meditationfrance, méditation, tantra, connaissance de soi
Techniques de méditation

Maintenez la Conscience au Milieu de la Langue

Anathé et Gabriel Oko

Méditation extraite du texte indien Vighyan Bairav Tantra

Avec la bouche légèrement ouverte,
Maintenez la conscience au milieu de la langue.
Ou, de même que le souffle arrive silencieusement,
Sentez le son "echeeeee"

Cette technique permet de se concentrer sur la langue, sur le milieu de la langue. Avec la bouche légèrement ouverte comme si vous alliez parler. Pas fermée, mais légèrement ouverte, comme si vous alliez parler, non pas comme lorsque vous parlez, mais comme lorsque vous êtes sur le point de parler.

Maintenez alors la conscience au milieu de la langue.

Vous aurez un sentiment très étrange, parce que la langue a un centre, juste en son milieu, qui contrôle vos pensées. Si vous vous en rendez soudainement compte et que vous vous concentrez sur lui, vos pensées s´arrêteront. Concentrez-vous là, comme si votre conscience entière est située sur la langue -- juste au milieu. Laissez la bouche être légèrement ouverte comme si vous alliez parler et puis centrez la conscience comme si elle n´est pas dans la tête. Ressentez-la comme si elle est sur la langue, juste au milieu. La langue a le centre de la parole et la pensée est parole. Que faites-vous lorsque vous pensez ? Vous parler intérieurement. Pouvez-vous penser quelque chose sans parler intérieurement ? Vous êtes seul, vous ne parlez à personne, vous pensez. Que faites-vous tandis que vous pensez ? Vous parlez intérieurement, vous parlez à vous-même. Votre langue est impliquée.La prochaine fois, alors que vous pensez, soyez alerte, sentez votre langue. Elle vibre comme si vous parliez à quelqu´un d´autre. Puis de nouveau, ressentez cela et vous pourrez sentir que les vibrations sont centrées en son milieu. Elles viennent du milieu et alors elles se répandent partout dans la langue. Penser est parler intérieurement. Si vous pouvez apporter votre attention totale, votre conscience, au centre de la langue, le processus de penser s´arrête. Ainsi ceux qui ont pratiqué le silence, pratiquent simplement le fait de ne pas parler. Si vous cessez de parler extérieurement, alors vous vous rendrez compte très profondément du parler intérieur. Et si vous restez complètement silencieux pendant un ou deux mois ou une année, sans parler, vous sentirez votre langue vibrer violemment. Vous ne la sentez pas parce que vous continuez à parler et les vibrations sont libérées. Mais même maintenant, si vous vous arrêtez de parler et devenez conscient tout en pensant, vous sentirez votre langue vibrer légèrement.

Stoppez complètement votre langue et essayez alors de penser; vous ne pouvez pas penser.

Stoppez votre langue complètement comme si elle est gelée, ne la laissez pas se déplacer. Alors vous ne pouvez pas penser. Le centre est juste en son milieu, aussi apportez votre conscience là.

Avec la bouche légèrement ouverte,
Maintenez la conscience au milieu de la langue.
Ou, de même que le souffle arrive silencieusement,
Sentez le son "echeeeee"

C´est la deuxième technique. Elle est simplement identique:
Ou, de même que le souffle arrive silencieusement, sentez le son "echeeeee"

Avec la première technique vos pensées s´arrêteront, vous sentirez une solidité intérieure -- comme si vous étiez devenus assuré. Lorsque les pensées ne sont plus là vous devenez inébranlable, les pensées sont le mouvement intérieur. Et lorsque les pensées ne sont plus là et que vous êtes devenus inébranlable, vous êtes devenu partie de l´éternel, qui semble seulement se déplacer mais qui est immobile, qui reste sans indifférent.Dans le sans pensée vous devenez une partie de l´éternel, de l´indifférent. Avec la pensée vous faites partie du mouvement, parce que la nature est mouvement. Le monde est mouvement, c´est pourquoi nous l´avons appelé le samsar, la roue, il se déplace et se déplace et se déplace. Le monde est mouvement et le caché, l´ultime, est indifférent, immobile, inébranlable.Il est simplement comme une roue qui se déplace, mais une roue se déplace sur quelque chose qui ne se déplace jamais. Une roue peut se déplacer seulement parce qu´au centre il y a quelque chose qui ne se déplace jamais, qui reste indifférent. Le monde se déplace et le transcendantal reste indifférent.Si vos pensées s´arrêtent, soudainement vous passez de ce monde à l´autre. Avec le mouvement qui s´est arrêté à l´intérieur, vous devenez une partie de l´éternel, ce qui ne change jamais.

Ou, de même que le souffle arrive silencieusement, sentez le son "echeeeee".

Ouvrez votre bouche légèrement, comme si vous alliez parler. Inspirez alors et rendez-vous compte du son qui est créé par l´inspiration. C´est simplement " echeeeee " -- que vous inspiriez ou expiriez. Vous ne devez pas produire le son, vous devez simplement sentir le souffle entrant sur votre langue. C´est très silencieux. Vous sentirez " echeeeee." Ce sera très silencieux, très légèrement audible. Vous devez être très alerte pour vous en rendre compte. Mais n´essayez pas de le créer. Si vous le créez, vous avez manqué le but. Votre son créé ne sera d´aucune aide, c´est le son normal qui se produit lorsque vous inhalez ou exhalez.Mais la technique indique: Lorsque vous inhalez, pas lorsque vous exhalez, parce que lorsque vous expirez, vous en sortirez et avec le son, Vous sortirez, alors que l´effort est d´entrer. Ainsi tout en inhalant, entendez le son " echeeeee." Continuez à inhaler et à sentir le son " echeeeee." Tôt ou tard vous sentirez que le son n´est pas créé uniquement sur la langue, il est également créé dans la gorge. Mais alors il est très, très inaudible. Avec une vigilance très profonde vous pouvez vous en rendre compte. Commencez à partir de la langue, puis soyez de plus en plus alerte, continuez à le sentir. Vous l´entendrez dans la gorge, puis vous commencerez à l´entendre au coeur. Et lorsqu´il atteint le coeur, vous êtes allé au-delà du mental.

Toutes ces techniques sont simplement là en tant que passerelles d´où vous pouvez vous déplacer de la pensée vers le sans-pensée, du mental au non-mental, de la surface vers le centre.

Notre rubrique Méditation