meditationfrance

Les archives de Meditationfrance

Interview sur le Tantra de la réconciliation

Diane Bellego

avec l’enseignante Diane Bellego

QUESTION : Tu as créé le Tantra de la réconciliation, ton travail contribue au réveil du Féminin sacré et du Masculin divin, au cœur de chaque homme, de chaque femme. Peux-tu nous parler de cette réconciliation intérieure ?

Issue comme bon nombre d’accompagnants d’un couple dysfonctionnel, j’ai essayé enfant de réconcilier vainement mes parents. Me mettant à la place de l’un, je trouvais qu'il avait raison , puis je me mettais à la place de l’autre, et je lui trouvais tout aussi raison. Mon cœur d’enfant ne pouvait comprendre comment les deux pouvaient avoir à la fois, raison et tort en même temps… et pourtant…

Tout enfant et toute personne à la conscience élémentaire, se sent comme sécurisée, lorsque s’opposent clairement le gentil et le méchant, le bien et le mal, afin de diagnostiquer comment obtenir son besoin. Ceci se révèle une impasse, car plus on oppose des aspects de la vie, plus on se déchire intérieurement.

La Réconciliation de ce qui semble opposé, la résolution de ce paradoxe est ma quête, le fondement de la femme, la thérapeute, l'enseignante que je suis. C'est ce que porte mon âme, ce que transmet ma Présence. C’est cette empreinte qui se retrouve dans mon travail, dans mes stages.
Mon live « Masculin Féminin, l'Initiation Amoureuse" dont le sous-titre est la clef : "la Fusion au Cœur de la Séparation", éclaire comment sortir du paradoxe, comprendre, restaurer, réconcilier l'un avec l'autre.

Dans cette vision, nous dépassons le cadre de l'homme et de la femme, pour appréhender les principes universels Masculin et Féminin, de leur implication dans notre vie personnelle, affective, sociale, spirituelle et ce jusque dans une compréhension globale et spécifique de l'homme et de la femme.

Un peu de réflexion universelle sur le sujet…

Le principe de notre univers est double, la nature de la réalité est double : électrique magnétique, émetteur récepteur, inspir expir, onde particule ; autant de nuances des 2 polarités universelles masculine-féminine.

Dans toutes les dimensions de notre réalité habituelle, nous opposons, nous séparons sans le savoir, à chaque instant tangible /subtil, être / faire, rationnel / intuitif, nous / les autres, dedans / dehors, spiritualité sexualité, sensations perceptions, hommes femmes… … Nous opposons et séparons masculin/ féminin. C'est ce qu'on appelle la dualité: c'est ou bien ou mal.

L'opposition nous fait croire que la réponse à notre quête est à l’extérieur de nous. Et de ce fait installe en nous le manque, le sentiment d'être incomplet. Ceci nous maintient collectivement et inconsciemment dans des (en)jeux de pouvoir, de domination, de contrôle pour essayer en vain de combler cette illusion d'incomplétude.
La relation hommes/ femmes n’est qu'une des tonalités de l’opposition masculin / féminin. Elle nous informe jusqu'où nous pouvons aller dans la séparation, mais aussi combien nous aspirons à l'union.

tantra

La séparation définit et crée notre réalité, le monde tel que nous le connaissons.

Nos choix individuels et collectifs sont basés sur cette séparation.

L’accélération d'évolution individuelle, collective, planétaire, la mondialisation, le partage planétaire instantané de l’information, nous montrent que nous ne sommes pas séparés des autres. Cette illusion de la séparation est en train de se dissoudre.
Un nombre suffisant d'individus qui adhère à une nouvelle conscience la transmet au collectif (théorie du 100ème singe).

Réconcilier et unir masculin/féminin génère un monde nouveau.
Guérir la relation intérieure masculin/féminin est l'initiation,( la révélation) de notre temps.

La vibration de l’union génère le monde dont nous portons la nostalgie et le pressentiment, un monde de paix, de joie, de grâce.

