meditationfrance


Déclaration Universelle des Droits de l´Homme

L'équipe de meditationfrance s'est penchée sur la déclaration universelle des droits de l´homme pour tenter de regarder d'un oil nouveau ce texte fondateur, à la base de nos sociétés démocratiques modernes. L'enjeu est simple : est-ce que la déclaration universelle des droits de l'homme est encore d'actualité ?  

Il est dit dans le préambule :
Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité.
Ce passage a deux implications. D'abord, il suppose que l'humanité est déjà civilisée. Et ensuite, il sous-entend que les être humains seraient révoltés par rapport à « ces actes de barbarie » et ce depuis 1948 (date de la déclaration).

En fait, il semble que le monde soit loin d'être civilisé et ensuite les gens n'ont pas l'air tant « révoltés » que cela par rapport à ces « barbaries » car en réalité, qui est-ce qui les fait ces actes ?

C'est nous, les être humains qui sommes ainsi et si nous étions révolté, nous arrêterions de les faire.

En réalité depuis 1948, nous n'avons peut-être jamais tué autant d'être humains et jamais autant fait d'actes ignobles sur Terre !

Il suit :Et que l'avènement d'un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l'homme.
Là encore, il semble y avoir une «  léger écart  » entre les « espérances ou « les promesses » et la réalité, le monde fonctionne encore aujourd'hui sur des intérêts et l'abus de pouvoir , et en ceci rien n'a changé depuis plus 2000 ans !!!

Simplement aujourd'hui, la société n'est plus monarchique, impériale ou communiste mais presque uniquement capitaliste et aujourd'hui c'est l'accumulation d'argent (argent = pouvoir) qui est l'enjeu n°1 et non pas la fin de la misère et de la terreur dans le monde !

Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Ce premier article au combien fameux a pourtant en réalité aucun sens !

Si tous les êtres humains naissaient libres, ils ne pourraient pas vivre ! Laissez un enfant libre et seul dès sa naissance et il mourrait en 24 heures. L'enfant est vulnérable et très fragile et quelle liberté peut-il réellement avoir ? Il ne peux parler, il ne peut bouger.en réalité, l'enfant est très dépendant et il n'est donc pas libre. Et cette dépendance est utilisée par les parents, les autorités religieuses, la société pour conditionner et formater l'enfant.

En créant, cet article, 1, ses fondateurs (des occidentaux bien sûr)) nous amènent à croire que nous n'avons pas besoin de liberté puisque nous naissons libres ! C'est là une belle manipulation qui nous amène à oublier que nous sommes en général pas libres, ni extérieurement, ni intérieurement. Cet article oublie complètement que l'homme doit trouver sa liberté intérieure. La philosophie orientale est en fait plus honnête en reconnaissant que l'homme né dans une prison, la prison du corps et du mental et qu'il lui faut retrouver son être originel.

La seconde partie de cet article dit : Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité .

« Ils sont doués de raison » .si c'est le cas, comment expliquer alors que les chrétiens croient que Jésus soit né d'une mère vierge ? Comment les hindous peuvent ils penser que la vache est leur mère ?

Le monde ne semble pas vivre sous la loi de la raison car nous vivons encore selon des principes irrationnels, des dogmes et des croyances. Les religions ou le matérialisme ambiant sont la preuve que l'homme n'est pas encore mature.

« et de conscience » : La conscience n'apparaît qu'avec la méditation, jamais avant la méditation !

Seules quelques personnes dans l'histoire de l'homme ont été conscientes, c'est donc un leurre que de croire que nous avons aisément une conscience.

Article 2

1.Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.

2.De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

L'article 2 est aussi joli qu'irréel ! Quel pays applique aujourd'hui cet article ?

Les Etats-Unis qui ont été eux-mêmes à l'initiative de cette déclaration des droits de l'homme demandent à l'entrée de leur territoire si vous êtes anarchiste ou communiste par exemple. Où est la non discrimination ?

Dans la plupart des pays du monde, les femmes sont moins payées, n'est-ce pas une autre discrimination ?

En France, combien de personnes d'origine maghrébine ont eu accès à des postes importants dans l'administration française ?

