meditationfrance, méditation, tantra, connaissance de soi
Les archives de Meditationfrance

« Revêtir Sa Lumière »

Dolorès Soleymieux

Par Dolorès Soleymieux

Toute personne naissant est une particule de Vie de la Vie = Esprit

Lors de la conception cette particule de Vie représentant une partie de Soi épouse un corps physique pour exprimer sur Terre le contenu de cette particule de Vie : son Identité,

L’Être lorsqu’il naît est à la croisée de deux mondes, celui qu’il porte et celui où il naît.

A la naissance je suis autant physique qu’énergétique, je vis mon entièreté ; au fur et à mesure de ma vie, ma « façon d’être » entre en résistance avec le monde extérieur. La séparation entre mes émotions et mes pensées naît et influence mes choix. Cela me fait oublier la justesse de mon attitude. Cela crée des « perturbations » dans mon caractère, en moi, à l’extérieur de moi. Je lâche ma présence, et tout doucement je quitte un aspect de moi pour renforcer l’autre inconsciemment en oubliant « l’Unité » ; jusqu’à oublier le pourquoi de ma naissance : participer à la Vie.

Dans ce aujourd’hui dans lequel j’évolue chaque personne doit « épurer, rencontrer » son caractère pour vivre ce qu’il/qu’elle porte en sa personnalité. Aucun caractère n’est négatif, il n’y à que des valeurs qui doivent émerger de nous tous.

Sachez que chaque personne nait avec son caractère, avec sa façon de percevoir « le monde ». Aujourd’hui comme les caractères ne sont pas mis en exergue : les gens ne rencontrent pas leur personnalité et ne peuvent la montrer. Certains traits de caractère peuvent être perçu comme un défaut et/ou une qualité et non pas un point d’avancé à titre individuelle pour pouvoir : apprendre de soi ; pour pouvoir apprendre sur soi, pour pouvoir apprendre de l’autre.

Quelle personne acceptes d’être vu tel qu’il/qu’elle est face aux autres ? Personne n’y tient, personne n’acceptes d’être remise en question par l’autre ; alors que l’autre peut être un aidant dans notre difficulté ; nous pouvons être un aidant pour l’autre dans sa difficulté.
Cette vie qui est mienne est là pour me faire me découvrir, pour découvrir comment j’agis :

aux difficultés,
à l’autorité
à l’amour
aux remises en question
à l’imprévu
à l’autre, aux autres
à moi-même, mes réactions
aux plaisirs de la vie
aux interdits….

Comment je m’investis : dans ce que je vis, dans ce que je fais, dans ce que je refuses, dans ce que j’exiges, dans ce à quoi je résistes ; en ayant oublié que tout est là pour que j’apprennes de moi dans ce que je vis, dans mes façons d’agir pour que j’apprennes à me dépasser, à évoluer, à mettre en place des valeurs : J’excuse et non j’accuse – j’expliques parce que c’est juste et non je penses que je me justifies….

Aujourd’hui le monde perdure d’après certains critères qui sont juste là pour être un point de repère et permettre à chaque personne de se situer dans sa vie. Certains critères sont juste là pour être modifiés, transformer par toutes personnes les rencontrant.

A ce jour, ce n’est pas tout à fait ce qui se passe, ces points de repère ne sont plus : points de repère ; ils sont un point de stratégie, un point d’identification de la personne et qui font qu’ensuite cette identification de la personne le fait avoir des comportements pour défendre son identification et non pour vivre qui il est, qui elle est.

coeur

Grâce à ma capacité de remise en question de moi à moi-même dans mon lien avec l’extérieur : j’agis en moi en prenant la décision de retenir ma réaction pour la décrypter ; en prenant la décision d’être différente dans la situation, dans mon relationnel à l’autre. En conscientisant que c’est une résolution à un conflit antérieur pour que celui-ci s’ouvre sur un autre aspect de moi, sur un autre possible dans la situation, dans le relationnel à une personne…

Cela m’apporte une nouvelle prise de conscience, apaise mon intérieur et mon extérieur ; reste dans cette évolution permanente de mon être tout en me permettant d’accéder à une vertu présente en ma présence ce qui fait que j’agis en me plaçant de façon différente à l’extérieur, ce qui guéris et modifie mon intérieur et mon extérieur. Ce qui agrandit ma conscience et me permet de ne plus agir d’après mon antériorité, mon passé en me donnant l’opportunité de vivre la suite de ma vie avec une conscience différente.