Nous les pionniers, les éclaireurs qui nous éveillons à la conscience de la non séparation, nous portons la responsabilité d’émettre et d’agir depuis cette conscience d’unité.

Pour restaurer, activer le Masculin divin et le Féminin sacré, il y a à guérir, transformer en soi les blessures spécifiques de l’un et de l’autre.

Une fois les blessures transformées, il y a à réaliser que l’un et l’autre ont contribué à la séparation, le masculin par le jugement, la domination, la force, l’objectivation; le féminin par la manipulation, la séduction, le chantage affectif, la dévitalisation.

Les blessures du féminin ont à voir avec l’indignité, la honte, celles du masculin avec la culpabilité, l’impuissance

Dans cet appel à la Réconciliation avec soi et donc avec l’autre, la Vie dans son infinie sagesse va venir me refléter ce dont j'ai besoin de prendre conscience et soin ( Loi Universelle de Réflexion.) Plus je m’approche de l’Amour et plus se présente ce qui m’en sépare.

Expliquons. Prenons l’exemple de l’intimité.

Dans l’intimité, dans le sens d'être un, une fois la lune de miel passée , plus j’essaye, et espère m’approcher de l’amour à travers l’autre, plus j’adhère à la croyance en mon incomplétude, puisque l’autre (ou la relation ) est devenu l’objet de ma quête. Et plus cette croyance en mon incomplétude me sépare de ma complétude, plus elle me sépare de l’amour. Dans l’intimité, se concentrent l’amour ainsi que ce qui m’en sépare. Dans l’intimité, nous rencontrons la solitude. Pas que cela, mais cela aussi. L'Ignorer nous fait croire avoir choisi le mauvais partenaire… pas du tout, au contraire.

Quand j’accompagne un couple, une étape importante est de faire toucher que les défis rencontrés le sont « par la grâce de l’autre » non à cause de l’autre. Bien souvent à la mesure de l’amour de l’un pour l’autre, se présentent des défis qui acculent chacun à prendre soin de son histoire d'enfance non terminée et de son histoire d’âme.

L' amour profond entre eux, et le désir de ne pas lui nuire, leur donnent le courage d’aller reconnaître leur enfant blessé ou telle mémoire d’âme qui les ramène dans leurs automatismes néfastes à la relation .

Prenons d'autres exemples :
- la femme qui se présente en petite fille et refoule sa dimension sauvage,
- l’homme qui n’ose pas sa vigueur par peur d'être le méchant,
-le –la rebelle dans l’automatisme de l’opposition de peur d’être manipulé,
-celui qui mentalise et oublie son corps par peur de l’incarnation,
-celui qui idéalise l’autre puis va inéluctablement vivre la déception et sans doute la critique …

Comment peut-on véritablement se présenter à l’amour de la relation quand on ne s’aime pas vraiment ?

La relation d’amour véritable m’invite à reconnaitre ce qui me sépare de moi-même, à en prendre soin, et ainsi le détendre. Dans cette détente, je commence à pressentir mon entièreté, ma complétude.

Il y a à comprendre et admettre que la vie dans son infinie sagesse conspire à me faire rencontrer la personne qui ne peut répondre à ce que je crois être mon incomplétude. Et heureusement.

L’autre ne peut répondre à mon attente, heureusement ...car je pourrais lui remettre le pouvoir de me sentir complet, de détenir une part de moi sublime ou tragique dont j’ai pu alors me sentir en droit de m’approprier ou de rejeter. Lieu de fascination, de projection, d'excitation, d'ailleurs de moi … dans l’ajournement de la rencontre avec moi, avec ce qui est là. Impasse qui nous conduit à être cannibales et mendiants dans la vie amoureuse, dominés et dominants dans la vie collective. Impasse qui nous conduit à nous approprier par la manipulation ou la séduction, la force mentale ou physique, ce dont nous croyons manquer, la fission nucléaire en est un exemple paroxysmique.

