meditationfrance


Politique ou Spiritualité ?


par Emmanuel Moulin

Si le monde a évolué ces trente dernières années, le monde de la politique me semble avoir assez peu évolué. J’observe dans cette campagne présidentielle les mêmes promesses politiques, les mêmes discours démagogiques et les mêmes jeux d’intérêt que lors des élections précédentes. Avez-vous remarqué comme moi que tous les candidats disent : "Si vous votez pour moi, je vais faire changer les choses ! "

En supposant qu’ils tous soient vraiment sincères, la question est de savoir s'il leur est possible de vraiment changer la société en profondeur par l’action politique ? Est-ce que les hommes politiques ont vraiment de l’influence sur la criminalité ? Sur le racisme ? Sur la mondialisation ? Sur le prix de l’immobilier ? Sur notre bien-être ?

J’ai moi-même longtemps pensé qu’il était possible par l’action politique de changer les inégalités dans le monde et de créer une société plus harmonieuse, et c’est pour cela que j’ai suivi avec enthousiasme il y a quinze ans des études d’économie internationale à l’université de Grenoble. Mais à la fin de mon séminaire de recherche en « théories et politiques économiques », j’ai commencé à réaliser qu’il était possible de faire quelques ajustements pour aller dans un sens ou dans un autre, pour améliorer un peu la situation ou au contraire la faire empirer mais qu'aucune politique de gauche ou de droite ne pourra changer la société en profondeur.

Le 20ème siècle nous a appris que même les révolutions radicales d’inspiration communiste n’ont pas changé grand-chose si ce n’est la hiérarchie sociale et l'organisation des pouvoirs dans la société mais finalement les mêmes relations de pouvoir, d'abus et de violence ont été recrées et même en bien pire !

Et puis de l’autre côté, qui peut encore vraiment croire que les politiques économiques libérales peuvent supprimer les inégalités et résoudrent les grands problèmes de la société contemporaine ?

La marge de manœuvre des hommes politiques est en réalité assez étroite. Et aucun système politique ni économique ne pourra jamais changer la cause essentielle de tous les problèmes : l'inconscience de l'homme. C’est en effet dans l’inconscience de l’homme que se trouve en vérité la cause des souffrances individuelles et des problèmes de société.

La pauvreté, le chômage, le racisme, la pollution, la violence urbaine ne sont pas que des problèmes sociaux, c’est aussi et d’abord le résultat de l’inconscience de l’homme. La peur, les désirs, la jalousie, la haine, l’attachement, les habitudes, les croyances, les conditionnements... c’est tout cela l’inconscience.

D’ailleurs, il suffit de regarder dans notre propre vie, souvent, on s’aperçoit bien, après coup que par exemple la peur a influencé nos actions et que cela nous a crée le problème. Et que dire de notre attachement aux vieilles habitudes ?

Après mes études, j'ai lu beaucoup de livres de développement personnel, de psychologie et de spiritualité et puis je suis parti en Inde où j'ai rencontré des maîtres spirituels contemporains. Sur ce point les psychologues et les maîtres spirituels disent à peu près la même chose : nous ne sommes pas malheureux à cause des conditions extérieures mais à cause de notre ego qui entretient une tension continuelle en nous-mêmes et avec les autres; l’ego est à la source de toutes nos souffrances psychologiques et de nos conflits politiques et sociaux. Nous sommes tristes et malheureux car souvent nous ne sommes pas « maîtres de nous-mêmes », nous sommes dominés par les pensées et les émotions. Et nous sommes donc divisés intérieurement et cette absence d’intégration ou d’unité est la source de notre souffrance.

Alors, que voulez-vous que les hommes politiques puissent faire face à cet état de fait ?

On en revient toujours au même point : une société harmonieuse ne sera possible que lorsque l’homme sera suffisamment évolué pour cela. La société est une abstraction, seuls les individus existent. Dit autrement, si vous et moi, nous changeons, alors, la société sera sûrement différente.

La vraie question est donc : comment fait-on pour évoluer ? Peut-on maîtriser notre violence, nos peurs, nos désirs ?

En Asie (notamment en Inde et au Tibet), les sages nous enseignent que pour cela il faut regarder dans une direction différente : à l'intérieur de nous-mêmes. Si le monde ne va pas bien aujourd’hui, expliquent-ils, c’est en partie parce qu’on a oublié la sagesse et la spiritualité dans la vie de tous les jours. Pour évoluer, il faut grandir en conscience et cela se fait par la pratique de la méditation et l’ouverture du coeur. L’homme d’aujourd’hui a besoin de se reconnecter à lui-même car le monde est devenu très matérialiste et les religions traditionnelles ne répondent plus aux besoins de l’homme et de la femme d’aujourd’hui. L’homme a besoin de dépasser aujourd’hui son passé animal et de développer des qualités nouvelles : l’amour, le calme, la confiance, la sensibilité, la douceur, la joie de vivre…

Peut-être pensez-vous que cette solution est bien trop facile ? Comment la méditation et la pleine conscience pourraient aider quand rien d’autre n’a pu le faire pour changer la société ?

C’est pourtant bien mon expérience : la pratique de la méditation a changé ma vie. Et je donnerais aussi la réponse d’un maître zen qui disait : « Les petites clés peuvent ouvrir de grandes serrures. »

La méditation, c’est quoi exactement ?

Je voudrais commencer par préciser que la méditation n’est pas une « technique indienne », ni une « pratique mystique » ni même une pratique culturelle ou religieuse même s'il est vrai que de plusieurs cultures et religions l'utilisent.

