meditationfrance

Les archives de Meditationfrance

Peau et Mots : 2 axes à nourrir pour un couple équilibré

Anaïs Bracq

Par Anaïs Bracq

La rencontre s’est faite, mêlant les âmes, les corps et les mots. Je t’ai rencontré et depuis, mon coeur est à toi. J’y crois, rien ne m’arrêtera !
Approche toi, j’ai des choses à te dire...
Approche toi, j’ai envie de te toucher....
Le pacte est scellé. Tu me parleras. Je te toucherai !
Ensemble nous irons loin si toutefois nous avons les outils pour cela...

Des débuts prometteurs

Rappelle-toi mon amour comme il était bon de se couler l’un dans l’autre, de se perdre dans nos regards, d’enrouler nos corps sublimés, de nous exprimer dans la simplicité et la spontanéité !! Tu savais si bien me faire rêver !!
Tant de projets à construire ensemble, tant de projections inconscientes ... Chacun remplira les vides de l’autre, le rêve quoi !
Oh la belle espérance !!

couple

Le changement s’annonce naturellement

Cependant, le quotidien rassurant des débuts, structurant et nécessaire pour l’installation de la relation, va prendre petit à petit un aspect plus grinçant.
Le poids de la répétition des jours, les rythmes effrénés de chacun, les rendez - vous quelques fois ratés vont laisser une amertume, une frustration qui, si elles ne sont pas mises à jour rapidement, vont lentement ronger les fils de cette corde tissée entre toi et moi.
Mon constat de thérapeute : les couples arrivent après quelques mois de sincère relation à ne plus se parler sans se faire des reproches, ce qui pourrait être pire que de rester silencieux, et à ne plus se toucher car si les mots ne circulent plus avec le coeur, les corps de rétrécissent pour finir par se fermer...

Un engagement parfois frustrant

Vivre une relation à 2 demande une implication, un renoncement à certaines libertés (à moins d’être un être très « avancé » et détaché du possessif sinon gare aux enfers de la jalousie !) ... cela requiert quelques efforts mais c’est un choix, personne ne nous a forcé à partager notre vie, il devrait donc y avoir au bout, des plaisirs, des enrichissements, des bonheurs inconnus dans d’autres aspects de notre vie.

couple

Si tant est que l’un et l’autre restent authentiques et donnent le meilleur d’eux : attentions, bonne humeur, écoute, disponibilité et j’en passe ! Sachant jouer les alternances dans ce que Jacques Salomé appelle la position haute et la position basse.
Non non, ce ne sont pas des positions du kamasutra ... quoiqu’avec un peu d’imagination .... mais c’est l’art de laisser l’autre choisir à certains moments et se donner le droit d’un non conscient à d’autres.
Il est nécessaire d’équilibrer les alternances car pour faire une généralité (si si j’insiste), la femme et l’homme ont des besoins différents et ont une manière particulière de les exprimer.

Apparait la réalité de nos personnalités

En effet, au bout de quelques mois dans le meilleur des cas, les personnalités s’affirment, la « dé fusion » se fait sentir, chacun reprend ses réflexes comportementaux face aux difficultés qu’induit cette relation, se rapetissant, frustré (e) dans ses lamentations...
La femme plus encline à communiquer par les mots, cherche, piste, harcèle son homme pour qu’il parle. L’homme, plus enclin à un échange par le toucher, cherche, insiste, parfois brutalise pour qu’elle s’offre...
Moi enfermée dans mon désir de t’entendre et toi enfermé dans ton désir de sensualité...
Souviens-toi de nos promesses : se parler et se toucher ! Oui mais pas comme ça ! Ce qui se passe là est l’histoire de tous les couples, sortir de l’illusion, des projections... pour construire dans la réalité.
L’écart se creuse mais la passerelle entre nos coeurs est solide car je l’ai décidé !

La communication, ciment du couple, essentielle à la femme

Communiquer est un art qui s’apprend. Si comme moi vous avez la cinquantaine, vous n’avez sûrement pas été sensibilisés à cette pratique.