La voie de la Réconciliation telle que présentée ici nécessite courage et amour, alignement et humilité et une brassée d’humour bienveillant. Bienveillance, puissance et clairvoyance sont indispensables, nous sommes là dans la dimension la plus sensible et enfouie de l’être. La réconciliation pousse à reconnaître, à dévoiler la roue d’automatismes dans laquelle chacun tourne. Ce n’est pas le plus confortable pour l’ego de qui a encore besoin de s’explorer. Ceci sans jugement, il y a un temps pour construire le « moi, je » et un temps pour dévoiler le Soi.
Ceux qui y sont prêts y gagnent une nudité véritable, sans stratégie, ni attente, dans une présence spontanée au monde. Le Cœur Un, au-delà du cœur affectif, peut s’ouvrir à un état d’unité de la spontanéité et de la consécration qui pousse naturellement à collaborer à l’éveil planétaire.

Me réconcilier avec Soi est le plus beau cadeau que je peux offrir à l’autre et au monde, car j’habite alors la complétude et je donne à l’autre la liberté d’habiter la sienne.

QUESTION : Beaucoup de gens choisissent le corps et le sexe, d'autres l'âme et la religion (surtout aujourd'hui on voit un retour aux religions traditionnelles) et il me semble que cela n'est pas épanouissant. Qu'est-ce ce que le Tantra propose par rapport à cela ? Peut-on vraiment réconcilier le spirituel et l'animal qui est en nous ?

Comme tu dis, nombre de personnes choisissent ceci ou cela, choisissent une partie de la réalité et l’opposent à l’autre en fonction de leurs croyances, dans l’intention de se rassurer de ce qu’ils identifient comme bien ou mal. Ainsi ils séparent et opposent le spirituel et l’animal, la sexualité et la spiritualité, comme tu le dis si bien.
Cela revient encore et toujours à opposer les différentes tonalités du masculin et du féminin.

Comme je disais précédemment, la séparation définit et crée notre réalité, le monde tel que nous le connaissons s’inscrit sur une vision duelle.

Nos choix individuels et collectifs sont basés sur cette séparation.

Nous ne pouvons plus ignorer que nous ne sommes pas séparés de l’extérieur, ce que nous faisons à l’autre c’est à nous-même que nous le faisons. L’accélération à la fois d’évolution et technologique nous accule à prendre conscience que nous sommes destinés à faire éclater le monde ou l’illusion de la séparation.

Nous sommes destinés à réconcilier ce qui semble opposé.

Nous n’avons pas d’autre choix que de réconcilier le spirituel et l’animal en nous-même.

La bestialité est le propre de l’humanité et non de l’animal. Dans le ventre de notre mère, nous sommes poisson, nos premiers mouvements sont ceux du reptile.

Dans notre mémoire individuelle, il y a la mémoire archaïque de notre évolution phylogénique, c'est-à-dire la mémoire évolutive des différentes étapes de l'évolution, celles du poisson, batracien, reptile, petit mammifère, petit singe, grand singe, l'homme primitif, jusqu'à l'homme contemporain. Nous avons à transformer en allié tout ce que nous avons été au cours de notre développement, de cesser d'obéir passivement aux automatismes de notre histoire phylogénique, afin de l’intégrer en en tirant la quintessence.

L'accomplissement normal d'un individu dans la maîtrise de son animalité lui donne accès à une dimension universelle, chamanique, unitive.

Ainsi l'humanité en devenir que nous appelons puise dans les étapes antérieures pour être partenaire de l'évolution et voit le tout dans le petit et l'éternité dans la minute.

J’ai créé un protocole exactement sur ce thème et les participants partagent régulièrement avoir vécu une expérience profondément spirituelle en intégrant leur propre animalité débarrassée des a priori et au cœur de leur corps.

Je ris… le Tantra de la Réconciliation devrait être remboursé par la sécurité sociale ! Ainsi toutes les voies de réconciliation de la globalité de l’être.

