meditationfrance, méditation, tantra, connaissance de soi
Les archives de Meditationfrance

titre

Carlotta Munier et Samuel Tatin

Interview avec Carlotta Munier et Samuel Tatin

Tantrikas depuis plusieurs années, Carlotta et Samuel proposent de vous accompagner sur le chemin magnifique de la Conscience, de la transformation et de l'Intimité. Nous avons pu leur poser quelques questions…

Carlotta, vous êtes au départ psychothérapeute et sexothérapeute, comment êtes-vous arrivée au Tantra ?

En fait, j'ai découvert le Tantra il y a environ 10 ans après avoir échangé avec un ami sur comment vivre une sexualité plus épanouie et plus enrichissante. Le sujet de la sexualité m'intéressait déjà énormément, au point de m'être spécialisée dans ma pratique en psychothérapie. En fait, je sentais en moi un potentiel que je ne pouvais saisir dans mes relations et ma pratique et j'étais curieuse de trouver une voie qui me permette d'explorer ce que je pressentais.

Cet ami m'a donc parlé du Tantra et cela m'a énormément intéressée. J'ai alors participé à un Réveillon Tantrique et cela a été une révélation. J'ai tout suite su dans tout mon être et toutes mes cellules que j'étais au bon endroit et que cette démarche allait me porter vers moi, en profondeur et dans mes relations. J'y ai découvert l'ouverture du cœur, le respect, l'intimité, l'authenticité et l'audace, le tout en relation avec les autres, une vraie démarche de développement personnel et spirituel, holistique. Très vite, j'ai également compris que c'était une démarche que je voulais enseigner et transmettre, en en mesurant les effets très positifs sur moi et sur les autres participants, au fur et à mesure de stages. C'est ainsi que je me suis formée au Tantra.

Samuel, vous co-animez les stages ou ateliers de Tantra avec Carlotta, comment vous, vous êtes arrivé au Tantra ?

C'est une démarche assez simple qui m'a conduit à découvrir le Tantra.
Il y a une quinzaine d'années j'ai entrepris une démarche de travail sur moi qui m'a amenée dans le cabinet d'une psychanalyste….
Après de nombreuses séances sur le divan je me suis rendu compte que ce travail bien qu'intéressant sur le plan psychologique me laissait sur ma faim sur le plan de la relation au niveau corporel.
Je me sentais seul sur ce divan et pas du tout en lien avec mes ressentis, mes émotions ….. j'étais surtout dans le mental sans aucun lien avec mon corps !

J'ai commencé à rechercher un accompagnement thérapeutique dans le domaine psycho-corporel et c'est à ce moment-là que j'ai pris connaissance de l'existence du Tantra.
Bien que les stages de Tantra ne soient pas un espace thérapeutique j'ai trouvé dès mon premier stage une écoute, un accueil, une chaleur humaine que nulle part ailleurs j'avais rencontrés….

J'avais la possibilité de faire l'expérience de "qui je suis " en toute sécurité, d'être en relation avec moi, de m'ouvrir au contact de l'autre, apprendre à donner et recevoir et me nourrir dans l'échange d'une véritable relation et d'énergie de vie !
Une phrase et encore présente à mon esprit aujourd'hui : " pourquoi ne m'a-t-on pas dit avant que la Tantra existe !!"

Comme vous êtes des spécialistes du tantra, je ne résiste pas à vous poser une question concernant "la méditation du jour" qui est passée la semaine dernière sur Meditationfrance car elle m'a fait réfléchir. La voici :
LA MEDITATION DU JOUR : La société ordinaire est contre le sexe; le Tantra vient pour aider l'humanité, pour redonner le sexe à l'humanité. Et quand le sexe a été rendu, alors le Zen arrive. Le Zen n'a pas d'attitude. Le Zen est la santé pure. Le Tantra est un remède. Le Zen n'est pas un remède. Le Zen est l'état où la maladie a disparu, et bien sûr, avec la maladie, le remède aussi. Une fois que vous êtes guéri de votre maladie vous n'allez pas continuer à porter la prescription, la bouteille et le médicament, avec vous.
Osho

Que pensez-vous de ces paroles d'Osho, un des maîtres qui a beaucoup contribué à l'expansion du tantra en Occident ?

Ce témoignage d'Osho nous parle d'intégration et nous allons développer ce point de vue.

Le Zen est un état comme le dit Osho, un état proche ou similaire de l'état extatique que bien des tantrikas connaissent.
Cet état extatique est en fait un lâcher prise mental et corporel qui permet l'émergence de plaisir intense, comme une sensation de nager dans un océan d'amour !
La peur, l'angoisse n'existent plus, la plupart des mécanismes mentaux (dualité, besoin d'action, performance, etc…) sont mis en sommeil.

La sensation extatique fait naître l'amour et la reliance au grand tout (quelque chose de plus grand que nous), elle permet de mettre en conscience les subtilités et les liens avec l'esprit.
Le Zen est un état d'esprit, le Tantra pour nous est un art de vivre un art d'aimer, une voie de libération de l'esprit et une conscience de soi et du corps, au présent.

La base du Tantra est la relaxation, le non faire, la méditation est l'élément incontournable et c'est seulement après une méditation qu'une transformation est possible. Parce que tout part de nous, dans l'expérience du présent, et c'est à cette condition que la réalisation de soi émerge…

Le tantra nous enseigne comment mobiliser et transformer l'énergie sexuelle pour entrer dans un état de méditation.
Ce qui pose la question de la sexualité sacrée et libre dans une société encore pétrie de tabous, de morale et d'images pornographiques…

Bien sûr Osho a raison sur le fond… une fois ingéré et intégré à l'intérieur de nous, nous n'avons plus besoin de ce médicament qu'est le Tantra ! Nous vivons le Tantra, nous sommes le Tantra. En même temps est-ce bien réaliste ou n'est-ce pas une utopie de sa part (pouvons-nous nous "éveiller" à ce point ?) ! Le monde d'aujourd'hui a tellement besoin d'énergies, de pensées positives et d'enseignements (l'expérience, l'humilité, la pacification intérieure et extérieure, l'audace, la présence à soi et à l'autre, le respect et l'ouverture du coeur) que donnent le Tantra.

