meditationfrance


 


L'art de vivre

Florence Albouy

Interview avec Florence Albouy, , enseignante en Art de vivre dans la Drôme.

Vous êtes praticienne en relation d'aide depuis environ 20 ans et "enseignante en Art de vivre", vous proposez dans la Drôme (26) des consultations individuelles et des stages au niveau de la gestion du stress, de la guérison énergétique, de la kinésiologie et du tantra-chamanique. C'est quoi pour vous l'Art de vivre ? Avons-nous tous un but dans la vie ? 

Ces termes « Art et Vivre » me touchent beaucoup car ils permettent selon mon regard de toucher à l'essentiel de notre objectif terrestre.
Vivre est un « Sacré » défi si nous concevons que cela ne se résume pas seulement à laisser le corps fonctionner biologiquement.

En concevant qu'un aspect de nous est relié au subtil de l'Univers en temps qu'essence de vie, l'Être, le Soi, il s'agit alors de contacter puis permettre à cet aspect de nous même d'exister, de « s'expendre » et de rayonner pleinement.

L'environnement dans lequel nous évoluons, les impacts de nos histoires de vie directe, l'héritage de nos familles et de nos mémoires d'Âmes interfèrent et entrent en réaction par le biais de nos systèmes de protection et de survie.
C'est à cet endroit que nous avons parfois la sensation de devenir des robots qui essayons de nous acquitter de taches quotidiennes dans une sorte de ronron monotone déconnecté de notre sens profond de vie. 

L'Art de Vivre va alors consister, selon mon regard à réaliser que nous sommes dans cet état automatique, à nous en détacher suffisamment en se plaçant dans la position de témoin pour redonner peu à peu les commandes à notre « Être ».
Pour se faire il est nécessaire de se distancier de toutes formes de peur, danger, menace intérieures et extérieures qui ne sont que l'écho de mémoires anciennes. C'est à cet endroit que les différentes pratiques de soutien prennent leur intérêt.

Trouver la capacité à ne plus s'identifier avec nos problématiques, les contempler sans les juger, les accueillir pleinement tandis que nous restons conditionner par nos modes culturels, est un vrai challenge.
Pour imager, il s'agit de dompter tranquillement notre gardien intérieur (égo) efficace et réactif à chaque intrus pour assurer notre survie afin qu'il puisse baisser la garde.
Sinon, l'accès à la conscience peut créer une réaction que nous pourrions nommer « Auto-immune »et nous devenons notre propre frein. 

Les pratiques du Pardon, l'Accueil de ce qui est, tel que c'est, sans condition sont indispensables pour franchir cet étape et faire Ami- Ami entre les différentes parties de nous même.
Développer la capacité à garder des temps de respiration sociales, pour varier nos rythmes de vie, nourrir nos diverses facettes d'être et ainsi rendre harmonieuse notre musique de vie.

Ainsi, nous pouvons devenir des virtuoses, quelque soit notre Art en affinant par l'entraînement, l'écoute subtile de ce qui demande à vivre, et nous mettre au service de l'expression de La pure Création intérieure, inspirée par l'Essence du vivant qui nous traverse.

art de vivre

Avons-nous tous un but dans la vie ? 

Il m’apparaît au travers de ma vie et de l’accompagnement des êtres sur leur chemin de vie, que si pour certaines personnes le But est une évidence de toujours, pour d'autres ce sont les difficultés de vie cumulées qui vont obliger à faire un temps d'arrêt, comme pour saisir l'absolue nécessité de concevoir qu'un « Être » existe au tréfonds de ce corps et qu'il appelle à être entendu.

Le but naturel qui nous animes tous est de devenir vivant plutôt que" survivant" en trouvant l'espace de notre expression unique et complémentaire de tout ce qui "Est" perçu autre que nous même.
Les personnes traversant des dépressions, maladies graves, états suicidaires... sont selon mon constat à ce carrefour d'un essentiel (essence-ciel) qui ne fait plus de concession.

Je reçois parfois des enfants en grandes souffrance psychiques, le regard éteint par les conditionnements posés sur eux( familiaux, scolaires, sociaux...) .S'ils arrivent à concevoir que l'être naturellement libre qui vit au fond d'eux est piégé dans des croyances erronées qui ne sont pas justes pour lui même, alors une cohérence intérieure peut se recréer et réanime la flamme de vie qui fait alors re-briller leurs Yeux .

Laisser croire à un Eldorado par le seul biais du Faire et de l'Avoir ne peux pas équilibrer le but de vie et entraîne par écho la perte du goût de vivre.

Les comportements sociaux actuels compulsifs (boulimie, drogues, jeux vidéos, pornographie...) m'apparaissent comme autant de compensations cherchant à occuper le mental agité par tant d'agressions environnementales. L'être n'a plus de place.
La liberté est recherchée dans un autre enfermement.
Le système de survie ne sait plus où donner de la tête en temps que gardien du joyau intérieur qu'est L'ÊTRE. La compensation en apparence bénéfique se révélera impasse et ramener là aussi à une crise « existence-ciel » plus ou moins rapidement, appelant à trouver pleinement le « JE SUIS ».

art de vivre

Quelles pratiques spirituelles avez-vous durant la semaine pour rester au contact de votre Etre ?  

