meditationfrance


Une attitude mentale tournée vers le bonheur

Voici une technique simple, et profonde, venant des enseignements Tibétains d’Atisha. Permettez-lui de vous toucher en profondeur, elle changera votre vision du monde.

Atisha dit :
Entretiens une attitude mentale correcte, tournée vers le bonheur.

Si tu es malheureux, ça veut simplement dire que tu as développé la manie d’être malheureux. Le malheur dépend de ton état mental, de ta disposition d’esprit. Il y a des gens qui sont malheureux dans toutes les situations qui arrivent.
Ils ont une composante particulière de leurs esprits qui transforme tout en malheur !
Si vous leur parlez de la beauté d’une rose, ils se mettent instantanément à compter les épines.

Si vous leur dites : « Quel matin merveilleux, quelle belle journée ensoleillée ! », ils seront étonnés de votre déclaration. Ils diront : « Et après ! Ce n’est qu’une journée entre deux nuits ! N’en faites pas une telle affaire... pourquoi êtes-vous tellement émerveillé ? »

La même chose peut être vue à partir d’un point de vue positif : que chaque nuit est entourée par deux journées, et soudain... le miracle ! Qu’une rose soit possible, qu’une fleur aussi délicate soit possible au milieu d’autant d’épines !
La situation est la même, mais tout dépend de l’attitude mentale qui occupe votre tête.

Des millions de personne portent des croix dans leur tête, elles se sentent obligatoirement écrasées, naturellement. Leur vie est une corvée.

Leur approche fait quelles se focalisent toujours sur ce qui est négatif ; elles amplifient, elles exagèrent le négatif. C’est une approche morbide de la vie, c’est pathologique. Mais elles pensent : « Le monde est comme ça, qu’est-ce qu’on y peut ? ».
Non, le monde n’est pas comme ça ! Le monde est absolument neutre.

Il contient les épines, il contient les roses ; il y a les jours, il y a les nuits. Ce que vous allez en retenir dépend de vous. Si vous avez décidé de ne retenir que le mauvais, vous vivrez dans un monde de galère. Vous ne ferez que vivre dans le monde que vous aurez choisi.

C’est comme cela que les gens créent le paradis et l’enfer sur cette même terre. C’est proprement stupéfiant que Bouddha ait vécu sur cette terre, et qu’il ait vécu au paradis, et que vous viviez sur cette même terre, et que vous viviez en enfer !

Il y a deux possibilités : le mental politicien dit : « Changez le monde ! »
Le mental réellement religieux dit : « Changez votre attitude mentale ! »

La spiritualité et la politique sont diamétralement opposées.

Il est possible qu’un jour la science et la spiritualité se rencontrent parce que leur approche est similaire. Peut-être que leurs directions sont différentes – la science fait ses recherches sur le monde extérieur, et la spiritualité sur le monde intérieur. Mais la qualité de la recherche est la même.
Mais je ne vois aucune possibilité de la moindre rencontre entre la spiritualité et la politique !

La politique pense toujours que le monde est mauvais, qu’il faut changer la société, les structures économiques, et que tout ira bien. La spiritualité dit que le monde a toujours été comme il est, et qu’il sera toujours pareil ; vous ne pouvez changer qu’une chose : votre contexte mental.

Prenez cela comme une des lois fondamentales de votre vie. Même si vous rencontrez quelque chose de négatif, trouvez-y quelque chose de positif – vous trouverez toujours quelque chose.
Le jour où vous serez devenu habile à trouver du positif dans le négatif, vous danserez de joie !
Essayez ! Essayez d’avoir une nouvelle vision de la vie.
Pensez en terme d’optimisme, ne soyez pas pessimiste.
Le pessimiste crée l’enfer autour de lui, et il vit dedans. Vous vivez dans le monde que vous créez.
Rappelez-vous, il n’y a pas qu’un seul monde : il y a autant de mondes qu’il y a de mentalités. Je vis dans mon monde, vous vivez dans votre monde. Ils ne se chevauchent jamais. Ils sont totalement différents, ils existent sur des plans différents.

Atisha en fait une règle de base pour ses disciples : vivez dans un état d’esprit joyeux. Vous pourrez alors faire de chaque opportunité un challenge pour grandir. Par exemple, quelqu’un vous insulte. Il n’y a aucun doute à ce sujet, vous avez bien été insulté, comment pourriez-vous maintenir une attitude mentale positive ? Mais c’est tout à fait possible. Insultez un Bouddha et vous allez le découvrir.

C’est comme cela que l’on peut utiliser les opportunités négatives pour la croissance intérieure, pour la sagesse, pour l’état de méditation, pour l’amour, pour la compassion. Une fois que vous aurez découvert cette nouvelle tournure d’esprit, cette vison positive de la vie, vous serez surpris de voir que toute l’Existence se met à fonctionner d’une façon différente. Elle se met à vous materner, elle vous aide de toutes les façons possibles, elle devient une grande amie.

OSHO - Extrait de Le Livre de la Sagesse


Haut de la page

** Cliquez ici pour voir les articles des mois précédents

retour