meditationfrance


Quand vous méditez en silence...
incluez tout dans votre être.

méditation

Cette technique est un peu difficile, mais si vous pouvez la pratiquer, alors très bien, merveilleux.

Assis en méditation, ne divisez pas. Lorsque vous êtes assis en méditation, incluez tout votre corps, votre mental, votre respiration, vos pensées, votre savoir, tout. Incluez tout.

Ne divisez pas, ne créez pas de fragmentation. D'habitude nous fragmentons; nous ne cessons pas de fragmenter. Nous disons: "je ne suis pas le corps." Des techniques peuvent également utiliser cela, mais cette technique est totalement différente; plutôt l'opposée. Ne divisez pas. Ne dites pas: "je ne suis pas le corps." Ne dites pas: "je ne suis pas la respiration." Ne dites pas: "je ne suis pas le mental." Dites simplement: "je suis tout" et soyez tout. Ne créez pas de fragmentation en vous: c'est une sensation. Les yeux fermés, incluez tout qui existe en vous, ne vous centrez pas, où que ce soit. Au contraire, ne soyez pas centré. Le souffle va et vient, les pensées vont et viennent, la forme de votre corps continuera à changer. Vous n'avez pas observé cela. Si vous êtes assis les yeux fermés, vous ressentirez parfois que votre corps est vaste, que parfois votre corps est étroit; que parfois il est très lourd, que parfois il est simplement léger, comme si vous pouviez voler. Vous pouvez sentir cette augmentation et diminution de la forme. Fermez juste vos yeux, asseyez-vous et vous ressentirez que parfois le corps est très vaste, qu'il remplit la pièce entière; que parfois il est si petit, juste un atome. Pourquoi cette forme change t-elle ? En même temps que votre attention change, la forme du corps change. Si vous incluez tout, elle deviendra vaste; si vous excluez: "ce n'est pas moi, je ne suis pas cela," alors elle deviendra très infime, très petite, atomique.

Le sutra dit :

Bien-aimé, à cet instant, permettez au mental, au savoir, au souffle, à la forme, d'être inclus. .

Incluez tout dans votre être et n'écartez rien. Ne dites pas: "je ne suis pas cela," dites: "je suis," et incluez-y tout. Si vous pouvez faire cela en étant assis, c'est merveilleux, de tous nouveaux événements vous arriveront. Vous ressentirez qu'il n'y a aucun centre; en vous il n'y a aucun centre. Et le centre parti, il n'y a aucun moi, il n'y a aucun ego; seule reste la conscience, une conscience comme un ciel qui recouvre tout. Et lorsqu'elle croît, non seulement votre propre respiration sera incluse, non seulement votre propre forme sera incluse; mais au bout du compte, l'univers entier sera inclus en vous. Incluez et grandissez. Incluez et dilatez-vous. Essayez-le avec votre corps et essayez-le ensuite aussi avec le monde extérieur. Assis sous un arbre, regardez l'arbre, fermez ensuite vos yeux et ressentez que l'arbre est en vous. Regardez le ciel, fermez ensuite vos yeux et ressentez que le ciel est en vous. Regardez le soleil levant, fermez ensuite vos yeux et ressentez que le soleil monte en vous. Incluez de plus en plus.

Une expérience extraordinaire vous arrivera. Lorsque vous ressentirez que l'arbre est en vous, immédiatement vous vous sentirez plus jeune, plus frais. Et ce n'est pas de l'imagination, parce que l'arbre et vous, appartenez tous les deux à la terre. Tous les deux êtes enracinés dans la même terre, enracinés en fin de compte dans la même existence. Ainsi lorsque vous ressentez que l'arbre est en vous, l'arbre est en vous, ce n'est pas une imagination et immédiatement vous en ressentirez l'effet. La vivacité de l'arbre, sa verdure, sa fraîcheur, la brise passant à travers lui, sera ressentie en vous, dans votre coeur.

Incluez de plus en plus l'existence et n'excluez pas.

Cette méditation vient du livre indien Vighyan Bairav Tantra


Haut de la page

** Cliquez ici pour voir les articles des mois précédents

retour