meditationfrance


Formation
RESPONSABILITE ET POUVOIR
Le jeu du roi et de sa cour

Avec Dominique Vincent

Dominique Vincent

J’ai commencé à travailler avec le jeu du roi et les thématiques de Mindell depuis une quinzaine d’années, d’abord dans le champ de la thérapie individuelle et de la thérapie de couples pour ensuite l’intégrer au processus des groupes d’hommes. Un pas important a été franchi il y a trois ans avec un appel d’offre pour un séminaire « Les trois jours des présidents » des fédérations d’associations agricoles professionnelles Trame-Fngdea. C’est un forum de trois jours de développement personnel pour tous ceux qui assument ou veulent prendre des responsabilités dans le monde rural. Ma proposition a été choisie et j’ai pu avec une équipe de quatre thérapeutes et formateurs tester ces méthodes et concepts, en particulier le jeu du roi. Le retour fut excellent à preuve que ces organismes nous ont accordé leur confiance de nouveau pour le séminaire de l’année suivante avec 70 participants et une quinzaine d’intervenants.

Cela m’a incité à partager cette expérience dans une formation de quatre week-ends.

Un des groupes de formation est terminé et l’autre arrive bientôt à terme. D’autre part j’ai également été invité pour la formation en développement personnel des futurs animateurs en agro-écologie de l’association Terre et Humanisme qui œuvre sur le terrain en France et en Afrique selon la vision de Pierre Rabhi. J’ai aussi accueilli dans la formation 2005-2006 une africaine qui désire ouvrir une ferme école pour les jeunes du Cameroun pour leur offrir une autre perspective que le mirage de l’émigration.

A qui s’adresse la formation ?

Au départ, j’avais pensé qu’une formation sur la responsabilité et le pouvoir devait s’adresser d’abord aux entreprises et à ceux qui y travaillent. D’une part les conditions d’exercice de la responsabilité y sont très éprouvantes et les outils du développement personnel ainsi que la compréhension des phénomènes liés à l’exercice du pouvoir et à ses abus semblent d’une urgence extrême. D’autre part on peut espérer que des managers plus humains aient une influence importante sur les valeurs de l’ensemble du monde du travail et, en conséquence, sur l’ensemble de la société. Plusieurs participants provenant de l’entreprise nous encouragent à poursuivre dans cette voie.

Cependant il est évident que la prise de responsabilité et l’émergence de son pouvoir personnel concernent un éventail de personnes beaucoup plus large. Devant l’état de la société et du monde, bien des gens conscients de ce qui se passe derrière les coulisses ont envie de baisser les bras. Je souhaite donc mettre cet outil à la disposition de tous ceux qui œuvrent au sein d’associations et de tous ceux qui s’engagent ou désirent s’engager avec conscience dans l’action politique.

Mon désir le plus profond est de contribuer à l’émergence de nouveaux leaders et de nombreux « worldworkers ou peaceworkers » dont parle si bien Arnold Mindell.
La famille et les relations amicales forment les unités de base de la société. Qu’il le veuille ou non, chacun y exerce un pouvoir en particulier celui de mère ou de père de famille. Le jeu du roi permet de s’affirmer de façon beaucoup plus lucide.

Les objectifs

Walt Withman a écrit : « Power corrupts. Absolute power corrupts absolutely. », « Le pouvoir corrompt. Le pouvoir absolu corrompt totalement. » Nous vivons souvent en ne reconnaissant pas notre puissance personnelle dont nous sommes coupés par notre éducation ou par des évènements traumatisants. Mais plus fréquemment encore, nous n’assumons pas notre pouvoir par crainte d’en abuser : De quoi serais-je capable en situation de pouvoir en ce qui concerne l’argent, le sexe et la violence pour le conserver ou l’accroître ? Ce refus de reconnaître et d’assumer notre pouvoir conduit à des attitudes détournées et à des abus que nous perpétrons sans même nous en rendre compte sur notre conjoint, nos enfants et socialement…

L’objectif est de permettre à chacun de comprendre où il en est par rapport au pouvoir et à dépasser ses limites : Suis-je conditionné à nier la qualité positive d’avoir du pouvoir ? En suis-je coupé dans une sorte de castration invalidante et infantilisante ? Est-ce que je l’exerce de façon claire ou détournée ? Est-ce que j’en abuse ? Est-ce que j’envisage sans crainte tous les possibles de ma vie ?

Grandir et s’épanouir ou se ratatiner et s’étioler, nous avons tous à faire notre choix.

le jeu du roiLes moyens

La formation est centrée sur le jeu du roi lui-même avec l’intégration de cinq archétypes de base, le guerrier, le compagnon, le religieux, l’artiste et le roi. Ils interagissent comme au cours d’une séance du conseil royal. Ce jeu révèle la place que chacun a tendance à prendre dans la vie courante et les stratégies qu’il utilise. Un aspect d’une importance capitale est mis en valeur : Tout groupe se structure et se met instantanément à fonctionner selon la personnalité de son leader. Le jeu le révèle de façon évidente et utile pour un travail de développement personnel.

Au cours des séminaires, un enseignement théorique est donné. De multiples exercices et mises en situation sont utilisés pour amener chacun à retrouver sa puissance personnelle et comprendre où elle s’est dissimulée. Les scénarios familiaux sont mis à jour et décodés. Des exercices issus du Zen et des arts martiaux sont pratiqués quotidiennement.

Format

Le déroulement de la formation s’effectue au cours de quatre weekends intensifs chacun de 20 heures en séances de travail. Le total est donc de 80 heures.

Pour plus d’infos, cliquez ici.


Haut de la page

** Cliquez ici pour voir les articles des mois précédents

retour