meditationfrance


Pourquoi pratiquer des méditations actives ?

Osho

L'homme moderne est un phénomène très nouveau. Aucune méthode traditionnelle ne peut être utilisée exactement telle qu´elle existe parce que l'homme moderne n'a jamais existé auparavant. Ainsi, d'une certaine manière, toutes les méthodes traditionnelles sont devenues obsolètes.

Les techniques de méditation actives ont été créées par Osho pour nous aider à lâcher d’une manière consciente les répressions et les tensions accumulées au fond de notre être. Elles travaillent sur le corps, la respiration, le mouvement, les émotions et la conscience.

Je suis débutant en méditation et c’est ma première participation à un week-end de méditation. Pourriez-vous m’expliquer la raison des techniques de méditation active ?

Osho : L’esprit humain est orienté vers l’effort, vers l’action, il est obsédé par l’activité, car plus vous êtes actifs plus votre ego est comblé, plus vous pouvez dire « Je ». A la base, tout activisme nourrit votre personnalité égoïste.

La méditation n'est ni un effort, ni une activité. Il s'agit plutôt d'un profond abandon ; c'est être non-actif. Simplement être, voilà la méditation – ne rien faire, ne rien désirer, n'avoir envie d'aller nulle part ; simplement être ici et maintenant.

C’est ce que j’appelle la méditation, mais c’est difficile à concevoir. Même la contemplation présente des difficultés. Le mental est incapable de concevoir autre chose que l’effort. Le langage réel du mental, sa charpente, sa véritable structure sont totalement basés sur l’effort : faire quelque chose, atteindre quelque chose, aller quelque part ?

Le mental est extrêmement sérieux et la méditation n’est absolument pas sérieuse. En disant cela, je sais que vous allez être effaré parce qu’on continue de parler de la méditation avec componction ; mais elle n’est pas une chose sérieuse. Elle est plutôt comme un jeu, non sérieuse, sincère, mais non sérieuse. Ce n’est pas du travail, c’est davantage un jeu. Le jeu n’est pas une activité ; même quand il est actif ce n’est pas une activité. Le jeu est pur plaisir, il n’est pas dirigé vers un but, il n’a pas de motivation, il s’agit plutôt de pure énergie, débordante.

Mais c’est difficile à concevoir, parce que nous sommes totalement impliqués dans l’activité. Nous avons toujours été si actifs que l’activité est devenue une obsession profonde enracinée. Nous sommes actifs même en dormant. Même quand nous pensons à nous relaxer, nous sommes actifs ! Nous arrivons à faire de la relaxation une activité, nous nous efforçons de nous relaxer ! Quelle absurdité ! Et cela se passe ainsi parce que notre mental a des habitudes de robot.

Que faire ? Seule l'absence d'activité vous mène dans votre centre, mais le mental est incapable de concevoir la possibilité d'être non-actif. Alors que faire ?

J'ai inventé un moyen. L'activité doit être poussée à l'extrême, ainsi elle cesse tout simplement ; soyez follement actif – et le mental qui souhaite être actif se trouve expulsé de votre système. C'est seulement après une catharsis profonde que vous pouvez atteindre l'inactivité et avoir un aperçu de ce qui n'est pas le monde de l'effort.

Une fois ce monde connu, vous pourrez y retourner sans aucun effort. Une fois que vous en connaissez le goût – comment simplement être ici et maintenant, sans rien faire – vous pouvez y entrer à tout moment, vous pourrez y demeurer où que vous soyez. Et pour finir vous pourrez être actif extérieurement et profondément inactif à l’intérieur.

Toutefois, au début, vous aurez à faire une chose paradoxale : d’abord soyez actif, follement, violement actif, ainsi tout est libéré, toute vos répressions sont libérées.

Vous avez réprimé tant de choses ; vous êtes un amas de répressions. Et ces répressions sont toujours là, elles travaillent dans l’inconscient, elles vous perturbent constamment, elles vous empoisonnent. A moins que vous ne lâchiez, vous ne serez jamais à l’aise avec vous-même. Et si vous n’êtes pas à l’aise avec vous-même, comment voulez-vous vous sentir à l’aise avec l’univers ? A défaut d’avoir été profondément, totalement à l’aise avec le Tout, vous n’avez jamais goûté la saveur de la religion.

Pendant si longtemps, pendant tant et tant de vies, vous n’avez pas eu de contact avec vous-même, vous avez été aliéné de vous-même, vous êtes devenu un étranger pour vous-même à cause de votre attitude répressive. Et vous continuez à tout réprimer. Vous n’avez jamais crié, jamais ri, jamais pleuré de manière authentique, du plus profond de vous, vous n’avez jamais rien fait en vous impliquant totalement.

En profondeur vous avez accumulé de la folie. Elle peut faire irruption à chaque instant. Personne n’est normal, car derrière la soit disant normalité, l’anormal, la folie sont cachés. Cet inconscient anormal, réprimé, est semblable à un volcan qui dérègle votre vie. Il continue à perturber vos perceptions, il perturbe toute chose. Ce poison doit être expulsé si vous souhaitez vous sentir à l’aise avec vous-même ; c’est le premier pas à faire. Ensuite seulement vous vous sentez à l’aise avec l’univers.

Osho, extrait du livre The new Alchemy : To turn you on

Cliquez ici pour voir la présentation des méditations actives d’Osho


Haut de la page

** Cliquez ici pour voir les articles des mois précédents

retour