meditationfrance


La méditation, pourrait-elle aider les adolescents ?

méditation

Très souvent, au moment de l'adolescence, les jeunes ont du mal à trouver le calme, ils s'entendent mal avec leurs parents, ils ne sont pas sûrs d'eux, mais en même temps ils ne sont pas prêts à accepter les conseils de leurs aînés. Ils ont du mal à accepter toute forme d'autorité et ils se rebellent contre la discipline à l'école et à la maison.c'est ce qu'on appelle le conflit des générations.

C'est l'époque où leur personnalité commence à se former, ils sont très fragiles, ils cherchent souvent à intégrer à un « groupe » et ils sont tentés par toutes formes d'échappatoire à leur mal-aise : cigarettes, alcools, drogues.

C'est donc une période très importante pour qu'ensuite ces adolescents puissent se sentir bien dans la vie.

Or, il semblerait que la pratique de la méditation puisse aider les adolescents à se sentir mieux dans leur peau !

En effet, la méditation favoriserait la réduction de la tension artérielle chez les adolescents à risque, contribuant ainsi à la prévention de l'hypertension et des troubles de santé qui y sont associés, telles les maladies cardiovasculaires. Autre impact, et non des moindres : elle aiderait, de façon significative, à l'amélioration du comportement à l'école !

Ces nouvelles nous viennent d'une longue recherche du Medical College of Georgia 1 , parue dans l' American Journal of Hypertension 2 , la pratique quotidienne de la méditation, à raison de deux séances de 15 minutes , suffit pour abaisser la tension artérielle des adolescents présentant une prédisposition. L'effet est constant et se prolongerait même pendant un certain temps, après avoir mis fin à la pratique.

méditationCent cinquante-six adolescents ont participé à cette expérience. Pendant quatre mois, ils ont donc accepté de se soumettre à deux séances quotidiennes de méditation, sept jours par semaine.

L'expérience a été étroitement contrôlée  : les deux groupes (les ados à risque et un groupe témoin) portaient un appareil de mesure de la tension artérielle en permanence. La tension était prise de façon automatique à intervalle régulier et fréquent : toutes les 20 minutes pendant le jour, et toutes les 30 minutes au cours de la nuit. Les chercheurs ont également pris en compte d'autres paramètres : rythme cardiaque, indice de masse corporelle, stress lié à l'environnement, etc.

Les résultats se sont révélés concluants  :
la tension artérielle, le rythme cardiaque et le niveau de stress (taux de cortisol) des ados « méditatifs » ont tous diminué de façon significative . Outre des bénéfices certains sur la santé cardiovasculaire, la méditation a aussi permis d'améliorer la qualité de vie de ces adolescents à l'école .

Les chercheurs ont noté une baisse de l'absentéisme et des suspensions , ainsi qu'un plus grand respect des règlements. Ils proposent donc aux professeurs et autres responsables de la pédagogie d'envisager l'utilisation de la méditation dans le cadre d'un programme de réduction du stress en milieu scolaire.

1.Baker T., Transcendental Meditation Lowers Blood Pressure in Black Adolescents . News releases, Medical College of Georgia . April 2004. [Consulté le 5 avril 2004]
2. Vernon A. & al. Impact of transcendental meditation on ambulatory blood pressure in African-American adolescents. American Journal of Hypertension. Vol. 17, no 4, April 2004.

Pour consulter l'article en entier : www.journals.elsevierhealth.com


Haut de la page

retour