meditationfrance, méditation, tantra, connaissance de soi
Les archives de Meditationfrance

TIGMI ALYOM

TIGMI ALYOM

Centre de méditation à 20 km d'Essaouira au Maroc

Christophe Merlet, co-fondateur du centre TIGMI ALYOM, a accepté de répondre à nos questions. TIGMI ALYOM est un lieu de retraite au Maroc dans une nature magnifique et inspirante, loin de toute agitation touristique et au plus près de l’humain. Ils organisent des retraites individuelles ou collectives, accueillent des groupes et des familles.

Vous avez ouvert officiellement il y a à peu près 1 an Tigmi Alyom un centre de méditation à 20 minutes d'Eassouira au Maroc. Où en êtes-vous aujourd'hui ?

Oui, nous avons effectivement ouvert Tigmi Alyom il y aura un an à la fin de l'année. Nos travaux ont pris un peu de retard, ce qui ne nous a pas empêché d'accueillir les premiers groupes avec leurs intervenants (mindfulness, cure détox, méditation tibétaine, qi qong...) ainsi que d'accompagner des personnes en retraites individuelles car Timi Alyom est également un lieu de ressourcement où nous proposons des programmes individualisés ( soins énergétiques, ostéopathie, thérapie crânions-sacrée, harmonisation informative, approche personnalisée de la méditation, qi qong, 5 Tibétains, Accompagnement au cure de détox du foie, cure Jersen, jus de fruits et légumes, jeûne...)

Aujourd'hui, Tigmi Alyom est totalement opérationnel avec une capacité d'accueil entre 20 et 30 stagiaires suivant la répartition en chambre individuelles ou partagées.
Une grande salle de méditation, des terrasses aménagées, des petits coins plus intimistes, une salle de massage ainsi qu'un Hammam traditionnel sont mis à disposition.

Tigmi Alyom est également idéalement placé puisqu'il se situe en pleine nature ( au bout d'une piste de 4,5km, à environ 30 min de la mer et d'Essaouira) entouré des champs d'arganiers et d'oliviers, au cœur des collines sillonnées de plusieurs oueds.
Son emplacement privilégié offre ainsi de nombreux endroits sauvages, propices à des activités en pleine nature, marche méditatives, randonnées en silence...

Tigmi Alyom est naturellement un appel au silence intérieur, au recueillement, au ressourcement. C'est un endroit généreux en lui-même et nous avons hâte qu'il profite à tous ceux qui sont en recherche, qui ressentent l'appel au silence, à la méditation ou à l'approfondissement de leur pratique.

Quelle approche ou quelles approches de la méditation proposez-vous dans ce centre ?

Tigmi Alyom propose de nombreux outils. La méditation reste le « cœur battant » de ce que nous proposons. Tigmi Alyom en est imprégné; méditer y est une évidence, naturel comme respirer, ce qui facilite notre accompagnement des « débutants » en méditation, même si nous restons toujours débutants.
Ma compagne et moi-même pratiquons depuis très longtemps. Pour ma part, j'ai d'abord longtemps pratiqué seul, puis pendant quelques années accompagné par un maître en Indes (où la pratique était essentiellement basée sur un enseignement oral, des cleaning individuels ainsi que des satsang (méditation en groupe). Durant notre pratique, nous devions juste être dans la présence et porter notre attention sur notre cœur. Ce type d'enseignement demandait un abandon total au maître. Cette voie était celle de l'amour.

J'ai connu des moments d'extases, de silence, de confusion aussi. je me suis perdu, retrouvé sans bien savoir comment, beaucoup ennuyé, lutté avec mon corps, mon mental...

Finalement j'ai senti qu'il y avait une autre voie qu'il fallait que je défriche afin de « jalonner » le terrain et permettre ainsi peut -être à d'autres d'éviter certains écueils, de leur permettre d'arriver plus vite au Centre et aux réponses aux questions inévitables telles que : qu'est ce que la méditation ? Comment est ce que je sais que je médite ? qui médite ? Qui suis je ? Qu'est que le mental ?

Nous avons ainsi conçu une « méthode » que nous avons appelée Méditation Vivante avec des techniques très simples et efficaces permettant quasi instantanément de se centrer (ce qui est la base de la pratique), de découvrir ce qu'est notre corps, de contacter par l'expérience ce qu'est l'âme, l'esprit, d'unifier, de faire l'expérience de connexion à certaines sources, de s'autonomiser dans notre propre pratique avec des outils simples afin d'être capable d'aller nous-même à la découverte de qui nous sommes et de ce qu'est la vie, avec nos propres réponses.

tigmi Alyom

Qu'elle pratique méditative aimez-vous à titre personnel ? Comment commence la journée de Christophe ?