Osez, sortez de l’enveloppe dans laquelle vous vous cachez pour ne pas être vu(e), sentez-vous exister dans ce monde, sentez les personnes qui existent dans ce monde tout comme vous tout en étant chacun, chacune Soi.

Laissez refléter ce qui vous active, vous anime :
exemple : Un sourire lorsque vous croisez une personne enclenche :
Le don de vous-même parce que vous sourirez à quelqu’un etc.
Le don de la personne à votre égard parce qu’elle vous sourit etc.

Le monde est constitué de personnes aimant et mal/heureux car chaque personne se retient d’être elle-même, d’être lui-même.

En chacun(e) il y a une part d'ombre, une part de lumière : je de la transformation, jeu de la 3D.
Dans l'union de cette composition, tinte en votre cœur une mélodie unique, partie intégrante de l'harmonique cosmique.
De ce grand orchestre, vous êtes venu(e) sur Terre pour accorder vos blanches à vos noires, NULLE SEPARATION, pour vous accorder à vivre l'hymne de vie dans toutes ces colorations.
De cet être que vous êtes, fondez-vous dans un air où toutes les mélodies sont unifiées au mouvement sonore cosmique pour jouer cette symphonie à l'Eternel.

De ce fait, chacun(e) est vivant(e) et participe à la création de cette journée qui se déroule.

Nul place au hasard, place à la compréhension du conscient, de l’inconscient et du potentiel de son être, de vivre la différence entre son esprit et son mental, de vivre ses guérisons, Retrouver sa « façon de penser » libérée de ses appréhensions de ne pas correspondre à ce que je crois que l’autre attend de moi… libérée de ses appréhensions de ce que j’attends de l’autre…

Je vous partage cette clé de libération à l’égrégore collectif :

- utilisez le Je : le « Je » va vous permettre de vous réapproprier vos avis, votre point de vue, cela vas vous permettre d’oser exprimer ce que vous portez, ce que vous vous cachez à vous-même… cela vas vous re-nourrir énergétiquement, vous donner l’opportunité de vous délivrer de certaines attaches, vous existez et l’autre existe même si son avis est différent du vôtre : il y à ouverture de cœur etc.…
- supprimer le On de vos conversations : le « on » ne permet pas d’exprimer ce que vous portez, maintient dans un flou collectif ou chaque personne oublie sa personnalité, emprunte celle présente dans ce collectif, vous fait déshabiter et ne pas connaître vos avis, votre envie…

Proposition de Jeu : Je vous invite à discuter avec une autre personne (installer vous de côté sans que vous vous voyez l’un(e) et l’autre) en faisant une discussion de quelques minutes avec le ON, observez le déroulé de cette mini-conversation, et ensuite faites le avec le JE…. observez le déroulé de cette mini-conversation.

Comparez les deux conversations, découvrez ce qu’il se passe en vous et avec l’autre, soyez attentif, attentive au contenu de votre conversation, cela change le lien à vous, cela change le lien à l’autre, cela change le lien et la profondeur du sujet de conversation… dîtes-moi…

L’objectif de cette clé est de redonner à chacune, chacun son autonomie en lui restituant la capacité de vivre sa vie et/ou de l’inventer au lieu du sentiment de la subir. Cela éveille de nouvelles possibilités, apporte une meilleure compréhension, ouvre sa conscience à Soi.

Nous sommes là pour nous des-identifier de ce à quoi nous ne correspondons pas à l’extérieur (racisme, violence, non-amour, indifférence…) pour que cet extérieur devienne inexistant. Cette clé offre cette opportunité car elle remet en lien la personne avec Sa Partie Lumière, avec sa Particule de Vie de la Vie.
Bel apprentissage.

Dolorès Soleymieux
Apprentissage et pédagogie de la présence
ThérapeutHe
Tél. : 06.73.11.19.69
www.to-pei.fr