La méditation, c'est une simple qualité intérieure : c’est devenir le témoin de notre propre activité mentale. Le principe de la méditation est d'observer tout ce qui traverse notre esprit : les émotions, les désirs, les souvenirs, les rêves, les fantasmes…et il est important d’observer toutes ces pensées sans jugement et sans se laisser emporter ou identifier. Petit à petit, cela permet de trouver une relaxation intérieure, un calme profond.

Les gens pensent que la méditation est un acte spécifique - quand vous vous asseyez en direction de l'Est, quand vous prenez la position du lotus, quand vous répétez certains mantras, quand vous brûlez de l'encens, quand vous faites ceci et cela à un moment et à un endroit bien précis avec des gestes particuliers, etc.

C'est une erreur que de penser que la méditation se résume à ces choses ou à quelques rituels ou automatismes. La méditation, ce n'est surtout pas l'automatisme.

Si nous pouvons rester vigilants, conscients, présents dans notre action, toute activité est une méditation.

Mais cette compréhension finale est souvent encore bien lointaine pour nous et c'est pourquoi les techniques de méditations sont encore souvent nécessaires.

Il existe des centaines de techniques de méditation : les méditations silencieuses, les méditations actives, les méditations tantriques, les méditations thérapeutiques, les méditations soufies, zen, etc.

La plupart du temps, c'est dans cette direction "méditation, conscience" que sont dirigées les activités proposées dans les ateliers de tantra, le chamanisme, les stages de thérapie, le taï chi, les médecines douces, les séances de massage et de bien-être, toutes ces activités pouvant aider à s’ouvrir à des niveaux de conscience plus élevés.

La pratique de la méditation aide à sortir du rythme effréné de la vie quotidienne pour entrer dans un état de paix intérieure. La méditation s'avère efficace, non seulement pour réduire le stress mais également pour aider à combattre toute affection dont la cause est liée au stress, ce qui est le cas de nombreuses maladies modernes.

Plusieurs recherches scientifiques récentes montrent les effets bénéfiques sur la pression sanguine, le système immunitaire, la respiration, le cerveau et la santé mentale par exemple.

La méditation est source d'énergie et elle favorise la conscience : vous apprendrez progressivement à vous concentrer sur ce qui est important dans la vie et à négliger le reste. Vous réalisez que vous êtes seul responsable de votre bonheur. Vous cessez d'être une victime des circonstances de la vie et vous réagissez afin de reprendre la direction de votre vie.

La méditation vous permet de rester en quelques sortes maître de vous-même. Quelque chose ou quelqu’un provoque en vous la colère, la jalousie, l’ambition ou la peur, votre vigilance intérieure peut vous permettre de ne pas réagir émotionnellement et dans l’aveuglement.

L’expérience de la méditation vous permet de réaliser que le mental est le projecteur de toutes les émotions et pensées négatives. La méditation, c’est être capable de laisser tomber le mental, ce « projecteur ». C’est ainsi que nos attitudes et notre manière de voir le monde peuvent changer.

La méditation n’est plus aujourd’hui réservée aux seuls mystiques passionnés de spiritualité. La méditation est en réalité une nécessité pour tout le monde car jamais auparavant, le monde n’a été aussi instable et changeant. Nous subissons beaucoup de stress et toutes sortes de pressions extérieures.

La méditation commence à être utilisée dans certaines grandes entreprises. J’ai lu que Général Motors, McDonnel Douglas, IBM, Apple, Yahoo et Google paient par exemple à leurs salariés des formations à la méditation (zen, vipassana, yoga, qi gong…) pour leur apprendre à ne pas être stressés et à se sentir mieux. Mais aussi, en guise de médecine préventive, pour diminuer les risques de maladies cardio-vasculaires.

La méditation a été aussi introduite dans la prison de Tihar en Inde il y a quelques années. Or c’est la plus grande prison de l’Inde et aussi la plus dangereuse. Les résultats ont été plus qu’encourageants : de nombreux prisonniers qui ont participé à l'expérience ont reconnu avoir ressenti pour la première fois de leur vie ce calme intérieur et ont déclaré qu'ils envisageaient leur vie sous un jour totalement nouveau.

Depuis, de nombreux pays ont tenté l’expérience (notamment en Italie, en Norvège, au Brésil, en Angleterre et aux Etats-Unis…) et les résultats sont très positifs.

Dans le domaine de l’éducation aussi, de plus en plus de cours de yoga et de méditation sont enseignés dans les écoles de par le monde. Les enfants ont aujourd’hui souvent un grand besoin de méditation et de recentrage pour trouver le calme qui ne leur vient pas de manière naturelle.

La méditation est donc une pratique qui, je pense, a de l’avenir même s’il y a parfois beaucoup de confusions et de peurs autour de cette notion de méditation souvent mal comprise.

La méditation n’est pourtant rien d’autres qu’une manière de rafraîchir notre mental et nos énergies vitales. Chaque jour, nous prenons une douche pour nettoyer notre corps et bien la méditation, c’est le même principe mais elle nettoie l’âme ou l’esprit de tout ce qui nous encombre et fatigue.

Et collectivement, la méditation peut aussi aider à résoudre pour un assez faible investissement financier une partie des problèmes de violence urbaine et de mal-être dans la société moderne.

Lorsque vous êtes sur la bonne voie, les signes sont très simples : le stress, l’anxiété quotidienne commencent à disparaître. Vous êtes de plus en plus relaxe, de plus en plus tranquille et vous trouvez de la beauté là vous ne l’auriez pas imaginé. Vous ne percevez plus la vie comme un problème mais comme un cadeau, comme une grande chance. Vous ne perdez plus votre temps à attendre que la politique change votre vie !

Car la vie est merveilleuse. Le paradis est ici et maintenant...et c’est à nous seuls de le réaliser...

Bonne méditation,

Emmanuel Moulin


Haut de la page

** Cliquez ici pour voir les articles des mois précédents

retour