meditationfrance


Comment faire face aux conflits dans nos relations ?

osho

par Osho

Si vous comprenez, les conflits disparaissent naturellement, commencent à disparaître. Parfois vous vous surprendrez de nouveau dans de vieux comportements et ensuite vous en rirez.

Si vous pouvez rire au milieu d'une querelle, la querelle n'est plus là... elle est déjà éteinte.

La querelle a besoin d'un mental très inconscient. Si vous êtes un tant soit peu conscient, vous ne pouvez pas vous quereller, parce que tout cela semble être absurde, destructif, n'aide personne en aucune façon. Et en vous querellant, non seulement vous détruisez l'autre, vous vous détruisez également et vous continuez ainsi à détruire toutes possibilités d'une relation heureuse, harmonieuse. Il est très facile d'être fâché et de se quereller, mais il est très difficile de jeter ce poison hors du système, parce que ce poison crée du poison et ce poison subsiste. Chaque querelle a un reliquat et ce reliquat créera une situation dans laquelle vous commencerez à vous quereller de nouveau. Ainsi, une querelle génère une querelle, un conflit crée un autre conflit, ils sont très très reproducteurs, ils ne croient en aucune régulation des naissances.

La conscience, la vigilance, n'a aucun enfant, elle se suffit à elle même alors que l'inconscience crée beaucoup d'enfants. Aussi souvenez-vous simplement de plus en plus... surprenez-vous en flagrant délit et ensuite ne vous sentez pas embarrassé, ne vous sentez pas timide, laissez-la tomber immédiatement séance tenante. Même si vous êtes au milieu d'une phrase, arrêtez-vous sur le champ et riez de bon coeur.

Le rire est une bonne médecine, il n'y a rien qui vaille le rire... il est très thérapeutique.

Si les gens peuvent rire plus, le monde sera certainement meilleur et si les gens peuvent rire dans des situations où le rire ne vient pas facilement, le monde peut devenir entièrement différent, un monde très heureux en fait. Aussi, essayez, cela va très bien, mais rester vigilant. Sa compagne dit: Je suis amoureuse d'un autre homme, au Canada, et je suis en conflit parce que je me sens aussi très amoureuse de mon mari.

Cela veut simplement dire vous voulez toujours qu'un certain type de conflit, de discorde continue. Cela peut ne pas être de l'amour pour cet autre homme, cela peut être simplement de l'amour pour le conflit.

Nous aimons des conflits parce que nous nous sentons puissants.

Quand tout va bien, l'on sent soudain que rien ne se passe, l'on sent comme si la vie est vide. Si la vie est vraiment harmonieuse, l'on se sent vide, aucune excitation, aucun plaisir, aucun frisson. Donc les gens disent qu'ils voudraient une vie très paisible, mais personne ne désire vraiment cela, car personne ne crée aucune barrière. Ils continuent à en parler, ils continuent à chercher une vie paisible et ils continuent à créer des perturbations. Aussi, prenez-y garde, faites attention. Si vous aimez votre mari, il n'y a aucun besoin d'un autre homme. En fait cette division montre quelque chose de divisé en vous. Lorsque quelqu'un aime deux personnes, cela montre simplement qu'il y a une division quelque part à l'intérieur; vous n'êtes pas un, d'où l'insistance, si vous pouvez en aimer un, cela va vous aider parce cela vous rendra un, entier.

Si vous ne pouvez pas aimer votre mari totalement, lâcher le. Je le sortirai de votre vie; mais alors soyez ensuite totalement avec l'autre homme. Il n'y à rien là de faux, mais soyez avec l'un pour que vous puissiez être un, vous comprenez ? Pensez à cela - une femme qui aime de nombreuses personnes devient fragmentaire, c'est la misère d'une prostituée.

