meditationfrance

Les archives de Meditationfrance

Travail avec l'enfant intérieur et Constellations  familiales

avec Nico Anugraha Breglia

Nico Anugraha Breglia est une thérapeute formée en Constellations Familiales auprès du Centro Studi Bert Hellinger et en Déconditionnement de l'enfance à l'école de Thérapie Primal Twice Born créée par Premartha et Svarup. Elle pratique la méditation depuis 1993.
Née à Milan, elle vit à Aix en Provence et anime des groupes dans toute la France et donne également des séances individuelles (dont une série de 10 séances pour le déconditionnement de l'enfance) sur Aix en Provence. Nous l’avons rencontré pour lui poser quelques questions sur son formidable travail sur l’enfant intérieur et la famille.

Est-ce que cet enfant intérieur dont vous parlez existe chez tous les adultes ? 

Bien évidemment, tout adulte a en lui un enfant intérieur mais je crois avoir répondu à cela dans l’interview précédente ! (voir l’autre interview ici : www.meditationfrance.com/archive/2015/0500.htm)

l'enfant intérieur

Est-ce que cela vous arrive à vous de parler avec votre enfant intérieur ? Et quelle est la relation entre l'enfant intérieur et notre ego ?

Une fois que nous sommes habitués à reconnaître et ressentir réellement en nous cette dimension de notre enfant intérieur nous pouvons dialoguer avec lui ou elle en tout moment.

Il est parfois étonnant de découvrir que cette partie de nous-même peut avoir des points de vue, des opinions, un regard, des désirs et des besoins très différents des nôtres.
C'est précisément à travers ce dialogue que nous pouvons accéder aisément à une profonde connaissance de nous-même.

Parfois nous nous retrouvons en conflit avec nous-même. Une partie de nous voudrait certaines directions dans la vie, alors qu’une autre s'en sent profondément insatisfaite.
Dans ce cas le dialogue avec notre enfant intérieur peut nous emmener à comprendre l'origine du conflit et apporter de façon aimante les réponses. Ces réponses sont importantes car elles sont comprises de façon expérientielle et non mentale, donc elles peuvent complètement être intégrées dans notre être.

Notre enfant intérieur porte inconsciemment les mémoires de blessures émotionnelles.
Il est peut être devenu un petit être triste qui ne croit plus trop dans les adultes.
Il a alors appris des comportements qui l’ont fait sentir accepté et reconnu.

Il pourra avoir peur dans certaines situations ou en aimera d'autres qui le font se sentir à l'aise.

Toutes ces « réactions » correspondent au conditionnement que cet enfant a reçu.
A travers ces différents aspects du conditionnement nous avons appris des comportements qui ensuite sont devenus des masques.
Comme un enfant qui joue se glisse facilement dans la peau d'un pompier, ou d'une reine, l'enfant blessé peut avoir décidé de devenir un grand rebelle, une victime triste et pleurnicheuse, une grande personnalité, un courageux voyageur et mille autre rôles, pour obtenir ce regard d'amour dont nous tous avons besoin.

Ce conditionnement, ces masques, ces rôles composent notre personnalité, qui dans la tradition bouddhiste, se nomme ego. Par erreur, nous nous identifions à cette personnalité. L'alternative à l'identification à cette fausse identité est découvrir notre nature fondamentale, libre de toute identification. Puisque la structure profonde de l'ego est éminemment émotionnelle, il est parfois très difficile de découvrir lorsque nous agissons mus par lui, ou lorsque nous agissons libres de ses intérêts.

Lorsque nous pratiquons la méditation nous arrivons à faire l'expérience d'une conscience qui est consciente de soi, sans être identifiée à une histoire, un corps, des passions ou des pensées. Profondément aimante et clairvoyante cette conscience qui réside en chacun de nous n'attend que d'être découverte, comprise.

Or, dans le travail sur l'enfant intérieur il n'est pas rare, même pour une personne qui n'a jamais médité, de faire l’expérience répétée de ces identifications. A un moment on peut être la petite fille abandonnée de maman, et de suite après une autre, comme si on constellait et se libérait d'une robe devenue trop lourde. A force de voir que toutes ces souffrances, peines, responsabilités, engagements, viennent d'une compréhension erronée de l'état illusoire des rôles, on commence à pressentir qu’ il y a tout de même un espace à l'intérieur de nous où nous sommes sereins, en paix, présents, vigilants, et pourtant non identifiés à tous ces drames qui nous agitent en surface.

l'enfant intérieur

Vous proposez notamment un processus de 10 séances individuelles de déconditionnement de l’enfance sur Aix en Provence toute l'année ? Pouvez-vous nous expliquer ce dont il s'agit ? 

