meditationfrance


 


Rencontre avec Loup Blanc

Loup Blanc

Dans l'entretien suivant, Je, ou Je suis, représente la réalité unique, il n'exprime pas le "je" de l'individualité, de l'ego, mais signifie que l'auteur de ces paroles est canal de grâce et de Shaktipat. Ce n'est pas non plus un "je" en état de médiumnité, mais le "je" (jeu) conscient de Dieu.

Loup Blanc
Photo : Yoa – Transe Danse Communicative®

Bonjour Loup Blanc, depuis combien de temps êtes-vous Chaman et comment l'êtes-vous devenu ?

Bonjour ! Eh bien, je le suis depuis longtemps. En fait, je l'ai toujours été. Mais c'est lors d'une initiation yogique que je donnais qu'un Amérindien très connu est venu me dire que j'étais, dans une vie antérieure, un personnage influent, un personnage que je ne connaissais pas du tout à l'époque… (Rire…)
Ensuite tout est allé très vite ! Je me suis réapproprié cette mémoire passée qui est redevenue immédiatement une mémoire de l'instant… Je suis juste un Amérindien qui joue au Blanc et non pas un Blanc qui joue à l’Amérindien. D'ailleurs, depuis tout petit, je suis en connexion avec ce peuple…

Si je comprends bien, vous êtes à la fois "Chaman" et "Yogi"… Mais ce ne sont pas deux choses différentes ?

Si, ce sont bien deux choses différentes. Mais quand le Yogi rejoint le Chaman, ils ne sont qu’un. Et j'enseigne aussi bien une voie yogique que chamanique, même si je n'aime pas trop ce mot qui est utilisé aujourd'hui un peu à toutes les sauces !

Pour autant, ne sommes-nous pas tous des chamans ?

Non, nous ne sommes pas tous des chamans. Prétendre cela, est une erreur. Il faut des dispositions particulières et un long travail sur soi-même ! Il est vrai que certains disent que nous sommes tous chamans… cela est vendeur ! Certes, dans le fond, oui, nous sommes tous "Cela", des chamans. Mais à la surface, non ! En ce qui me concerne, je suis né ainsi, avec la conscience du "Je Suis" et à 7 ans je savais "Cela". Les vies antérieures préparent à "Cela", comme le karma, les bonnes énergies, le destin… Tout le monde n’est pas Albert Einstein, tout le monde n’est pas Gandhi, vous comprenez ? Et il y a des niveaux en "Cela": des bons chamans, des moyens et même des mauvais ! (Rire…)
Tout n’est qu’une question de degré et d’évolution.

Vous considérez-vous comme un bon chaman ?

Une question de ce genre mérite une réponse comme celle-ci (Rire…) : si j'étais un mauvais chaman, croyez-vous que je vous le dirais ? Non, je ferais tout pour vous persuader que je suis très, très bon. Posez plutôt la question à ceux qui m’ont rencontré et qui ont changé. De toute manière, "bon" et "mauvais" ne sont que des concepts humains… et je suis en dehors de ce concept humain. D'ailleurs, je le répète, je n'aime pas ce mot "chaman" qui ne veut plus trop rien dire. Je suis plutôt un "Wolfman", un homme-loup. On comprend cela lorsqu'on me rencontre ! Un loup est méfiant et ne se laisse pas approcher facilement. J'agis aussi de la sorte. On ne m'approche et on ne suit mon Enseignement que parce que je le veux bien.

Justement, vous êtes à l'initiative de la Voie du Chamanisme de l'Origine. Comment est née cette voie ?