Je prends un temps si possible chaque matin de 30 min. pour me recentrer, nettoyer et concentrer mon énergie par le souffle et me relier à la lumière et au son Ohm. Autant que possible, dans la journée je prends le temps de me relier à la nature, peindre, écouter de la musique. Dès que je néglige mon être, je constate la différence et je sais que tout cela est important pour garder l'équilibre en Soi.

Vous enseignez le Tantra, comment avez-vous découvert le Tantra ?

Un pur hasard m'a amené une semaine au contact de Bhagvati Garnier et là une révélation : Une vision intérieure plusieurs fois ressentie devient réalité. Des Homme et des Femme ensembles dans la conscience, le respect et la bienveillance et l'Amour osent se mettent pleinement à nus dans ce qu'ils sont dans leur humanité... J'ai été touchée profondément par l'humanité à la fois ordinaire et si profonde de ces rencontres. J'ai ensuite pratiqué avec différentes personnes qui m'ont chacune beaucoup apporté. J'ai beaucoup de Gratitude pour ces cadeaux de vie. Je laisse maintenant la vie m'inspire de ce que j'ai à apporter dans mes propres stages. Je pratique par guidance intuitive en raisonnance avec le groupe.

Vous proposez je crois des stages de Tantra et de chamanisme « Femmes et Hommes en devenir », quel est l’objectif de ces stages ?

Mon souhait est d'aider les adultes que nous sommes à devenir présents à la Grâce du Sacré, du Vivant qui nous constitue et nous entoure.

Chaque être est tellement pur, au delà de ses blessures de vie. Je sais qu'en créant des conditions favorables à l'état d'Amour, les Êtres peuvent s'apprécier au delà des formes et des idéaux. Je crois en la pureté. La nature est d'un grand enseignement de par son non jugement et son offrande généreuse. Pour moi la sagesse Amérindienne et le Tantra sont nourrit de la même Source qui est la Conscience du « Sacré dans le Vivant ». La reliance au Tout est Là .

art de vivre

Parlez-nous svp des séances de Guérison holoénergétique « Guérir les blessures d'Amour par l'Amour » que vous proposez ?

Là encore la vie est venue me chercher pour une rencontre fabuleuse avec l'Homme qu'est Léonard Laskow et son incroyable travail sur la conscience.

Je suis émerveillée de la capacité d'auto guérison consciente qui est offerte à toutes les personnes par cette pratique, même si c'est la première rencontre thérapeutique de leur vie.

Apprendre à s'aligner sur la cohérence du cœur, connecter par soi même aux Zones du corps souffrantes , identifier les émotions et croyances, identifier les besoins profonds puis transformer le tout en énergie de Guérison. Nous somme en plein dans les pratiques de Médecine Quantique ou Alchimiques. C'est tout simplement Génial.
Ce que d'autres approches Thérapeutiques prennent des dizaines de séances à mettent en œuvre, et encore quand on y arrive, l'accès à la Grande Conscience nous le révèle en l'espace d'Une heure. Tout simplement magique. Gratitude à L. Laskow et à la Vie si enseignante.

Beaucoup de personnes viennent aussi vous consulter pour la gestion du stress grâce à la kinésiologie, avez-vous remarqué une hausse du stress depuis une dizaine d’année ou pas particulièrement ?

Bien sûr il est évident que le mal être est de plus en plus grand chez les enfants, adolescents et les adultes (Dyslexie, Dépression, somatisations, perte de sens, ..)

Le taux vibratoire de l'énergie ayant augmentée, le temps de transformation est toutefois plus rapide. La conscience de chacun est plus disponible. Les approchent de soin différentes ; Si je garde le test musculaire de la Kinésiologie qui m'est très précieux, j'utilise plusieurs portes d'accès complémentaires pour répondre efficacement au profil de chacun. (Kinésiologie, Holoénergie, Toucher conscient, Huiles d'Onctions, intuition...). Ainsi L'être et le corps sont pris en compte et la cohérence de vie peut se retrouver plus aisément.

Avez-vous une phrase d’un sage ou d’enseignant spirituel qui vous a marqué en ce moment et qui continue de vous inspirer, si oui, pouvez-vous la partager avec les lecteurs de Meditationfrance ? 

Venant de mon professeur de Yoga quand j'avais 20 ans et qui m'inspire toujours :
« Il n'y a rien à réussir dans la vie, seulement faire l'expérience »
et « Sur le chemin spirituel, il ne faut rien chercher qui serait extraordinaire. L'extraordinaire est dans la profondeur de l'ordinaire ! » Dürckheim

Merci pour cette interview.


Suivez meditationfrance sur twitter

Suivez Meditationfrance.com sur facebook