meditationfrance


DOSSIER INTERNET

1 - 694 millions de personnes sont connectées sur Internet dans le monde

Quelque 694 millions de personnes dans le monde âgées de plus de 15 ans, dont 152 millions aux Etats-Unis et 23,9 millions en France, utilisent Internet, soit 14 % de la population mondiale de cette tranche d'âge, selon une étude publiée, jeudi 4 mai, par ComScore Networks.

L'estimation de ce groupe de recherche sur les services en ligne est basée sur l'étude des principaux marchés en mars 2006, y compris la Chine et l'Inde. "Aujourd'hui, le nombre d'Américains en ligne ne représente plus qu'un peu moins d'un quart du total des utilisateurs d'Internet dans le monde contre deux tiers il y a dix ans", a souligné Peter Daboll, président directeur général de ComScore Media Metrix.

LES AMÉRICAINS RESTENT LES PREMIERS UTILISATEURS

Mais selon l'étude, les Etats-Unis sont toujours le pays où l'on trouve le plus d'utilisateurs d'Internet, 152 millions, suivis par la Chine (72 millions), le Japon (52 millions), l'Allemagne (32 millions) et la Grande-Bretagne (30 millions). En sixième place, la Corée du Sud (24,6 millions), suivie par la France (23,9 millions), le Canada (19 millions), l'Italie (16,8 millions), et l'Inde (16,7 millions). En onzième place, figure le Brésil (13,2 millions), puis l'Espagne (12,5 millions), les Pays-Bas (11 millions), la Russie (10,8 millions) et en quinzième position, l'Australie avec 9,7 millions d'utilisateurs.

Les données de ComScore peuvent différer d'autres chiffres annoncés dans le monde en raison de la méthode utilisée : tous les utilisateurs de moins de 15 ans sont exclus, ainsi que le trafic Internet des ordinateurs situés dans des endroits publics comme les cybercafés ou les connexions à partir de téléphones mobiles. En juillet 2005, le centre d'information sur Internet en Chine estimait que le nombre d'internautes chinois s'élevait à 103 millions, en deuxième position derrière les Etats-Unis.

En terme de temps passé devant Internet, l'étude montre qu'Israël arrive en tête avec 57,5 heures d'utilisation par mois en moyenne par internaute, deux fois plus qu'aux Etats-Unis. Viennent ensuite la Finlande, la Corée du Sud, les Pays-Bas et Taïwan. Parmi les principaux sites utilisés dans le monde, le site MSN de Microsoft arrive en tête avec 538,6 millions d'utilisateurs dans le monde, suivi de Google (495,8 millions) et Yahoo! (480,2 millions).

2 - La téléphonie par Internet a explosé en 2005

Passer ses coups de fils via le réseau Internet séduit de plus en plus les Français. Selon les chiffres publiés par l'Arcep (l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) vendredi 5 mai, le volume des communications fixes, passées via des boîtiers triple fonctions qui permettent de téléphoner, de surfer sur Internet et de regarder la télévision pour quelque 30 euros par mois mais aussi via des logiciels comme Skype, représente désormais une part croissante du trafic.

Sur le quatrième trimestre 2005, le volume des communications de la voix sur IP (VoIP ou Internet protocol) a atteint 11 % du total de l'ensemble des communications fixes (26 126 millions de minutes). "Le nombre de minutes a quasiment doublé par rapport au premier trimestre 2005", souligne-t-on à l'Arcep. Ce chiffre inclut à la fois les particuliers et les entreprises. Plus de 10 % des entreprises en France utilisent désormais la voix sur l'IP. Fin 2005, 3,275 millions d'utilisateurs, soit une augmentation de 252 %par rapport au quatrième trimestre 2004, avaient choisi un abonnement à la téléphonie sur IP.

Le développement de la téléphonie sur Internet est dû à l'essor rapide du dégroupage en France. "Le nombre de lignes dégroupées a presque doublé en un an passant de 1,5 million de lignes fin 2004 à 2,8 millions à fin 2005", précise l'Arcep. Sur ce total, près de 592 000 abonnés ont choisi le dégroupage total, c'est-à-dire qu'ils ne payent plus d'abonnement à France Télécom.

40 % DU TRAFIC DES PARTICULIERS

Ce bouleversement a été extrêmement rapide. Sur les six dernières semaines de 2005, le nombre d'abonnés à France Télécom qui téléphone via Internet est passé d'environ 3 % à 12 %. L'opérateur prévoit que la voix sur Internet représentera 40 % du trafic des particuliers en 2006.

Certes, le nombre d'abonnements au téléphone "classique" est toujours très élevé - près de 33 millions - mais la tendance est là et elle s'accélère. Fin mars 2006, le nombre de lignes dégroupées s'élevait à 3,15 millions, sur ce total 950 000 Français avaient quitté France Télécom.

Lors de l'annonce de son chiffre d'affaires du premier trimestre 2005, France Télécom a indiqué que le nombre de lignes téléphoniques grand public avait baissé de 2,8 % passant de 27,4 millions à 26,6 millions. Mais sa part de marché sur l'ADSL continue d'augmenter (49,8 % contre 49,2 %) et il espère profiter aussi de l'explosion de la téléphonie sur IP. Fin mars, il comptait 1,2 million d'abonnés sur ce créneau contre 149 000 abonnés fin 2004.

L'engouement des Français pour cette nouvelle manière de téléphoner suit bien sûr l'évolution du nombre de clients abonnés à l'Internet haut débit, que ce soit à l'ADSL et dans une moindre mesure au câble. Entre le quatrième trimestre 2004 et le quatrième trimestre 2005, il a explosé de 44 % et l'on comptait à la fin de l'année 9,45 millions d'abonnés au haut débit. Ils n'étaient "que" 500 000 en 2002. Le nombre d'accès Internet à bas débit poursuit sa chute, avec 3,8 millions d'abonnés : il ne représente plus que 28,7 % du nombre total d'accès à Internet contre 45,2 % il y a un an.

Nathalie Brafman


Haut de la page

retour