Tous les gouvernements du monde signent cette déclaration mais très peu l'appliquent dans la réalité.

Article 3

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

Ils ont oublié d'inclure le droit de mourir et il est pourtant important ! Nous ne décidons pas de vivre mais nous pouvons décider de mourir ! Aujourd'hui, même en 2004, nous n'avons pas encore ce droit de mourir et cela même si nous souffrons terriblement ! C'est la fameuse question de l'euthanasie.

Article 5

Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Est-ce que l'arrestation de Saddam Hussein par les Etats-Unis passé en boucle sur toutes les télévision du monde entier respectent cet article ? N'était-ce pas dégradant ?

Est-ce que les sévices et les tortures en Irak ne sont pas la preuve que l'Amérique prêche des bonnes paroles mais fait exactement son contraire !

Malheureusement, ce n'est pas seulement l'Amérique qui peut être montré du doigt, c'est toutes nos sociétés qui utilisent des méthodes souvent inhumaines et dégradantes.

Article 9

Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

Rire ! Que dire de plus si ce n'est que «   Parolé, Parolé. ».

Article 18

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites.

Ceci est faux, les nouveaux mouvement spirituels (par exemple) ont été souvent condamnés, méprisés voir ridiculisés (particulièrement en France, en Chine et en Iran) et leurs libertés ont été ainsi clairement bafouées. La plupart des centres de développement personnel ou de méditation sont hautement « contrôlés » voir « harcelés » par de nombreux Etats.

Où est la réelle liberté de changer de religion ? Où est la réelle liberté de manifester sa religion ou sa spiritualité ?

Article 22

Toute personne, en tant que membre de la société...  « a droit au libre développement de sa personnalité. »

Les personnes qui ont écrites cet article ne semblent pas faire la distinction entre «  personnalité  » et «  individualité  ». Notre réalité est notre individualité, la personnalité est un masque que nous portons. Si nous voulons construire une société plus harmonieuse, les gens n'ont pas besoin de plus développer leur personnalité (l'ego) mais leur individualité !

Article 25

Tous les enfants, qu'ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

Ceci est loin d'être la réalité dans la plupart des pays du tiers-monde car le poids du mariage est encore bien présent !

Article 26

L'éducation doit favoriser la compréhension, la tolérance et l'amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux

Malheureusement, l'éducation est souvent un lieu de conditionnement. Si vous êtes par exemple dans les « madrassas » (écoles) au Pakistan, il est fort probable qu'on y condamne l'Occident . Si vous êtes à l'école en Israël, on y condamne le monde arabe. L'éducation fait souvent exactement le contraire de ce qu'elle devrait faire !

Une autre éducation est nécessaire qui développe l'intelligence globale de la personne (mentale, émotionnelle et spirituelle) et qui soit plus ouverte à l'Universel et qui évite de transmettre des conditionnements sociaux et culturels « subjectifs » et destructifs.

Article 27

Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent.

Quelle hypocrisie ! La vérité est tout autre, la société est basé sur des inégalités profondes (notamment en relation à l'argent) et de nombreuses personnes n'ont pas accès à ce qu'ils appellent le « progrès scientifique et les bienfaits qu'ils en résultent. »

La société est aujourd'hui une société capitaliste dans laquelle vos revenus décident de ce que vous pouvez acheter ou non. Le résultat est que certains ont trop et d'autres pas assez ! Du point de vue des inégalités, les chiffres fournies par les Nations-Unies montrent qu'en 100 ans, les inégalités se sont accrus et non diminuées comme on pourrait le croire.

Conclusion :

Après plusieurs semaines d'études et de recherches, nous sommes obligés de constater d'abord que le texte de la déclaration universelle des droits de l'homme   est en grande partie resté lettre morte et ensuite qu'il contient aussi une vision « archaïque », dépassée de l'être humain qui limite son application et la création d'un monde plus harmonieux et plus heureux !
Nous nous sommes amusés à créer notre propre vision des droits de l'homme, à la lumière de la spiritualité contemporaine. Cela donnerait ceci...cliquez ici pour lire notre déclaration des droits de l'homme

Dossier réalisé par l'équipe de meditationfrance.com


Haut de la page

Archives

retour