En tant qu'animateurs il est utile de préciser l'importance de mettre en pratique dans la vie de tous les jours ces enseignements, mais nous constatons bien souvent que la vie actuelle, ses rythmes effrénés et ses stimulations et sollicitations de tout ordre, rendent ce chemin et cette pratique difficiles au quotidien.

Le "médicament" tantrique nécessite une prise en plusieurs fois et des piqûres de rappel régulièrement pour en bénéficier pleinement !

namaste

Qui est-ce qui vous a le plus influencé et aidé dans cette vie ?

Samuel : Belle question que voilà !

Ce questionnement induit le fait qu'une personne a eu de l'influence dans ma vie...
Si je cherche dans ma mémoire, il est évident que des rencontres, des partages, des chemins de vie communs ont contribué à faire émerger qui je suis et cela jour après jour !
En même temps ce qui me vient en écrivant ces lignes c'est mon enfance au contact des animaux et ensuite, ma vie en relation avec la nature.

J'ai mis un certain temps à aller vers l'autre... La relation était difficile, laborieuse.

Les animaux, la nature, m'ont appris la présence de l'instant, "l'ici et maintenant ", l'intuition, le début et la fin de toute chose ou être, les cycles des saisons et de la vie, le respect de la terre et le respect de moi-même !

Aujourd'hui je peux dire que je suis réellement incarné dans mon corps et dans ma vie, l'aller vers l'autre est plus fluide. Au contraire, la relation me nourrit, l'humain me passionne et c'est la raison pour laquelle j'ai choisi d'accompagner les personnes (en individuel ou en groupe) dans leur cheminement de vie tout en ayant une relation encore privilégiée avec le monde de la nature et des animaux.

Carlotta : Je pourrais reprendre le titre d'un ouvrage que j'ai lu il y a plusieurs années "aucune rencontre n'arrive par hasard"…

J'ai rencontré des personnes dans ma vie qui m'ont influencée et aidée et surtout m'ont faire grandir, me révéler à moi-même. Mais quand j'ai lu la question, tout de suite m'est venue l'image d'une amie, Michelle. C'est une femme d'une soixantaine d'année aujourd'hui que j'ai tout de suite considérée comme ma "mère spirituelle". A l'écoute, soutenante, confiante en moi et en mon potentiel, elle m'a toujours poussée à aller plus loin. A rester connectée à mes ressentis, mes ressources et surtout à mon cœur. Professionnellement (et humainement) parlant, elle m'a tout donné pour me lancer dans la formation il y a quelques années, sans jamais rien demander en retour. Et quand je lui ai dit "'mais comment pourrais-je te rendre tout ce que tu m'as donné", elle m'a répondu : "tu n'as pas à me rendre à moi, tu donneras à d'autres". Et c'est ce que je fais, le plus possible. J'aime à donner, à transmettre, avec générosité, sans attentes, comme elle l'a fait et le fait encore avec moi et je trouve que c'est cela l'abondance et la richesse et c'est très gratifiant. Oui, Michelle est une personne très importante pour moi et je profite de cette réponse à ta question pour la remercier encore.

S'il fallait choisir un mot seulement pour exprimer la pratique du tantra le quel ce serait ?

Carlotta : Un mot pour exprimer la pratique du Tantra, pas facile. En fait, j'en ai 2 : OSER et DEVOILEMENT. En même temps, dans le premier, comme dans le second, c'est la même chose. Oser, c'est se dévoiler et se dévoiler, c'est oser...

Samuel : Mes mots sont CONSCIENCE et RELATION.
Conscience parce que conscience de l'instant, de ce qui se passe, de comment je suis, de ce que je ressens. Cela amène à être en relation avec moi et peu à peu à m'ouvrir au contact de l'autre.

Est-ce important de travailler en couple, un homme et une femme pour représenter les deux polarités masculin - féminin ?

En effet, pour nous, la co-animation homme-femme d'un stage ou d'un atelier de Tantra nous paraît essentielle car notre rapport au masculin et au féminin, en nous, est au coeur de la démarche tantrique. Le fait d'être deux animateurs de sexe différent permet donc de mobiliser les polarités masculine et féminine des participants. L'union du masculin et du féminin est fondatrice d'une complétude harmonieuse génératrice de bien-être et d'apaisement.

En plus de cela, même si le Tantra n'est pas une démarche thérapeutique, nous ne pouvons nier le phénomène transférentiel qui peut parfois se produire entre participants et animateurs. Et nous nous appuyons sur ce processus pour construire la relation de confiance tout au long des stages et des soirées. De plus, cela permet aux femmes de construire une alliance avec Carlotta et aux hommes avec Samuel. Une alliance sur laquelle chacun peut s'appuyer pour aller vers l'autre.

Sans être des modèles à reproduire, nous véhiculons et montrons qu'il est possible de vivre le Tantra en couple, de le mettre au cœur de la relation et d'en faire un art de vivre et d'aimer. Et cela, c'est gratifiant !

Samuel et Carlotta
UNIVERS TANTRA
Pour danser l'Amour et célébrer la Vie.

Stage Le Couple Tantrique : Du 28 au 30 août. (Gard)
Infos : www.univers-tantra.com et www.clair-de-femme.com
Contact : univers-tantra@orange.fr - 06 15 38 13 74
ou 06 22 70 81 74