C'est vrai, je suis à l'initiative de cette voie. Un jour l’Origine m’a dit : "Réveille tous les tambours de la Terre, ouvre la voie chamanique là où tu es. Tu es dans l’ombre, reste ainsi, quand le moment sera venu tu te feras connaître et reconnaître. Fais des concerts, fais entendre ton tambour, qu’il résonne partout où tu passeras !" Donc, j'ai fait cela, mon tambour a résonné partout où j'ai voyagé. À ce propos, bientôt je vais me rendre en Mongolie où je suis invité par des Chamans, et bien sûr mon tambour va résonner aussi sur cette belle terre…

D'ailleurs, la musique semble tenir une place très importante dans votre travail et les initiations que vous donnez, est-ce exact ?

La musique est très présente dans la vie, elle est très importante parce qu’elle agit dans la quatrième dimension, la dimension spirituelle où tous les possibles se créent. C'est pour cette raison que la musique tient une place importante dans mon travail. La musique que je compose est une musique sacrée, elle est une médecine… Vous le savez, la musique adoucit les mœurs… (Sourire)

Que pourriez-vous nous dire de plus sur la musique ?

La musique est très bénéfique pour les plantes, les animaux et les humains, car au début des temps le son a créé ce monde et ces mondes. Le son est le Verbe Divin ! Dans la tradition Hindouiste et Bouddhiste la musique est importante pour atteindre certains états de conscience. Il s’agit de "sons internes" que l’on entend suivant notre stade de méditation. On nomme cela le Nada-Yoga. On retrouve aussi ce principe dans le Mantra-Yoga : chaque syllabe nucléaire a le pouvoir de modifier la fréquence de celui qui le pratique et de charger le corps astral d’énergie positive ; de cette manière l’énergie mantrique se dirige dans les chakras et les nadis et les purifie. Là encore, dans la voie de la Kundal-Yoga ou Kundalini-Yoga, le mantra (ou son/musique) joue un rôle très important. Il permet de réveiller et de faire circuler l’énergie vitale. Un autre paramètre est la concentration : plus elle est élevée, plus elle développe la sonorité interne. Le Bouddha de la félicité (Avalokiteshvara) lui-même préconisait cela pour atteindre l’Éveil. En fait, dans toutes les traditions le son est essentiel, que ce soit dans le Taoïsme, le Bouddhisme, le Christianisme ou dans les cultures dites primitives, mais pas si primitives que ça : aborigène, amérindienne, bwiti, haïtienne… Dans le Vaudou, par exemple, la musique tient une très grande place.

Vous-même vous composez énormément. Vos musiques sont-elles une aide ?

Oui, il est essentiel pour moi de créer les musiques que j'entends depuis le monde spirituel. Elles sont effectivement d'une grande aide dans le développement de la paix intérieure, elles massent énergétiquement les corps spirituels, sans oublier le corps physique. C’est pour cette raison que les personnes se mettent à danser spontanément en écoutant cette musique que j'ai nommée Transe Danse Communicative®. Même les plus "coincées" (rires…) dans leurs corps et leur tête se mettent à danser et à s’assouplir par la Shaktipat. La danse est l’ultime prière offerte au Divin en nous, elle est donc thérapeutique !

Pour ceux qui ne le savent pas, qu'est-ce que la Shaktipat ?

En sanskrit, le mot Śaktipāta fait référence dans la voie Hindouiste à une transmission de l’énergie spirituelle d’une personne ayant un fort potentiel énergétique spirituel. Cette transmission se fait lors d’initiations ou par la musique, un livre, une photo. La Shaktipat peut donc être transmise juste par un mot ou un mantra personnel, un mantra sacré que donne le Maître, par un regard, la pensée et souvent par le toucher. Donc Shaktipat est cette force spirituelle qui guide tous ceux qui marchent sur le chemin de l’illumination. Shaktipat est considérée comme un acte sacré, un acte de Grâce (Anugraha) qui est donné par un être déjà éveillé par qui le Divin agit. Cette transmission d’énergie ne peut être forcée à aucun moment, la personne doit être totalement ouverte pour recevoir cette grâce. C'est pour cela qu’il faut aussi que le corps soit pur et donc ne manger aucune alimentation carnée ! Plus le corps est pur et plus la Shaktipat travaille rapidement à élever la personne lui donnant des états extatiques.

