meditationfrance, méditation, tantra, connaissance de soi
Les archives de Meditationfrance

Interview exclusive des enseignants spirituels Ken Kelly & Brigitte Hansoul

Ken Kelly & Brigitte Hansoul

Qu'est-ce que l'éveil ?

Il y a plusieurs sens au mot ‘éveil’. Celui dont nous parlons est l’éveil non-duel dont ont parlé bien des maîtres - Bouddha par exemple. Lorsque l’éveil non-duel survient, la Conscience que nous sommes s’éveille de l’illusion de n’être que ce corps séparé des autres et du Tout. Tout change et rien ne change. La vie continue, mais elle n’est plus vécue par la même chose. La souffrance disparaît progressivement et la vie s’écoule loin des drames et des attachements antérieurs. Tout est là. Rien n’est perdu, si ce n’est l’illusion de ce qui n’est pas.

Est-ce que c'est quelque chose qu'on peut atteindre sans effort ?

Cela dépend. Certains vivent un éveil spontané. Mais même ceux-là traversent ensuite une période de clarification, de ‘nettoyage’ qui n’est pas nécessairement sans remous. Pour d’autres - comme c’est le cas avec ce séminaire - l’éveil survient suite à des pratiques. Quel que soit la tradition de référence, il est en général reconnu que l’éveil se déroule en étapes. La première est l’ouverture, la reconnaissance de l’illusion de la séparation du ‘petit moi’ d’avec le ‘tout’. Cette reconnaissance se fait, puis s’estompe, cela fait partie du processus d’éveil. L’étape suivante consiste à faire retour, encore et encore, à cette reconnaissance maintenant accessible. La troisième étape est une stabilisation dans l’éveil où les conditionnements de l’ego continuent à progressivement s’effacer et où la pratique devient de moins en moins nécessaire.

Ces 3 étapes demandent de la pratique, sauf dans les cas rares d’éveil spontané. Il arrive aussi parfois qu’une fois la première ouverture survenue, l’éveil se déploie de lui-même, même sans pratiquer quoi que ce soit. Mais ce n’est pas le plus fréquent, et même dans ce cas, les pratiques permettent d’accélérer ce processus.

Le séminaire ‘entrez dans l’éveil’ est axé sur les deux premières étapes: l’ouverture première et la pratique du retour volontaire à cette dernière, maintenant accessible.

Est-ce que l'état d'éveil est une expérience de non-mental ou de pleine conscience qui reste de manière permanente en nous ?

Comme dit à la question précédente, la stabilisation dans l’éveil se fait au fil du temps. Dans les deux premières phases d’éveil, en apparence, il y a alternance de périodes où la conscience est éveillée et consciente d’elle-même, et de périodes où la conscience est inconsciente d’être Tout Ce Qui Est. Dans ces moments, elle identifiée au ‘personnage’ que nous pensons être et on pourrait dire que l’expérience de clarté et non-mental nous a quittés. C’est ce que décrivent les participants au sortir du séminaire ‘Entrez dans l’éveil’: une alternance ou oscillation entre l’état d’éveil et l’identification au personnage, correspondant au deuxième stade de l’éveil. A ce stade il semble donc que l’état d’éveil (la Conscience consciente d’elle-même) est parfois présent, parfois absent pour le sujet que ‘je’ suis, moi le personnage.

Au troisième stade d'éveil, qui est celui auquel mène le séminaire 'The One Question / Après l’éveil’, cette alternance est perçue tout à fait différemment.
Un renversement se produit: il est réalisé que je suis la Conscience elle-même, le Tout, et que ce qui va et qui vient, ce sont les expériences qui apparaissent et disparaissent en moi. Mais ‘moi’, la Conscience éveillée, je ne disparais jamais. L’état d’éveil ne peut pas ‘me’ quitter, car Je suis l’éveil lui-même.

Le passage du 2eme au 3eme stade se fait progressivement, au fil des mois voire des années. Dans le cadre de notre enseignement il est facilité et accéléré par la pratique de méthodes spécifiques et d’un enseignement lui aussi spécifiquement axé sur ce renversement: ’The One Question’

Pouvez-nous citer quelques qualités qui se rapprochent le plus d'une personne éveillée ?

Clarté. Non-attachement. Acceptation de ce qui Est. Ouverture. Non-jugement. Savoir que tel Socrate, la seule chose qu’on sait, c’est qu’on ne sait rien.

Qu'est-ce qui vous a amené à enseigner "The One Process, entrez dans l’éveil" ! ? Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre parcours et sur vos expériences personnelles ?

Lorsque j’ai rencontré Ken, il enseignait ‘The One Question’ depuis longtemps, mais de manière assez confidentielle. Il n’avait jamais souhaité faire quoi que ce soit pour être un enseignant dans la forme. Les étudiants venaient à lui spontanément. Ken vit l’éveil depuis l’enfance, depuis aussi longtemps qu’il s’en souvient.