Je crois que je répondrai d'abord à la seconde question car finalement, la première est la continuité naturelle de la seconde.
Ma journée débute généralement entre 4 et 6 h. À l’ instant où ma conscience s'éveille dans mon corps, j'ai pris l'habitude (et j'invite tout le monde à l'expérimenter) de dire bonjour à mon corps, de le remercier de m'accueillir, de me permettre d'expérimenter cette journée de vie terrestre à travers ses sens qu'il met à ma disposition. Je lui promets d'y être le plus présent possible, d'essayer d'être à l'écoute de ses besoins et également dans la gratitude. Je le remercie d'être là, tel qu'il est. Je lui dis que je l'aime.

Puis cohérence cardiaque et (ou) pranayamas. Suivent les 5 Tibétains et douche fraîche ou serviette humide sur tout le corps, puis cocktail des abeilles (je l'appelle comme ça et je remercie ces merveilleuses abeilles pour tous les bienfaits qu'elles nous donnent. La recette: jus de citrons, pollen, gelée royale, miel, propolis, eau dynamisée)

Généralement, mon corps m'exprime alors une joie immense et de la reconnaissance. Cela peut paraître étrange, mais si vous expérimentez le rituel du matin, il est très probable qu'un matin, vous soyez surpris de l'entendre vous répondre. Commencera alors une vraie relation d'amitié, d'écoute, de considération réciproque, d'entraide et d'amour.

Je pense sincèrement qu'on ne peut pas méditer sans avoir ce type de relation avec son corps. L'aboutissement de la méditation est une unification corps âme esprit. Il faut donc commencer par apprendre ce qu'est notre corps, ses besoins propres (pas ceux de nos croyances et conditionnements, ni ceux qui comblent nos besoins affectifs et ne respectent absolument pas ceux de notre corps). Lui laisser l'espace pour qu'il s'exprime, se révèle à nous sans peur d'être jugé. L'aimer dans tous ses états. En faire l'expérience en acceptant de se laisser surprendre par sa véritable nature.

Puis expérimenter l'âme. Et c'est là que je réponds à votre première question. C'est généralement à ce moment de la matinée, lorsque le soleil commence à se lever, que je ressens un appel irrésistible à rentrer chez moi, à méditer.

Méditer, c'est enfin rentrer à la maison, retrouver sa véritable famille, revenir au centre, là où siège l'âme. S'y installer, prendre le temps de s'y poser, de se retrouver, de s'y fondre et de s'oublier afin de laisser sa nature se révéler, se réaliser.

Là s'offre alors à moi la possibilité d'entrer en contact avec ma véritable famille ou bien des êtres d'autres dimensions. Tout cela peut paraître fantaisiste, imaginaire, tant qu'on en fait pas soi-même l'expérience. C'est également ce que nous proposons dans nos accompagnements : affiner notre sensibilité, s'approprier les outils permettant d'entrer en amitié avec notre corps, de discerner qui en nous médite, de se centrer, se connecter à différentes sources. Car méditer, dans mon expérience, ça n'est pas Uniquement être présent à ce qui est, sans forcément savoir qui y est présent, ça n'est pas juste un exercice de détente ou permettant de se soustraire temporairement aux contraintes du quotidien. C'est une pratique d'ouverture et d'exercice de la conscience, de découverte de soi et de connaissance.

La seconde alternative, lorsque l'âme et le corps sont unifiés, c'est d'accueillir l'esprit. Quand je dis accueillir, il s'agit plus d'un acte d'humilité, de retrait, comme si vous ouvriez la porte en baissant le regard et en vous effaçant pour laisser entrer quelque chose de tellement plus grand que vous...Alors se réalise ce que sans doute beaucoup ont vécu dans leurs méditations et qui est tellement intime et indescriptible, que personne n'en parle, sauf peut-être les poètes.
Vous expérimenter, l'unification corps âme esprit : l'Être.
Pour résumer, Comme pratique de méditation que j'aime, un bon bain quotidien d'unité me plait bien.

Combien êtes-vous en général sur place et êtes-vous ouverts à recevoir des bénévoles qui puissent travailler et méditer et se ressourcer en même temps ?

À Tigmi Alyom, au Maroc, nous recevons de temps en temps des volontaires qui participent à certaines petites tâches ou à la vie familiale (aide avec les enfants) et avec qui nous aimons partager des expériences autours de la méditation. Tigmi Alyom reste un lieu très familial. Nous y sommes à peu près à mi-temps avec nos jeunes enfants et bien sûr Omar, Fatima et ma fille aînée qui donne des massages et est partie prenante dans notre projet. Actuellement, nous aurions surtout besoin d'aide de personnes à l'aise avec les réseaux sociaux tels qu'Instagram ou Facebook afin de faire connaître notre lieu et ce que nous proposons.

Nous ne sommes pas à temps plein au Maroc car nous mettons en place également un lieu en France (entre Angers et Le Mans) où nous espérons proposer prochainement des retraites sur différents thèmes comme ceux déjà proposés au Maroc : se centrer, qui suis-je ?, méditer c'est pas compliqué... Là aussi, nous accueillons des personnes intéressées par la méditation et prêtes à nous aider à finaliser le projet.

Pour plus d’information
Tél. 0622003608 et email : tigmi.alyom@outlook.fr
Site web : http://meditation-center.wix.com/maroc