Effectivement, quand vous jouez du tambour, de la flûte et d'autres instruments on voit des personnes entrer en transe assez rapidement. D'ailleurs, elles témoignent toutes d'une forme de magie de votre musique. Est-ce bien Shaktipat qui passe par votre musique ? La transmettez-vous vous-même ?

Cela en fait des questions ! (Rire…)
Oui, je transmets cette Shaktipat quand je touche, je parle ou je regarde les personnes. Quand un corps n’est pas ouvert à cette énergie, eh bien, c'est qu'il est "mort" et mon rôle est de le rendre plus vivant. En fait, c’est cela mon travail : RENDRE VOTRE CORPS PLUS VIVANT ! Avec bien sûr tout ce qui en découle… Quand ensuite je vois les personnes sourire, heureuses, dans la joie, alors je remercie le Divin pour cela. Et c'est bien cette même Shaktipat qui passe par la musique que je crée. C'est pour cette raison, qu'à son écoute on entre en transe consciente et qu'elle peut même développer des visions très spécifiques, des visions du passé, de vies antérieures et qu'elle fait du bien à l’âme et au corps. Quand les gens évoquent la magie c'est de cela dont il s'agit.

La présence d’un Être illuminé à nos côtés est-elle indispensable sur le chemin ? Pourtant, vous, vous n’avez suivi personne ?

Eh bien, oui ! (Rire…)
La Kundal ou Kundalini d’un être éveillé se transmet comme la flamme d'une bougie allumée : d’autres bougies peuvent venir prendre la flamme qui danse et scintille puis, à leur tour, ils peuvent offrir leur éveil. La présence d’un Être illuminé permet d’éveiller votre Kundal beaucoup plus rapidement que si vous méditiez seul à l’aide de livres ou par d'autres moyens… Même si j'ai rencontré de grands Sages et de grands Maîtres, je n'en ai jamais suivi aucun. J'ai cherché effectivement mon Maître, mais je ne l'ai pas trouvé ! (Rire…)
Il était là tout près, là, à l’intérieur, il attendait patiemment que je redécouvre ce que "Je Suis". En fait, l'Origine est devenue mon Maître, elle m’a enseigné, montré, révélé et transformé. De là, est née cette voie, la voie de l’Origine, le Chamanisme de l’Origine. L'Origine, elle, la Conscience consciente d'être consciente, elle, l'Origine, la Mère des Mondes…

Cérémonie du feu
Photo : Yoa – Cérémonie du feu

Vous êtes aussi très proche de la nature et vous exprimez une grande compassion envers les animaux, n'est-ce pas ?

Oui, mes frères et sœurs animaux ont une grande importance pour moi. Je suis très proche d’eux, très proche des animaux sauvages comme on dit… Je dirais plutôt des animaux non domestiqués par l’homme. Cette compassion, je l'ai aussi envers la Nature entière, les arbres, les fleurs, la faune et la flore et bien sûr envers l’humain. Mais l'homme/femme est un animal domestiqué ! On peut le voir facilement : il est très encadré par les lois, religion, éducation, publicité, médecine… Si l’homme/femme sort de cette domestication il devient un hors-la-loi, car cette société fait des êtres domestiqués. Pour dompter les gens, il y a plusieurs façons de faire, mais la peur est l'arme principale. Avec la peur on maintient les gens dans la soumission !

On comprend mieux pourquoi vous êtes végétalien… Faut-il l'être également pour pouvoir suivre votre enseignement ?

