meditationfrance


 


Massage tantrique et accompagnement sexothérapeutique femme, homme et couple.

Céline Dessaigne

Par Céline Dessaigne

Problématiques du désir, de l’excitation et du plaisir, addiction sexuelle, etc.

Le tantrisme pose un regard unifiant sur toutes choses de la Vie. Le massage tantrique en intègre l'esprit. Si vous vous interrogez sur le tantrisme vous trouverez sur ce site différents articles traitant de cette approche. J’aimerais aborder ici le massage tantrique selon trois éléments spécifiques qui font l’objet de questions fréquentes.

Nudité

On est habitué à être en sous-vêtement pendant l'auscultation médicale, ou pendant un massage bien-être dans un centre de soin. Etre nu est réservé à l'intimité de la salle de bain ou des relations sexuelles ou aux plages naturistes. En dehors de ces espaces, la nudité est étrange, voire gênante ou dérangeante surtout quand elle est associée à du contact.

Parce que la nudité révèle le corps, ses formes, les marques du temps, elle nous ramène à notre vulnérabilité et révèle notre dimension sexuée. Etre nu en présence d’un ou d’une autre qui va nous toucher n’est donc jamais anodin.

On a peur, on se méfie, on n’ose pas, on serre les cuisses, on rougit, on croise les bras, on crispe les paupières les mâchoires ou les deux, on s’imagine que l’autre nous trouve laid ou trop maigre, ou trop gros(se), on se recroqueville, on s’étale, on se cambre, on se montre, on s’excite, on attire, on fantasme, on attrape, on quémande, on se tend on se contracte, on s’endort. Ces attitudes, si elles sont répétitives, figent le corps dans une manière d’être et de faire. Et nous ne nous en rendons pas compte.

Le massage tantrique va proposer d’accueillir petit à petit une nudité sans tabou qui ne cherche ni à cacher, ni à exhiber. Une nudité naturelle, vivante, non fragmentée, à l’image de celle du jeune enfant qui jouit de son petit corps nu dansant et courant sans accroche particulière, libre.

Le toucher des parties génitales

Le deuxième élément qui pose souvent question est le contact des parties génitales. C’est peut-être l’aspect le plus délicat de ce massage. En effet jamais nous ne sommes touchés à cet endroit là sauf dans le cadre médical ou sexuel.

On a déposé beaucoup de pudeur, de méfiance, d’absence, d’exubérance ou de compulsivité dans nos parties génitales. On a appris à s’en méfier ou à trop bien s’en servir. On cherche l’excitation sexuelle ou le silence. Ainsi nos sexes sont devenus l’origine et le réceptacle de bien des conflits et de traumatismes.

Pleins de toutes ces histoires belles ou terribles, il nous est difficile d’envisager d’être toucher là avec simplicité. Pourtant c’est le chemin suivi dans le massage tantrique.

Pas à pas, grâce à un contact sans attente, tranquille et présent, le souffle et le mouvement réinvestissent le bassin qui n’est plus une partie isolée, à part, mais intégrée et participant aux sensations comme le reste du corps.

Le massage tantrique n’est pas sexuel car l’intention n’est pas la stimulation de la fonction sexuelle en vue de l’obtention de la jouissance génitale. Et le massage tantrique est sexuel car le corps entier est massé et qu’on intègre à son humanisme la dimension sexuée…

Comment ?

Autre question qui intrigue, celle de la technique. En fait il n’y en a pas. C’est à la fois très simple et très complexe. Cela demande de lâcher connaissances et certitudes, d’abandonner savoir-faire et recherche. Cela nécessite de se dépouiller, de désapprendre pour arriver neuf dans le contact. Du temps sera nécessaire pour accepter d’éclairer de la conscience chaque tension physique ou psychique, pour se détendre dans le confrontant, le difficile et le douloureux. Le massage tantrique n’est donc pas forcément synonyme d’extase. Il peut générer de l’angoisse, de la frustration, de la tristesse, et tout autre sentiment désagréable qu’on préfère en général éviter dans un moment de relaxation.

Massage tantrique

La pratique tantrique commence non pas quand le corps est détendu, libéré de ses blocages, mais bien avant à partir du moment où l’on pose un regard bienveillant sur nos sensations, nos émotions, nos pensées.
Le massage tantrique commence avec ce qui est là. Grâce à ce perpétuel retour à l’instant, au souffle et aux mains qui soutiennent la connexion au présent et les différentes traversées, le corps s’assemble, se réunit. Le massage tantrique permet de se réconcilier avec le corps et le toucher. Il aide à sortir de l’inertie physique dans laquelle nous pouvons être quand on reçoit du contact (en particulier dans notre sexualité), et contribue à se réapproprier un univers de sensations.

Il peut être utile dans l’accompagnement de certaines problématiques sexuelles tant chez l’homme que chez la femme, après une maladie et/ou une chirurgie (notamment après un cancer du sein, de la prostate, circoncision, etc.)

Le massage tantrique est le don de soi à l’énergie de la Vie qui s’écoule à chaque instant en nous et avec l’autre.

Céline Dessaigne


Suivez meditationfrance sur twitter

Suivez Meditationfrance.com sur facebook