Au moment de notre rencontre, j'avais déjà l’expérience d’une forme d’éveil spirituel depuis une dizaine d’années et je donnais des enseignements et retraites spirituelles en parallèle avec ma carrière de psychologue, psychothérapeute et fondatrice d’un Institut de formation à la psychothérapie. C’était un éveil spirituel qu’aujourd’hui je qualifierais de ‘duel’, c’est à dire qui garde une dualité entre l’individu et le Tout (ou Dieu, l’Univers, … quelque soit comment on l’appelle). En comparaison, l’éveil non-duel mène à la réalisation expérientielle (pas seulement intellectuelle) que ‘Je’ n’est pas autre que (n’est pas différent de) Dieu, la Conscience, l’Univers, la Source,… Une fois l’éveil non-duel survenu, ce n’est pas que ‘je’ me connecte à la Source, à Dieu, à la Conscience: Il y a une seule vraie nature de l’Etre, et c’est ce que Je Suis.

A l’époque de ma rencontre avec Ken, l’ouverture de la Conscience à elle-même (caractérisant le premier stade de l’éveil non-duel) ne s’était pas encore produite. Nous avons immédiatement senti que nous étions appelés à nous marier et à enseigner ensemble, ce que nous avons fait. L’enseignement de Ken étant un enseignement d'après-éveil (2eme et 3eme stades non-duels), il était donc trop avancé pour moi et je constatais que ‘quelque chose manquait’ pour avoir accès à ce qu’il décrivait. Bien que n’ayant pas pratiqué souvent la méditation, j’ai commencé des pratiques d’éveil non-duel suite à ma participation à un programme de recherche sur l'éveil. L’ouverture de l’éveil non-duel s’est alors produite. Ce fut une révélation à bien des égards.

Evidemment, l’éveil est une révélation en soi. Mais l’enseignante spirituelle que j’étais a elle aussi eu une révélation: celle de l’existence d'une ‘mécanique d’entrée dans l’éveil’ reproductible. Suite à cela il m’a semblé naturel que nous adaptions les enseignements que nous donnions à l’époque pour mettre sur pied un séminaire d’éveil qui permette à tous d’entrer dans cette expérience. Ce séminaire permettrait aussi d’ouvrir l’accès à l’enseignement de Ken, 'The One Question', qui mène l’éveil à un stade ultérieur.

L’enseignement de Ken est extrêmement pur et direct. Ses paroles sont celles de la Conscience s’adressant directement à la Conscience, car il n'a jamais fait l’expérience de l’identification ’ solide’ à l’ego que connaissent la majeure partie des gens. Cette communication 'd’un autre type’ rend son enseignement très profond et effectif. De mon côté, une fois l’éveil survenu, l’expérience était claire et profonde: ce que j’avais lu dans les livres était maintenant expérientiel. Mais le phénomène d’oscillation entre cette réalisation et le retour au personnage était très présent au départ. J’ai alors fait un chemin d'après-éveil avec plusieurs enseignants américains. Cette expérience multi-référentielle m’a permis d’affiner ma vision des étapes pédagogiques de l’éveil et de son approfondissement et d'intégrer ce qui me semblait utile à l’enseignement de Ken, The One Question, pour le séminaire avancé qui porte le même nom. Ce qui en résulte est un enseignement pratique, simple et profond à la fois. Nous sommes très heureux de pouvoir l’offrir à tous ceux que l’éveil appelle au travers de l’opacité du monde matériel.

éveil

Vous avez développé aussi la PsychoSpiritualité, une approche non-duelle destinée aux thérapeutes qui souhaitent pratiquer leur art à partir du Soi. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

Je suis psychologue et psychothérapeute et ai fondé un Institut de formation à la Psychothérapie il y a une dizaine d’années. Avec la survenance de l’éveil, j’ai ressenti le désir d’accompagner les gens d’une manière différente, qui ne soit pas menée par et pour le moi, l’ego. De par mon background, nous avions pas mal de thérapeutes qui venaient à nos séminaires d’éveil. Ken a rapidement lui aussi été inspiré à mettre sur pied une formation qui leur soit spécifiquement destinée.

La formation à la thérapie non-duelle que nous proposons - appelée aussi ‘psychospiritualité’ - couvre différents volets:
- l’ouverture et l’approfondissement de l’état d’éveil pour le thérapeute
- la transmission de l’état non-duel entre thérapeute et patient, au-delà de tout contenu spécifique
- la pratique de méthodes psychothérapeutiques non-duelles qui sont pratiquées par le thérapeute depuis l’état d’éveil. Ces méthodes permettent de libérer les patients de la souffrance dans une optique différente de la psychothérapie traditionnelle. Ce qui souffre est toujours le petit moi. Le Soi, la Conscience, n’est jamais souffrant(e). La psychothérapie traditionnelle aide le patient en guérissant le moi de ses souffrances. Mais le moi est une identité qui reste à jamais incomplète, et donc insatisfaite. La thérapie non-duelle guérit de l’illusion d’être le petit moi, et en conséquence, la souffrance associée à cette identification se dissout.

Ken Kelly & Brigitte Hansoul - The One Process
The Process AISBL

Site web : www.theoneprocess.com
Email : brigitte@theoneprocess.com