Oui, je suis végétalien ! Pendant longtemps, j'ai accepté des carnivores, des végétariens, des végétaliens (moins nombreux), mais un jour l’Origine m’a dit : "À partir de maintenant, tu ne prendras plus que les êtres qui ne se nourrissent plus de cadavres et qui respectent la vie et le temple du Divin". Depuis ce jour, je suis donc devenu plus strict quant au choix des personnes souhaitant suivre ce chemin en toute liberté et en conscience. Je permets aux gens qui le souhaitent de venir me rencontrer lors de certaines initiations. Mais, je n'accepte plus tout le monde. Je ne recherche pas la quantité mais la qualité ! Souvent j'entends des personnes affirmer : "cela na pas d’incidence sur le chemin spirituel de manger une alimentation carnée", "cela n’empêche pas l’évolution"… Mais les personnes qui pensent ainsi sont, en fait, très limitées car on ne doit pas tuer le vivant et se nourrir ensuite de cadavres. Je vous l'affirme, cela a de grandes conséquences dans notre karma individuel et collectif. C'est aussi pour cette raison que je suis intransigeant sur ce point ! Cette règle est incontournable si l'on souhaite suivre cette voie de l’Origine…

Y-a-t-il d'autres points à respecter pour vous rencontrer ?

On me rencontre seulement si la Conscience le permet… Mais dans tous les cas, au moins un mois avant de venir me rencontrer vous devez vous abstenir de viandes, poissons, œufs et laitages et bien sûr de ne pas fumer. De toute manière, vous n'en serez que mieux en santé et en énergie. Non seulement votre corps vous en sera reconnaissant mais aussi les aides spirituelles invisibles qui gravitent tout autour de vous. Avec un esprit plus en paix, votre méditation sera bien plus profonde.

N’est-ce pas un peu sectaire cette façon de faire ? Ceux qui mangent de la viande n’auront donc jamais la chance de vous rencontrer ?

Eh bien, oui, peut-être que cela est sectaire… Mais vous savez, toute la société est sectaire ! Curieusement, dès qu'il s’agit de spiritualité ou de vivre le plus naturellement possible, cela prend des proportions inimaginables ! (Rire…)
Pourtant, lorsque vous n’avez pas envie d’inviter une personne chez vous, vous ne le faites pas ! Eh bien, c’est la même chose… Je suis en relation avec le règne animal, il serait hypocrite de ma part d’enseigner des choses Sacrées et Divines à des gens qui remplissent leur ventre de cadavres et se chargent inutilement du karma de ces animaux… En plus, ils se rendent malades par cette alimentation carnée ! L’homme creuse sa tombe avec ses dents, il devient aussi ce qu’il mange, sa nourriture le sculpte. Dites-moi ce que vous mangez et je vous dirai qui vous êtes... N'en déplaise à certains, c'est le fond de ma pensée et je le dis !

Et si vous aviez quelques conseils à donner à nos lecteurs qui sont en recherche spirituelle, ce serait quoi ?

Ce serait tout simplement de prendre conscience du mal que l’on fait au règne animal depuis des décennies. Tant d’espèces ont disparu de la Terre, d’autres sont en danger et vont suivre le même chemin, celui de l’oubli. Nous sommes tous responsables de cela. L’homme/femme n’est pas un prédateur, il est pire que cela, il est un destructeur ! Il détruit son environnement, il scie la branche sur laquelle il est assis. La loi de cause à effet est incontournable : un jour, il payera… Nous faisons partie du Grand Tout : nous sommes tous en interconnexions les uns avec les autres mais aussi avec les planètes, les étoiles, la nature et le règne animal. Nous devons tout réapprendre : réapprendre à penser, à parler, à agir… Nous devons recréer notre monde, notre rêve à partir du rêve d’harmonie où le pouvoir Divin se trouve endormi en chacun de nous. Si nous voulons changer le monde, il faut d’abord sortir du cauchemar dans lequel nous nous trouvons. Nous sommes dans l’Enfer que nous avons créé, nous devons dé-créer toutes nos créations illusoires. Nous devons sortir de nos conflits intérieurs et voir la vie comme un cadeau unique et précieux. Nous devons changer notre vision à 180 degrés et ensuite à 360 degrés, nous possédons un grand pouvoir qui sommeille en nous.
Peut-être aussi vous mettre à genoux et demander pardon au règne animal de lui avoir fait tant de mal depuis des décennies, ces animaux que vous avez engloutis pour remplir votre ventre sans penser un seul instant que eux aussi avaient une vie, et que cette vie vous la leur avez dérobée en étant complice du grand marché de la mort. Les animaux ne sont pas là pour remplir le ventre des hommes/femmes, ils sont là pour embellir la Nature. L’humanité a grandement alourdi son karma avec de tels actes... Les chasseurs ont, eux aussi, le goût du sang dans la bouche : tuer des chevreuils, sangliers, lapins, perdrix et bien d'autres animaux encore… Quel lourd karma ! Comprenons bien cela : nous devons prendre soin de la vie pour qu'à son tour elle prenne soin de nous. Telle est la loi de l'Univers, elle est immuable et ne peut être contournée sans en payer le prix !

