meditationfrance


Janvier 2005

Retour sur l'année 2004 !

Chers amis et lecteurs,

Je voudrai d'abord revenir sur le gigantesque raz de marée qui a fait de nombreuses victimes et dégâts en Asie. Cette catastrophe nous rappelle encore une fois que dans la vie rien n'est prévisible et que la vie est faite d'insécurité. Seul le moment présent existe. Demain n'existe pas !

L'année 2004 aura montré qu'une invasion (Irak) est toujours meurtrière et compliquée ! Et pourtant, Georges Bush continue d'avoir des admirateurs (sa réélection), il vient même d'être élu « l'homme de l'année 2004 » par le Time magazine ! On aura tout vu.mais, sérieusement, je ne vois pas comment des élections vraiment démocratiques vont pouvoir avoir lieu dans une telle violence ?

Toujours dans le même feuilleton, Arafat est parti. Et malgré la violence qui continue, beaucoup pensent qu'on est plus que jamais proche d'un possible accord de paix. Vraiment  ?

Une chose est sûre, il est difficile d'arrêter la violence une fois qu'elle a commencé.les évènements en Côte d'Ivoire et au Darfour nous l'ont tristement montré.

Il semble que les catastrophes naturelles ne nous suffisent pas.

Les « groupes islamistes armés » ont continué leurs attentats dans le monde en 2004. Pour ces musulmans, être religieux, c'est faire la guerre à l'Occident. Quelle absurdité ! Comment peut-on mélanger politique, haine et religion ? Comment peut-on faire de telles horreurs en se référant à Dieu ? Il me semble pourtant que quelque soit l'injustice subie, la revanche n'est jamais la solution.

En France, le philosophe Tarik Ramadan a été découvert en 2004 par le grand public, il prône une culture islamique européenne. Pour lui, le malaise des français originaires de l'immigration vient avant tout d'une perte de l'identité du au fait que l'Islam a été trop occulté. Il a sûrement raison, l'arrivée dans un nouveau pays, dans une nouvelle culture est un grand changement. Mais est-ce que le retour à l'Islam est la solution ? Et de quel Islam parle-t-on ? De cet Islam qui est contre la musique, contre les femmes, contre la sexualité, contre l'Occident ?

J'ai bien peur qu'on soit loin des vraies valeurs de la religion authentique . A la source de l'Islam se trouve le soufisme, c'est la voie du cour, la générosité, le sens de l'hospitalité. La vraie religion, c'est juste aimer, c'est vivre avec son cour . Il y a d'ailleurs, je trouve, de nombreux européens d'origine arabe qui ont déjà su intelligemment réunir les qualités de l'Orient et de l'Occident. Dommage qu' on n'en parle pas plus dans les médias !

Je répondrai ensuite à Tarik Ramadan que le malaise n'est pas seulement chez certains arabes, c'est le monde entier qui est bouleversé . Car, c'est bien le problème, aujourd'hui, comment être religieux sans être un fondamentaliste  ? Cette question n'est pas limitée à l'Islam, elle concerne toutes les religions organisées. Et le problème c'est que comme les religions sont basées sur des croyances et des règles de comportement, on ne peut pas prendre le bon et jeter le mauvais. C'est ainsi que je remarque que très souvent, plus une personne est soit disant « religieuse », plus elle est fanatique, plus elle est « fermée » et conditionnée. Mon constat est qu'ils ont souvent plein d'idées dépassées sur la femme, sur le couple, sur la vie qui les empêchent de s'adapter aux changements et vivre spontanément avec leur ressenti.

C'est pourquoi, je pense sincèrement que les religions traditionnelles ne sont plus adaptées à l'homme d'aujourd'hui. Nous pouvons être athée, chrétien, juif, musulman ou hindou mais cela ne fait pas une grande différence, ce sont seulement des cultures différentes, mais de nos jours elles ne transportent souvent aucune spiritualité authentique.

Le monde a changé, nous avons plus besoin aujourd'hui d'une spiritualité contemporaine plutôt que des croyances et des commandements qui sont nés à d'autres époques. Il faut une spiritualité où on expérimente, où on se transforme, pas une spiritualité où on se contente de croire et de prier de manière mécanique. Nous devons apprendre à ne pas s'identifier à notre mental, nos émotions et à vivre dans le présent. Il nous faut une spiritualité qui unisse les hommes, pas qui les divise. Il faut des méthodes adaptées au monde d'aujourd'hui, qui permettent par exemple de nettoyer les traumatismes de l'enfance ou de gérer le stress de la vie contemporaine.

Et ce d'autant que 2004 aura été aussi l'année de l'accélération de la mondialisation   ! Et la bonne nouvelle c'est que les pays qui en auront profité le plus sont les pays en développement, avec une moyenne de 6,1 %. Etonnant, n'est-ce pas ? Et cela devrait continuer, la planète pourrait assurer une croissance du PIB par tête d'environ 3,5 % par an d'ici à 2015 (cela représente un doublement de la vitesse atteinte dans les années 1990 !). Ce rythme, toujours selon la B.M, permettrait de diviser par deux la pauvreté d'ici à 2015. Même si ces bonnes nouvelles sont à tempérer avec le fait que la distribution de la richesse est très inégalitaire, je pense qu'on est bien obligé de voir que quelque chose de plus grand que nous est en train de se passer : un monde planétaire est en train de naître... à nous de le créer.

Emmanuel Moulin

Bonne année à tous de la part de toute l'équipe !!!


Haut de la page

** Cliquez ici pour voir les articles des mois précédents

retour