meditationfrance


Trouver votre propre
voix intérieure !

trouver votre voix intérieure

Dans cette méditation, l’enseignant spirituel Osho nous apprend à faire la différence entre la voix de nos parents et celle qui surgit de notre être profond.

Si vous faites le choix conformément à votre propre inclination, à votre propre intuition… [la voix intérieure] est très forte chez les enfants mais lentement, lentement, elle devient plus faible. Les voix des parents et des professeurs, de la société et du prêtre deviennent de plus en plus fortes. Maintenant si vous voulez découvrir quelle est votre voix, vous devez passer à travers une foule de bruits.

Observez à l'intérieur de vous: c'est la voix de qui ? Quelquefois c'est votre père, quelquefois c'est votre mère, quelquefois c'est votre grand-père, quelquefois c'est votre professeur, et ces voix sont toutes différentes. Il y a juste une chose que vous ne trouverez pas facilement : votre propre voix. Elle a toujours été réprimée. On vous a dit d'écouter vos aînés, d'écouter les prêtres, d'écouter les professeurs. On ne vous a jamais dit d'écouter votre propre cœur.

Vous avez une silencieuse petite voix, inaudible, et dans la foule des voix qui vous ont été imposées, c'est presque impossible de la découvrir. D'abord vous devez vous débarrasser de tous ces bruits, parvenir à une certaine qualité de silence, de paix, de sérénité. Alors seulement, vous découvrirez, par surprise, que vous avez aussi votre propre voix. Elle avait toujours été là comme un courant sous-terrain.

A moins que vous ne trouviez votre inclination naturelle, votre vie sera une longue, longue tragédie, du berceau à la tombe. Les seuls qui ont été heureux sur terre sont ceux qui ont vécu en accord avec leur propre intuition et qui se sont rebellés contre la volonté des autres de leur imposer leurs idées. Aussi valables que soient ces idées, elles sont inutiles parce que ce ne sont pas les vôtres. La seule idée valable est celle qui surgit en vous, grandit en vous, s'épanouit en vous.

La méthode:

Première étape: Qui parle, je vous prie ?

Quoique vous fassiez, pensiez, décidiez, demandez-vous : est-ce que ceci vient de moi ou est-ce un autre qui parle ?

Vous serez surpris quand vous reconnaîtrez la véritable voix. Peut être c'est votre mère, vous l'entendrez à nouveau parler. Peut être c'est votre père, il n'est pas du tout difficile de les reconnaître. Elles sont enregistrées en vous exactement comme elles vous ont été données pour la première fois, le conseil, l'ordre, la discipline ou le commandement. Vous pouvez retrouver beaucoup de gens: les prêtres, les professeurs, les amis, les voisins et les parents. Ce n'est pas la peine de lutter. Il faut simplement savoir que ce n'est pas votre voix mais celle d'un autre. Quel que soit cet autre vous savez que vous n'allez pas l'oublier. Quelles que soient les conséquences, bonnes ou mauvaises, vous êtes maintenant décidé à revenir à vous-même, vous êtes décidé à être mature. Vous êtes suffisamment resté enfant. Vous êtes suffisamment resté dépendant. Vous avez écouté toutes ces voix et leur avez suffisamment obéi. Et où vous ont-elles mené ? Dans un gâchis.

Deuxième étape: Merci... et au revoir !

Une fois que vous avez identifié à qui appartient cette voix, remerciez la personne, demandez-lui de vous laisser tranquille et dites-lui au revoir.

La personne qui vous a donné sa voix n'était pas votre ennemie. Ses intentions n'étaient pas mauvaises, mais ce n'est pas une question d'intention. La question est qu'elle vous imposait quelque chose qui ne venait pas de votre source intérieure, et quelque chose qui vient de l'extérieur fait de vous un esclave psychologique.

Une fois que vous avez clairement dit à une de ces voix, "laisse-moi tranquille" votre relation à elle, votre identité avec elle, est rompue. Elle était capable de vous contrôler parce que vous pensiez que c'était votre voix. Toute la stratégie était l'identité. Maintenant vous savez que ce ne sont pas vos pensées, ni votre voix, c'est quelque chose d'étranger à votre nature. Le reconnaître suffit. Débarrassez-vous des voix qui ne sont pas les vôtres et rapidement vous serez surpris d'entendre une petite voix tranquille que vous n'aviez jamais entendu avant... et vous reconnaîtrez soudain que c'est votre voix.

Elle a toujours été là, mais c'est une très silencieuse petite voix parce qu'elle a été réprimée quand vous étiez un tout petit enfant, et la voix était très faible, juste un germe, et il était couvert avec toutes sortes de saloperies. Et maintenant vous charriez cette merde et vous avez oublié la plante qu'est votre vie, qui est toujours vivante, attendant que vous la découvriez. Découvrez votre voix et ensuite suivez-la sans peur.

Où qu'elle vous guide, c'est le but de votre vie, c'est votre destinée. C'est seulement là que vous trouverez l'accomplissement, la satisfaction. C'est seulement là que vous vous épanouirez, et avec cet épanouissement vient la connaissance.

Osho


Haut de la page

** Cliquez ici pour voir les articles des mois précédents

retour