Vous parlez d'un grand pouvoir qui sommeille en nous, quel est ce pouvoir ?

Ce pouvoir est celui de l’instant présent. Dans cet instant présent, seule la foi peut s’exprimer. Pas de place au doute. Le doute est un poison qui s’infiltre en vous comme un sachet de thé dans une tasse d’eau chaude, il devient vous, il est vous… Il est comme un virus, un défaut dans le programme Divin. Vous n’êtes pas sur cette terre pour vivre comme des soumis. Vous êtes ici pour vivre comme des princes et des princesses, vous êtes une particule de la Grande Conscience. Ce pouvoir en vous peut être révélé par une personne qui possède ce pouvoir, celui de vous ouvrir à une autre réalité, à un autre rêve… Mais, pour accéder à cela il faut être en accord avec l’Univers !

Prière aux ancêtres
Photo : Yoa – Prière aux ancêtres

Vous dites que ce grand pouvoir peut nous être révélé seulement par un être qui le possède, est-ce votre cas ?

Eh bien, pour répondre à votre question commençons par remplacer le mot "pouvoir" par le mot "autorité". Cette autorité agit à travers moi quand je touche, regarde, parle, me déplace… Cela se fait simplement si la personne a le cœur ouvert et qu’elle n’est pas dans le mental en train de juger. Cela peut même aller très vite ! Mais il faut aussi comprendre que si on veut changer et être aidé, il faut commencer par faire le premier pas vers le changement. Puis cela se fait. Comme le dit l’adage : aide-toi et le ciel t’aidera ! Mais nous devons constamment fournir des efforts pour en récolter les fruits. Si nous voulons vraiment changer notre destin, nous ne devons plus fonctionner avec d’anciens paradigmes, nous devons recréer un nouveau rêve. Nous devons planter un nouveau décor et arroser nos graines pensées ; nous devons fonctionner de façon positive sans tomber dans le côté obscur de la pensée paralysante. Je viens en aide à toutes ces personnes en demande, mais à condition qu'elles ouvrent leur cœur et ne viennent pas avec des pensées toutes faites. Elles doivent vraiment venir avec un esprit ouvert parce qu’elles vont voir des choses qui les dépasseront. Voir une autre réalité en action a un côté magique, cette réalité se nomme Liberté ! Il est primordial de garder sa liberté, et d’être toujours en harmonie avec l’Univers.
Que votre vie soit parfaite dans l’axe du plan Divin afin d’être en Harmonie avec le Grand Esprit !

Note : Loup Blanc ne fume pas, mais il prie et soigne avec l'Esprit du tabac sacré uniquement lors de cérémonies. Ceci n'a absolument rien à voir avec le tabac du commerce !

PROCHAINES INITIATIONS

Pour plus d'informations contactez-nous

Adresse du site : www.chamanisme-origine.fr


Suivez meditationfrance sur twitter

Suivez Meditationfrance.com sur facebook