meditationfrance


 


Interview de Nico Anugraha Breglia

Nico Anugraha Breglia

sur l’enfant intérieur et les constellations familiales.

Vous proposez un travail thérapeutique sur deux plans : au niveau des constellations familiales et au niveau de l’enfant intérieur. Commençons si vous le voulez bien par les séances sur l’enfant intérieur et le déconditionnement de l’enfance. Qu’est-ce qu’on appelle  « l’enfant intérieur » ?

Tout d'abord:
Notre première rencontre avec l'enfant intérieur se fait généralement à travers une régression guidée qui nous mène, en tant qu’adulte, à la rencontre du petit être que nous avons été.
Parfois à cette occasion nous rencontrons une petite fille silencieuse ou un garçon timide qui nous regarde sans nous reconnaitre, parfois au contraire les retrouvailles sont simples et spontanées, parfois encore, cet enfant sait qui nous sommes mais ne veut pas nous parler.

Quel que soit la nature de cette première rencontre elle est précieuse car elle nous dit combien nous avons pu rester fidèle à cet enfant que nous étions ou combien notre éducation, le conditionnement que nous avons subi nous a éloigné de lui.

Mais qui est en fait cet enfant que nous retrouvons?
Dans ma compréhension il est l'expression extérieure de cette dimension innée, naturelle que nous avions à notre naissance et même bien avant. Quand nous rentrons pleinement en contact avec notre enfant intérieur nous découvrons un être heureux, vif, plein de créativité et de curiosité, extrêmement sensible, sage et clairvoyant au sujet notre vie.

Mais naturellement, à la suite de l'éducation ou du conditionnement que nous avons reçus, cet enfant naturel a dû abandonner ces qualités innées et naturelles pour se façonner, se transformer, dans l'enfant aimé, désiré, respecté, vu, ou simplement capable d'exister .

Cette transformation se fait par désir d'amour et le plus souvent les parents n'en sont pas conscients, car eux même ont subi un conditionnement.

Plus les qualités innées et naturelles de cet enfant étaient en désaccord avec la place qui lui était destinée dans la famille, plus l'enfant en grandissant apprends à se séparer, à oublier ce qui est jugé inutile ou dérangeant, et apprend à répondre aux attentes que on a de lui. Il deviendra alors l'enfant sage de maman, le petit rebelle de papa, ou plein d'autres manifestations…

Il devient alors notre enfant conditionné.

C'est ce que nous sommes ensuite adultes, avec nos masques, nos interdits, nos préjugés, nos peurs de danser, nos besoins de séduire, nos insécurités, nos certitudes.

Mais derrière cet enfant conditionné, devenu sage, ou perpétuellement rebelle, généreux jusqu'au martyre ou froidement réservé, se cache une autre partie de notre être: c'est l'enfant blessé. Cet enfant qui ne pouvait pleurer quand il en avait besoin, qui ne put exprimer sa colère ou sa peur, il s’est enfui, oublié par nous-même, et il se réactive chaque fois qu’ émotionnellement nous perdons le contrôle.

Quand nous nous mettons en colère, nous réagissons en nous bloquant, en nous sentant victimes, et nous pouvons savoir que dessous demeure un petit enfant qui nous fait régresser à son niveau émotionnel pour nous faire contacter cette souffrance qui ne fut pas exprimée.

enfance

Le travail de déconditionnement de notre enfance

Le travail de déconditionnement de notre enfance alors est un parcours graduel, sous formes de 10 étapes successives où je guide la personne à revivre ses conditionnements par le biais de différentes méthodes, comme la Gestalt, le Psychodrame, pour comprendre comme ils se créèrent, quelles furent nos décisions, quelles stratégies furent donc adoptées, et ensuite, nous allons nous réapproprier notre dimension plus innée, plus naturelle. Graduellement nous découvrons l'espace profond de la méditation, ou tout est accueilli come ce qui est juste.

Devenir méditant 

De cet espace nous apprenons à regarder notre vie avec une perspective saine, où nous ne sommes pas ni victimes, ni coupables, juste des êtres responsables qui aspirent à la joie et au bonheur avec la conscience profonde que nul changement ne se fera en dehors, car tout changement ne peut advenir qu’ à l'intérieur de nous.

Pourquoi revivre le passé:

Revisiter les moments qui ont pu être difficiles, n'a pas le but de recréer une souffrance, mais de la reconnaitre. Car toute souffrance non reconnue produit une énergie vénéneuse qui demeure au profond de notre vie émotionnelle sans que nous en soyons conscients.

Une fois cette souffrance reconnue, une fois que nous avons entendu l'enfant intérieur cela crée une alliance avec l'adulte sain que nous sommes, et de cette amitié pleine d'amour et compassion naissent à nouveau des êtres heureux et bienveillants. Et enfin capables d'amour envers les autres, car ils ont appris à s'aimer vraiment, soi-même.

constellations familiales

Vous proposez aussi des stages de constellations familiales. Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce travail, pouvez-vous expliquer en quoi cela consiste ? 