« Passe-moi le sel, arrête de dire des bêtises et vas mettre ton pyjama » n’ont jamais été des bases solides pour savoir comment se faire entendre et comment écouter l’autre avec toute l’empathie dont il a besoin pour se livrer.
De nos jours, il semblerait que nous y soyions plus sensibles et que certains enfants aient la chance de baigner dans un univers de vrai échange mais ce n’est pas encore gagné !!
La formulation des sentiments par les mots semble un passage obligé pour nous élever personnellement et élever notre couple, lui donner un envol vers une maturité nécessaire.
Rester dans le mutisme est loin d’être une stratégie gagnante, bien au contraire. Prendre le risque de dire, de se dévoiler en avouant ses difficultés est un acte courageux car celui qui parle ne sait pas comment ni même s’il sera entendu !!
Etre entendu c'est se sentir compris (mais ce n’est pas parce que je suis compris que l’autre va aller cependant dans mon sens...ce serait trop beau !).
Quand je me sens comprise et entendue, je n’ai plus besoin d’élever la voix.
Tout à coup, par ton écoute bienveillante, je me sens à nouveau proche de toi.
La magie de la communication bienveillante opère. Quelques simples exercices suffisent !!
C’est si bon de voir les yeux briller, de sentir les liens invisibles se retisser entre elle et lui, de les observer s’apaiser !! Ce sont, pour moi qui anime le stage, de grands moments d’intensité et de douceur que je vois éclore en direct !

Les mots oui mais pas que, dit l’homme !!

Le couple se relie donc dans une 1ère intention par l’apprentissage de se dire et de s’entendre. Etape cruciale pour accéder à la 2ème étape de la consolidation du couple, celle du toucher.
Cette redécouverte - ou découverte pour certains - du corps de l’autre, de ses contours, de son grain de peau, est tout aussi importante que l’autre point. Certains couples favoriseront pourtant cette étape mais souvent c’est le déliement des mots qui permet l’accès au corps.
Le toucher par le « massage-tendresse » comme je l’appelle dans le stage Peau&Mots, permet aux partenaires d’ouvrir une porte dont seule la peau a la clé. La main bienveillante, enveloppante, lentement déplacée, le coeur au bout des doigts va appeler à l’ouverture du coeur sans passer par la volonté et donc par le mental.
Dans notre société bien pensante, trop pensante et tellement cérébrale, le corps crie famine.

corps

Si la tension est quotidienne dans le couple, les noeuds musculaires s’installent, le sexe se ferme, les mâchoires se serrent...
Le massage-tendresse, enseigné en toute simplicité à ceux qui ne savent pas masser mais aussi à ceux qui ont déjà massé, va permettre de regonfler les tissus, de redonner de l’éclat à la peau, de déserrer les noeuds et de retrouver le chemin vers le coeur de l’autre. Apaisement, réconciliation.
Masser son homme lui redonne de la valeur, masser sa femme lui redonne de l’éclat. La tendresse s’exprime à nouveau, les mains se cherchent, les yeux se connectent. Embrasement assuré !

Se toucher par les mots et se dire par la peau

Le couple n’est pas une histoire simple. Il n’est pas inné de partager sa vie au quotidien !!
Le couple va venir nous chercher dans nos blessures les plus profondes, sachant avec merveille où faire mal et comment entretenir la plaie...Huummm que du bonheur !
Soit nous décidons alors qu’il est une valeur ajoutée pour notre chemin personnel d’évolution soit nous partons pour recommencer ailleurs...
Aussi il est vrai qu’à un moment, nous puissions aspirer à plus d’harmonie et de calme dans cette relation que presque tous les hommes et femmes de la terre cherchent à créer.
Du couple nait la famille...et quand les enfants partent, le couple est encore là, vivant, cabossé ou mort.
Quoi de mieux alors que de reprendre les rênes, de lui prendre la main, de murmurer à son oreille, pour ensemble recréer l’envie d’être en lien. N’attendons pas qu’il soit trop tard !
Quoi de mieux que de mettre de la Vie dans ce lien par une communication bienveillante abordée avec joie au travers de jeux et de reconnecter les corps par l‘apprentissage ou la découverte du massage-tendresse d’Anaïs, donné avec coeur et plaisir !
Au bout de cette aventure de quelques jours, nous aurons tout à parier que le goût de l’autre, notre relation avec lui et le lien que nous entretenons avec nous- même, valent la peine d’être vécus ! Quoique nous en disions, de tendres horizons s’ouvrent alors à nous.

Anaïs Bracq, thérapeute holistique
06 85 13 99 15
http://www.lecoeurdesoi.fr


Suivez Meditationfrance.com sur facebook

facebook

Suivez meditationfrance sur twitter

twitter