Le Tantra de la Réconciliation propose un programme holistique de réconciliation dans lequel la globalité de l’être est sollicitée. On y trouve des aspects inaccoutumés pour le Tantra qui peuvent appeler des êtres en quête de spiritualité incarnée.

C'est une pratique intégrale, globale, qui agit au niveau corporel, émotionnel, mental et spirituel, qui fait appel à l'énergie subtile et vitale, à l'ouverture du cœur, à la Présence.
Du point de vue physique et émotionnel, cette pratique éveille stimule l'énergie vitale dans un choix d'ancrage et de centrage. Elle réconcilie avec le corps, la sphère sexuelle, l’incarnation en pacifiant les nœuds de l'histoire sans s'y attacher. Elle régénère l'en-vie et la réunit au cœur pour transmuter l'ancien et exprimer le nouveau.
Du point de vue mental et spirituel, elle approche la reconnaissance de Soi en révélant le potentiel lumineux des nœuds ce qui réunifie l’être à sa dimension universelle et sacrée. Elle invite l’être à prendre responsabilité et soin de soi, afin d’unir l'humain et le divin, le masculin et le féminin.

QUESTION : Que signifie pour toi être en "connexion divine" ?

Notre connexion divine se dynamise lorsque nous nous éveillons spirituellement et que nous commençons à chercher la lumière et l’amour à l’intérieur.

Dans un premier temps, cela purifie et nettoie notre énergie puis cela nous remplit d’une vibration supérieure de lumière que l’on appelle Fréquence.

L’ouverture de la connexion divine nous permet de recevoir l’énergie divine et d’élever nos vibrations, d’atteindre des états supérieurs de conscience et de vivre des expériences d’énergie supérieure. Ceci amène davantage de lumière et d’amour dans notre champ énergétique et dans nos chakras.

Revenir en soi pour être avec la Source suppose de s’aligner sur les principes spirituels fondamentaux de l’univers (les lois universelles), et de s’ouvrir au champ unifié/champ quantique dans la reconnaissance que notre âme est un être divin.
La connexion divine nous offre plus de conscience et plus d’énergie, nécessaires pour libérer la lumière, la vérité, l’amour, les dons de notre âme et le Soi.

Nous développons notre connexion divine en particulier en apprenant à :
• développer la lumière dans notre chakra du cœur
• faire rayonner la lumière de l’âme dans notre corps et notre champ en activant centre énergétique
• ouvrir un chakra et y recevoir l’énergie divine
• ouvrir un pilier de lumière à travers nos chakras entre le soleil et le cœur de la Terre
• vivre dans un esprit d’acceptation, d’amour inconditionnel, de pardon, de responsabilité personnelle et d’autonomie
• être guidé par la résonance du cœur et la guidance du Moi supérieur
• marcher dans le monde dans notre pilier de lumière
• recevoir l’assistance divine pour accomplir notre mission de vie.

QUESTION : Peux-tu nous dire qui est SUISHAYA ANJELIK KUMARA ?

SUISHAYA ANJELIK KUMARA est le nom de ma Présence divine.

Suishaya et Diane dansent ensemble depuis des années.
Notre complicité m’insuffle des guidances, des transmissions et permet à Suishaya d’enraciner la fréquence de l’Union du Féminin et du Masculin jusque dans le corps de Gaia.

Suishaya porte la Fréquence de l’union. Cela est du à la spécificité de mon essence et des initiations traversées au long de mon chemin d’éternité.

Contribuer au réveil du Féminin sacré et du Masculin divin, au cœur de chaque homme, de chaque femme ; les unifier en nous-même pour unifier le monde : Là est l’élan de mon cœur, de mon être profond. Là est ma consécration.

