meditationfrance


Interview
sur le couple sacré

avec Catherine Delorme-Weissbrodt

couple sacré

Vous avez une nouvelle formation au "couple sacré" qui débute à la fin du mois de septembre 2007 et qui se termine en Juin 2008 avec 9 rendez-vous au total. Qu'est-ce que peut attendre un couple de ce travail tantrique ?

Réponse : En fait il s'agit de 3 formations identiques données à 3 périodes différentes. La 1ère commence le 28 septembre jusqu'au mois de janvier 2008, la 2ème commencera le 8 février 2008 jusqu'en mai et la 3ème débutera le 22 avril 2008 jusqu'en juin. Chaque formation contient 3 modules de 3 jours espacés de 6 à 8 semaines, soit environ 3 mois au total. Cela permet de mettre en place un processus qui ouvre sur un travail approfondi et progressif.

Pendant les stages, les couples vont expérimenter l'ouverture de conscience à travers certaines pratiques tantriques qui touchent plus particulièrement l'intimité et la sexualité. Entre les stages, ils devront se donner des rendez-vous afin d'approfondir ces pratiques et ancrer cette ouverture de conscience chez eux.

Certains couples viennent à ces stages pour retrouver la flamme du désir lorsque celui-ci s'est émoussé au fil du temps. D'autres cherchent à se rencontrer vraiment car ils fonctionnent bien ensemble, mais ne sont pas vraiment satisfaits car il leur manque une dimension de profondeur. D'autres se sont fait prendre par le quotidien et n'ont plus nourri leur couple; ils vivent en bonne camaraderie, ils s'aiment, mais parlent éventuellement de se séparer car ils ne partagent plus d'intimité; cependant, ils souhaiteraient vérifier s'ils peuvent encore se retrouver ou s'ils doivent effectivement se séparer. En règle générale, les couples viennent car ils vivent de l'insatisfaction au niveau sexuel et veulent explorer comment améliorer leur sexualité.

Pour faire ce travail tantrique sur l’intimité, il faut un certain courage, comment faire lorsque notre partenaire est un peu résistant ou réticent ? Que conseillez-vous ?

Réponse : Oui, il faut un certain courage : le courage de se découvrir dans sa vérité intérieure, le courage d'apprendre à s'aimer pour aimer l'autre d'une manière plus juste.

Bien que les médias abordent le sujet de la sexualité d'une manière plus ouverte, intérieurement, pour la plupart des individus, cela reste un sujet tabou. La sexualité touche a nos émotions profondes, à des blessures, à des peurs plus ou moins conscientes et à l'insécurité.

J'encourage toujours les gens à me téléphoner pour prendre des renseignements, d'ailleurs je ne prends jamais d'inscription sans un entretien téléphonique préalable. Cet entretien permet de vérifier, de part et d'autre, si le feeling passe. De mon côté je peux donner des renseignements plus précis sur la démarche, vérifier si les deux conjoints sont prêts à plonger dans l'expérience, je peux les sécuriser sur certaines peurs, surtout la peur d'être contraint(e) à faire quelque chose dont ils ne seraient pas prêts à faire. Je les sécurise quant au cadre que je propose car le cadre et l'éthique sont très importants dans ce genre de travail. Pendant les stages, les participants ont toujours leur libre arbitre. La démarche tantrique, telle que je la propose, est avant tout l'art de revenir en soi, de s'écouter afin de définir ce qui est juste pour soi pour pouvoir ensuite être plus juste dans la relation.

Il faut que les couples se sentent en sécurité et en confiance avec les animateurs. Choisir un stage, surtout par le biais d'internet, ce n'est pas faire son marché, surtout lorsque cela concerne l'intimité. On ne peut pas non plus venir au stage "juste pour voir". Certains viennent me rencontrer pour discuter de vive voix, cela peut aider aussi.

Bien souvent, lorsque l'un des deux conjoints est résistant ou réticent, je lui propose de venir avec sa peur et de s'en faire une alliée plutôt qu'une ennemie pour avancer avec ses limites plutôt que de se faire violence. Petit à petit dans cette acceptation de ses limites, la personne s'ouvre à son rythme car elle se sent respectée et accueillie là ou elle en est. Il ne s'agit pas de se faire violence, il s'agit d'apprendre à se faire confiance. Certaines vont jusqu'au bout du processus car elles y trouvent du sens, d'autres n'iront pas plus loin que le 1er stage car elles ne sont pas prêtes mais auront néanmoins ouvert des portes.

Si malgré tout l'un des deux résiste, il faut peut-être se tourner vers d'autres démarches ou commencer par une thérapie de couple pour travailler sur les peurs.

Catherine Delorme

Catherine Delorme est psychothérapeute depuis 15 ans et anime des stages de tantra depuis 7 ans, en Suisse et en France. Elle est assistée par Jérôme, son compagnon de vie, ce qui permet d'inclure dans l'animation, la double polarité féminine et masculine. L'un et l'autre ont suivi une formation tantra et continuent leur cheminement dans cette philosophie. Ils ont à coeur de vivre leur relation avec conscience et authenticité, dans l'esprit tantrique. Ils ont réaménagé leur maison pour y animer les stages et mettre leur bien-être et leur créativité au service des couples afin de les soutenir dans cette démarche. L'esprit tantrique est inclu dans leur lieu de vie avec naturel et simplicité, ce qui le rend accessible. Le tantra prend alors du sens car il n'est plus perçu comme quelque chose à part, ou à vivre uniquement à l'extérieur, chaque couple peut l'inclure ensuite dans leur quotidien.
Visitez son site internet


Haut de la page

** Cliquez ici pour voir les articles des mois précédents

retour