Le processus des séances sur l'enfant intérieur, est un travail très structuré et il amène les personnes à comprendre à travers des étapes différentes comment le conditionnement s'est fait et par cette compréhension, comment s'en détacher.

Il rassemble parfois à un parcours de détoxification, car nous allons graduellement en utilisant des techniques très différentes, nous libérer des pensées toxiques, des comportements encombrants, des attitudes destructrices qui sapent notre joie de vivre, notre capacité à nous libérer.

De ce fait, il est un outil important pour quelqu'un qu’il soit un pratiquant du dharma et qu’il ait besoin d'une aide pour mieux se comprendre.

A qui s'adressent les constellations familiales que vous proposez en France et à l’étranger (Italie, Inde, Argentine...) ?

Les personnes viennent dans mon lieu de travail à Aix en Provence et commencent à leur rythme ce processus de sessions. Parfois on peut venir et enchainer tout le processus des 10 sessions en 10 jours. Parfois ils viennent sur quelques weekends, parfois c'est une séance par mois ou par semaine.

Ce travail graduel est réellement construit autour de la personne. C'est un dialogue entre la personne qui traverse ce processus de déconditionnement et moi qui l'aide à se connecter profondément pour retrouver l'ancienne origine de certains postulats qui nous habitent. Ces postulats, ces pensées sont celles avec qui – comme avait dit le Bouddha-, nous créons le monde. Lorsque nous transformons nos affirmations et nos croyances, nous commençons à transformer notre vie. C'est émouvant parfois de voir une personne, même après la première session, commencer à comprendre complètement une relation, une conviction.

Les personnes qui désirent faire ce travail ont parfois des schémas de souffrances qui se répètent et désirent enfin s'en libérer. Parfois ce sont des relations douloureuses.
Parfois ce sont des questionnements concernant des choix de vie qui soulèvent des doutes.

Avec ce travail sur l'enfant intérieur j'aide la personne à se comprendre, à se connecter. Et avec cette compréhension et connexion, la guérison peut se faire.

l'enfant intérieur

En quoi les Constellations Familiales aident au cheminement spirituel et à la recherche du bonheur ? Est-ce que c'est un travail qui permet d'accepter notre environnement ou historique familial et de nous libérer de certains poids ? 

C'est aussi une chance extraordinaire de pouvoir partager ces compréhensions dans différents pays, dans différentes cultures. Je fais ce travail parce que je suis passionnée par la recherche de notre dimension absolue. Et dans mon parcours j'ai observé que souvent, même lorsqu’ on est depuis longtemps dans un chemin spirituel, on peut avoir besoin de certains outils pour se connaître. Abandonner l'ego en le méprisant, comme on fait parfois sur certains chemins spirituels, sans avoir compris pourquoi il s'est déformé, peut ne pas être la meilleure solution. En occident nous ne connaissons pas ce que c'est un amour inconditionnel et de ce fait, nous avons appris à ne pas nous aimer (encore une identification !.)
L'amour est souvent en échange de quelque chose. Cela nous dévie, nous déforme.
Savoir abandonner les ruses de l'ego quand nous savons profondément nous aimer c'est formidable. Nous nous sommes compris, nous nous sommes acceptés, connus, et de là nous pouvons passer à quelque chose de plus vaste et profond. Mais si je ne me suis pas compris, si je n'ai pas connaissance de mes raisons profondes, ignorer l'ego parce qu’il n'est pas ma nature absolue et réelle, risque de redevenir une autre manière de me détester, de me juger, de me séparer.

Il est certain que, à partir du moment où nous arrêtons de lutter, nous commençons à trouver la paix à l'intérieur de nous, ayant compris et entendu toutes nos différentes parties, alors une paix durable s'élève. Nous cessons la guerre intérieure. Pacifiés, comme S.S. Le Dalaï Lama dit, nous pouvons enfin porter la paix en dehors de nous.

Je trouve par expérience, qu'il n'y a pas manière plus efficace de pacifier notre historique familial que lorsque nous le comprenons. Lorsque nous sommes en mesure de comprendre l'agissement de telle famille, de tel ou tel membre, une réelle acceptation de ce qui est-(comme dit Bert Hellinger) s'élève et la guérison peut s'accomplir.
Le sens de culpabilité, par exemple, dans les constellations familiales, nous le démasquons très vite comme étant une ruse de l'ego pour encore ne pas assumer ses responsabilités. Nous invoquons l'émotion de la culpabilité et ainsi nous nous soustrayons à l’obligation de reconnaître que nous en étions responsables. Et pourtant, quand nous le faisons en toute simplicité et honnêteté, sans invoquer des excuses, nous pouvons enfin grandir, nous pouvons enfin devenir « Grands », dans le vrai sens spirituel sens du terme.


Suivez meditationfrance sur twitter

Suivez Meditationfrance.com sur facebook