Chacun de nous en tant que Présence sommes porteur d’une pièce unique du Puzzle. Suishaya est « Gardienne des Sphères Arc en Ciel ».
J’ai reçu en méditation des Codes vibratoires sous formes d’images « Arc en Ciel » et de mantras qui portent et accompagnent des tonalités spécifiques de la réconciliation.
Ces Codes activent la Fréquence de l’Union dans le lieu de Réunion que j’ai créé.
Ce lieu s’appelle « TerreArcenCiel ».
Se tenir en ce lieu et dans son Pilier permet de bénéficier des Fréquences de la Réconciliation, de l’Union et de la Paix qui en découlent naturellement.
C’est en ce lieu – Temple que je propose mes activités pour Paris.
En tant que Suishaya, je fais partie d’un petit groupe de Mentors de la « Divine University » concernés par l’ouverture du cœur.

Cette fonction officialise et légitime la dimension spirituelle, holistique, multidimensionnelle du Tantra de la Réconciliation. C’est la réponse à l’appel de mon âme.

Merci de me donner l’opportunité de le nommer ici.

QUESTION : L'histoire raconte que Chao Chou a demandé au maître tao Nan Chuan, “qu'est-ce le Tao?” Nan Chuan a répondu, “Le mental ordinaire est le Tao.” Qu'est-ce que t'inspire cette sagesse taoïste ?

Le silence après un morceau de Mozart est encore de Mozart.

tantra

QUESTION : Avec ton compagnon Patrick Ferrer vous avez l'habitude de travailler avec des couples, peux-tu nous citer quelques conditions essentielles pour réussir son couple ?

L’amour est un cadeau, aimer est un choix. Tous les couples heureux non seulement ont reçu non seulement l’amour mais ont appris à aimer. Les couples heureux apprennent à aimer. C’est courageux et fructueux. Aimer se cultive. Aimer s’apprend.

Les couples heureux apprennent à changer ce qui contracte en eux-mêmes l’amour dans la relation, de ce fait ils apprennent à aimer véritablement.
Le choix de cultiver l’amour pour l’autre les engage envers l’amour lui-même. Chacun apprend à aimer l’autre tel que l’autre a besoin de se sentir aimé et en vient nécessairement à apprendre à s’aimer véritablement soi-même afin de libérer l’autre de cette attente, non de l’infantiliser.

La sagesse infinie de la Vie conspire à ramener dans notre champ de conscience un partenaire amoureux dont la présence seule, indépendamment de la maturité de son amour, révèle le travail inachevé de notre histoire d’enfance et d’âme. La solution si l’on veut préserver la relation nécessite de prendre soin de ce travail inachevé, de changer notre relation à nous-même, de prendre soin de nos aspects blessés, de fondre nos carapaces, d’honorer nos dons, donc d’apprendre à nous aimer nous-même, de redevenir complet en nous-même pour pouvoir aimer l’autre véritablement. Oui c’est le chemin courageux et fructueux de s’aimer soi.
Seul un être qui s’aime véritablement ombre et lumière peut aimer l’autre sans condition.

En tant que thérapeute de couples, j’ai de joie de les accompagner à la réconciliation et sur le chemin de persévérance et de générosité, d’humilité et de responsabilité, le chemin de transformation en chacun pour faire grandir la relation. Tous ne sont pas prêts à le faire, même si tous se croient partants, d’où le bénéfice d’un accompagnement sur une durée.

La plupart du temps, il y a à transformer la communication souvent imprégnée de violence inconsciente, de jeux de pouvoir et de critiques où personne ne prend responsabilité claire pour ses besoins.
La critique est la façon la plus rapide pour faire de l’autre un opposant actif. Plus il y a plaisir, plus le cerveau archaïque se détend.
On a tout intérêt à apprendre à faire plaisir…

Il est nécessaire de déployer le plaisir en enseignant aux couples un comportement d’amour attentionné. Le plaisir physique en fait partie. Chacun est invité à comprendre de quelle manière précise il se sent aimé, il s’est senti le plus aimé, il rêverait de se sentir aimé. Demander à l’autre de nous aimer mieux implique d’exprimer clairement et concrètement son propre besoin.
Aimer l’autre demande d’apprendre comment l’autre aime être aimé et de reconnaître comment l’autre exprime son amour.

