meditationfrance


Destination Dharamsala
Mc leod Ganj

La capitale des bouddhistes tibétains en exil.

Mc leod Ganj

Dharamsala est une ville indienne de l’état du Himachal Pradesh dans le Nord de l’Inde. C’est là que la plupart des tibétains exilés en Inde se retrouvent. Mais, en réalité, ce n’est pas Dharamsala que les touristes occidentaux viennent visiter car Dharamsala est une ville sans grand intérêt qui se situe dans la vallée de Kangra. C’est plutôt à Mc leod Ganj qui est une petite bourgade dans les montagnes (à 1800 mètres d’altitude). La ville de Mc leod Ganj est considérée comme la nouvelle « petite Lhassa » des réfugiés tibétains. C’est là que vous ressentirez réellement le bouddhisme et la culture tibétaine. Le temple du Dalai lama est à quelques minutes de Mc leod Ganj et il est possible parfois de venir l’écouter ou de le rencontrer.

A Mc leod Ganj, il y a de nombreux temples bouddhistes et beaucoup d’artisanat tibétain, il est assez facile de rencontrer des moines bouddhistes ou des tibétains en exil.

Et quel bonheur de rentrer en contact avec les tibétains ! J’ai trouvé les tibétains très touchants, ils sont très silencieux, très gentils et très vrais. J’ai été marqué par leur espace de méditation qui leur semble être si naturel. La plupart ont beaucoup souffert : prison, tortures, long voyage dans la neige pour venir en Inde. Et pourtant, ceux que j’ai rencontré n’avaient pas de colère mais une grande acceptation de la vie.

tibétaine

Au niveau de l’art tibétain, je recommande l’institut Norbunlingka dirigé par un groupe de français qui est le plus grand centre de préservation de la culture tibétaine et qui se trouve dans la vallée. Le Tibet est certainement le seul pays au monde à avoir mis la méditation au centre de la culture. Et c’est ce qui fait pour moi le grand intérêt de ce voyage à Dharamsala !

La vie à Mc Leod Ganj est très agréable, et y on rencontre de nombreux touristes français et occidentaux ouverts au bouddhisme, il y a plein de petits cafés ou restaurants et on peut y faire des retraites de méditation et il y a tout autour de cette petite ville une énergie très chaleureuse et puis Mc Leod Ganj est entourée des montagnes de l’Himalaya.

Dès votre arrivée, essayez de vous procurer la revue mensuelle gratuite CONTACT MAGAZINE en anglais (de la communauté tibétaine de Mc Leod Ganj) qui propose des infos sur ce qui se passe en ville. Très utile !

Pour le climat :

La meilleure saison est avril- mai- juin. C’est la haute saison.
Sinon, la mousson n’est pas si terrible en juillet ou août, il ne fait pas froid et puis il y a toujours quelques heures de soleil par jour.

Comment se rendre à Dharamsala ?

Il faut en général d’abord se rendre à Delhi si vous venez de l’Europe.
Nous vous conseillons de ne rester que le minimum à Delhi. Il est très difficile d’y trouver une chambre agréable et pas trop chère. Pour dormir et manger, une bonne adresse : l’Hôtel Metropolis, il est dans le quartier de Paharganj où la plupart des touristes séjournent. Le bazar vaut le coup si vous voulez faire du shopping mais ce n’est pas de tout repos !

Ensuite de Delhi, il y a depuis quelques années des nouveaux bus confortables (Volvo) qu’il faut prendre (et non pas un vieux bus, certes moins cher mais beaucoup moins confortable et plus lent). Pour le bus Volvo, il faut compter 800 à 900 Rs. Et vous pouvez le réserver par une agence de voyage ou l’hôtel à Delhi. Attention, parfois il est plein !

Compter environ 14 heures de bus.

Il y a aussi le train qui est très bien mais ce n’est pas direct. La gare la plus proche est a Pathankot dans le Punjab, de la vous prenez un bus pour Dharamsala ou Mc Leod Ganj.

Pour le train, cela prend environ 12 heures. Et ensuite, 3 h de bus.

Il y a aussi quelques vols. Indian airlines propose des vols.
Et aussi la compagnie privée : www.jagsonairline.com

Mais l’aéroport est à Gagal, à 12 km de Dharamsala. Et, ce n’est pas toujours certain à cause du temps et des montagnes. Et puis, on peut prendre peu de bagages dans les petits avions. A vérifier sur place en fonction de la saison.

Où dormir ?

Pour dormir à Mc Leod Ganj, il y a plusieurs possibilités :

- La première c’est dans le centre de Mac Leod Ganj. Il y a plusieurs petits hôtels corrects. Vous pouvez chercher sur place. Sinon, nous vous recommandons celui-ci :
La Guest House Pema Thang (il est préférable de réserver à l’avance). Meilleur qualité-prix que nous ayons vu !

- Sinon, il y a aussi le village de Baghsu qui est à 5 minutes un peu plus haut dans les montagnes. Beaucoup de jeunes, de hippies, et des adeptes du yoga et il y a plein de cafés pour occidentaux et pourtant c’est plus calme que Mc Leod. Pas trop de voitures. A voir les très belles cascades.
L’hôtel que nous conseillons est le premier en entrant dans le village : Hotel Akash Deep, c’est le meilleur (pas très cher pour autant : 600 Rs par jour environ ) - Tel : - 91 - 01892 – 220535

Ne manquez pas à Bhagsu : AKHILESH c’est un excellent prof de yoga : http://neoyoga.net

L’autre alternative est de venir dans un centre de méditation.

Je vous recommande dans ce cas le centre Tuchita pour expérimenter les enseignements bouddhistes. Le centre est près de Dharamkot dans la forêt. Il est assez vétuste (ils cherchent des architectes bénévoles) mais il a beaucoup de charme et des grands lamas continuent de partager leur silence intérieur. Chaque jour, il y a des méditations et des enseignements pour débutants et avancés. A côté de Tuchita, il y a aussi un centre Vipassana (Goenka) pour ceux qui veulent des retraites intensives .

Si vous venez à Dharamsala, à quelques kilomètres, près d’une rivière, au milieu des champs, il existe depuis 2006 le centre Nisarga lié aux enseignements du maître indien Osho. C’est Ma Yoga Neelam une disciple indienne d’Osho très connue en Inde qui en est à l’origine. Le centre est très joli (en pleine nature, à côté d’une rivière) et tout confort (très belles chambres !!!). Et là, il est vraiment possible de méditer, tout est bien organisé pour cela. Je recommande ce lieu pour ceux qui aiment les méditations d’Osho et le confort.

Voilà... bon voyage !
Sitara
Sitara
Email


Haut de la page

** Cliquez ici pour voir les articles des mois précédents

retour