meditationfrance, méditation, tantra, connaissance de soi
Les archives de Meditationfrance

Jeûner sans Frontières en Brocéliande

jeûner sans frontières en Brocéliande

Interview par Meditationfrance

Sabine Neuhaus anime des stages de Jeûne, Méditation et Randonnée (marche en conscience et en silence), elle propose une cure de détox pour un retour vers soi sur les hauts lieux d’énergie de la légendaire forêt de Brocéliande. Nous lui avons posé quelques questions pour en savoir plus.

Sabine, tu es Allemande, tu vis en France (dans le pays de Brocéliande) et tu es accompagnatrice de jeûne. Quelle est ta formation principale ?

J’ai eu la joie de faire mes formations dans mon pays d’origine, l’Allemagne, où le jeûne est beaucoup plus connu qu’ici en France. Très précisément, j’ai poursuivi une formation sur 6 mois à la Deutsche Fastenakademie (DFA), académie allemande du jeûne, validée par le Dr. Andreas Buchinger, petit-fils du grand Dr. Otto Buchinger. C’est Otto qui a fait connaître ce type de thérapie dans le milieu médical en Allemagne avec des résultats époustouflants. J’ai aussi fait une formation sur 10 jours avec Christoph Michl, qui a établi le principe du jeûne et de la randonnée en Allemagne, et j’ai eu mon premier diplôme avec lui. Pour l’accompagnement à la randonnée j’ai le niveau 1 à la Fédération Française de Randonnée pédestre.

Autrement, j’ai poursuivi un cursus sur une année de thérapie de transformation avec Robert Betz en Allemagne, et je suis depuis 2014 aussi thérapeute de cette forme de coaching. Vous trouverez plus d’informations au sujet de mes formations sur mon site internet : http://jeuner-sans-frontieres.com/mes-competences/

Pourquoi prendre une semaine pour faire un jeûne ? Est-ce une sorte de « vidange » du corps, un nettoyage du corps et de l’esprit ?

Jeûner c’est harmoniser le corps, l’âme et l’esprit. En plus de la remise au repos de notre système digestif, c’est une cure de désintoxication, d’allègement physique aussi. On coupe avec nos activités quotidiennes habituelles, on se met « off-line » pour un recentrage et un retour sur soi. Jeûner et randonner c’est alterner du repos avec une activité physique. Le contact avec la nature est important. Revenir aux choses simples, ralentir, à tous les niveaux. Le corps entre dans le métabolisme du jeûne au bout de 2-3 jours environ. C’est là où nous entrons dans les eaux plus calmes avec la sérotonine, l’hormone du bonheur, qui augmente dans l’organisme. Donc c’est intéressant, une fois le cap passé, de continuer, parfois jusqu’à 21 voire 40 jours pour une personne en bonne santé. Ici, il s’agit d’un jeûne préventif. Pour un jeûne médicalisé il faudrait se rendre dans une clinique en Allemagne ou ailleurs.

Une de tes spécificités est de vraiment lier le Jeûne à la méditation. Quelle approche de la méditation proposes-tu ? Et qu’est-ce que la méditation amène de bénéfique au processus de jeûne ?

Tous les matins je propose une méditation guidée d’une trentaine de minutes. Les participants sont allongés sur leur tapis de yoga, bien au chaud sous une couverture. Je les guide avec ma voix et une musique de relaxation douce vers un état de détente avant de les emmener avec moi sur un voyage intérieur. J’aime particulièrement utiliser les méditations de Marie Menseau (www.eveil-a-soi.com) qui sont de véritables mini-thérapies. L’état de jeûne en soi fait que nous sommes plus ouverts à une intériorisation, nous sommes déjà en état méditatif en marchant en silence dans cette belle nature de Brocéliande. C’est donc plus facile de lâcher prise quand on jeûne, de juste écouter, de voyager dans cet état alpha, d’observer les bienfaits de notre souffle, de rencontrer les éléments de la nature, de rencontrer nos peurs, d’envoyer de l’amour à des gens que l’on aime un peu moins…. Tout cela pour ouvrir des nœuds énergétiques qui nous ont jusqu’ici empêché de vraiment être qui nous sommes. Cette combinaison de jeûne et de méditation est pour moi le seul moyen de jeûner vraiment… de : « revenir à la maison ».

randonnée

La randonnée est aussi une part importante des stages de jeûne, ce n’est pas trop difficile de marcher en même temps que de jeûner ?

La question est pertinente. Elle est souvent posée ! Nous pratiquons une activité douce, la marche à pied, à une vitesse agréable. Il ne s’agit pas d’une compétition mais du contact avec la nature tout en bougeant, en respirant, en nous aérant la tête en ouvrant grand nos poumons. Si, avant, on était plutôt sédentaire, on ne va bien sûr pas devenir un sportif de haut de niveau au bout d’une semaine. Mais tous les stagiaires me le confirment : c’est plus facile de marcher sans manger que de randonner après un pique-nique. Chaque jour on se sent plus léger. On gagne en énergie, pas l’inverse. Un sportif va améliorer ses performances après la semaine et un sédentaire va trouver la joie de marcher après cette expérience de jeûne, parce qu’il se sent plus léger, parce qu’il a découvert qu’il peut marcher, même sans manger. Pour certains c’est une découverte extraordinaire !

Peux-tu nous dire quelques mots sur le lieu des stages, le Château du Pin, et sur la magnifique forêt de Brocéliande ? Comment as-tu découvert cette forêt dont certains disent qu’elle est hautement vibratoire ?

J’ai eu la chance de découvrir à 4 minutes de route de mon domicile le Château du Pin qui propose des séjours en chambres d’hôtes avec un gîte séparé et qui se trouve dans un magnifique parc de 9 h. Pendant mes stages je réserve la totalité de la structure. Nous sommes donc totalement tranquilles et on peut se promener sous les grands chênes tricentenaires sans être dérangés par d’autres locataires qui ne sont pas dans la même énergie que nous en état de jeûne. Et ça c’est très apprécié !

Sabine

J’habite depuis 25 ans à l’orée de la Forêt de Brocéliande et je dois avouer que j’ai commencé à m’y intéresser vraiment au moment où j’ai préparé mes stages en 2014. Et depuis je m’y promène tous les jours avec mon chien Joy. Le vrai nom cadastral est d’ailleurs « Forêt de Paimpont ». Le nom Brocéliande qui signifie collines marécageuses est un endroit magique, où nous avons accès plus facilement à « l’autre monde ». La légende arthurienne est située ici, et je guide mes stagiaires sur tous les hauts lieux légendaires comme le tombeau de Merlin, la Fontaine de Jouvence, L’Hotié de Viviane, le Val sans Retour et bien sûr on termine dans la chapelle de Tréhorenteuc, plus connue sous le nom de « Chapelle du Graal ». Un conteur musicien fait partie intégrante du programme de la semaine et ensemble avec lui nous emmenons les jeûneurs vers une autre perception de Brocéliande. Cette semaine est donc aussi une semaine culturelle. Concernant ces belles vibrations que l’on peut ressentir ici, celles-ci sont dues à un croisement de plusieurs courants telluriques qui passent par le Mont Saint Michel et la Cathédrale de Chartres entre autres. L’épicentre de ces courants se trouve au sud-ouest de la forêt, et c’est là où je commence mes stages, car c’est le début de tout chemin initiatique.

Pour plus d’informations sur les Stages de Jeûne, Méditation et Randonnée en Brocéliande, visitez le site web : www.jeuner-sans-frontieres.com