) est possible sur 1 mois minimum et 4 mois maximum et consiste en 5 heures de « travail méditatif » par jour (cuisine, nettoyage, manutention, etc...). A cela s'ajoute 21 jours de méditation dynamique et de méditation du soir.

Deux fois par semaine une réunion est prévue avec les organisateurs pour parler de cet échange, pour apprendre à s’exposer, avoir le courage d'être le plus honnête et sincère et exprimer les problèmes éventuels et trouver des solutions.

Dhairya nous explique que ce programme est aussi un instrument de développement personnel pour les gens car la vie en communauté te renvoie des choses, si tu as des conflits à l'extérieur c'est que tu es en conflit à l'intérieur...

Pour plus d’info sur ce programme, contactez : ltc@oshomiasto.it en langue italien ou anglais. Ils vous enverront plus d’information et un formulaire à remplir.

Ci-après vous pouvez voir la vidéo de Kusum, qui fait partie de la direction, et qui a bien gentiment voulu répondre en français à nos questions :


Voilà... le festival touche à sa fin, nous repartons enchantés par les concerts et heureux de l’expérience.

Namasté,

Yasmine Kaplun et Philiipe Maton

Pour contacter le centre Osho Miasto en Italie :
Podere San Giorgio, 16
53012 Chiusdino (Si) Italy
Tel.: +39 0577 960124
Fax: +39 0577 960213
P. IVA 00824960520
oshomiasto@oshomiasto.it
Site web : www.oshomiasto.it (en anglais et italien)

Voici une vidéo du centre Osho Miasto


Haut de la page

** Cliquez ici pour voir les articles des mois précédents

retour