Pour ceux qui n'ont jamais participé à une constellation familiale, expérience de groupe, celle-ci peut se révéler surprenante. A travers la représentation de la situation que nous voulons comprendre, faite par des représentants non informés de notre vécu et choisis dans le groupe par le demandeur, la personne qui constelle observe l'émergence de dynamiques inconnues, de liens inavoués, de connections insoupçonnées.

Les représentants qui seront choisis par le demandeur pour consteller son histoire ne savent rien de ce qui s'est passé. Et pourtant, dans leur corps, ils vont ressentir énormément.

Emotions, attractions, refus, abandon, tout leur devient perceptible….

Une mère absente ou distante peut révéler avoir été absente car elle même chagrinée par une mère distante.

Un père taciturne peut révéler une dépression. Un enfant toujours malade peut porter en soi le désir de suivre dans la mort un parent qui s'apprête à partir.

A partir de cette situation, la personne qui constelle est confrontée à une vision beaucoup plus large de la situation qu'elle voulait observer. L'impact que cette vision offre est puissante, car elle se fait à travers l'expérience: nous comprenons alors, nous voyons plus clairement, parce que nous ressentons enfin ce que l'autre (celui qui nous représente) vit.

Habituellement ce qui nous empêche de comprendre ou de ressentir l'autre est notre esprit.

Mentalement nous connaissons les choses à travers nos acquis passés. Un filtre épais d'informations se pose entre nous et ce que nous vivons. À travers ce filtre, nous jugeons ensuite bonnes ou mauvaises les expériences que nous vivons. Si elles sont cataloguées comme positives, nous nous y attachons, nous nous réjouissons, et si le filtre nous indique qu'elles sont négatives, notre réaction habituelle est le rejet.

Mais dans la dimension du cœur, qui est aussi la dimension de l'ici du maintenant et du présent ce jugement est absent. Cette dimension est précisément l'espace de conscience où les constellations ont lieu.

Ce qui est extraordinaire dans les constellations c'est que, lorsque nous sommes capables d'observer nos vies depuis cette espace d'acceptation, nous pouvons réellement guérir.

De cette compréhension qui est en soi le plus souvent une guérison, nous vivons le pouvoir d'accepter. Accepter ce qui est, cesser de nous battre pour ce que mentalement nous n’acceptons pas ou que nous voudrions différemment.

A travers la constellation beaucoup d'êtres qui n'ont jamais médité découvrent qu’en eux existe une dimension de paix, de compréhension, de silence qu'ils n'avaient jamais découverte auparavant.

Et c'est précisément cet espace que je voudrais que tout le monde puisse rencontrer.

Car notre vraie nature est là.

La constellation devient donc un moyen puissant pour contacter notre véritable dimension spirituelle.

constellations familiales

Une question personnelle: comment s’exprime chez vous cette « dimension spirituelle » ? Qu’est-ce que cela change dans votre vie au quotidien ? 

Ce qu’ on appelle dimension spirituelle est pour moi l' état de présence à soi, de conscience de soi. Cette état de conscience acquis à travers la méditation lorsque nous l'habitons nous revèle notre vraie nature. Lorsque je suis perdue dans mes pensées et émotions et nullement consciente de moi, identifiée à ce qui se passe à la surface tumultueuse de mon existence, je me perds, je n'ai plus de contrôle, je suis en proie à différents états d'âme comme le jugement, l'aversion ou la peur.

Lorsqu’à nouveau, je me souviens de mon être véritable en redevenant consciente de lui, alors ma nature essentielle me révèle le même monde que je percevais avant mais, jugement, aversion, peur, disparaissent laissant la place à un état de compassion, de tendre compréhension, de claire vision des choses.
Lorsque j'ai commencé à faire l'expérience de cette dimension de mon être j'ai compris que c'etait bien là, à l'interieur de moi, ma dimension spirituelle et non à l'extérieur. Nul besoin de chercher ailleurs la paix, l'amour, la tendresse, la certitude. Tout se retrouve à l'intérieur de nous.
Voilà pourquoi lorsque nous commençons à percevoir cet état, on voudrait de plus en plus l’atteindre dans notre vie afin que toute notre existence puisse être vécue par cet état de présence consciente.
C’est pourquoi dans mon quotidien j'essaie autant que je peux de rester présente à moi, en me souvenant de cette nature innée et fondamentale de mon être. Et cela transforme la vie.
Aider d'autres personnes à rencontrer cette dimension innée de leur être est mon voeux le plus cher.

Interview réalisée par Emmanuel Moulin


Suivez meditationfrance sur twitter

Suivez Meditationfrance.com sur facebook