Une autre façon d’enrichir la relation est la cure de joie où l’un douche l’autre de toutes les belles choses qu’il lui reconnaît, il y en a tellement plus que l’on ne croit.

Les défis dans la sexualité viennent souvent d’un manque de connaissance et de maitrise de l’énergie de vie propre à chacun, de l’inexpérience à la faire circuler, la fluidifier entre eux deux. Je peux témoigner de nombre de changements radicaux lorsque les partenaires s’exercent seul et à deux à libérer, fluidifier, canaliser, ancrer leur énergie à travers des pratiques de souffle, à travers un véritable chemin psychocorporel. Aussi apprendre à s’intérioriser, à méditer, seul et à deux, approfondit et intensifie la qualité de présence à soi et à l’autre, là où l’incandescence s’ouvre sur l’espace, là où se présente la « commune-i-on ».

Pour entériner la relation potentialisée, le couple créateur est à ancrer.
Le projet de l’union de deux êtres n’est pas seulement de guérir le passé et de déployer la joie, il y a le projet intime que portent les deux âmes et qui est à reconnaître.
Ce quelque chose de plus vaste auquel l’entité couple veut contribuer. Certains couples s’y inscrivent dès le début de la relation au prix de peut-être oublier le couple quotidien pour le couple créateur. Pour d’autres, se questionner sur la vision commune, sur la contribution qu’ensemble ils désirent offrir à la Terre, au collectif est fondamental pour donner force, sens et direction à la relation. Ceci n’a pas besoin d’être magistral, mais de toucher quelque chose d’essentiel pour eux, comme créer une maison où les amis se sentent bienvenus et heureux.

Le couple est une voie initiatique fort puissante car transformatrice, source de changement et d’évolution. Le Oui préalable à la relation polit au quotidien. Lorsque la relation ne résiste pas aux défis, il est essentiel que la séparation soit accompagnée, ritualisée par une personne extérieure comme pour l’union, telle une nouvelle étape des liens éternels d’amour, dans la reconnaissance de chacun et de ce qui fut accompli.
Lorsque la relation se construit en conscience et en amour, qu’elle demeure ou non, les deux êtres en sont transformés, plus aimants, plus conscients.

QUESTION : Est-ce que tu as un régime alimentaire spécifique aujourd'hui? Quelle est ton expérience à ce niveau, est-ce que tu as trouvé une alimentation qui facilite ta croissance spirituelle ?

Chocolat, whisky et rire.

QUESTION : Simone de Beauvoir: "On ne naît pas femme : on le devient." Comment est-ce que tu comprends cette phrase ? Qu'est-ce qu'être une femme aujourd'hui ?

Femme et complète. Quelle odyssée !
« Tu es un garçon manqué » réprouve la grand-mère. « Viens sur mes genoux » reluque le grand-père. «T’es bien une fille » méprise le père. « Pauvres de nous» maugrée chaque mois la mère. «T’es même pas cap, t’es qu’une fille» nargue le frère.
Déesse, quelle odyssée d’être une fille !
Se sentir femme et complète, puissante et douce, magique et belle, nourricière et amoureuse, accueillante et libre, légère et profonde, compassionnée sans être attachée, prêtresse et spontanée, sensible et vitale, gamine et sage, est un véritable pèlerinage à la Source. Véritablement.
Quelle que soit la taille de ses seins, le nombre ou non de ses enfants, sa vie sexuelle. C’est l’essence du Féminin à travers une Femme.

Femme unique. Femme universelle.
Ce qui ne veut pas dire qu’une femme doit incarner chacune de ces qualités, mais sortir des clichés, de son apriori de la femme afin d’éveiller la Femme qui l’habite.
Alors elle incarne le Féminin sacré. Elle est un véhicule de la Déesse avec sa tonalité unique, sa saveur spécifique, son parfum particulier et toutefois universel.

