meditationfrance


Danser sa joie par les mouvements de Gurdjieff

par Isabelle Dupré

Une belle école de danse et de spiritualité existe depuis quelques années en France et demande à être mieux connue. C’est l’école de danse et des mouvements selon Gurdjieff dirigée par la danse-thérapeute Amiyo Devienne dont le siège au Clos Ermitage, dans une station magnifique et très calme des vosges-Alsace.

Les danses et les mouvements de Gurdjieff ne sont pas des danses et des mouvements ordinaires, ils sont en fait un chemin direct pour l'observation et la compréhension de soi, vers l'harmonie intérieure et l'expansion de la conscience.

Rappelez-vous à vous-mêmes « disait le maître Gurdjieff, » Revenez vers vous -mêmes " Ceci, soulignait Gurdjieff est essentiel pour introduire liberté et bien-être dans votre vie. Sans cela, " vous êtes en prison " , répétait-il, une prison intérieure où tout ce pourquoi vous vous prenez - mouvements, actions, pensées, émotions - n'est que le résultat de votre conditionnement. Nous croyons que le monde tel qu'il nous apparaît est la réalité, alors qu'il est simplement interprétation d'une réalité vue à travers le brouillard de nos réactions, et de nos rêves : " pourquoi me réveiller ? Je suis éveillé ! " Nous croyons que nous sommes maîtres de notre vie et de nos décisions, alors qu'en réalité , il s'agit d'une succession d'activités mécaniques. Nous sommes sans cesse distraits et manipulés, sans cesse incités à suivre une mode, un code de comportement ou un système de croyances.
Comment échapper à cet enfermement ? Les danses sacrées et les mouvements dits de Gurdjieff sont justement une voie d'accès privilégiée à la véritable présence à soi-même, génératrice d'éveil et de croissance intérieure.

Les mouvements n’ont pas crées par le maître spirituel Gurdjieff pour leur beauté même si ils sont très charismatiques mais beaucoup plus pour ouvrir les participants à un niveau d’énergie plus élevé qui va leur permettre ensuite d’atteindre un niveau d’être plus élevé dans le quotidien.

Ce qui est intéressant, c’est que Amiyo Devienne a vécu de nombreuses années en Inde où elle a réalisé une synthèse entre les visions orientales et occidentales de la danse. Elle a été danseuse, chorégraphe et professeur de danse depuis plus de 30 ans et en même temps elle a une expérience profonde de la méditation et elle s'est formée à diverses techniques psycho-corporelles et de développement personnel.

Son but est de faire prendre au stagiaire une conscience nouvelle de son corps et de son moi, dans le respect de soi et l'harmonie et le faire bénéficier de toutes les répercussions positives de cette découverte sur sa santé. Mais aussi lui proposer une thérapie psycho-corporelle. Elle lui apprendra à danser sa joie, ses larmes et ses peurs, à se libérer pour transformer ses émotions en énergie positive et en créativité propre à chacun. A travers le mouvement, le stagiaire prendra conscience de son propre potentiel, physique, énergétique et expressif. Elle lui enseignera les techniques de méditation et de relaxation qui lui permettront de trouver le calme intérieur et de passer du chaos intérieur à l'immobilité, puis de l'immobilité réelle au mouvement réel.
J’ai participé un de ses stages et j’ai été touchée par le silence intérieur qui se dégage de ce travail. C’est assez incroyable comment ces danses m’ont ramené à l’intérieur encore plus aisément et plus profondément que bien d’autres méditations que je pratique...

Et il faut dire que Amiyo Devienne a cette qualité de pouvoir transmettre le « ici et maintenant » à travers la danse. J’ai été très sensible à son calme et à sa douceur. Je crois que les mouvements de Gurdjieff ont été pour moi le meilleur travail que j’ai fait en ce qui concerne le centrage, la pleine conscience et l’attention dans le mouvement.
Je suis très reconnaissante que meditationfrance m’ait demandé d’écrire à ce sujet car cela m’a permis de réaliser un peu plus combien ce travail par les danses sacrées a été précieux pour moi.

Paix et lumière,
Isa

Pour plus d’infos, visitez les pages web de Amiyo >


Haut de la page

** Cliquez ici pour voir les articles des mois précédents

retour