Je rencontre beaucoup de prostituées et mon sentiment est que ce n'est pas vraiment que la société les a forcés, il y a quelques cas où la société les a forcés, mais à la base, cela vient essentiellement de leur propre psychisme. Elles ont tellement de personnes à l'intérieur d'elles, pas une femme, mais de nombreuses femmes, une foule et cette foule ne peut pas être satisfaite par un homme et si vous ne pouvez pas être satisfait avec un homme ou une femme, vous ne pouvez pas être satisfait avec mille. Parce que s'il est difficile d'être en l'harmonie avec un, deux sera plus difficile et trois sera encore plus difficile. Plus grand le nombre, plus grande sera la difficulté à créer l'harmonie.

Ainsi si vous êtes vraiment intéressé par la paix, l'harmonie, l'amour, alors tenez-vous en à un même homme... même si c'est difficile au début.

C'est difficile à cause de l'habitude, cela donne toujours un très très bon sentiment d'avoir deux amants, parce qu'alors vous pouvez créer un conflit entre eux; un triangle est créé. La femme est extrêmement heureuse, elle peut vivre dans une misère parce que ces deux personnes sont dans un conflit constant, mais elle se sent bien d'être désirée par deux hommes.
Cela ne va pas aider, cela vous donnera une excitation fiévreuse, mais cette fièvre sera destructive pour votre être, je ne le suggérerai pas. Aussi, choisissez. La décision est bonne parce qu'elle vous rend décisive. Ne prolongez pas parce que cela est aussi une décision… celle de rester indécis. Choisissez.
Si vous pensez que vous désirez plus l'autre homme, pensez y, soupesez ce fait, mais si vous voulez être avec votre mari, laisser alors tomber l'autre homme. C'est comme si vous faisiez l'amour avec votre mari et que l'autre homme soit toujours entre vous. Ce sera là, vous et votre mari ne sentirez pas de vie privée. Il vous tiendra votre main et il y aura une troisième main entre vous et l'intimité ne fleurira pas. Une décision doit être prise.

La vie est une décision continue, d'instant en instant.

Vous ne pouvez pas aller dans toutes les directions à la fois. Si vous voulez venir en Inde, vous devez quitter le Canada, si vous voulez vivre au Canada, vous devez quitter l'Inde. Vous ne pouvez pas vivre partout à la fois. L'on ne peut pas se rendre mince et long pour couvrir la terre entière, l'on perdrait totalement son être, l'on doit rester centré.
Aussi, non seulement avec l'amour mais avec tout, soyez décisive. Je sais, je comprends que c'est difficile. Parfois c'est juste cinquante/cinquante, c'est difficile de comment se décider, mais ensuite aussi, l'on doit se décider. Jetez en l'air une pièce de monnaie ou consultez le I Ching, mais décidez-vous néanmoins. De rester dans une indécision plus longtemps est très très dangereux, cela vous donne la qualité d'être indécis et si l'on apprend ce truc, alors l'on gâche sa vie entière, alors dans de petites choses aussi l'on commence à devenir indécis. L'on s'attarde, s'attarde, s'attarde... hésite et si trop d'indétermination et d'hésitation sont là, ce sera difficile, très très difficile de faire le saut final en Dieu, dans le divin.

L'amour est un apprentissage... la première leçon en religion. Il vous aide à décider et si vous pouvez décider, par le fait même de cette décision, quelque chose cristallise en vous.

Vous le constaterez. Autrement vous deviendrez divisée, vous deviendrez une schizophrène, une part de vous ira de ce côté, une autre part de vous ira de cet autre côté. Une maison divisée est toujours en danger, elle peut s'effondrer à n'importe quel moment.
Donc vous décidez, je ne dis pas de décider pour votre mari - je ne dis pas cela - mais décidez. Si vous voulez vraiment être heureuse, soyez décisive, cela demande du courage de décider, presque le courage d'un joueur, mais c'est comme cela qu'est la vie, non ? Rien n'est bon marché dans la vie, en tout cas pas en amour. L'amour est exigeant, et c'est sa beauté d'être exigeant. Cette même demande vous donne une tonalité, un souffle, une intégrité, une individualité.
Et les choses vont si bien entre vous deux, aidez-les juste un peu... elle peuvent aller encore mieux, il n'y a aucune fin à cela.

Osho
Extrait de: Be Realistic: Plan for a Miracle


Haut de la page

** Cliquez ici pour voir les articles des mois précédents

retour