Déesse, Féminin de Dieu.
Le Féminin de Dieu est grandement absent des grandes religions monothéistes patriarcales. Le Dieu patriarcal destitue et ensevelit la Déesse originelle. Seul reste le féminin, ayant perdu la conscience de son essence et de sa divinité, immature, source de tous les maux, coupable du péché originel, incarné par la femme.
Pourtant la Déesse est le Féminin de Dieu, ce à quoi ressemble Dieu, la beauté, et ce que ressent Dieu, l’amour…

Responsabilité envers son propre masculin.
Afin de guérir la blessure intime du féminin qui a oublié sa conscience divine et s’est identifié à la matière vile, les femmes ont à restaurer leur masculin véritable, non un masculin calqué sur le modèle de l’homme.
Elles ont la responsabilité de reconnaître en elles la Déesse et de traverser le piège immémorial de se croire une déesse afin de devenir véhicule de la Déesse. Ni plus mais ni moins.

Une Femme.
À quoi ressemble une femme véhicule de la Déesse, une femme dans sa complétude ?
Cette femme porte la dignité, la reconnaissance sacrée d’être Femme, sans le besoin de séduire ou de craindre l’homme. Elle n’extériorise pas un masculin fabriqué sur le modèle de l’homme, elle n’a pas besoin de faire comprendre qu’il faut la respecter, elle le véhicule.

Dans un environnement machiste, sa présence ne donne pas prise au pouvoir ou à la domination, elle n’a pas d’accroche et ne se sent pas victime personnellement. Dans la reconnaissance de la beauté intrinsèque d’incarner le Féminin, elle reconnaît sa beauté unique quelle que soit son apparence et connaît sa divinité, sans besoin d’être divinisée. Son corps est sa terre sacrée et le temple qui ancre le ciel. Son sang menstruel, celui des Lunes, concentre la présence de la Déesse. Elle reconnaît chaque femme à travers une sororité complice, ainsi qu’une fraternité naturelle envers l’homme. Elle porte la souveraineté de ses actions, reine et prêtresse en elle-même. Il émane d’elle une Présence douce et ferme, profonde et claire, concernée sans être attachée. Sa Présence réjouit, aimante, accueille, transforme et célèbre.

Je salue la Déesse en chacun et chacune et rends grâce de contribuer à son retour.

QUESTION : Et les hommes dans tout cela, quelle est leur place ?

À la mesure du Féminin est le Masculin, en nous-même et autour de nous.

Un homme traditionnel est amputé de:
• Dans sa dimension physique, de sa capacité à ressentir l’énergie qui lui permet de reconnaître la justesse ou non de son action, de sa capacité à ajuster, rectifier, à s’accorder à l’obstacle avec souplesse tel un félin et à épouser l’environnement, tel un artiste qui capte le souffle de l’inspiration.
• De sa dimension intérieure émotionnelle. Il est de ce fait submergé par la violence d’émotions refoulées ou rongé par leur expression pathologique .Il se cristallise dans une culpabilité ou une impuissance plus ou moins consciente sans possibilité de les transformer. Il est coupé de sa capacité à s’émerveiller et à apporter généreusement sa contribution au monde, sa pièce unique du grand puzzle, il est frustré de sa dimension unique et précieuse.
Un homme qui s’éveille chemine à les restaurer.

Bonne nouvelle !
Un homme n’est jamais autant viril que lorsqu' il intègre son féminin : il devient félin, intuitif et éveilleur.

