meditationfrance
 


MEDITATION ET EDUCATION AU 21ème SIECLE

education"Selon le Congrès en 1940, les sept principaux problèmes disciplinaires dans les écoles publiques aux USA étaient : les absences, le chewing-gum, le bruit, courir dans les couloirs, couper les rangs, la tenue vestimentaire, et la saleté. En 2002, les sept plus gros problèmes sont : l'abus de drogue, l'abus d'alcool, les grossesses, les suicide, le viol, le vol et les agressions".
Journal International Herald Tribune, 8 mars 2003

La méditation commence à se répandre dans les conférences sur l’éducation, dans les collèges et des universités, et dans les salles de classe.

Récemment, lors d’une conférence nationale de l’enseignement réunie à Goteborg en Suède, Mme Kreiss, Vice chancelière de la Multiversité de méditation de Poona en Inde s’adressa à une audience de professeurs et d’administrateurs de l’enseignement supérieur suédois. Elle présenta la vision de la méditation relative au développement humain selon laquelle le conditionnement se répand au plus profond de nous, de notre essence, de notre esprit et nous sépare de notre intuition, de notre créativité et de notre sagesse. Elle expliqua ensuite comment les nouvelles méditations actives permettent à l’esprit de croître à nouveau, en précisant l’impact important de ces procédés de méditation active sur la vie professionnelle et personnelle des professeurs et consultants avec lesquels elle a travaillé à travers le monde au cours de dernières années.

Elisabeth Sunshine qui a rédige une thèse de doctorat (de 3ème cycle : Ph. D) sur « la psychologie des bouddhas » enseigne la maîtrise du stress depuis cinq ans au collège communautaire de Oahu à Hawaii. Son enseignement fait partie d’un cours obligatoire destine aux 30000 employés d’état d’Hawaii. Elle précise : c’est une classe de maîtrise du stress qui enseigne l’auto hypnose et la méditation. C’est une manière de faire prendre conscience combien le fait de penser sans cesse engendre le stress et comment les tensions corporelles sont directement reliées à l’activité du mental.

Elisabeth Sunshine est maintenant bien connue des nombreuses conventions qui se tiennent en Hawaii, où elle intervient souvent devant plus de 500 personnes, provenant par exemple d'organisations telles, que Data General, ou bien la Physicians Mutuel, une des plus grandes compagnies d'assurance des Etats-Unis. Elle commence par leur demander de lever la main pendant 3 minutes, ce qui ne pose pas de problème. Puis, elle leur demande d'arrêter leur mental pendant 3 minutes….
Quelqu'un y parvient-il? Aussi insiste-t-elle auprès de son audience, parmi laquelle il y a souvent des personnes ayant des déficiences, des problèmes cardiaques, des ulcères, ou qui sont alcooliques, sur le fait que nous nous bornons à voir les symptômes, et non la cause. Et la cause des tensions, quelle est-elle? Le mental. La solution? La méditation….
Elisabeth Sunshine mentionne que l'un des plus beaux aspects de son travail est le moment où les gens demandent "où avez-vous découvert tout ça?" Alors elle répond : « en Inde ! » et elle se met à distribuer la liste des livres des maîtres indiens qu’ils l’ont aidé ».

Luc Alban est un professeur en psychologie de l'éducation qui a passé 26 ans à enseigner à l' Université d'Alberta (Canada). Il utilise de nombreuses méditations dans son cours de communication interpersonnelle pour les étudiants qui se destinent à l'enseignement. Il définit le but de son cours comme "le développement de la présence", et il indique que les clés en sont la relaxation, l'observation et l'absence de jugement. Pour la relaxation, il a introduit les méditations Vipassana, Kundalini et No-Mind (Non-mental).
Il emploie aussi la méditation soufie No-Dimensions, qu'il qualifie de populaire et utile, car elle montre clairement comment le mental interfère. "Des que vous commencez à penser, vous êtes hors de la danse" dit Luc Alban.
Luc, qui est thérapeute en gestalt et docteur en psychologie, donne également des séminaires de niveau supérieur en communication interpersonnelle. Il y utilise des séances d'imagerie guidée (transe hypnotique) pour mettre en pratique "l'écoute par le cœur." Il commente : est très facile de démontrer que la communication par le cœur est très efficace, alors que la communication par la tête ne fonctionne pas".

La méditation a également trouvé sa place dans le programme d'éducation physique de l'université Cornell à New-York où les étudiants les pratiquent dans une classe dénommée "Exploration de la méditation" donnée par Suzanne Godwel. Elle a commence il y a trois ans avec un contrat pour un cours… qui est devenu si populaire qu'elle en donne maintenant trois.
Tenu dans une vaste salle de lutte, ce cours introduit quelques-uns des plus brillants étudiants des Etats-Unis dans une dimension d'études totalement nouvelle. Suzanne Godwel mentionne qu'ayant expérimenté les bénéfices de la méditation dans sa propre vie, elle réalise qu'elle a quelque chose d'une d' une immense valeur à partager. "Je me dis toujours que pour réussir, ces enfants ont appris à suivre des instructions, alors que la conscience est la clé pour leur réel succès et leur joie de vivre".
Elle raconte qu'un étudiant lui avait demandé la permission de manquer un cours (tout en étant marqué présent) parce qu'il devait passer un examen important le lendemain et qu'il était inquiet. Suzanne avait prévu la méditation du rire et lui répondit que cette méditation l'aiderait beaucoup plus qu'une révision de dernière minute. Il vint à la méditation, " il rit, et rit, et rit encore" et finalement…..obtint un A à son examen !

Xavier Varet est un ancien professeur de mathématique qui aujourd’hui enseigne la méditation en région parisienne. Il explique que « l’accumulation de connaissances et la connaissance de soi sont deux choses bien différentes. La première passe par un renforcement du mental et la seconde par la transcendance du mental. »

"Le maître néo-zen Osho" nous dit-il, résume bien le problème : "L'éducation devrait vous préparer à être vous même. Aujourd'hui, elle vous prépare à être un imitateur; elle vous enseigne comment être comme les autres. C'est de la "déséducation". L'éducation correcte vous apprendra comment être vous –même, authentiquement vous-même. Vous êtes unique. Personne n'est comme vous, ne l'a jamais été, et ne le sera jamais". (Osho : The Secret)
"Je crois vraiment" ajoute-il "que le monde moderne est prêt à comprendre cela car nous en avons besoin !".

Le dernier rapport de l’Union Européenne dirigé par Jacques Delors nous informe que dans les années à venir une personne devra changer en moyenne 5 fois de métier et qu’il est donc plus important de développer l’intelligence globale de la personne (mentale, émotionnelle et spirituelle) plutôt que de seulement lui enseigner une technique ou un savoir.

Dossier réalisé par Emmanuel Moulin


Haut de la page

retour