Un homme, un vrai :
Cet homme est complet, il incarne naturellement son Masculin en intégrant son Féminin. Son axe qui se déploie entre ciel et terre enracine et transmet consciemment par sa simple présence une dimension universelle ou divine à ce qu’il fait. Il habite avec souplesse et vigueur son corps et ensemence de sa passion le monde qu’il sait être son Féminin. Il fait l’amour au monde à travers son action qu’il connaît, rectifie et ajuste. Il est conscient d’être co-créateur. Il concrétise son intention par son action dans laquelle il se concentre et s’engage intensément, tout en déployant sa conscience intuitive à travers le Champ Unifié qui unit tout ce qui est.
Fier d’être homme, sans performer ni rivaliser, il ressent une fraternité franche pour l’humanité dont il éclaire l’ombre sans discrimination, ni accroche, la connaissant en lui-même.
Grâce à son Féminin intérieur, son cœur s’émerveille de ressentir la beauté des êtres et des choses. Il expérimente de l’intérieur que nous sommes Un, inter reliés, indissociables, interdépendants. Cette évidence le consacre amoureusement au service de la Vie et lui permet de déployer sa cohérence créatrice. Son Féminin l’accueille, le reconnaît, l’honore, le célèbre et lui permet de se reconnaître la source de l’amour. Il s’intériorise et s’accorde au moment présent. Ses gestes sont naturellement sensuels, à l’écoute de l’énergie subtile dans une qualité de Présence vraie et lumineuse, émerveillée et amoureuse, intense et intuitive. Sa Présence éveille, illumine, s’émerveille et crée.
Il est l’amant, l’amoureux, le danseur, le félin, le chevalier, l’explorateur, le pacificateur, celui qui ouvre le chemin, le rassembleur, le sage.

Il est le veilleur qui éveille et s’émerveille, qui crée au service de la vie Une.

Comment ne pas être amoureuse ?

QUESTION : Même aujourd'hui, malgré toutes les évolutions, il y a toujours beaucoup de violence, de divisions, de conflits, de guerres et de souffrance un peu partout dans le monde, est-ce que tu restes optimiste face à l'évolution de notre planète ?

Comme je disais précédemment, nous sommes destinés, acculés d’une certaine façon à faire éclater le monde ou l’illusion de la séparation.
L’accélération d'évolution individuelle, collective, planétaire, de l'illusion de la séparation se dissout. Nous sommes destinés à nous réconcilier intérieurement, à nous unir, à vivre l’état d’unité.
Combien de temps et comment l’ancien paradigme va-t-il résister ? Ceci est de notre libre arbitre.
Dans la théorie du 100ème singe, le nouveau concept (laver les patates dans l’eau de mer) s’ancre à travers les femelles et les jeunes singes. Cela ne serait donc pas aux vieux singes à qui on peut apprendre à faire des grimaces…
Le temps est venu au vieux singe qui sommeille en chacun de nous de sortir de la roue de la séparation et de s’éveiller à la conscience de l’unité.
Alors les patates lavées et salées matérialiseront l’Initiation de la séparation traversée.

Et nous célébrerons d’être ces étincelles divines qui se sont réveillées au cœur de l’obscurité. C’est nous et nous y sommes.

• Le Souffle du Tantra de la Réconciliation résume cette vision et voie de l’Union:

La Source est en nous,
Toutes choses sont inter-reliées et nous en faisons partie
Le réaliser est une tâche vitale, donc sacrée.

Diane Bellego accompagne depuis 25 ans individus, couples et groupes dans une vision d’éveil passant par le corps Un avec l'âme à travers la réconciliation et l’unification des différentes tonalités Masculin Féminin.
Elle est l’auteur de "Masculin Féminin, L'initiation Amoureuse ou la Fusion au Cœur de la Séparation" (Réédition 2014), devenu référence des enjeux masculin et féminin.

Diane ouvre dans le tantra un chemin holistique et verticalisé, le « Tantra de la Réconciliation » inspiré par le Cœur Un et la connaissance intuitive de l’âme.
Son enseignement et sa pratique réconcilient les opposés et active l'union des principes masculin et féminin. Cela sollicite l’amour, la conscience, l’autonomie, cruciaux pour notre vie affective, amoureuse, créative, pour une spiritualité saine et incarnée qui sort d’une vision dualiste et collabore à la Paix.

Site web pour plus d’information: www.tantradianebellego.com
Adresse mail : diane.bellego@orange.fr
Lieu : TerreArcenCiel Paris
Suishaya Anjelik Kumara


Suivez meditationfrance sur twitter

Suivez Meditationfrance.com sur facebook